Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis
Bonjour et bienvenue sur le forum "les mystères des ovnis",

Si vous êtes témoin de phénomènes inexpliqués, il est très important de témoigner en cliquant ici. N'hésitez pas à vous inscrire sur le forum en cliquant sur s'enregistrer.

Nous vous proposons de consulter les nombreux articles du site associé au forum. Vous y trouverez de nombreuses informations importantes et sérieuses. http://ovnis-ufo.org

Cordialement


Un site consacré à l'étude sérieuse des ovnis et de leur histoire - informations riches et pertinentes sur le phénomène des ovnis.
 
Ovni Accueil site PortailPublicationsFAQRechercherMembresS'enregistrerGroupesConnexionTémoignage ovniAccueil
Depuis 10 ans, le forum n'a cessé de grandir grâce à vous... Merci !!

Partagez | .
 

 Boson de Higgs et voyage interplanétaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
brahim121985
Participation appréciable
Participation appréciable




Masculin Age : 31
Nombre de messages : 38
Inscription : 31/01/2011
Localisation : Maroc
Emploi : étudiant
Passions : astronomie
Règlement : Règlement

MessageSujet: Boson de Higgs et voyage interplanétaire   Mar 31 Jan 2012, 03:48

Alors, comme vous le savez les scientifiques sont en train de travailler pour prouver expérimentalement l'existence de la particule la plus importante du modèle standard (http://fr.wikipedia.org/wiki/Mod%C3%A8le_standard_%28physique_des_particules%29). pour info cette particule élémentaire est celle qui est responsable de la masse de la matière. Les Bosons de Higgs se trouve dans tout l'univers, si un objet se trouve dans une portion de l'espace où ses particules n'existent pas, alors la masse de cet objet est nulle. Si par exemple on pourrait installer un diapositif qui élimine ces particule dans le voisinage d'un vaisseau spatiale, ce vaissau va avoir une masse = 0 (ou bien proche de 0 s'il reste quelque particule) dans ce cas une très faible énergie pour pousser le vaiseau va lui donner la vitesse de la lumière (si la masse est égale à 0), ou bien une vitesse qui est proche de la lumière s'il reste quelques Boson de Higgs au voisinage du vaisseau. Le problème principale serait comment éléminer ces Bosons ou bien comme briser l'interaction de ces bosons avec les matière du vaisseau (les quarks), sachant que les photons (un autre type de Boson) savent comment éviter les Bosons de Higgs, c'est pourquoi les photons ont une masse nulle, et c'est pourquoi ils voyagent avec le speed of light.

votre avis serait le bienvenue

(désolé pour mon français)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis591
Equipe du forum
Equipe du forum




Masculin Age : 47
Nombre de messages : 550
Inscription : 15/06/2010
Localisation : Nord
Emploi : Juridique
Passions : Plusieurs.
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Boson de Higgs et voyage interplanétaire   Mar 31 Jan 2012, 08:08

Bonjour,

Je suis la traque du Boson sur le site du CERN....et, effectivement votre idée m'a déja traversé l'esprit (absence de masse= plus d'energie pour la poussée)...mais il reste une constante que nous oublions :

le temps. Même si la masse disparait (ou presque), cela semble quand même un long voyage....

La physique n'est pas mon domaine de compétence.....mais si M51 ou Jean traîne dans les parages.......

Cordialement,
Louis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stilgar
Equipe du forum
Equipe du forum
avatar



Masculin Age : 49
Nombre de messages : 433
Inscription : 25/08/2010
Localisation : Loire
Emploi : Ingénieur informaticien
Passions : nombreuses
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Boson de Higgs et voyage interplanétaire   Mar 31 Jan 2012, 09:27

Bonjour brahim121985,

certes, mais tout ceci est à mettre au conditionnel. En fait la théorie "prévoit" que le boson de Higgs soit la particule "porteuse" de la masse et les expériences en cours cherchent justement à vérifier ce point théorique. Après avoir découvert la particule, reste encore à trouver / comprendre comment elle interagit et comment elle "s'exprime".

Autre gros avantage à l'annulation de la masse = annulation de l'inertie. A partir de là toutes les audaces / folies de vol sont permises : accélérations foudroyantes, changement de cap instantanés, arrêts instantanés, etc...

Tiens... cela ne vous rappelle-t-il pas certains comportements d'OVNI observés ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
brunehaut
Analyste enquêteur
Analyste enquêteur
avatar



Féminin Age : 42
Nombre de messages : 1959
Inscription : 16/05/2009
Localisation : Soissons
Emploi : ****
Passions : ****
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Boson de Higgs et voyage interplanétaire   Mar 31 Jan 2012, 10:41

Bonjour,


...Peut être (?), mais en raison de la conservation de l'énergie, celui-ci resterait malgré tout soumis à la gravitation. Ceci, par exemple, n'apporterait a priori pas non plus d'indication sur le comment "l'ovni" se maintient en sustentation.


Cordialement,

_______________________________________
brunehaut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
brahim121985
Participation appréciable
Participation appréciable




Masculin Age : 31
Nombre de messages : 38
Inscription : 31/01/2011
Localisation : Maroc
Emploi : étudiant
Passions : astronomie
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Boson de Higgs et voyage interplanétaire   Mar 31 Jan 2012, 12:02

Stilgar a écrit:
Bonjour brahim121985,

certes, mais tout ceci est à mettre au conditionnel. En fait la théorie "prévoit" que le boson de Higgs soit la particule "porteuse" de la masse et les expériences en cours cherchent justement à vérifier ce point théorique. Après avoir découvert la particule, reste encore à trouver / comprendre comment elle interagit et comment elle "s'exprime".

Autre gros avantage à l'annulation de la masse = annulation de l'inertie. A partir de là toutes les audaces / folies de vol sont permises : accélérations foudroyantes, changement de cap instantanés, arrêts instantanés, etc...

Tiens... cela ne vous rappelle-t-il pas certains comportements d'OVNI observés ?

Oui se me rappelle bien les comportement des Ovni, c'est la raison pour laquelle j'ai posté ça. comme vous avez dit, avec une masse=0 , toute ces accélérations foudroyantes, changement de cap instantanés, arrêts instantanés... sont possibles, et les occupants du vaisseau ne vont même pas sentir une force d'inertie quand le vaisseau accélère (leur masse est nulle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
brahim121985
Participation appréciable
Participation appréciable




Masculin Age : 31
Nombre de messages : 38
Inscription : 31/01/2011
Localisation : Maroc
Emploi : étudiant
Passions : astronomie
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Boson de Higgs et voyage interplanétaire   Mar 31 Jan 2012, 12:18

brunehaut a écrit:
Bonjour,


...Peut être (?), mais en raison de la conservation de l'énergie, celui-ci resterait malgré tout soumis à la gravitation. Ceci, par exemple, n'apporterait a priori pas non plus d'indication sur le comment "l'ovni" se maintient en sustentation.


Cordialement,
je vois pas ce que vous voulez dire par la conservation de l'énergie. avec une masse nulle l'ovni ne vas pas être soumis à la gravitation. il n'est difficile de mettre une plume sous sustentation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
brunehaut
Analyste enquêteur
Analyste enquêteur
avatar



Féminin Age : 42
Nombre de messages : 1959
Inscription : 16/05/2009
Localisation : Soissons
Emploi : ****
Passions : ****
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Boson de Higgs et voyage interplanétaire   Mar 31 Jan 2012, 13:04

Bonjour ,

Votre ovni, qui est un système fermé, conserve donc son énergie totale.
L'énergie sous quelque forme que se soit est assujettie à la gravité. Le photon ne déroge pas à la règle. Celui-ci, par exemple, conserve sa vitesse initiale suivant une géodésique, conditionnée par la masse des objets massifs (astres, galaxies, amas...).

En ce qui concerne la plume, si légère soit-elle, celle-ci possède néanmoins une masse. Prenons exemple de la chute de la bille de plomb et de la plume sur la lune, lâchées d'une même hauteur, les deux rentrerons en contact sur le sol au même moment. Cette expérience est d'ailleurs mise en évidence dans les programmes scolaires au collège.

Cordialement,

_______________________________________
brunehaut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stilgar
Equipe du forum
Equipe du forum
avatar



Masculin Age : 49
Nombre de messages : 433
Inscription : 25/08/2010
Localisation : Loire
Emploi : Ingénieur informaticien
Passions : nombreuses
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Boson de Higgs et voyage interplanétaire   Mar 31 Jan 2012, 15:13

Bonjour brunehaut,

nous sommes bien d'accord, mais l'énergie dépensée à la sustentation est négligeable dans notre cas.

Pour en revenir à ton exemple du photon (à ce jour supposé de masse nulle) et sauf erreur de ma part, la déviation de sa trajectoire par des objets massifs telle qu'on peut le constater dans les cas de lentilles gravitationnelles et selon la relativité générale est due à la courbure de l'espace-temps causée pas lesdites masses. Mais dans ce cas nous parlons de trous noirs, de galaxies, d'amas de galaxie.

Dans un tel référentiel, la masse de la terre peut être négligée, encore plus dans les échelles de temps dont nous parlons non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
brahim121985
Participation appréciable
Participation appréciable




Masculin Age : 31
Nombre de messages : 38
Inscription : 31/01/2011
Localisation : Maroc
Emploi : étudiant
Passions : astronomie
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Boson de Higgs et voyage interplanétaire   Mar 31 Jan 2012, 15:49

Bonjour brunehaut,

Comme a dit Stilgar l'énergie dépensée à la sustentation du vaisseau est négligeable dans notre cas, c'est ce que je veux dire par la plume, "si vous êtes dans le vaisseau, vous pouvez sortir votre tête de la fenêtre et souffler vers le bas pour contrer la force F=m.g de terre et même propulser le vaisseau " Tant que le dispositif (qui élimine les bosons de Higgs autour du vaisseau) est en marche, la masse du vaisseau reste nulle. La masse c'est une interaction entre le vaisseau et le champ de Higgs, ce genre de "frottement" entre le vaisseau et le champ de Higgs (qui traverse tous les objets) donne ce qu'on appelle la masse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
miclad
Très bonne participation
Très bonne participation




Masculin Age : 71
Nombre de messages : 159
Inscription : 25/01/2012
Localisation : Indre et Loire
Emploi : prof. retraité
Passions : sciences; insolite
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Boson de Higgs et voyage interplanétaire   Mar 31 Jan 2012, 16:42


Bonjour à tous.
Pour compléter vos réflexions, je me permets de remettre dans cette rubrique un texte publié il y a quelques jours dans un autre topic. Dans ce texte je présentais (avec les calculs) les possibilités offertes par les conséquences de la relativité restreinte pour envisager des voyages interstellaires, il en résulte que la seule possibilité physique pour que cela soit réalisable avec une énergie acceptable, serait justement d’annuler la masse du vaisseau et de ses occupants, hypothèse qui pour l’instant relève de la fiction.


En vous en souhaitant bonne lecture, voici la reproduction du texte déjà publié :


Si les OVNIs sont des engins matériels, ils ne peuvent pas échapper à nos lois physiques, ils ne peuvent que les transcender !

D'après la théorie de la relativité, le temps ne s'écoule plus de la même façon sur Terre et dans un véhicule animé d'une très grande vitesse (proche de celle de la lumière) par rapport à la Terre; cela permet-il d'envisager scientifiquement la possibilité de voyages interstellaires (sur des distances de plusieurs années-lumière) pour des êtres qui maîtriseraient une technologie très avancée sur la nôtre leur permettant d'atteindre de très grandes vitesses dans l'espace et de disposer de l'énergie nécessaire ? Cela peut se calculer !

Toute personne ayant les compétences scientifiques nécessaires pourra vérifier les calculs qui suivent.



Si nous envisageons qu'un vaisseau spatial, ne brûle pas tout son carburant en quelques minutes pour continuer ensuite sur sa lancée selon une trajectoire balistique, mais peut avoir une accélération constante égale à environ 2 fois celle de la pesanteur, soit a' = 2 g » 20 m.s-2 pour le repère R' (lié au vaisseau spatial) qui est momentanément au repos et subit l'accélération a' , et où le temps qui s'écoule est noté t ' .

Si x est la distance parcourue par rapport à la planète de départ (repère R) du vaisseau spatial qui a l'accélération a' (comme le repère R').



En dynamique relativiste, le calcul relativiste donne : x= (cosh (a’t’/c) -1) c2/a’

c étant la célérité de la lumière dans le vide (vitesse qu'aucun objet matériel ne peut dépasser, c = 299792458 m.s-1).



Pendant une durée t ' = 2 ans = 2´365,25 ´ 24 ´ 3600 = 63115200 s, (temps écoulé à bord du vaisseau spatial), on a :

a’ t’ / c = 20 ´ 63115200 / 299792458 » 4,2106 et donc : cosh(a’t’/c) = cosh (4,2106) = 33,7057

ce qui donne : x = (33,7057-1) ´ (299792458)2 / 20

ce qui fait une distance x » 1,469.1017 m soit environ 15,53 années-lumière ! ! (1a.l. » 9,46.1015 m )

Voilà qui ouvre de réelles perspectives !



La vitesse du vaisseau spatial par rapport à la planète de départ serait alors v, telle que v/c = tanh(a’t’/c) = tanh(4,2106) » 0,99956 soit v = 99,956 % de la vitesse de la lumière.

Le temps correspondant écoulé sur la planète de départ serait alors

t = t’ / Ö (1-v2/c2) soit : t = 2 ans / Ö(1-0,999562) » 2 / 0,02967 » 67,4 ans



Si les occupants du vaisseau spatial n'ont vieilli que de 2 ans pour effectuer ce long parcours, il s’est écoulé plus de 67 ans sur leur planète d’origine, ils risquent donc fort de ne pas retrouver leur famille à leur retour ! A moins que toute leur famille ne voyage avec eux ou que ces voyageurs n’aient également découvert le secret de l’éternité (ou d’une vie nettement plus longue que la notre en tout cas).



Un autre paramètre important peut se calculer, c'est l'énergie nécessaire pour

effectuer un parcours dans de telles conditions.

E nécessaire = E cinétique acquise = mc2 - m0c2 = m0c2 / Ö(1-v2/c2) - m0c2



E = m0c2 ( 1 / Ö(1-v2/c2) -1 ) = m0c2 ( 1 / 0,02967 – 1 ) = m0c2 x 32,706



Cette énergie considérable étant très supérieure à celle (m0c2) que fournirait la masse entière m0 du vaisseau (si cette masse était entièrement transformée en énergie), cela signifie que l’énergie nécessaire, quelle que soit sa nature, ne pourrait pas être emportée par le vaisseau, mais devrait être obligatoirement puisée dans l’espace interstellaire ! (C’est cette particularité qui a amené Claude Poher à sa théorie, malheureusement fausse, des « universons »)

Cette énergie interstellaire (si elle existe ?) reste donc pour l’instant à découvrir !

Voilà qui semble anéantir complètement les perspectives ouvertes et empêche, peut-être, bon nombre de scientifiques de s’intéresser davantage au phénomène.



Que peut-on alors imaginer d’autre pour répondre à de tels problèmes ?



Si nous considérons un certain nombre de témoignages sur les OVNIs comme des « compte-rendus d’expériences physiques », (non reproductibles en laboratoire, mais néanmoins multiples), nous disposons alors d’un certain nombre d’informations à prendre en compte :



- Accélérations très grandes (départs fulgurants, des demi-tours quasi instantanés)

- Vitesses très grandes sans « bang » supersonique.

- Trajectoires comprenant des virages à angle droit, comme si « l’engin observé » n’avait aucune inertie

(phénomènes totalement incompréhensibles par les lois habituelles de la physique.)

- Vol stationnaire, silencieux, descente en « feuille morte »,…



Comment expliquer de tels comportements ?

L’accélération g résultant de la force de propulsion F sur un véhicule de masse m0 est telle que F = m0 g ; pour obtenir une accélération g très grande

avec une force F qui ne soit pas impossible à envisager il faudrait donc que la masse m0 soit très faible.



Puisque nous ne pouvons pas expliquer ses propriétés par nos connaissances

actuelles, faisons un peu de science fiction !



Se pourrait-il que les éventuels concepteurs des OVNIs aient découvert un

moyen de modifier à volonté la masse propre

Si cela pouvait se faire, l’idéal serait d’annuler (ou d’atténuer considérablement) la masse m0 du vaisseau interstellaire et de ses passagers ! Comme :



E = m0c2 ( 1 / Ö(1-v2/c2) -1 ) , si m0 devient très faible ou quasiment nulle, il en est de même de l’énergie E nécessaire à la propulsion.

Voila une propriété très intéressante. Serait-elle vraiment réalisable ?

On peut en douter fortement, mais envisageons cette possibilité !



Cela présenterait bien des propriétés attribuées aux OVNIs ! En effet :



L’accélération g = F / m0 devient énorme pour une faible force de propulsion F ; si la masse des passagers est annulée ou très affaiblie en même temps que celle du vaisseau, ils peuvent supporter cette accélération sans dommages !

Si la masse est annulée, le vol stationnaire est évident, il n’y a plus d’attraction terrestre ; si la masse est très légère, le vaisseau, aussi léger qu’une feuille, peut descendre « en feuille morte »



Si de très grandes accélérations étaient possibles, à titre de curiosité, reprenons les calculs relativistes avec une accélération constante de 100 g pendant le voyage (avec g=9,81 arrondi à 10, soit environ a’=1000 m.s-2) .



La distance x parcourue en 30 jours (temps à bord du vaisseau) serait :

x = (cosh (a’t’/c) -1) c2/a’ , avec t ’ = 30x24x3600 = 2592000 s et a’ = 1000 m.s-2

Le rapport a’t’/c = 1000 x 2592000 / 299792458 » 8,64598

ce qui fait : cosh(a’t’/c) = cosh(8,64598) = 2843,623
et ce qui donne : x = (2843,623-1) x (299792458)2 / 1000 » 2,5548.1017 m

C'est-à-dire environ 27 années-lumière. Les occupants du vaisseau pourraient donc parcourir 27 années-lumière en 1 mois ! ! Voila ce qui permettrait d’envisager de véritables voyages interstellaires !


On obtient v/c = tanh(a’t’/c) » tanh (8,64598) » 0,999999938 soit v = 99,9999938 % de la vitesse de la lumière !

Temps écoulé sur la planète de départ :
t = t’ / Ö(1-v2/c2) = 30 jours / Ö(1- 0,9999999382) = 30/ 0,0003517 = 85308 jours Soit plus de 233 ans ! !
Un sacré décalage par rapport au temps propre du vaisseau.



Par ailleurs, avec des vitesses aussi grandes dans l’espace, le moindre choc avec des particules microscopiques (micrométéorites, poussières, ..) aurait des conséquences catastrophiques pour le vaisseau et ses occupants. Il faudrait donc en plus que le vaisseau soit entouré par un champ répulsif pour éviter toute collision, (aux conséquences désastreuses à une telle vitesse), ou alors il faudrait que tout objet s’approchant du vaisseau perde instantanément sa masse et donc son énergie cinétique !



En conclusion, la relativité permettrait bien d’envisager des voyages interstellaires à condition de pouvoir agir à volonté sur la masse propre m0 du vaisseau et de ses occupants !

On est bien loin actuellement de pouvoir envisager toutes ses conditions !

Comment envisager d’annuler la masse ou de créer un champ répulsif ?

Le boson de Higgs détiendrait-il la clef du mystère ? ?

L’avenir nous le dira peut-être, mais je doute que ce soit à brève échéance.

A moins d’une découverte fondamentale imprévisible, les voyages interstellaires ne sont pas pour demain !





En souhaitant que ces précisions puissent répondre à vos interrogations

Bien cordialement.

Miclad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
brunehaut
Analyste enquêteur
Analyste enquêteur
avatar



Féminin Age : 42
Nombre de messages : 1959
Inscription : 16/05/2009
Localisation : Soissons
Emploi : ****
Passions : ****
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Boson de Higgs et voyage interplanétaire   Mar 31 Jan 2012, 23:19

Bonsoir à tous,

Veuillez me pardonner pour ma grande méconnaissance en la matière, néanmoins, quelques raccourcis me gênent et me perturbent dans l'hypothèse exposée. Notamment l'extrapolation partant des particules élémentaires se délestant du champs de Higgs (et dont la particule médiatrice ne pourrait apparaître qu'à un niveau d'énergie considérable), vers un système physique complexe (l'ovni)...


Cordialement,

_______________________________________
brunehaut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
miclad
Très bonne participation
Très bonne participation




Masculin Age : 71
Nombre de messages : 159
Inscription : 25/01/2012
Localisation : Indre et Loire
Emploi : prof. retraité
Passions : sciences; insolite
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Boson de Higgs et voyage interplanétaire   Mar 31 Jan 2012, 23:37

Brunehaut a dit :

Bonsoir à tous,

Veuillez me pardonner pour ma grande méconnaissance en la matière, néanmoins, quelques raccourcis me gênent et me perturbent dans l'hypothèse exposée. Notamment l'extrapolation partant des particules élémentaires se délestant du champs de Higgs (et dont la particule médiatrice ne pourrait apparaître qu'à un niveau d'énergie considérable), vers un système physique complexe (l'ovni)...


Cordialement,




Pour répondre à votre remarque, je considère qu'en l'état actuel de nos connaissances, il faut considérer que les affirmations de brahim121985 ne sont que des suppositions tant qu'on n'en saura pas davantage sur les propriétés du boson de Higgs.

Miclad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
brahim121985
Participation appréciable
Participation appréciable




Masculin Age : 31
Nombre de messages : 38
Inscription : 31/01/2011
Localisation : Maroc
Emploi : étudiant
Passions : astronomie
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Boson de Higgs et voyage interplanétaire   Mar 31 Jan 2012, 23:54

Merci miclad, vous avez détaillé tous ce que voulait dire.
Sinon il serait cool s'il y en a une option pour poster du code Latex. ça va rend les formules mathématiques très lisibles.

Bonne nuit à tous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stilgar
Equipe du forum
Equipe du forum
avatar



Masculin Age : 49
Nombre de messages : 433
Inscription : 25/08/2010
Localisation : Loire
Emploi : Ingénieur informaticien
Passions : nombreuses
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Boson de Higgs et voyage interplanétaire   Mer 01 Fév 2012, 10:52

Bonjour miclad

miclad a écrit:
ou alors il faudrait que tout objet s’approchant du vaisseau perde instantanément sa masse et donc son énergie cinétique !

Et si le système qui permettrait d’annihiler l'expression de la masse soit justement un champ local englobant le vaisseau, alors toute particule pénétrant dans ce champ verrait alors sa masse instantanément annulée !!! Chic, on peut construire un vaisseau spatial se déplaçant à vitesse relativiste en recyclant ses boites de petits pois !!!

Ah, c'est beau le rêve... profitons-en ce n'est pas encore imposable rire

brunehaut,

Nous ne savons pas encore ce qui fait qu'une particule ait une masse ou non, ni comment le phénomène s'exprime. Le Boson de Higgs est une piste. D'un autre côté il est fort probable que si un jour nous apportons des réponses à ces questions, nous trouverons aussi comment annuler ses effets. Donc bien sûr que pour le moment tout ceci n'est que rêves et théories. Mais ne sont-ce pas nos rêves et espoirs qui nous font avancer ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jérôme38
Culture Scientifique
Culture Scientifique




Masculin Age : 38
Nombre de messages : 179
Inscription : 16/02/2011
Localisation : bourgoin jallieu isère
Emploi : technicien génie climatique/photovoltaïque
Passions : aéronautique
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Boson de Higgs et voyage interplanétaire   Mar 16 Oct 2012, 06:19

Citation :
pour envisager des voyages interstellaires


Pourquoi diable, se donner tant de mal théorique ...

Quand au niveau pratique, on sait déja qu'au niveau des étoiles proches on pourra envisager des voyages a vitesse subluminique a accélération longue (très longue ...) pouvant approcher potentiellement les 2/3 de la vitesse de la lumière

Et mettant par exemple des étoiles comme Alpha centauri (le système double en mettant de coté la naine rouge proxima) a environ une trentaine d'année de portée de voyage (4,5 al)

Et la c'est tout de suite moins rêveries et théorie, par contre a 30 ans cela demande toujours de maitriser le sommeil en congelation (30 ans n'étant pas envisageable a assumer pour un équipage : études psychiatriques formelles a ce propos = 100% de chance de provoquer des drames sur ces échelles de temps coincés dans un vaisseau avec une hiérarchie ect)


Ceci dit, pour des premiers essais avec des "drones" géants (et bien équipés en engins d'explorations qui s'éparpilleraient si et la dans le système d'arrivé) cela se ferrait sans problème ...

Mais il existe toujours des barrières technologique : comme les rendements de propulsion de type fusion/plasma
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stilgar
Equipe du forum
Equipe du forum
avatar



Masculin Age : 49
Nombre de messages : 433
Inscription : 25/08/2010
Localisation : Loire
Emploi : Ingénieur informaticien
Passions : nombreuses
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Boson de Higgs et voyage interplanétaire   Mar 16 Oct 2012, 12:51

Bonjour Jérôme38,

même à 2/3 de la vitesse de la lumière, il reste à inventer la carlingue qui résistera aux agressions extérieurs (radiation, poussières, micrométéorites, etc.). De plus, je ne suis pas sûr que dans ton calcul tu prennes en compte la décélération qui sera nécessaire pour stopper le vaisseau. Et si l'on souhaite garder l'équipage en vie, il faudra que celle-ci soit aussi progressive et donc longue (très longue).

Autrement dit, Alpha Centauris ce n'est pas encore pour demain...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
miclad
Très bonne participation
Très bonne participation




Masculin Age : 71
Nombre de messages : 159
Inscription : 25/01/2012
Localisation : Indre et Loire
Emploi : prof. retraité
Passions : sciences; insolite
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Boson de Higgs et voyage interplanétaire   Mer 17 Oct 2012, 21:22

Stilgar a écrit:
Bonjour Jérôme38,

même à 2/3 de la vitesse de la lumière, il reste à inventer la carlingue qui résistera aux agressions extérieurs (radiation, poussières, micrométéorites, etc.). De plus, je ne suis pas sûr que dans ton calcul tu prennes en compte la décélération qui sera nécessaire pour stopper le vaisseau. Et si l'on souhaite garder l'équipage en vie, il faudra que celle-ci soit aussi progressive et donc longue (très longue).

Autrement dit, Alpha Centauris ce n'est pas encore pour demain...



En effet, ce n'est pas encore pour demain ! Avec les problèmes d'énergie, d'accélération, de protection contre les météorites et les radiations, de durée du voyage, de nourritures à emporter, les problèmes psychologiques pour l'équipage enfermé pendant plusieurs années dans un volume bien limité, etc ....
Tout cela aurait tendance à prouver que si nous sommes réellement visités par des E.T. qui parcourent des distances de plusieurs années-lumière pour nous faire des visites de quelques minutes , c'est qu'il ont trouvé un moyen de se déplacer dans l'espace qui n'a rien à voir avec tout ce que nous sommes capables d'imaginer à partir de nos connaissances actuelles. Un moyen qui qui leur permet de faire ces déplacements aussi facilement que nous pouvons aller faire nos courses au supermarché du coin. (Ou bien c'est qu'ils nous rendent visite à partir de bases relativement proches que nous n'aurions pas été capables de découvrir jusqu'à présent !)

Miclad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
wacapou
Analyste Observations
Analyste Observations
avatar



Masculin Age : 69
Nombre de messages : 4394
Inscription : 07/08/2012
Localisation : Nantes
Emploi : retraité
Passions : informatique
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Boson de Higgs et voyage interplanétaire   Dim 02 Déc 2012, 22:05

"...des E.T. qui parcourent des distances de plusieurs années-lumière pour nous faire des visites de quelques minutes ...".

Hé oui ... et s'ils sont capables de le faire c'est que nous ne sommes vraiment pas à leur niveau.

Je crois ou plutôt je crains que nous n'ayons toujours absolument rien compris à deux choses majeures en physique :

1 - Qu'est-ce que l'espace ? De quoi est-il fait ? De quoi est-il rempli ? Est-il continu ou discontinu ?
2 - Qu'est-ce que le temps ? Pourquoi est-il associé étroitement à l'espace ? Pourquoi la présence d'une masse modifie-t-elle son écoulement ? Pourquoi n'est-il pas le même pour un objet en mouvement dans le même référentiel ?

Et ce ne sont pas les explications nous parlant de "la courbure de l'espace temps" qui font beaucoup avancer les choses.
C'est un peu comme si à la question " ... Pourquoi l'opium fait-il dormir ? ..." je répondais "... parce qu'il a des vertus dormitives ...".

Depuis Richard Feynman avec son électrodynamique quantique relativiste (1965) nous avons claqué des milliards d'euros dans des réalisations qui n'ont pas apporté grand-chose à la physique théorique à part des théories fumeuses non vérifiables et complètement "à côté de la plaque".

Comme disait le mathématicien Souriau : "... la physique fondamentale d'aujourd'hui c'est de la physique sans les expériences (sans preuves) et des mathématiques sans la rigueur (théorie des cordes) ..."
En gros c'est devenu une religion dont il est formellement interdit de discuter les dogmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierre31
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 66
Nombre de messages : 713
Inscription : 21/02/2009
Localisation : Toulouse
Emploi : Ingénieur
Passions : voyages
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Boson de Higgs et voyage interplanétaire   Lun 03 Déc 2012, 15:49

je crains que vous ne fassiez fausse route. La physique ne se pose jamais de questions du type "pourquoi ?" mais plutot des questions "comment ?".

Ainsi pourquoi la pomme tombe de l'arbre ? Parce qu'elle est attirée par la Terre. Pourquoi la Terre attire-t-elle la pomme?.. personne ne sait mais si on trouvait une cause alors il faudrait encore trouver la cause de cette cause. On voit bien que c'est un processus sans fin, pas trés utile.

En revanche la question "comment la Terre attire-t-elle la pomme" a reçu une réponse de Newton (un mode d'emploi si vous voulez):

-la Terre et la pomme s'attirent mutuellement avec la même force

-Cette force est proportionnelle au produit des masses de la Terre et de la pomme

-cette force décroit avec le carré de la distance entre la terre et la pomme.

Ce à quoi il faut ajouter: la force est proportionelle à l'accélération.

Dans l'absolu cette réponse est perfectible (comme l'a montré Einstein plus tard). Mais ça permet de calculer le mouvement de la pomme, celui de la Lune autour de la Terre et plus généralement ça a donné toute la mécanique céleste qui a été confirmée par les observations (jusqu'à une certaine précision), ce qui est quand même un beau résultat. Mais dans ce résultat peu importe de savoir "pourquoi la Terre attire la pomme", il suffit de savoir "comment".

Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
olalala
Nouveau membre
Nouveau membre
avatar



Masculin Age : 30
Nombre de messages : 4
Inscription : 05/12/2012
Localisation : Paris
Emploi : Chomeur volontaire
Passions : Aucune
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Boson de Higgs et voyage interplanétaire   Mer 05 Déc 2012, 17:18

La physique a plutôt tendance à répondre à la question "Dans quelle mesure"... pour revenir sur l'exemple de Newton, le problème de "comment" est que
- Comment la Terre attire la pomme ?
ou
- Comment la pomme attire la terre ?

sont potentiellement valides (et vraies) seulement pas du tout dans la même mesure et surtout pas pour expliquer le phénomène observé... alors que
-Dans quelle mesure la Terre attire la pomme ?
et
-Dans quelle mesure la pomme attire la terre ?
répondent mieux à la globalité du problème
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stanalpha1
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle




Masculin Age : 66
Nombre de messages : 775
Inscription : 09/03/2011
Localisation : ALSACE
Emploi : Retraité
Passions : Astronomie anthropologie , musique, voyages, nature, actualités
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Boson de Higgs et voyage interplanétaire   Mer 05 Déc 2012, 21:45

Bonsoir à tous,

Bien vu WACAPOU....La théorie des cordes date de la fin des années 1960 (Gabriele VENEZIANO entre autres ..) et a pour l 'instant, soit 44 ans plus tard accouché d'une "souris" ...La théorie des super-cordes..! Mais c'est toujours une théorie !....S'il y a un mathématicien doublé d'un physicien théoricien sur ce site, qu'il veuille bien nous en parler ..

LES théories de la relativité d'EINSTEIN , bien qu ' incomplètes, n'ont néanmoins pas attendu plusieurs décennies pour être vérifiées :dès 1919 (preuve de la déformation de la trajectoire de la lumière par une masse ), la théorie de la Relativité Générale était vérififiée ...

Amitiés STANALPHA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Boson de Higgs et voyage interplanétaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Boson de Higgs et voyage interplanétaire
» 21/12/1968 - Apollo 8:premier voyage interplanétaire habité
» Les voyage interplanétaire possible d’ici quelques années selon la NASA
» Cinéma : "La révolution Interplanétaire" 1924
» Une réponse métaphysique? Le Boson de Higgs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis :: Rubriques Thématiques :: Thématiques Sciences :: Sciences: aéronautique, technologies de pointe, découvertes-