Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis
Bonjour et bienvenue sur le forum "les mystères des ovnis",

Si vous êtes témoin de phénomènes inexpliqués, il est très important de témoigner en cliquant ici. N'hésitez pas à vous inscrire sur le forum en cliquant sur s'enregistrer.

Nous vous proposons de consulter les nombreux articles du site associé au forum. Vous y trouverez de nombreuses informations importantes et sérieuses. http://ovnis-ufo.org

Cordialement


Un site consacré à l'étude sérieuse des ovnis et de leur histoire - informations riches et pertinentes sur le phénomène des ovnis.
 
Ovni Accueil site PortailPublicationsFAQRechercherMembresS'enregistrerGroupesConnexionTémoignage ovniAccueil
Depuis 10 ans, le forum n'a cessé de grandir grâce à vous... Merci !!

Partagez | .
 

 Les ovnis dans la presse en 2000

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
avatar



Masculin Age : 39
Nombre de messages : 12596
Inscription : 10/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement

MessageSujet: Les ovnis dans la presse en 2000   Lun 03 Déc 2007, 20:26

DES OFFICIERS DE POLICE OBSERVENT UN GRAND OVNI, USA 2000:

L'article ci-dessous a été publié dans le Saint Louis Post Dispatch, USA, le Dimanche 9 Janvier 2000.

Des officiers de police du Compté de St. Clair rapportent avoir vu un OVNI tôt le matin
Par Valerie Schremp du journal "The Post-Dispatch".

Ces derniers jours, Craig Stevens, officier de Police de Millstadt, reçoit d'innombrables appels téléphoniques de toutes sortes d'experts et a eu l'occasion d'entendre toutes les blagues possibles sur les petits hommes verts.

"C'est amusant, jusqu'à un certain point...", déclara-t-il.

"Ce n'est pas comme si j'étais le premier ou le seul qui ait vu ceci, et je ne suis pas 'Joe Soiffard' du bar du coin qui a juste un coup dans le nez, vous comprenez?"

Stevens, de Highland, et aux moins trois autres agents de police de Lebanon, Shiloh et Dupo police affirment qu'ils ont vu quelque chose dans le ciel tôt ce Mercredi - quelque chose qui ressemble à un OVNI.

En forme de pointe de flèche, décoré de lumières d'intensité faible sur toute sa surface, et de trois phares imposants sur sa queue, la chose volait tranquillement du Nord-Est au Sud-Ouest au-dessus de la zone de Metro East vers 04:00 du matin.

Le premier récit arriva au bureau de police de Highland, d'un propriétaire de mini golf. Il conduisait dans Lebanon, et il contacta donc les autorités de Lebanon. Le policier fur bouche bée en entendant le récit, mais surtout en voyant lui-même l'engin décrit, qui filait vers Shiloh. Il le poursuivit en voiture, grillant les feux rouges pour essayer de le rattraper. A Shiloh, un autre policier le vit alors aussi.

Stevens, veillant au volant de sa voiture de patrouille de nuit à Millstadt, entendit les échanges radio et se dirigea vers l'extrémité Nord de la ville. Il scruta le ciel mais ne vit que des avions.

Puis il dirigea son regard vers l'Ouest.

"Wow," pensa-t-il en sautant hors de sa voiture. "Cette chose est gigantesque!"

Il déclara que cela se déplaçait lentement, comme un ballon, à près de 300 mètres au-dessus du sol. Il avait environ deux étages de haut et trois fois plus long que haut. En plus de trois lumières sur l'arrière, des lumières plus faibles étaient réparties sur toute sa surface, comme, dit-il, s'il s'agissait un camouflage sous forme de fausses étoiles.

Il attrapa son Polaroïd et prit un cliché. L'engin se dirigea vers Dupo et Stevens appela son central radio, lequel lui répondit qu'un policier de Dupo avait repéré l'OVNI.

Le Polaroïd ne se développait pas bien dans le froid et l'image ne montrait que trois lumières brillantes. De retour au poste de police, Stevens fit un rapport verbal et un dessin de ce qu'il avait vu.

"Cela m'a rendu fou de voir cette chose," dit-il. "Je n'ai pas trouvé le sommeil la nuit dernière."

Il effectua des recherches sur Internet pour trouver un engin volant ressemblant à ce qu'il avait vu, mais ne trouva qu'une photo d'un "ballon dirigeable invisible" sur le site de Popular Mechanics [Note du webmaster: un simple dessin, non une photographie].

Les seuls appels reçus par la base de l'Air Force de Scott provenaient des média, dit la porte-parole de la base Samedi. Et la tour de contrôle de la base était fermée à cette heure.

Stevens a également été contacté par les médias, par des instituts scientifiques, par des experts en OVNIs et par un ex-membre du FBI qui avait "une centaine de questions." Un des experts affirmait que les gens avaient vu un vaisseau similaire en Californie le lendemain de Noel. Lui et le policier de Lebanon sont apparus sur le show radio d'Art Bell diffusé dans tous les Etats-Unis.

Stevens dit qu'il essaye de recevoir avec calme ce à quoi il a assisté et l'attention dont il est l'objet.

"Cela ne m'a pas effrayé; c'était chouette. Je ne l'oublierai jamais," dit-il.

Cet article a été publié dans le quotidien News-Register, de McMinnville, Oregon, USA, le 9 Mai 2000.

NEWS-REGISTER, 9 MAI 2000:

L'expert en OVNI s'exprimera lors de l'anniversaire de l'observation de McMinnville
Par PAT FORGEY du News-Register

Bruce Maccabee était juste l'une parmi de nombreuses personnes intriguées par les photographies historiques prises par le fermier de la région de McMinnville Paul Trent le 11 Mai 1950. Mais il a bien pu avoir passé plus de temps à les étudier que n'importe qui d'autre.

D'abord il a employé des techniques nouvellement développées d'analyse de luminosité et du système optique. Alors il a essayé de recréer le travail effectué par d'autres qui avaient étudié les photos et avaient publié leurs résultats.

"J'ai dépensé, en temps cumulé, plusieurs mois, étalés sur des années, sur le cas des Trent," a indiqué Maccabee depuis son domicile dans le Maryland.

Maintenant, pour la première fois, Maccabee va visiter McMinnville, invité dans la ville par les Pubs McMenamins. L'incident OVNI de 1950 est décrit dans plusieurs peintures, certaines fortement fantaisistes, sur les murs de l'Hôtel Oregon de McMenamins.

Quand le cinquantième anniversaire de l'observation a approché, McMenamins a invité Maccabee à McMinnville pour parler des photos, de leur histoire et de leur importance dans la quête de plusieurs décennie de recherches pour répondre à ceux qui se préoccupent des questions d'OVNIS, a indiqué Tim, Hills historien de McMenamins.

"Nous sommes vraiment ravis de ce qu'il vienne," dit Hills. "Il le fait parce que c'est une partie si importante de sa vie."

Maccabee est un leader dans le domaine de l'ufologie, l'étude des OVNIS, et il a publié de nombreux papiers dans le journal du MUFON, une publication du Réseau Mutuel OVNIS - pour lequel il est le state director pour le Maryland - et d'autres. Il a également fait de nombreuses apparitions à la télévision, y compris CNN, Nightline, Mystères Non Résolus et d'autres.

Il a commencé sa carrière en tant que physicien effectuant des recherches sans rapports avec les OVNIS pour l'US Navy, et il déteint un doctorat de physique de l'Université Américaine de Washington D.C.

Hills a indiqué qu'en dépit de leurs qualifications, des chercheurs sur les OVNIS ont parfois été traités comme des chasseurs de Yétis - et non considérés comme de vrais scientifiques.

"Quand je suis arrivé dans la recherche sur les OVNIS, je l'ai vécu exactement de cette manière également," a-t-il dit. "Ils ont été évités par le mainstream."

Après l'analyse des photographies et des négatifs des Trent, Maccabee a conclu qu'ils ne sont pas truqués, et qu'ils étaient ce que les Trent ont indiqué qu'ils étaient: les photos d'un engin volant non identifié à une certaine distance.

"Donc je pense pouvoir dire qu'en définitive, j'ai conclu qu'elles sont vraies," a-t-il dit.

Au cours des années, il a parlé avec les Trent environ 30 fois.

Une autre personne qui a interviewé les Trent était le producteur de documentaires Terry Halstead. Son interview enregistrée sur magnétophone avec Evelyn Trent, qui est décédée depuis lors, a été faite au début des années 90, et était la dernière interview qu'elle a donnée.

La partie du documentaire concernant les Trent sera également montrée lors de la rétrospective sur les photos Trent au McMenamins.

Maccabee a également été le premier chercheur à obtenir le "fichier des disques volants" du FBI également appelé les "vrais X-Files."

Maccabee a récemment écrit un livre intitulé "La connexion FBI-OVNI: L'histoire secrète de la dissimulation par le gouvernement." Le livre n'accuse le gouvernement d'aucune dissimulation en liaison avec les photographies des Trent, mais ces photos ont fourni le point d'entrée en la matière.

"Une partie de ce qui a mené au livre remonte au cas Trent," dit Maccabee.

Après que les photos des Trent aient été publiées dans tout le pays, les officiers du renseignement de l'Armée de l'Air ont interviewé les Trent, mais Maccabee a indiqué que ce n'était pas terriblement passionnant parce que l'intérêt des forces aériennes dans l'étude des OVNIS était ce qu'il était.

"Mme Trent m'avait dit que deux hommes du FBI étaient venus à sa maison," a-t-il dit.

Ils ont passé un certain temps dans l'arrière-cour, jetant des objets en l'air haut dans le ciel en prenant des photographies.

Peu de temps après que Maccabee ait commencé à se pencher sur les photos des Trent, la loi fédérale sur la liberté de l'information a été promulguée, et Maccabee a écrit au FBI pour demander leurs informations sur les photos des Trent. Il n'a rien appris de nouveau au sujet de ce cas, mais il a appris que le FBI avait examiné un certain nombre d'autres observations d'OVNIS.

L'information que le FBI avait recueillie n'était pas aussi importante que l'aperçu qui qu'elle a fourni sur les enquêtes du Renseignement de l'Air Force. "Ils ont indiqué des choses au FBI qu'ils n'ont indiqué à personne d'autre," a-t-il dit.

Les informations de cette demande et d'autres demandes suivantes FOIA ont par la suite mené à la publication de "La connexion FBI-OVNIS," a-t-il dit.

"S'il n'y avait pas eu Mme Trent pour me dire que le FBI avait été là, il aurait été peu probable que je mène ce type d'enquête ayant mené à ce livre," a-t-il dit.

Cet article a été publié dans le quotidien News-Register, de McMinnville, Orégon, USA, le 15 Mai 2001.

NEWS-REGISTER, 15 MAI 2001:
La légende OVNI perdure
Par PAT FORGEY du News-Register

Il pourrait y avoir quelque chose "là dehors" mais deux des observateurs les mieux informés du cas d'objet volant non identifié des années 50 à McMinnville indiquent qu'ils ne savent pas ce que c'est.

"Je ne sais pas si les soucoupes volantes existent ou pas," a dit Phil Bladine, le rédacteur du journal retraité qui a publié à l'époque les célèbres photos. Son journal, un prédécesseur du News-Register appelé le Telephone-Register, avait entendu parler des photos prises par Paul Trent à sa ferme à l'écart de la route 18 à l'ouest de McMinnville, et avait envoyé un journaliste pour les rechercher.

Le journal les a publié dans ce qui est devenu sa plus grande édition jamais vendue, et les photos ont été depuis publiées dans le monde entier.

La chaîne des brasseries McMenamins ont récemment ouvert l'Hôtel Orégon à McMinnville et l'historien de la compagnie Tim Hills s'est intéressé à cette histoire.

Pour le cinquante-et-unième anniversaire de la prise des photos Trent, les McMenamins ont réuni Bladine et le vidéographe Terry Halstead pour parler au sujet des Trents et de leurs photos.

Bladine et Halstead ont tout deux traité le cas en tant que journalistes, à la différence de la plupart des autres dans la communauté OVNI, et n'ont pas pris de position sur la question de l'existence des OVNIS. Tous les deux, cependant, étaient disposés à parler au sujet des Trent, de leurs photos et de leurs avis là dessus.

Bladine a raconté comment le reporter Bill Powell a cherché les négatifs des photos à la ferme des Trents, où ils avaient été mal rangés sous un Davenport.

Ils ont projeté les photos sur le mur de la chambre noire du Telephone-Register, et n'ont pu voir aucun fils ni aucune autre indication de fraude.

Bladine dit qu'il avait indiqué à Powell: "Et bien, pour moi elles apparaissent authentiques."

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog: http://ovnis-ufo.org/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ovnis-ufo.org/
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
avatar



Masculin Age : 39
Nombre de messages : 12596
Inscription : 10/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Les ovnis dans la presse en 2000   Lun 03 Déc 2007, 20:26

Avec cela, il y avait seulement une chose à faire. "Donc nous les avons publiées dans le journal," a-t-il dit.

Une couverture par les média de nouvelles du pays, y compris le magazine Life, les radios nationales et la télévision, a eu comme conséquence tellement d'intérêt pour l'édition du 8 Juin 1950 du Telephone-Register, qu'il a été forcé de ré-imprimer 10.000 copies supplémentaires de la première page pour satisfaire la demande. Normalement, le tirage du journal était environ un tiers de cela.

Bladine a indiqué qu'il ne sait pas que ce qu'était ce que Paul Trent a photographié en deux images en 1950, mais il est convaincu que les photos elles-mêmes n'étaient pas un canular.

"Nous savons que les Trent ne sont pas le genre de personnes qui font cela," a-t-il dit.

Halstead, qui a fait une vidéo documentaire du cas Trent, a indiqué que les Trent lui ont dit qu'ils ont été interviewés par des agents du FBI après que les médias de nouvelles en aient parlé, mais Halstead a dit qu'il ne parvient pas à obtenir tous les rapports du FBI sur ce cas, que ce soit par Washington, ou par le bureau du FBI de Portland.

Le documentaire de Halstead a été réalisé au début des années 90, et comporte Paul et Eveyln Trent, qui sont décédés depuis.

Il dit que sa recherche l'a mené à la même conclusion que Bladine, que les Trent disaient la vérité au sujet de ce qu'ils ont vu et ont photographié, mais qu'il ne sait pas ce que c'est.

Quand les amateurs d'OVNIS dans l'assistance au McMenamins ont posé des questions à Halstead sur d'autres cas d'OVNIS il a refusé de répondre, précisant qu'il est un vidéographe qui a couvert le cas Trent, pas un expert en matière d'OVNIS.

Il a dit que le secret maintenu sur les OVNIS par le gouvernement éveille les soupçons, et qu'il y avait été confronté pendant des années alors qu'il essayait d'employer la loi fédérale sur la liberté de l'information pour obtenir des informations sur le cas.

"Le gouvernement maintient un tel secret, que cela fait que vous vous posez des questions," a-t-il dit.

L'historien Hills a dit que ses recherches concernant ce cas l'ont laissé convaincu lui aussi qu'il y a quelque chose là dehors. "Cela a fait de moi un convaincu," a-t-il dit. "Je ne sais pas quoi d'autre penser."

OVNIS 50 ANS APRES AU VENEZUELA:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien El Nacional, Caracas, Venezuela, le 3 août 2000.

EDITION ANNIVERSAIRE

Les OVNIS de Trujillo, 1944
Ronds comme des assiettes, aplatis aux pôles et dans la plupart des cas équipées des lumières clignotantes multicolores, ils ont commencé à explorer les cieux vénézuéliens dans la décennie des années 50 et depuis lors, ils continuent leurs visites bien que seulement quelques privilégiés aient eu le plaisir de les recevoir et, mieux encore, de voyager avec eux.

Par Sara Maineiara Montiel

Le 24 août 1944, près de Betijoque, dans l'état de Trujillo, des événements étranges se sont produits: la disparition de Joaquina Quintero, compagne du fermier Orangel Castilian Briceño, après un bruit de rugissement suivi d'un feu dans les voisinages de sa hutte. Selon le compte-rendu de Briceño, à midi de ce jour là, il a entendu une explosion près de chez lui. Quand le fermier a approché sa hutte, il a vu le corps de son chien complètement brûlé, et au centre de la cour, une mare de sang. Ni lui ni les autorités du secteur ne sont parvenus à localiser Mme Joaquina. Le bruit qui a secoué le voisinage a fait penser certaines personnes à la possibilité d'un enlèvement, mais par des extraterrestres. 10 ans après, le 29 novembre 1954, un rapport est apparu, enregistré par le service de presse du Commandement Général de la Police de Caracas au sujet d'un combat de rue entre Gustavo González, un Cubain de 25 ans, et un "être d'un autre monde" dans la rue Bella Vista à Petare: "Je me suis senti au début comme si quelque chose m'a empêché de bouger, mais j'ai bientôt avancé où l'être étrange se trouvait, je l'ai saisi entre mes bras et j'ai essayé de l'arrêter, mais ce petit hombrecilló [petit bonhomme] avait beaucoup de force et est parvenu à défaire la prise de bras que je lui avais appliquée, en dépit de ce que je l'avais soulevé; il pesait quelque chose comme 50 kilogrammes, il était velu, il n'avait pas de nez, il était pieds nus et il a porté une tenue comme une certaine sorte de pagne." L'histoire de González est interminable et pleine de détails, mais finalement le jeune Cubain et son compagnon (Jose Ponce) ont laissé indemnes cet être agressif "qui a eu des bras avec des mains coupantes comme des armes."

Ceux-ci ont pu être les premières expériences avec des extraterrestres, néanmoins ce n'est pas avant l'année 1954 que la presse nationale a commencé à montrer des photographies de gens surveillant les cieux. Le 8 décembre 1954, dès que l'idée de la possibilité de construire une fusée capable d'arriver à la lune en 24 heures s'est répandue dans les journaux bon marché, le EL Nacional a annoncé la concentration silencieuse de milliers de personnes alarmées par la vue de lumières blanches dans le firmament. Cependant, à la déception de beaucoup, l'observatoire de Cajigal n'a pas mis longtemps à expliquer que c'était seulement la planète Venus. Quelques heures après cela, on a observé six disques lumineux à l'est de la ville, sur Avila. Le sergent 141 de l'unité de commandement numéro a indiqué que "les objets lumineux se sont toujours déplacés à grande vitesse vers l'est. Ils les ont perdus de vue, quand, à une hauteur énorme, ils sont allés au-dessus de l'aéroport de Carlota. Les engins se sont élancés en une montée verticale à une vitesse énorme et, en peu de secondes, ils ont été perdus de vue." Ce même jour des soucoupes sont également apparues à Altamira et castillan, alors que Clovis et Carmen Hamel, fanas d'astronomie, aperçus de leur maison dans la banlieue de San Antonio de Gran Sabana, huit objets étranges passer devant la lune.

Ce sont des illusions

Le lendemain, le professeur Antonio Ornés, ingénieur dévoué qui s'est consacré pendant un demi siècle entre autre à l'étude de l'astronomie, et après avoir servi de 1918 à 1932 à l'observatoire de Cajigal, a affirmé avec force que tous ces objets que les gens ont prétendu avoir vu n'étaient rien de plus que des illusions: "je ne croirais pas aux soucoupes volantes tant que je ne voie pas une et que je ne la photographie pas." Dans la même page, Luis Roche, un des pionniers de l'urbanisme de Caracas, a déclaré que ces taches lumineuses et objets volants non identifiés n'étaient rien de plus que des ballons à hydrogène "envoyés comme farces par les mains de Créoles qui ne peuvent pas rester tranquilles, des humoristes qui contribuent de cette manière à rompre l'ennui de notre vie quotidienne, en y ajoutant l'indispensable piment."

Parmi les groupes sceptiques, deux tendances existent: l'une qui propose qu'au Venezuela, tout comme dans d'autres pays, le phénomène de la vie en dehors de la terre et des objets volants non identifiés n'est rien de plus qu'une diversion par les gouvernements, de sorte que la ville continue à regarder en l'air. Les autres déclarent que les grands leaders, sportifs, stars de cinéma et les artistes en général appartiennent à quelques différentes races qui ont débarqué sur notre planète. Certains politiciens entreraient parfaitement dans cette catégorie.

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog: http://ovnis-ufo.org/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ovnis-ufo.org/
 

Les ovnis dans la presse en 2000

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les OVNIS dans la presse quotidienne (US airships de 1878 à
» Les ovnis dans la presse en 1977
» Les ovnis dans la presse en 1994
» Les ovnis dans la presse en 1988
» Les ovnis dans la presse en 2000

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis :: Archives sur le phénomène Ovni :: Les archives ufologiques importantes :: Les ovnis dans la presse-