Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis
Bonjour et bienvenue sur le forum "les mystères des ovnis",

Si vous êtes témoin de phénomènes inexpliqués, il est très important de témoigner en cliquant ici. N'hésitez pas à vous inscrire sur le forum en cliquant sur s'enregistrer.

Nous vous proposons de consulter les nombreux articles du site associé au forum. Vous y trouverez de nombreuses informations importantes et sérieuses. http://ovnis-ufo.org

Cordialement


Un site consacré à l'étude sérieuse des ovnis et de leur histoire - informations riches et pertinentes sur le phénomène des ovnis.
 
Ovni Accueil site PortailPublicationsFAQRechercherMembresS'enregistrerGroupesConnexionTémoignage ovniAccueil
Depuis 10 ans, le forum n'a cessé de grandir grâce à vous, en faisant aujourd'hui la première plateforme francophone par sa fréquentation.

Partagez | .
 

 Les ovnis dans la presse en 1986

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
avatar



Masculin Age : 39
Nombre de messages : 12596
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement

MessageSujet: Les ovnis dans la presse en 1986   Sam 01 Déc 2007, 13:00

OVNI EN FRANCE, 1986:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien Le Méridional, France, page 17, le 2 août 1986.

Macon Un OVNI dans le ciel...

Six personnes ont déclaré avoir vu un OVNI dans le ciel de Macon (Saone-et-Loire), dans la nuit de jeudi à vendredi. Les six témoins, dignes de foi selon les gendarmes, se trouvaient vers 1H15 près de l'Hotel de ville de Macon, lorsqu'ils ont apercu dans le ciel un disque lumineux qui a perdu rapidement de l'altitude avant de disparaître quelques kilomètres plus loin derrière un rideau d'arbres.

OVNIS EN INDIANA, USA:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien the Sun-Commercial, Vincennes, Indiana, USA, le 17 août 1986.

Les Gens du Coin apprennent que Le Comté de Knox A Un 'Point Chaud' pour les OVNIS
Un emplacement du Comté de Knox a été un "point chaud" pour des observations d'OVNI pendant les 12 dernières années, selon le Mutual UFO Network, inc. "Lucky Point", localisé à environ 12 miles au sud-est de Vincennes sur la plaine alluviale de la White River, a été l'emplacement d'entre 50 et 100 observations pendant les deux dernières décennies.

Les OVNIS, ou Objets volants Non Identifiés (une expression inventée par un officier de l'information du gouvernement au début des années 50) étaient le point focal d'un colloque du MUFON tenu ici samedi après-midi au Hall des Chevaliers de Colomb. Le colloque, appelé "Les OVNIS sont réels" a été suivi par environ 20 fervents, venus d'aussi loin que Louisville, Kentucky.

Le colloque a été tenu comme élément de la deuxième Semaine d'Information Nationale sur les OVNIS du MUFON, 10 au 17 août.

Jerry L. Sievers, 140 route de Ramsey, est le directeur adjoint du MUFON pour l'état. Sievers a parlé de plusieurs des phénomènes de "Lucky Point" ["le point chanceux"], qui incluent la mutilation de bétail, l'observation d'un énorme "être" velu, et l'observation par l'adjoint du département d'un shérif du comté de Knox d'un grand OVNI triangulaires contenant des êtres "minces" avec de grandes têtes.

Lucky Point, ainsi appelé pour l'abondance de cerfs communs dans le secteur, et non pas l'abondance d'OVNIs, est une péninsule de la White River. Le MUFON a enregistré presque 100 observations faites dans ce secteur dans les 10 à 15 dernières années, et beaucoup d'autres observations n'ont pas été rapportées parce qu'elles sont si semblables aux rapports existants, ou parce que les résidants sont devenus habitués aux choses bizarres, a dit Sievers.

Beaucoup de ces observations sont des lumières nocturnes, se déplaçant le ciel. Certains sont moins ordinaires.

Sievers a raconté qu'un fermier a aperçu plusieurs de ces lumières. Une boule orange de lumière a plané au-dessus de son enclos de bétail. Le lendemain, le fermier a trouvé un de ces veaux mort, avec une incision précise, en forme d'oeuf, dans sa tête. Le cerveau du veau avait été chirurgicalement retiré de sa tête. Selon le rapport, un vétérinaire a dit qu'il n'aurait pas pu faire un travail plus ordonné dans son laboratoire.

Un deuxième rapport est venu d'un homme qui avait arrêté sa voiture dans la région de Lucky Point pour vérifier les "poteaux qui tremblent" - un groupe de cinq poteaux électriques dans le secteur qui vibrent violemment de temps en temps - quand sa voiture a été approchée par derrière par un énorme être couvert de fourrure et aux yeux rouges luminescents.

Kerry Dean Teverbaugh, de Monroe City, est un directeur de la section d'état du MUFON pour les Comtés de Vigo et de Clay. Il a dit que les poteaux ont été étudiés et examinés par des douzaines d'experts, et aucune explication pour les "poteaux qui tremblent" n'a été avancée.

Le troisième, et le plus frappant, des exemples de Lucky Point vient venus d'un rapport présenté à Teverbaugh par l'adjoint du département d'un shérif. En novembre 1984, ce policier du comté s'était arrêté dans le secteur pour s'étirer les jambes, quand il a vu un "grand triangle, noir, de 100 pieds de côté, à moins de 200 pieds de distance."

Il a également dit qu'il a vu de petits êtres minces avec de grandes têtes dévisageant par les fenêtres du "vaisseau." Le rapport a également indiqué que les êtres ont communiqués avec l'adjoint par télépathie.

Teverbaugh a dit que les membres du MUFON de l'Indiana avaient d'abord pensé que ce triangle noir était une observation unique, mais ils ont appris plus tard qu'il y a eu beaucoup d'observations semblables à travers les Etats-Unis.

Sievers et Teverbaugh donnaient un cours sur les phénomènes non expliqués à l'Université de Vincennes. Ils indiquaient aux étudiants que s'ils passaient cinq nuits dans la région de Lucky Point de point, ils verraient quelque chose qu'ils ne pourraient pas expliquer. A leur connaissance, personne n'a pu leur donner tort.

Le but principal du colloque, et du MUFON, selon Francis L. Ridge, directeur d'état du MUFON, est échanger l'information et d'améliorer les voies de transmission. Il a dit que le colloque de l'an passé et la Semaine de l'Information sur les OVNIS, avaient eu comme conséquence 30 rapports d'OVNI anciens et nouveaux. Le "sensationnalisme Hollywoodien" et les sceptiques ont rendu difficile les tentatives du MUFON d'étudier et d'enquêter sur le phénomène d'OVNI, mais, dit-il, les temps changent.

Le MUFON presse quiconque a vu un OVNI, ou est au courant de quelqu'un qui en a vu, d'entrer en contact avec eux. Les membres de MUFON sont formés aux techniques d'enquête avant de devenir des enquêteurs de terrain.

N'importe qui ayant des questions au sujet du MUFON, ou demandant de l'information sur les OVNIS, peut appeler Sievers, le sous-directeur et représentant local du MUFON, au (812) 882-1862. Francis Ridge, de Mont Vernon, peut être joint au (812) 838-3120.

RENTREE, EUROPE, 1986:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien Le Méridional, France, page 20, le 24 septembre 1986.

EspaceLes OVNI sont à Paris...

Hier matin à Paris, Bruxelles et Amsterdam, les passants levés de bonne heure, ont pu apercevoir de curieux objets lumineux non-identifiés. Débris de vieux satellites ou authentiques extra-terrestres?

Mardi matin. Un petit-déjeuner vite avalé, le chemin du bureau parisien, le centre de Paris, le Chatelet. Et puis le regard qui traîne, s'envole vers le ciel brumeux avant de jouer avec une guirlande de lumières. Mais que font ces lucioles "vert à bleu émeraude" dans ce coin de ciel bleu.

Vers 7 heures 30 du matin (5h30 gmt), hier, ce sont des centaines d'Européens qui ont vu, comme Jean-Luc Durant et Suzanne Blangis à Paris, "dix à quinze points lumineux, ou une "boule de feu", comme aux Pays-Bas, ou une "fusée lumineuse" en Belgique.

Objet volant non identifié (OVNI), la formation lumineuse restait mystérieuse après consultation des observatoires, des responsables du contrôle de l'espace aérien des pays traversés. Du côté de l'aviation civile et des militaires, aucun indice les radars étaient restés aveugles et à Paris, aucun survol en formation de la ville n'était prévu. UN OBJET TRES HAUT ECHAPPANT AUX RADARS. - Et puis un objet simultanément aperçu à Amsterdam et à Paris, si c'était le même, devait être bien haut, au-dessus de la zone balayée par les radars destinés aux avions: entre 80 et 120 km selon un spécialiste du Centre National d'Etudes Spatiales (CNES).

"Superbe" selon certains témoignages, suivi de "flammes vertes ou de "sillages argentés et se dirigeant du nord-est vers le sud-ouest selon le témoignage le plus précis, le cortège lumineux, volant "à la vitesse d'un avion lors d'un défilé aérien", garde son mystère.

Le premier indice est venu de l'espace. Parmi les 6.000 objets divers qui orbitent dans la banlieue de la Terre, du boulon aux morceaux entiers de fusées, la plupart finissent en effet par retomber un jour ou l'autre. Selon les prévisions du NORAD, l'organisme militaire qui surveille le nord du continent américain et les objets en orbite terrestre, les dates et les trajectoires de retombée de deux débris de fusées soviétiques pourraient correspondre.

Disloqués par le lancement, les restes des fusées ayant servi en juin et en mars dernier à mettre sur orbite des satellites pourraient être à l'origine de ce feu d'artifice matinal. Leurs retombées étaient prévues vers les 10 et 13 septembre, mais avec plusieurs jours d'incertitude.

LE RETOUR DES VIEUX DEBRIS. - Mis sur des orbites erratiques après le lancement, les débris des lancements, ou les vieux satellites ralentissent peu à peu leur course et rentrent à des vitesses élevées dans l'atmosphère, où ils se désintègrent et se consument à la manière de météorites.

"De telles chutes d'objets ont lieu presque tous les jours à travers le monde, et une ou deux fois par an en France, et des morceaux allant jusqu'à quelques centaines de grammes peuvent parvenir au sol, a expliqué hier M. Jean-Jacques Velasco, du GEPAN, le groupe d'étude des phénomènes aérospatiaux non-identifiés du CNES de Toulouse.

Pour ce spécialiste de l'enquête sur les OVNI, rompu aux divergences des témoignages et aux récits fantaisistes, les premiers éléments d'observation de ce mardi, et la coïncidence avec les prévisions de retombées du NORAD alimentent la thèse d'une chute de débris spatiaux.

A l'association d'étude sur les soucoupes volantes (AESV) d'Aix-en-Provence, on avance la même hypothèse: "le fait que l'on n'ai rien vu sur les radars français et la petite taille du phénomène lumineux militent pour la chute d'un satellite artificiel, estime M. Perry Petrakys, l'un des animateurs de cette association.

A l'avenir les spécialistes français devraient être plus rapidement fixés sur les origines de tels phénomènes: le CNES met actuellement en place une cellule qui sera chargée de suivre les prévisions de rentrée des satellites dans l'atmosphère de plus près. Les martiens y perdront-ils leurs couleurs?

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog: http://ovnis-ufo.org/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ovnis-ufo.org/
 

Les ovnis dans la presse en 1986

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les OVNIS dans la presse quotidienne (US airships de 1878 à
» Les ovnis dans la presse en 1986
» Les ovnis dans la presse en 1977
» Les ovnis dans la presse en 1994
» Les ovnis dans la presse en 1988

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis :: Archives sur le phénomène Ovni :: Les archives ufologiques importantes :: Les ovnis dans la presse-