Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis
Bonjour et bienvenue sur le forum "les mystères des ovnis",

Si vous êtes témoin de phénomènes inexpliqués, il est très important de témoigner en cliquant ici. N'hésitez pas à vous inscrire sur le forum en cliquant sur s'enregistrer.

Nous vous proposons de consulter les nombreux articles du site associé au forum. Vous y trouverez de nombreuses informations importantes et sérieuses. http://ovnis-ufo.org

Cordialement


Un site consacré à l'étude sérieuse des ovnis et de leur histoire - informations riches et pertinentes sur le phénomène des ovnis.
 
Ovni Accueil site PortailPublicationsFAQRechercherMembresS'enregistrerGroupesConnexionTémoignage ovniAccueil
Depuis 10 ans, le forum n'a cessé de grandir grâce à vous... Merci !!

Partagez | .
 

 Les ovnis dans la presse en 1974

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
avatar



Masculin Age : 39
Nombre de messages : 12596
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement

MessageSujet: Les ovnis dans la presse en 1974   Ven 30 Nov 2007, 00:09

OVNIS EN FRANCE, 1974:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien Var-Matin - République, France, le 2 janvier 1974.

Encore des "soucoupes volantes"
Un commerçant d'Haisnes-lés-la-Bassée (Pas de Calais), M. Jean Liefooghe, affirme avoir vu lundi une soucoupe volante.

"Je roulais, a-t-il expliqué; en direction de Lens, quand, dans la traversée d'Hulluch (pas de Calais) sur ma gauche, à 500 mètres environ, j'ai perçu des appels de phares intermittents dans l'obscurité.

Alors que je me trouvais à deux cent mètres environ j'ai vu une sorte de fusée en forme de cigare, haute de dix mètre environ, disparaître à une grande vitesse et sans bruit vers l'ouest en laissant durant dix secondes un sillage de couleur orange derrière elle."

A son retour de Lens, le commerçant s'arrête sur les lieux mêmes de cette inquiétante apparition et remarque sur le sol d'un champ non labouré, des empreintes de pas et surtout les traces de support d'un engin tripode.

Les gendarmes ont relevé des traces de pieds de petite pointure, et surtout, trois marques assez profondes dans le sol délimitant un triangle rectangle de 8,80 m de base et 4,70 m de côté. Mais ils n'ont trouvé aucune trace de combustion.

OVNIS EN FRANCE, 1974:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien Le Provençal, France, 10 janvier 1974.

OBJET VOLANT NON IDENTIFIE DANS LE CIEL DU LUBERON
Les soucoupes volantes, désormais désignées par le qualificatif plus "scientifique", d' "objet volant non identifié" on fait leur réapparition en Provence, dans le Lubéron. En effet, dimanche dernier, vers 20 h. 30, un couple d'Aptésien, M. et Mme Gérard Volot qui se trouvaient dans leur voiture, sur la route de Goult, au hameau des Cordiers, ont aperçu un objet lumineux dans le ciel. Cet "objet" rouge, clignotait et se déplaçait très rapidement, à l'altitude de 1.000 m. environ. M. et Mme Volot se sont arrêtés afin de mieux observer l'engin qui ne ressemblait à aucun appareil connu et qui, venant du Sud, se dirigeait vers le Mont-Ventoux. A un certain moment, l'objet s'est même immobilisé pendant plus d'une minute, a pivoté sur lui-même et a pris la direction du Nord-Ouest pour disparaître derrière les monts de Vaucluse au niveau du village de Lioux.

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien Le Parisien, France, page 12, le 11 janvier 1974.

Des O.V.N.I. dans le ciel du Nord

LILLE. -- Les O.V.N.I (objets volants non identifiés) continuent à faire parler d'eux dans le Nord de la France. Ainsi, après Maubeuge, Roncq, Lens, c'est maintenant dans la région de Douai que des personnes affirment en avoir aperçu.

Un ancien chef de service des houillères du bassin du Nord et du Pas-de-Calais, B. Betourne, demeurant à Cuincy-lès-Douai, a déclaré avoir observé dans la soirée du 6 janvier, en compagnie de sa femme et pendant une minute environ, un globe lumineux dans le ciel. Cet O.V.N.I., de couleur rouge-orange, "semblable à une lanterne vénitienne" et aux contours imprécis, était dotée d'un clignotant rouge, a précisé M. Betourne.

A Maubeuge, en septembre dernier, à deux reprises, plusieurs personnes ont affirmé avoir vu des "soucoupes volantes". Tout récemment, des habitants de Roncq (près de Lille) firent des déclarations identiques. Et très tôt, dans la matinée du 31 décembre, près de Lens, un épicier, M. Lie Fooghe, disait aux gendarmes avoir vu "un cigare volant". Les enquêteurs firent d'ailleurs un relevé des traces suspectes sur le terrain gelé et lancèrent dans la presse régionale un appel pour retrouver d'autres témoins.

De toutes les apparitions d'O.V.N.I., signalées ces temps derniers dans le nord de la France, une, au moins, a été élucidée: il y a quelques jours, à Portel, près de Boulogne-sur-Mer, de nombreuses personnes avaient affirmé avoir vu des objets lumineux dans le ciel. Il s'agissait, en fait, de fusée-parachutes volées à bord de bateaux et qu'une bande de jeunes cambrioleurs avait tiré dans la nuit.

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien Var-Matin - République, France, le 13 janvier 1974.

Une "soucoupe volante" dans le ciel des Yvelines

Un ingénieur des usines Simca-Chrysler, de Poissy, M. James Boulanger, demeurant à Vernouillet (78), se trouvait dans la Plaine de Chanteloup (78), en compagnie de son fils, lorsqu'il aperçut, vers 08h15 du matin, un engin inconnu, équipé de deux phares puissants, qui se déplaçait à une hauteur de 300 mètres en direction d'Andresy.

Après avoir éteint successivement ses phares, l'engin disparut à l'horizon.

M. Boulanger alerta aussitôt les gendarmes, qui n'ont relevé aucune trace sur les lieux.

Une enquête a été ouverte.

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien Le Parisien Libéré, France, page 2, le 25 janvier 1974.

O.V.N.I. DANS LE CIEL DE DENAIN

VALENCIENNES. -- Des traces d'O.V.N.I. ont été aperçues l'autre soir, par un habitant de Denain, près de Valenciennes.

"Il était environ 19 h. 30 lorsque j'ai vu 2 objets lumineux dans le ciel, qui se dirigeaient dans le sens sud-nord" a déclaré M. France Pavenne, qui a précisé que l'engin, qui se déplaçait en silence, ne pouvait, en aucun cas être un avion. Toujours selon le témoin, les 2 boules, d'une lueur orange et parfois aveuglante, ne donnaient pas l'impression de suivre une trajectoire bien définie.

Ainsi, en moins d'un mois, des objets volants non identifiés se sont manifestés, à maintes reprises, dans la région du Nord, notamment à Maubeuge, Hulluch, Féchain et Denain.

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien Var-Matin - République, France, le 1 février 1974.

Le secret de la "soucoupe volante" photographiée par "Concorde" gardé pendant sept mois
"Concorde" vient d'ajouter au dossier des objets volants non identifiés, une pièce très importante dont l'existence n'a été révélée que plusieurs mois après sa "naissance".

René Mauries, rédacteur en chef de la "Dépêche du Midi" a été le seul journaliste admis mercredi à la visionner. Il s'agit en l'occurrence d'une photo, l'une des très nombreuses qui furent prises par Jean Begot, technicien du CNRS à bord de "Concorde 001". Alors transformé en laboratoire scientifique, le prototype du supersonique franco-anglais volait, le 30 juin dernier, à 17 000 mètres d'altitude et à 2300 km/h.

Au développement, l'une des images fixées par l'objectif, révéla dans la nuit de l'Eclipse, un étrange point lumineux qui, grossi des milliers de fois, apparut comme un disque lumineux.

Longuement analysé par les savants du CNRS, ce document fut confronté scientifiquement et techniquement de toutes les façons possibles et le sérieux de la conclusion après sept mois d'étude, ne peut-être contesté. C'est bien un objet volant non identifié – plus communément appelé "soucoupe volante" - que Concorde a photographié, et si l'on tient compte de la vitesse de l'avion, de l'éloignement du sujet et de sa grosseur, il aurait, cet ovni, un diamètre de 200 mètres environ.

Ce document exceptionnel, qui sera présenté en exclusivité aux téléspectateurs de "Midi-Pyrénées", samedi soir, lors des actualités régionales, a permis à Claude Poher, chef de la division fusées-sondes du CNES (centre National des Etudes Spatiales) et véritable spécialiste des OVNI de déclarer: "Il faut dépassionner le sujet, s'accommoder de son évidence, et se préparer à une confrontation de plus en plus fréquente".

Et Claude Poher évoquait, sans faire référence à la science-fiction de l'enlèvement de terriens à bord de soucoupes volantes et leur restitution après examen et auscultation.

Voilà sans doute le témoignage essentiel d'un dossier qu'on rouvrira très vite et peut-être souvent.

Note: "l'object" sur la fameuse photographie a pu ensuite être expliqué comme étant presque certainement la lumière d'une entrée de météore dans l'atmosphère.

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien L'Ardennais, France, le 6 février 1974.

UN OVNI SUR LA VILLE?

Un objet volant non identifié a été aperçu lundi matin au-dessus de Carignan par un Yvoisien se rendant à son travail. Celui-ci, contremaître aux Usines de la Feulerie tient à garder l'anonymat, mais son bon sens et sa réputation auprès des gens qui le connaissent laissent supposer que ses paroles ont un fondement que l'avenir nous expliquera peut-être. Il raconte lui-même:

"Il était environ 6 h. 40, lundi matin, je me rendais à mon travail comme chaque matin à cyclomoteur. Alors que je circulais dans la rue Jean-Baptiste Clément, j'ai aperçu une lueur que j'ai tout d'abord prise pour une lueur provoquée par de la soudure à l'arc. Elle venait me semble-t-il de la briqueterie Témana, près de la nationale et je pensais que quelqu'un travaillait déjà par là. Puis la lumière m'est apparue une autre fois et enfin une troisième.

"A ce moment là, j'ai tourné la tête dans la direction d'où elle venait et j'ai aperçu un disque plat, blanchâtre pour lequel il était difficile d'évaluer un diamètre vu la distance et surtout une épaisseur. Les lueurs que j'avais vues semblaient venir d'en haut et d'en bas du disque. Il était alors situé très approximativement sur la voie de chemin de fer, à hauteur des trois ponts, et se tenait à environ 60 mètres du sol. Puis soudain j'ai vu une lumière tourner au-dessus du disque qui donnait l'impression d'éclairer comme un phare au bord de la mer. Il est alors parti en direction de Sedan, assez rapidement et m'a été ensuite masqué par une colline."

N'étant pas sujet à des hallucinations et ne croyant pas au soucoupes volantes, le témoin se rendit à son travail sans rien dire mais en pensant bien sûr que quelqu'un avait vu la même chose que lui. Pourtant il semblait qu'aucun de ses compagnons de travail n'ait pu suivre ce phénomène et il se décida donc à leur raconter ce qu'il avait vu, puis à aller faire une déposition à la Gendarmerie.

Aucun indice pour l'instant ne vient corroborer ou détruire ce récit, pourtant la bonne foi du témoin ne pouvant être mise en cause, on se pose des questions sur ce phénomène. Toutes les possibilités pouvant amener une explication logique ont été envisagées. Ni un avion, ni une météorite n'auraient pu ainsi s'arrêter en l'air, et de l'endroit où le témoin était on ne peut voir les caténaires des locomotives qui auraient pu provoquer des étincelles.

L'avenir ou de prochains témoignages nous expliqueront sans doute ce phénomène.

OVNIS EN FRANCE, 1974:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien France Soir, France, le 18 février 1974.

"Cigare" dans le ciel de la Nièvre
Même les gendarmes l'ont vu


NEVERS, samedi.

Le dossier "soucoupes volantes" s'épaissit. Le mystère aussi. Les engins lumineux parmi lesquels cigares, cigarillos, disques, sphères, etc., surgissent devant les yeux de témoins pour la plupart dignes de foi.

Dans le ciel de la Nièvre, et plus précisément sur la petite ville de Decize, c'est un énorme cigare qui a été aperçu à plusieurs reprises depuis le début de la semaine.

L'alerte avait été donnée dès lundi matin par un ingénieur, M. Cahour.

- Pendant plus d'une heure, un cigare lumineux, 20 fois plus gros qu'une étoile, a survolé ma maison, vint-il affirmer aux gendarmes de Decizes qui, sceptiques, n'accordèrent que peu de crédit à cette "révélation".

Mais, le mercredi suivant, une habitante d'une commune voisine de 15 kilomètres, Neuville-les-Decize, venait elle aussi témoigner:

- Un objet silencieux entouré d'un halo lumineux survolait ma maison ce matin, jurait Mme Bonnet.

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog: http://ovnis-ufo.org/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ovnis-ufo.org/
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
avatar



Masculin Age : 39
Nombre de messages : 12596
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Les ovnis dans la presse en 1974   Ven 30 Nov 2007, 00:09

"Le bidule"
Toujours la même heure: entre 6 heures et 7 h 15. La coïncidence était quand même troublante et les gendarmes décidaient officieusement encore d'ouvrir une enquête. Le lendemain, ils étaient tous avant l'aube dans la cour de la gendarmerie, entourant l'adjudant Auroy.

- Le voilà! hurla soudain Mme Daumas, l'épouse d'un gendarme.

Aussitôt, les quatre gendarmes sortirent leur calepin pour consigner leurs observations: le "bidule" avait une couleur jaune pâle. Très lumineux, son vol était stationnaire; sa forme était celle d'un cigare ou d'un ballon de rugby quand il tournait sur lui-même.

Un télégramme fut envoyé au procureur de la République et à la direction de la gendarmerie qui demandaient un rapport pour ajouter au dossier des O.V.N.I. (objets volants non identifiés).

L'affaire s'est ébruitée et, tous les matins, la majorité des 8.500 habitants de Decize attendent, entre 6 h et 7 h 15, toutes fenêtres ouvertes.

Gilles de PREVAUX

OVNIS EN FRANCE, 1974:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien L'Ardennais, France, le 22 février 1974.

Les O.V.N.I: un "problème" pour le Ministre des Armées

PARIS. -- S'il est un sujet à l'ordre du jour, surtout depuis la publication de certaine photographie prise au cours d'un vol du "Concorde", c'est bien celui des O.V.N.I. (objets volants non identifiés).

Mais c'est bien la première fois qu'un ministre des Armées en exercice, M. Robert Galley, en l'occurence, accepte d'en parler publiquement. Répondant aux questions de notre confrère Jean-Claude Bourret, sur les antennes de "France-Inter", il s'est défendu de parler de "phénomènes aériens".

"Ces phénomènes visuels - je n'en dis pas plus - présentent des aspects qui sont inexpliqués ou mal expliqués, a-t-il dit. Ils représentent un problème... pour le moment".

Faisant état des témoignages recueillis entre 1954 et 1970, par une section spéciale, dite de réflexion, du ministère des Armées, M. Galley a déclaré qu'il fallait adopter, à l'égard de ces phénomènes une attitude d'esprit tout à fait ouverte, "c'est à dire celle qui ne consiste pas à nier à priori".

OVNIS EN FRANCE, 1974:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien Le Midi Libre, France, page 5, le 26 février 1974.

DES O.V.N.I. DANS L'AUDE A MONTREAL?

Les gendarmes ont été alertés à temps pour observer l'objet qui mesurait "deux tracteurs de haut"
Carcassonne. -- Un agriculteur de Montréal (Aude), M. Louis Calmet, exploitant du domaine de la Gatète, a observé dimanche soir vers 22 h. - et pour la troisième fois en une semaine - d'étranges phénomènes lumineux sur une colline surplombant sa ferme à 500 m. de distance.

Mais il n'a pas été le seul. Le phénomène a été assez lent pour qu'il puisse aller l'observer avec son fils à 200 m. de distance, rebrousser chemin et aller quérir les gendarmes.

Lorsque les deux gendarmes sont parvenus sur les lieux, deux boules lumineuses éclairaient toujours cette partie de la plaine de la Maleterre dont elles s'éloignaient au ras du sol. Ils n'en tirent aucune conclusion. Mais la gendarmerie a ouvert une grande enquête.

La "colline aux O.V.N.I." comme l'appellent déjà les habitants de Montréal, a été soigneusement passée au peigne fin par un groupe de gendarmes auxiliaires et de spécialistes d'engins de détection de la radio-activité.

Nulle trace de mauvais plaisant, malgré le sol boueux, d'engin quelconque, de phénomène de chaleur, rien. Ce qui confirme le caractère anormal du phénomène lumineux. Il est à noter que le radar de la base de la marine de la Lansette n'a rien décelé.

Comme en plein jour
M. Calmet et son fils Jean-Paul, lycéen de 17 ans, ont approché "l'indéfinissable chose" à une distance qu'ils estiment d'environ 200 mètres.

De là, l'objet semblait mesurer 1 mètre ce qui fait dire à M. Calmet qu'il devait mesurer "deux tracteurs de haut". La chose se présentait sous la forme de deux boules lumineuses émettant une lumière intense, surmontées chacune d'une sorte d'antenne phosphorescente. Père et fils ont pu en faire un dessin relativement précis.

Les gendarmes n'ont pu distinguer ce qui ressemble à une antenne car "la chose", au moment de leur arrivée, avait "ripé" d'un kilomètre vers l'ouest, se déplaçant toujours à l'horizontale. Les deux boules flottaient au ras du sol très lentement ou à une vitesse fulgurante. Elles s'écartaient parfois l'une de l'autre ou se superposaient. Alors, on n'en voyait plus qu'une.

Le témoignage de M. Calmet, jugé comme un modèle de pondération et de sérieux par le maire de Montréal et par toute la population, revêt une grande valeur, tout comme celui des deux gendarmes assermentés.

Mme Calmet, de la ferme, a également observé le phénomène lumineux "la maison était éclairée presque comme en plein jour, ou comme un projecteur extrêmement puissant" a-t-elle affirmé.

Le dimanche précédent vers 20 h., les habitants d'une ferme voisine avaient observé, mais de beaucoup plus loin, une apparition semblable. Il pleuvait. Ils ont pensé à une promenade d'amoureux ou à un braconnier. Le halo lumineux s'est brièvement manifesté jeudi vers 20 h. à nouveau observé par la famille Calmet et M. Bréchet.

L'O.V.N.I. donc - si O.V.N.I. il y a - est apparu à trois reprises en une semaine. Rien toutefois, en l'état actuel de l'enquête, ne peut expliquer logiquement le phénomène observé en tout par huit personnes toutes dignes de confiance.

-------------------------------------------------------------------------------

Alès: encore une étrange boule lumineuse
Alès. -- Encore un phénomène étrange observé près d'Alès: samedi vers 20 h., à Deaux, trois employés de l'établissement "Rock'n'roll" ont eu leur attention attirée par une boule lumineuse, se déplaçant dans le ciel en direction du nord.

Cet objet émettait une couleur bleue à intervalles réguliers. Chose très curieuse, la boule bleue disparût de la vue des observateurs pour ressurgir quelques secondes plus tard, suivant une trajectoire à angle droit, par rapport à la première, c'est-à-dire dirigée vers l'ouest.

On se perd en conjectures sur le caractère de ce phénomène.

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien Var-Matin - République, France, le 27 février 1974.

Dans l'Aube, renforts de gendarmerie pour traquer les OVNI
Nouvel épisode dans le feuilleton des OVNI, dans l'Aube, cette fois entre Brames et Montréal, où les gendarmes prennent la chose très au sérieux: deux d'entre eux ont été témoins d'une des apparitions que leur signalaient plusieurs de leurs administrés.

Le 17 février dernier, vers 22h, M. Calmet apercevait une masse ovoïde avec deux phares à l'avant et deux autres à l'arrière se déplaçant à quelques centaines de mètres de sa ferme [un véhicule ordinaire?].

Une heure plus tard, les mêmes sources lumineuses étaient remarquées cinq kilomètres plus loin, par n autre cultivateur, M. Bécre.

M. Calmet et son fils s'en allèrent aussitôt quérir les gendarmes qui, quelques minutes plus tard, devenaient également témoins du phénomène.

Des renforts ont été acheminés vers Brames où les gendarmes équipés de radio patrouillent et surveillent la région dans l'éventualité d'une réapparition.


OVNIS EN FRANCE, 1974:


L'article ci-dessous est paru dans le quotidien Le Midi Libre, France, page 5, le 27 février 1974.

DES O.V.N.I. A TOUT VA...

DANS L'AUDE, C'ETAIT HIER DANS LE CIEL D'ESPERAZA

Carcassonne. -- Un nouvel O.V.N.I. a été observé sur une colline près d'Espéranza (Aude), par trois habitants du secteur lundi soir vers 21 h 30, alors qu'ils sortaient d'une maison voisine où ils regardaient la télévision. M. et Mme Toscano et leurs fils de 15 ans, ont aperçu sur la colline, 100 mètres devant eux, une lueur orange en forme de croissant. Un instant ils ont cru voir la lune puis se sont rendus à l'évidence. Cette source lumineuse ne pouvait nullement s'expliquer.

Cette apparition n'est pas sans rappeler celle observée la veille au soir par plusieurs habitants de Montréal, et même d'un gendarme appelé à la rescousse (voir "Midi Libre" de ce mardi 26 février), M. Calmet notamment, avait parfaitement distingué le croissant phosphorescent mais dans son cas cette forme surmontait une boule lumineuse.

L'observation de Montréal a été d'une rare durée, près de 2 heures. Celle d'Espéraza, moins de 10 minutes. Il n'est pas exclu que les deux phénomènes lumineux observés à 30 km de distance et un jour d'intervalle aient la même origine.

Comme à Montréal, les recherches et les analyses de terrain sont restées vaines à Espéraza.

Les ufologues audois - de plus en plus nombreux - ont maintenant du pain sur la planche.

... et lundi dans le Lodévois

Montpellier. -- Les O.V.N.I. se manifestent également - ce n'est pas nouveau - dans l'Hérault. C'est ainsi que lundi matin, à 6 h. 40, entre Lunas et Lodève, un employé des P.T.T. de cette ville, M. Louis Granier, demeurant à Graissessac, a pu observer pendant une vingtaine de minutes un phénomène lumineux d'une forte intensité.

"Il s'agissait d'une boule rouge grosse comme quatre fois la planète Vénus, raconte ce témoin. Elle se déplaçait par une succession de bonds à une allure tantôt très lente, tantôt extrêmement rapide. L'O.V.N.I. s'est immobilisé au-dessus de Villecun et j'ai vu alors quatre faisceaux lumineux. Il m'a semblé que sa couleur changeait et devenait plus blanche mais sur ce point je ne puis être aussi affirmatif que sur mon observation."

--------------------------------------------------------------------------------

Les O.V.N.I. ont atterri...

Demain jeudi à Nîmes (M.J.C. chemin bas d'Avignon), vendredi à Montpellier (Pavillon populaire) et samedi à Béziers (Palais des congrès), M. Jimmy Guieu donnera une conférence sur le thème "Les O.V.N.I. ont atterri".

Jimmy Guieu, chef des services d'enquête de la C.I.E.S.O (commission international d'enquêtes scientifiques Ouranos) est un spécialiste des questions sur les "soucoupes volantes."

Voilà assurément une conférence qui vient à point et qui sera sans doute, ici et là, suivie avec beaucoup d'intérêt.

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog: http://ovnis-ufo.org/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ovnis-ufo.org/
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
avatar



Masculin Age : 39
Nombre de messages : 12596
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Les ovnis dans la presse en 1974   Ven 30 Nov 2007, 00:16

OVNIS OU NUAGES DANS LES ARDENNES, 1974:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien L'Ardennais, France, le 25 mars 1974.

RIMOGNE

Des O.V.N.I. dans le ciel

Ils ont été aperçus par le maire et les gendarmes
Après plusieurs régions de France, des objets volants non identifiés survolent désormais le ciel des Ardennes. C'est du moins ce que l'on peut penser, si on en croit plusieurs témoignages dignes de foi provenant d'habitants de Rimogne et non des moindres.

En effet mardi soir vers 22 h 30, M. Petit, maire de la commune et conseiller général, a aperçu une sorte de disque ovale diffusant une lueur orange, immobile dans le ciel, à l'ouest de Rimogne. Après être resté sur place pendant une dizaine de minutes, l'objet s'est éloigné peu à peu de la commune avant de disparaître à l'horizon.

M. Petit s'est aussitôt rendu à la gendarmerie où il s'est entretenu avec le chef l'Henoret, auprès duquel il a d'ailleurs fait une déposition en bonne et due forme. Mais ce n'est pas tout.

Hier vers 15 h 30, Mme Hachelas, qui demeure à la sortie de Rimogne en bordure de la route nationale 51, était sur le pas de sa porte quand, levant les yeux, elle a aperçu à son tour un objet suspect, sorte de cigare de couleur blanchâtre qui se tenait immobile à l'aplomb de la commune. Mme Hachelas envoya aussitôt son fils prévenir les gendarmes qui vinrent la rejoindre équipés de jumelles.

Les représentants de la loi purent eux aussi examiner l'objet non identifié sans parvenir à en trouver la nature. Selon un des gendarmes, il pourrait néanmoins s'agir d'un nuage en raison de l'aspect flou des contours et de la couleur. Mais fait troublant, l'objet resta immobile pendant une vingtaine de minutes avant de se déplacer et de disparaître.

A l'heure actuelle les différents témoins se refusent à toute déclaration complémentaire. Mais peut-être connaîtrons-nous un jour l'origine de ces phénomènes, qui sait?

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien Var-Matin - République, France, le 3 mars 1974.

Mystérieux objet volant dans le ciel dracénois

Canne à la main, sac sur l'épaule, M. Bodin, partait hier matin pour la pêche. Il ne fait pas chaud à 06h. Que dit le ciel? Le ciel dit qu'il va faire beau mais une grosse étoile s'y promène curieusement... Il remonte jusqu'à son appartement, alerte son épouse et celle-ci de son balcon voit, effectivement, dans la nuit, au-dessus des bâtiments du SDIS un objet scintillant de la taille d'une grosse orange, mais de forme trapézoïdale.

Il se déplace très rapidement et M. Bodin, qui s'est muni de son appareil photo, tente de prendre un cliché de l'objet mystérieux, à ce moment la lumière s'éteint pendant quelques secondes, mais sa forme reste entourée d'une sorte de brouillard ou de vapeur. Le scintillement reprend, un peu moins lumineux et l'objet qui monte en oblique, se dirigeant d'est en ouest, s'amenuise, n'est plus qu'un petit point, disparaît. Il est 8h30 et l'Ovni (?) s'est donc promené au-dessus du ciel de Draguignan pendant près de deux heures.

Comme nous demandons à Mme Raymonde Bodin si elle ne pense pas à la possibilité d'un ballon-sonde sur lequel se serait projetés les lueurs du soleil levant, elle nous rappelle, qu'il est 6h du matin, et nous dit que le fait qui l'a le plus étonnée, c'est cette brève extinction des feux.

D'autres dracénois [habitants de Draguignan] ont peut-être vu quelque chose?

Malgré le contretemps, M. Bodin est allé à la pêche... Il en a ramené dix truites.

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien France Soir, France, le 7 mars 1974.

O.V.N.I. aperçu par deux témoins dans le Pas-de-Calais
CALAIS, mercredi.


Un O.V.N.I. (objet volant non identifié) aurait traversé le ciel du Pas-de-Calais le week-end dernier. C'est ce qu'affirment deux témoins, pourtant distants l'un de l'autre d'une centaine de kilomètres, mais dont les récits concordent parfaitement.

L'un de ces témoins, administrateur de sociétés connu à Calais, circulait en voiture, dans la nuit de dimanche à lundi. Alors qu'il se trouvait au sud de la ville, son attention fut attirée par deux points lumineux rasant le sol. Ils évoluèrent à travers champs avant de couper la route, à cinq mètres de hauteur. Ce témoin affirme que, grâce au clair de lune, il put observer la forme allongée et luisante, semblable à une coque de sous-marin.

La veille, un autre automobiliste, chef de chantier, avait déclaré aux gendarmes, à Vimy, que vers 3 heures du matin, à Saint-Laurent-Blangy, près d'Arras, il avait vu un objet survolant la voiture à faible hauteur. La description qu'il en avait faite correspondait à celle du témoin de Calais.

UFOs OR WHATSITS IN FRANCE, 1974:

The article underneath has been published in the daily newspaper Le Parisien Libéré, France, pages 1,14, on March 8, 1974.

NEW U.F.O's in the sky of France

IN THE GERS, IN LORRAINE AND IN THE NORMANDY, SERIOUS WITNESSES CLAIM TO HAVE SEEN MYSTERIOUS APPARATUSES

U.F.O's here and there:

in the sky of the Gers...

AUCH. -- A U.F.O was seen, the other night, at the break of day, in the sky of Gers, between Miélant and Saujat, by an agricultural adviser, Mr. Robert Dupuy, who was driving on board his car.

According to Mr. Dupuy, it is a "an object of pale blue color, having the aspect of an lamp animated of a swinging."

... of Lorraine...

NANCY. -- In the night of Wednesday to Thursday, many inhabitants of the Lorraine, in particular in Briey (the Meurthe-et-Moselle), saw in the sky, during half an hour approximately, an object of green color and resembling a lengthened pen.

... and Normandy

ROUEN. -- An object of a "very luminous green", going from East to west, on a declining trajectory, and which suddenlyy disappeared behind a wood, was seen, the other evening, in the Normandy sky, close to Boissey, not far from Rouen.

The phenomenon was observed by Mr. Claude Charmel, chief of a travel agency, who was driving on board his car, as well as by two other people, an engineer and a student, who were within ten kilometers in the west of Boissey.

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien Le Parisien Libéré, France, page 3, le 6 mars 1974.

en bref

PLUSIEURS PERSONNES, parmi lesquelles M. Perrin, maître de recherche au C.N.R.S., qui se trouvait à Gien pour y donner une conférence, ont observé l'évolution dans le ciel, au-dessus de cette ville, d'un objet lumineux ressemblant à une boule de feu de grande dimension. Cependant, les radars des bases de Bricy (Loiret) et Avord (Cher) n'ont rien détecté.

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien La Voix du Nord, France, page 10, le 19 mars 1974.

UN OVNI DANS LE CIEL DE MARCQ-EN-BARCEUL?

Au cours de la nuit dernière entre 23 h et 23 h 30, plusieurs personnes qui se trouvaient place doumer à Marcq-en-Barceul, dans un café-restaurant, celui de M. Dorier, ont aperçu dans le ciel, au-dessus de la place, un objet volant stationnant à faible altitude, et se déplaçant à vitesse lente. Durant un vingtaine de minutes, "l'objet" qui était de couleur verte et rouge, resta immobile puis commença à prendre progressivement de l'altitude, se dirigeant vers Armentières.

Plusieurs témoins ont ainsi pu observer l'objet volant pendant près de 55 minutes avant de le perdre de vue. OVNI? reflets? étoile filante? Nul n'a pu le savoir?... Encore une énigme à verser au dossier déjà volumineux des mystères du ciel!

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog: http://ovnis-ufo.org/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ovnis-ufo.org/
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
avatar



Masculin Age : 39
Nombre de messages : 12596
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Les ovnis dans la presse en 1974   Ven 30 Nov 2007, 00:18

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien La Voix du Nord, France, page 3, le 20 mars 1974.

LUNDI SOIR A LIBERCOURT

Quatre personnes ont observé un OVNI pendant 90 minutes
Voici une nouvelle pièce au dossier des Objets Volants Non Identifiés, versée par une famille de Libercourt, près de Carvia, qui habite rue Ringeval, à la lisière sud de l'agglomération.

Pendant environ 90 minutes, de 22 heures à 23 h. 30, M. André Catenne, 35 ans, son épouse, leur fille de 15 ans et un de leurs fils, 10 ans, ont été témoins de plusieurs phénomènes lumineux propres à les émouvoir.

Leur équilibre et leur bon sens, ainsi que la simultanéité de leurs constatations ne laissent guère planer le doute sur la sincérité et sur la réalité de ces visions, d'autant plus que leur récit coïncide assez bien sur certains points, avec les précisions recueillies en d'autres cas similaires précédents.

Il était donc environ 22 h. lundi, tandis que son époux regardait le film de la troisième chaîne de télévision, les enfants étant au lit, Mme Catenne sortit et eut le regard attiré par un point lumineux intense, assez haut vers l'ouest du ciel, au mouvement de va-et-vient, qui ne pouvait certainement pas être pris pour un satellite ou une étoile, dont le cheminement est plus régulier et rectiligne.

Sorti à son tour, M. Catenne trouva la chose suffisamment insolite pour désirer l'observer depuis la fenêtre de sa chambre, à l'étage de l'habitation.

Au passage, la fille et l'un des fils se levèrent et regardèrent également. C'est Mlle Catenne qui, regardant droit devant elle, découvrit alors le plus étrange: beaucoup plus près, bas sur l'horizon, à fleur de la cime d'un bosquet situé à assez faible distance, trois points lumineux rougeâtres scintillaient sans paraître se mouvoir. Ils entreprirent ensuite, au bout de quelques secondes, une rotation vivement accélérée, au point de devenir rapidement une masse ronde d'une forte intensité lumineuse. La "boule" s'éleva alors lentement, sembla amorcer à toute allure un large virage vers les témoins - qui en ressentirent quelque crainte sur le coup - puis disparut vers l'ouest à une vitesse stupéfiante, sans aucun bruit perceptible.

Mme Catenne, restée dans sa cour et hissée sur une table de jardin, n'avait pas vu le "décollage", mais elle eut le temps de voir, dans le carré de ciel accessible à sa vue, passer cette "boule2 qu'elle estime être de la grosseur relative d'une assiette.

A peu près en même temps, une traînée lumineuse blanchâtre, très brève, semblable à une étoile filante, s'était manifestée.

Par la suite, seul le premier phénomène se poursuivit.

* * *
Mécanicien dans une usine de Carvin, M. Catenne qui a connu durant les combats d'Algérie la présence diurne et nocturne des avions et qui sait comment peuvent se manifester ceux de l'aéroport de LEsquin qui croisent dans les parages, est, quant à lui, formel: ce ne peut être un engin volant tel que ceux que nous connaissons...

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien La Voix du Nord, France, page 3, le 23 mars 1974.

UN OVNI DANS LE CIEL D'ARQUES?

L'O.V.N.I aperçu lundi soir à Librecourt serait-il le même qui, quelques instants plus tard, traverserait le ciel d'Arques? On serait tenté de le croire, d'après le récit de MM. Oldrich Baron d'Hazebrouck et Francis Lefebvre, de Saint Olmer, tous deux gardiens à la verrerie-cristallerie d'Arques.

C'est en effet à 23 h 40 très précises -- M. Baron a relevé l'heure -- alors qu'ils effectuaient une ronde, qu'ils aperçurent au-dessus d'eux une boule lumineuse, à une distance qu'ils évaluent très approximativement à 1.000 ou 2.000 mètres. Cette apparition avait la taille d'un "gros phare" ou d'un "ballon de plage", était très lumineuse, d'un rouge violet à l'avant et blanc à l'arrière qui clignotait.

D'après les deux témoins, la direction prise était celle d'est en ouest, mais ils ne purent suivre que deux ou trois minutes la trajectoire de cet engin qui ne faisait aucun bruit.

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog: http://ovnis-ufo.org/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ovnis-ufo.org/
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
avatar



Masculin Age : 39
Nombre de messages : 12596
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Les ovnis dans la presse en 1974   Ven 30 Nov 2007, 18:38

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien L'Ardennais, France, le 20 avril 1974.

DES O.V.N.I. EN BOURGOGNE

Les "Ovni" ont fait leur apparition en Bourgogne. Deux habitants de Meix près de Grancey-le-Château (Côte-d'Or), affirment avoir observé à la jumelle un "vaisseau spatial" lumineux circulant à très haute altitude et à grande vitesse.

M. Paul Poirier et son fils Christian déclarent que deux points brillants sont sortis du "vaisseau" principal, pour évoluer dans le ciel, avant de regagner celui-ci. L'observation a duré de 21 h. à 2 h. du matin.

D'autre part, dans une commune assez éloignée de Grancey, près de Venarey-les-Laumes (Côte d'Or), trois personnes ont aperçu mercredi, vers 20 h. 30, non plus un seul, mais trois "Ovni" venant de l'Est et se dirigeant vers le Nord, "dans un brouillard rouge."

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien La Voix du Nord, France, page 3, le 22 mai 1974.

DEUX OVNIS DANS LE CIEL DE BERTANGLE

(Somme)

Dans la nuit de lundi à mardi, vers 8 h 30, le comte François de Clermont-Tonnerre, maire de Bertangles (Somme) et son épouse ont constaté la présence dans le ciel au-dessus du bois de Montonvillers à quelques kilomètres de Bertangles, deux objets volants en forme de boule paraissant effectuer une manoeuvre.

Les deux OVNI dégageaient une lumière rouge. Alors que l'un d'eux restait immobile, l'autre est descendu jusqu'à une cnquantaine de mètres environ du sol et y demeura pendant une dizaine de minutes. c'est alors qu'il remonte verticalement et se place auprès de son "jumeau."

Tous deux disparurent alors à l'horizon au-dessus du bois de Montonvillers.

OVNIS EN FRANCE, 1974:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien Var-Matin - République, France, le 16 juin 1974.

Phénomène lumineux dans le ciel varois

La société d'études varoise sur les phénomènes spatiaux (Sveps) enquête sur la traînée lumineuse vue dans l'ouest du département le mercredi 12 juin 1974 vers 21h, ainsi que sur le passage silencieux d'un objet lumineux semblant à basse altitude, ce même soir vers 22h40.

Les témoins désireux de participer à cette enquête peuvent se mettre en rapport avec la Sveps, 6 rue Paulin Guérin, 83 100 Toulon.

OVNI ET MISSILE, VANDENBERG AFB, 1964:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien The Mercury, de Hobart, Australie, le 17 juin 1974.

HUNTSVILLE, Alabama -- Des experts à une base de missile de l'Armée disent qu'ils sont troublés à propose des "vaisseaux fantômes" étranges détectés par de puissants radar dans le Pacifique pendant un exercice de l'été dernier.

Il y a eu peu de commentaires officiels sur ce que les scientifiques ont trouvé pendant l'exercice mais le Major Dallas Van Hoose, un porte-parole de l'Armée, a confirmé récemment que "quelques phénomènes aériens non expliqués" ont été observés pendant l'exercice d'août passé.

Les scientifiques, dont beaucoup sont peu disposés à être nommés dans des interviews en raison du scepticisme du grand public à propos des objets volants non identifiés, disent en privé qu'ils n'ont pas pu trouver la moindre explication pour les "vaisseaux fantômes."

"Nous n'avons jamais vu quoi que ce soit de précisément comme ceci auparavant," dit un expert de la Défense en matière de missiles ballistique qui travaille pour une agence de l'Armée ici et qui est familiarisé avec les radars avançés utilisés pour tester des missiles et des ogives.

Huntsville abrite les systèmes de missiles ballistiques du cammandement des systèmes de défense de l'Armée qui fait des tests dans la région de l'atoll de Kwajalein dans les Îles Marshall, un territoire appartenant aux États-Unis.

En août dernier, l'Armée de l'Air a lancé un missile ballistique intercontinental Minuteman depuis la base aérienne de Vandenberg, dirigé vers la zone des missiles de Kwalaicin qui est utilisée par l'Armée, l'Armée de l'Air et la Marine.

Les experts en matière de radar dans le Pacifique ont constaté qu'ils dépistaient également un objet volant non identifié à côté du cône du nez du missile ballistique inrecontinental.

Le radar a détecté un objet en forme de soucoupe à l'envers vers la droite et au-dessus du cône de nez et l'ont observé traverser la trajectoire de l'ogive à un point au-dessous et à gauche de celui où elle était avant que ce vaisseau fantôme ne disparaisse.

Le vaisseau fantôme a été décrit comme ayant 10 pieds de haut et de 40 pieds de long.

Deux systèmes radar séparés l'ont vu au même moment ce qui pourrait éliminer la probabilité que cela ait été un mauvais fonctionnement de l'un des système radar. Il a aussi été rapporté que trois autres objets identiques ont été vu dans le voisinage, de la même taille, forme et dimensions.

Un scientifique a dit que les données ont indiqué que le vaisseau fantôme "a volé avec sa propre propulsion," mais il ne pouvait pas expliquer quelle sorte de propulsion était impliquée.

Jusqu'ici, aucun des experts ici ne pense que le vaisseau fantôme ait été un phénomène naturel provoqué par des conditions atmosphériques anormales ou un écho généralement vu sur des écrans de radar.

Quand des ufologues on demandé en vertu de la loi de liberté d'accès à l'information (FOIA) l'accès aux documents militaires relatifs à cette observation, ils ont été dirigés vers la base de l'US AIr Force de Vandenberg, qui avait tiré le missile. Vandenberg AFB a répondu à leur demande que les documents ne peuvent être donnés car ils ont été détruit.

OVNIS EN FRANCE, 1974:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien Var-Matin - République, France, le 10 juillet 1974.

Un OVNI

Hier soir, vers 22h30, M. Dailly, propriétaire du motel "Paris-St Tropez" et deux de ses clients, des suisses de Neuchâtel, ont été témoins d'un phénomène pour le moins extraordinaire: d'imposantes projecteurs, provenant d'un engin qu'il n'a pu identifier dans la nuit, se sont rapprochés à trois ou quatre mètres du sol, à une distance de cent mètres de son établissement.

Le mystérieux objet repartait aussitôt pour aller faire du surplace, durant cinq minutes au-dessus de la colline voisine.

Un camionneur, venant de Canjuers, a été témoin du même phénomène.

D'autres personnes peut-être, ont vu le même objet, non identifié. Il serait intéressant d'avoir quelques explications à son sujet.

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien Le Provençal, France, page 18, le 12 juillet 1974.

DANS LE NORD

Un mystérieux phénomène a fait fondre le toit d'une maison
Un trou d'un mètre carré dans le toit en zinc d'une maison et des poutres roussies intriguent fortement les policiers d'Ellemmes (Nord) qui ont ouvert une enquête.

Il ne s'agit pas, toutefois, de retrouver un pyromane, mais d'expliquer un phénomène étrange qui s'est produit à la fin de juin, mais qui n'a été connu que ces derniers jours: réveillés en pleine nuit par "une vive lueur et un bruit énorme", un certain nombre d'habitants du quartier ont déclaré avoir vu, sur une maison, une mystérieuse "chose" lumineuse, cylindrique, "orange et bouillonnante comme du métal en fusion". Au bout de quelques minutes, le phénomène a disparu.

Le lendemain, le propriétaire de la maison s'apercevait que sa toiture avait fondu. De plus, la batterie de sa voiture était "à plat". cinq ou six autres automobilistes ont fait, dans le voisinage, la même constatation.

Pour beaucoup d'habitants d'Ellemmes, le phénomène aurait été provoqué par "un OVNI"... Les enquêteurs pensent, eux, à un orage d'électricité statique. Ils ont ramassé des fragments de métal (qu'ils croient être du zinc fondu) et les ont envoyés pour analyse à Paris.

OVNIS EN FRANCE, 1974:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien L'Ardennais, France, le 5 août 1974.

UN OVNI LACRYMOGENE

M. Blondel et une dizaine de ses voisins habitant Baisieux (Nord), près de la frontière belge, ont observé jeudi soir un étrange phénomène pendant près d'un quart d'heure. Ils ont vu une boule passant du rouge au violet tournant sur elle-même comme une toupie, monter et descendre en oscillant et en décrivant de grands cercles de gauche à droite.

Cet OVNI aux évolutions capricieuses projetait des rayons si éblouissants que les témoins durent essuyer leurs yeux piquants et larmoyant, affirment-ils.

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien Sud-Ouest, France, le 11 août 1974.

Escadrille d'OVNIS au-dessus du Vercors

Une véritable escadrille d'objets volants aurait été aperçue dimanche soir dans le ciel de Pont-en-Royans, commune située au bas occidental du Vercors.

Plusieurs dizaines de personnes affirment, en effet, avoir vu de tels phénomènes aériens dans la soirée dominicale, entre 18 h 40 et 22 h 30. Elles sont unanimes à qualifier les passages observés de très rapides et silencieux, mais les témoins se déclarent certains de n'avoir pas confondu avec des avions.

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog: http://ovnis-ufo.org/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ovnis-ufo.org/
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
avatar



Masculin Age : 39
Nombre de messages : 12596
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Les ovnis dans la presse en 1974   Ven 30 Nov 2007, 18:40

OVNIS EN FRANCE, 1974:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien La Dépêche du Midi, France, page 12, le 14 août 1974.

TULLE: Des O.V.N.I. aperçus par des écoliers

Tulle (C.P). -- Les O.v.n.i. ont donc décidé de ne pas oublier la moyenne Corrèze en général et Tulle en particulier. Ainsi dimanche soir, vers 21 heures, un groupe de jeunes écoliers d'une dizaine d'années de Laguenne, petite commune située dans la banlieue tulliste n'a pu terminer une partie de minibasket pourtant bien engagée.

Vingt-deux heures venaient de sonner à l'horloge de l'église toute proche lorsque l'un des écoliers, s'arrêta pétrifié.

Fixant un coin du ciel il attirait immédiatement l'attention de ses camarades sur une petite boule de la grosseur d'une balle de tennis, qui, avançait très vite, grossissait à vue d'oeil.

La surprise des jeunes basketteurs fut encore plus grande lorsque quelques minutes plus tard, une deuxième boule, argentée et nettement plus grosse que la précédente, survola la banlieue tulliste.

Elle laissait échapper, selon les jeunes témoins, des filaments rougeâtres.

Terrorisés les jeunes Guennois, s'enfuyaient à toutes jambes vers la maison la plus proche.

Par ailleurs, des O.v.n.i. ont également pu être observés, apprend-on, dans le ciel de Pont-en-Royan (Isère), où une véritable escadrille d'objets volants évoluait, dimanche soir, à très grande vitesse.

OVNIS EN FRANCE, 1974:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien Le Provençal, France, page 14, le 17 août 1974.

Un O.V.N.I. dans le ciel d'Orange, deux dans l'Isère

Un objet volant, se déplaçant à très grande vitesse dans le sens nord-ouest sud-est, a été aperçu jeudi soir à Orange (Vaucluse) par une officier d'aviation en retraite, le capitaine Maurin, habitant une ville située sur une colline dominant la ville. L'objet, de forme allongée, volait d'après l'observateur à une altitude de 3.000 mètres. Le capitaine Maurin, qui appartenait durant son service à la section M.O.C. de l'armée de l'air (mystérieux objets célestes), avait déjà observé, il y a quelques mois, un autre O.V.N.I dans le ciel de Marcoule (Gard), son observation avait été confirmée par plusieurs personnes habitant cette ville. Deux autres O.V.N.I. ont été observés par plusieurs habitants de Pont-en-Royans dans l'Isère. Habitués toutefois au survol des avions dans leur couloir de navigation, les témoins se déclarent certains de ne pas avoir fait de confusion. Leur opinion rejoint celles d'auteurs d'observations semblables faites récemment dans la Drome et l'Ardèche et celle du capitaine Maurin à Orange.

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog: http://ovnis-ufo.org/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ovnis-ufo.org/
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
avatar



Masculin Age : 39
Nombre de messages : 12596
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Les ovnis dans la presse en 1974   Ven 30 Nov 2007, 18:50

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien L'Yonne Républicaine, France, page 3, le 31 août 1974.

Un O.V.N.I. dans le ciel de Cheny?

Dimanche soir, M. et Mme. Garteau, demeurant 8, rue de la Paix à Cheny, rentraient à leur domicile vers 22 heures, lorsque leur attention fut attirée par un gros point lumineux dans le ciel.

Il apraissait de la grosseur d'une orange à mi-hauteur de l'horizon et du zénith, en direction du Sud-Est et demeurait immobile.

Prenant une jumelle, Mme Garteau observa longuement le phénomène. Dans l'objectif, il avait sensiblement la dimension de la lune. Sa forme qui se modifiait par moments, sans doute dans un lent mouvement de rotation sur lui-même, ressemblait parfois à un bol et parfois à une assiette vue de profil.

Il était extrêmement lumineux et semblait lancer des éclairs tandis que sa face se modifiait quelque peu.

Voulant faire observer par d'autres personnes des environs ce qu'elle voyait elle-même, elle ne put, à son grand regret, en trouver dehors en raison de l'heure tardive.

Durant plus de deux heures, elle put, à loisir, regarder à la jumelle cet objet qui ne se déplaçait qu'à peine et elle dut cesser son observation vers minuit un quart pour aller se coucher alors qu'il était toujours là dans le ciel.

S'agit-il d'un de ces mystérieux O.V.N.I. (objet volant non identifié) dont on parle tant?. - R. L.

LA RENCONTRE RAPPROCHEE D'EDWIN FUHR, CANADA, 1974:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien The Star Phoenix, Saskatchewan, Canada, le 10 septembre 1974.

Soucoupe vue, pas une farce - la Police Montée

LANGENBURG (CP) - L'agent de police Ron Morier de la Police Montée Royale Canadienne indique qu'il ne pense pas qu'un fermier du district essaye de monter un canular avec ses affirmations d'avoir vu des objets en forme de soucoupe planer à environ un pied de haut mue près de son champ de colza à six miles au nord d'ici.

Edwin Fuhr, 36 ans, affirme que cinq objets d'acier inoxydable restés pendant 15 minutes avant de partir. Il dit qu'il y avait des dépressions dans les herbes hautes d'un pied, d'environ 11 pieds de diamètre là où elles avaient été.

L'agent de police Morier a visité la ferme lundi dans cette communauté à 120 milles de nord-ouest de Regina pour un examen de première main.

"Ils m'ont emmené là où ils vu ces choses dans l'herbe. J'ai vu les anneaux..."

"Quelque chose avait été là, et je doute que c'ait été un canular. Il n'y avait aucune indication que quelque chose avait été roulé dans ou hors du champ et M. Fuhr a semblé véritablement effrayé."

L'agent de police Morier a pris des photographies et des mesures et a envoyé son information au National Research Council à Ottawa.

"Certains fermiers ont de travailler dans leurs champs," a dit l'agent de police, "du moins est-ce ce que j'entends lors de pauses café."

M. Fuhr dit qu'il est descendu de sa moissoneuse-batteuse et s'est avancé jusqu'à moins de 15 pieds des objets.

"Tout d'un coup j'ai remarqué que l'herbe bougeait... en rotation, près de cette chose. Je l'ai juste observée pendant environ deux minutes et j'ai alors remarqué que toute la chose tournait."

"J'ai lentement reculé. Je n'allais pas tourner le dos à la chose. Quand je suis de nouveau arrivé à la moissoneuse-batteuse, j'ai remarqué qu'il y en avait encore quatre à ma gauche, toutes en rotation. Je suis juste resté pétrifié sur le siège et je n'ai plus bougé."

"J'étais terrifié. Je me suis figé. Je ne pouvais rien faire."

"Alors ils ont décollé (après 15 minutes)... droit vers le haut. Il y avait une vapeur grise venant d'en-dessous d'eux et un vent fort. J'ai dû tenir mon chapeau et cela a aplati le colza."

Il a fallu deux minutes pour que les objets disparaissent dans les nuages et encore deux minutes pour que M. Fuhr descende de sa moissoneuse-batteuse.

"Je voulais être sûr qu'ils étaient partis."

Il a ensuite expliqué les dépressions circulaires laissées par les objets. "J'ai touché l'herbe pour voir si elle était échauffée. Il n'y avait rien à sentir et il n'y avait aucune odeur."

Saskatchewan, Canada, 1974

DES OBJETS BRILLANTS EN FORME DE DOMES TRACENT DES "CROP CIRCLES":

Ce cas s'est produit à Langenburg, dans le Saskatchewan, au Canada, le 1er septembre 1974.
Le fermier Edwin Fuhr, 36 ans, moissonnait son blé lorsque vers 11:00, il aperçut un engin d'aspect métallique en forme de dôme à une quinzaine de mètres de lui dans des zones herbeuses. S'arrêtant pour examiner la chose, il abandonna sa moissonneuse et parvint à quelques mètres de l'objet, et, s'apercevant que celui-ci tournait et faisait tourbillonner l'herbe derrière lui, il prit peur et recula. Remontant sur sa moissonneuse, il examina les environs et se rendit compte que quatre autres de ces dômes, rangés en demi-cercle, tous identiques et tournoyant, flottaient à une trentaine de centimètres du sol.

Soudainement l'un des engins s'éleva, vite suivi par les quatre autres, et il s'élevèrent en formation serrée. A une soixantaine de mètres du sol, ils s'arrêtèrent, chacun émettant un jet vaporeux depuis des sortes de tuyères à leur base. La vapeur descendit de près de deux mètres, suivie par un souffle de vent orienté vers le bas qui aplatit le blé en dessous. Les objets se mirent alors en ligne, planèrent une minute ou deux, puis s'élevèrent rapidement vers les nuages bas et disparurent.

Par la suite Fuhr appris que le bétail dans un enclos proche avait paniqué et brisé son enclôt au moment de l'observation. Inspectant les lieux des événements, il trouva cinq cercles d'herbe aplatie et enroulée dans le sens des aiguilles d'une montre. Il n'y avait aucune trace de chaleur ou de brûlure. D'autres cercles furent trouvés dans les environs plus tard dans le même mois.

Le Constable Rom Morier, de la Police Montée Canadienne, cité par le Canadian Press, déclara:

"Quelque chose était là et je ne pense pas qu'il s'agissait d'une farce. Il n'y a aucun indice que quelque chose ait été transporté sur les lieux et M. Fuhr semblait authentiquement effrayé."

Ewin Fuhr montrant les traces des engins volants dans son champ. Doit-on appeller cela des "crop circles"?

REFERENCES:

MUFON UFO Symposium Proceedings, Seguin, Texas, 1975, pp. 113-129.
International UFO Reporter, mars-avril 1992, pp. 4-11, avec schémas et tableaux.
Flying Saucer Review, 20(3), 1974, pp. 32-33, avec photos et schémas.
Jerome Clark, UFO Encyclopedia, Detroit, Omnigraphics, Inc., 1998, 2ème édition, Vol. 2, pp. 571-572.
Journal The Star Phoenix, 10 septembre 1974.
Journal The Star Phoenix, 27 septembre 1974.

OBSERVATIONS ET TRACES DANS LE SASKATCHEVAN, 1974:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien The Star Phoenix, Saskatchewan, Canada, le 27 septembre 1974.

L'agent de police de Martensville, et son épouse
voient un OVNI; les contrôleurs aériens sont sceptiques
Un objet volant non identifié (OVNI) a été rapporté, aperçu au-dessus de Saskatoon jeudi à environ 18 heure par l'agent de police de Martensville et son épouse.

Albert Goddue a dit qu'il était garé devant la Pharmacie Ford sur l'avenue H. South tandis que son épouse, Zenia, faisait des emplettes à l'intérieur, quand il a remarqué un engin se déplaçant en décrivant un "arc" depuis le sud-ouest.

M. Goddue a dit que l'engin est demeuré stationnaire pendant un certain temps au-dessus de Nutana. "Je n'avais pas ma montre, mais je dirais qu'il a été stationnaire un bon moment, peut-être cinq minutes," a-t-il dit.

Quand Mme Goddue est sortie du magasin, elle a vu également l'engin, juste au moment où il a commencé à diriger lentement vers le sud, en prenant de la vitesse pendant qu'il partait.

M. Goddue a dit qu'il n'avait eu "aucun moyen visible de propulsion, aucunes dérive ou propulseurs, et aucun bruit." Lui et son et l'ont tous deux décrit comme une soucoupe à l'envers, ou comme un parachute, avec un fond plat et un dessus voûté.

M. Goddue l'a décrit comme de couleur aluminium brillante, "brillant de façon plus intense que l'étoile polaire." Il a dit que bien qu'il ait encore fait jour quand il a vu l'engin, le soleil ne brillait pas, et contre les nuages "cette chose était incandescent de façon vraiment plus lumineuse que tout ce que j'ai jamais vu."

Les aiguilleurs du ciel à l'aéroport de Saskatoon ont dit qu'ils n'ont aucun rapport d'observations d'OVNIS, et ont suggéré que ce que M. Goddue a vu était un avion en train d'atterir avec ses phares allumés.

M. Goddue a dit "personne ne me convaincra jamais que c'était le moins du monde un engin volant conventionnal. Il était comme rien que j'ai jamais vu dans le ciel avant."

Plus tôt ce mois, Edwin Fuhr, 36 ans, à Langensburg, a prétendu avoir vu "cinq objets en acier inoxydable" à sa ferme. M. Furh a dit que les objets sont restés pendant 15 minutes et ont laissé des dépressions dans l'herbe haute de un pied et d'environ 11 pieds de diamètre où ils avaient été.

L'OVNI pourrait avoir été un rond de champignons
REGINA (CP) - la force mystérieuse qui a laissé d'étranges anneaux circulaires d'herbe morte plus tôt ce mois sur les terres d'une ferme près de Langenburg, pourrait avoir été des champignons.

Le Dr Allen MNAMARA, chef de la section de recherches sur la haute atmosphère du National Research Council à Ottawa, a dit jeudi que la description qu'il avait vue des anneaux est exactement le même que celles de prétendus "cercles des fées" produits par les filaments souterrains de champignons.

Interrogé sur l'observation rapportée de cinq objets volants non identifiés (OVNIS) avec une forme semblable à celle de soucoupes, un biologiste de l'Université du Saskatchevan a dit que certains champignons produisent une lueur brillante.

"Il y a des listes entières de champignons qui brillent sur le sol en produisant une bioluminescence," a dit le Dr Hans Gruen, qui se spécialise dans l'étude des champignons.

"Il est possible que certains de ces derniers pourraient causer les cercles des fées."

Au moins une personne a trouvé des champignons sous l'anneau d'herbe aplatie découvert dans la ferme de Langensburg, mais les champignons ont été rejetés comme indépendants du phénomène.

Le Dr McNamara a également dit que l'herbe aplatie qui a semblé suggérer qu'un certain objet avait atterri à la ferme pourrait être le résultat d'herbe morte poussée là par le vent.

Mais ceux qui croient que la ferme a été visitée par les objets volants non identifiés peuvent encore maintenir leur croyance.

Dans une autre interview, le Dr Allen Hynek, chef du centre OVNI lié à l'Université du Nord-Ouest à Chicago, a dit sur la base des photographies qu'il a vues des anneaux de Langensburg: "j'éliminerais l'interprétation d'anneau de champignons."

"Ils ressemblent aux photos que j'ai vues d'Australie, de France et d'Espagne qui sont non expliquées."

Et le Dr Gruen a également dit qu'il est peu probable que n'importe quelle lueur produite par des champignons pourrait être détectée en journée - quand le fermier dit qu'il a vu les objets en forme de soucoupe - bien que la végétation en décomposition dans un trou du voisinage pourrait avoir créé des bancs de brume.

RR3 A RIEC SUR BELON, FRANCE, 1974:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien Le Télégramme de Brest, France, le 6 octobre 1974.

En pleine nuit, à Riec-sur-Belon une famille voit descendre d'une soucoupe à hublots rouges trois silhouettes lumineuses...
Une heure quinze du matin, dimanche: un jeune militaire de Riec-sur-Belon, Younic Le Bihan, qui rentre d'une soirée entre amis à Guidel, regagne le domicile de ses parents, 37, rue de Penmoor. Dans quelques minutes, ce jeune homme va éprouver l'émotion la plus intense de sa vie.

C'est ce garçon sympathique et de toute évidence équilibré que les hommes venus d'ailleurs ont choisis pour être le témoin unique, à l'heure où nous écrivons, de leur étrange comportement.

Des lueurs jaunes et rouges...

Younic Le Bihan pousse la porte du salon et remarque sans y prêter trop d'attention, que la pièce est nimbée de lumière orange. Il prend un rafraîchissement à la cuisine et monte à sa chambre dont la fenêtre donne sur la campagne, jusqu'au clocher de Moëlan-sur-Mer. La pièce est éclairée en rouge: il allume l'électricité et, croyant qu'il s'agit d'un incendie, il va vers la fenêtre. C'est à ce moment qu'il voit à 500 mètres environ à vol d'oiseau et droit devant lui, un engin en forme de soucoupe aussi grand qu'une maison, surmonté d'un "habitacle" à angles aigus percé de grands hublots rectangulaires qui émettent une intense lueur rouge. De la base de l'engin, à demi-caché par les arbres, s'échappent des boules de feu.

Trois êtres à forme humaine...

Younic Le Bihan, qui a éteint sa lampe et pris ses jumelles pour mieux observer le phénomène, est saisi de panique lorsqu'il voit s'avancer dans sa direction "en se dandinant", dit-il, trois silhouettes humaines, lumineuses comme peut l'être un métal chauffé à blanc.

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog: http://ovnis-ufo.org/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ovnis-ufo.org/
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
avatar



Masculin Age : 39
Nombre de messages : 12596
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Les ovnis dans la presse en 1974   Ven 30 Nov 2007, 18:50

"L'un marchait en tête. Les deux autres derrière, de chaque côté", dit le jeune homme qui, à toute allure, va réveiller son père et sa mère, qui seront eux aussi témoins de la scène.

Le phénomène a été visible pendant trois ou quatre minutes. Au bout de ce laps de temps, les membres de la famille ont vu une "lumière jaune" partir à toute vitesse vers le sud.

Même le chien grognait... il sentait qu'il se passait quelque chose. "J'ai cru," dit Mme Le Bihan, encore sous le coup de l'émotion, "que j'allais mourir de peur."

Au petit matin, Younic Le Bihan a pu déterminer avec une assez grande précision la zone dans laquelle avait atterri la soucoupe. Cette zone se situe aux alentours immédiats d'un signal stop visible de la fenêtre, au lieudit "La Villeneuve" sur la route Riec - Moëlan-sur-Mer.

Aucune trace n'a été pour l'instant découverte par les intéressés.

OVNIS DANS LA PRESSE FRANCAISE, 1974:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien France Soir, France, le 12 octobre 1974.

LES SOUCOUPES DU PAPE

Cinq cent personnes environ ont pu observer, jeudi soir, deux mystérieux objets volants qui ont évolué au-dessus du Palais des Papes, à Avignon.

Les deux "soucoupes" étaient tout d'abord immobiles puis l'une d'elle, après avoir émis un jet de fumée blanchâtre rectiligne, se mit en mouvement et disparut. On put mieux observer le second engin: très brillant, émettant une lumière jaune clair très intense, il était animé d'oscillations particulièrement rapides.

OVNIS AU CANADA, 1974:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien The Daily Star, Sault Ste. Marie, Ontario, Canada, page 2, le 22 octobre 1974.

La Police Montée voit un OVNI sur les Rocheuses

TURNER VALLEY, Alta. (CP). -- Un objet volant non identifié, flambant, blanc, hurlant comme un avion à réaction, a été rapporté planer près d'une ferme près de Priddis, 10 miles à l'ouest de Calgary, indique un officier de la Police Montée Royale Canadienne.

Un officier du détachement de Turner Valley de la Police Montée, a dit qu'il est allé sur les lieux, samedi, et a vu trois objets mystérieux se promenant dans les environs au-dessus des Montagnes Rocheuses.

L'officier dit dans un rapport, cette semaine, que "l'objet est décrit comme étant de 60 pieds de diamètre et de 25 pieds de haut, dégageant une lumière très blanche tandis qu'il planait à environ 100 pieds de la terre."

L'agent de police Dave Grundy a dit que l'OVNI a été rapporté d'abord à 02:30 heure du matin, le 13 octobre, par une femme vivant à une ferme près de Priddis. La femme n'a pas voulu que son nom soit publié.

IL VOIT LES OBJETS

L'agent de police Grundy a dit qu'il est allé sur les lieux quand l'objet a été de nouveau rapporté samedi passé, à 02:50 heure du matin - et cette fois, il l'a vu aussi.

"Il était oblong avec une couronne et des fenêtres sur la couronne dégageant une lumière claire. Il était assez proche, ils (la femme et ses enfants) ont pu le comparer dans sa taille à leur maison. A l'intérieur il y avait une lumière blanche, très blanche. Cela faisait le bruit d'un moteur d'avion à reaction dans le son de gémissement. Après environ deux minutes, il a décollé au nord, puis à l'ouest, très rapidement, ont-ils dit."

L'agent de police a dit qu'avant qu'il soit arrivé, l'objet avait volé au loin à l'ouest, observé par la femme et ses enfants par télescope. Regardant dans le télescope, l'officier a dit qu'il a vu "trois objets sauter dans tous les sens, dans l'ouest, au-dessus des Rocheuses."

"Ils ont semblé être en forme de diamant," a dit l'agent de police. "C'était une sacrée expérience... j'ai vu ce que j'ai vu."

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog: http://ovnis-ufo.org/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ovnis-ufo.org/
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
avatar



Masculin Age : 39
Nombre de messages : 12596
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Les ovnis dans la presse en 1974   Ven 30 Nov 2007, 18:51

OVNIS EN FRANCE, 1974:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien Le Midi Libre, France, page 10, 8 décembre 1974.

UN AN APRES LA VAGUE DE DECEMBRE DERNIER
UN NOUVEL OVNI OBSERVE DANS LE CIEL LANGUEDOCIEN

Montpellier. -- Depuis quelques mois on ne parlait plus des O.V.N.I. Il faut croire que les objets volants non identifiés n'ont pas renoncé au ciel languedocien, puisqu'une nouvelle observation a été faite dans des conditions idéales par un couple de professeurs de l'enseignement supérieur. C'était le mercredi 4 décembre, entre 12 h 35 et 12 h 50. Les témoins se trouvaient alors dans la partie nouvelle du cimetière Saint-Lazare, à Montpellier. Voici leur récit qui se signale par une très grande précision et un sens aigu de la description.

""L'objet" que nous avons aperçu haut dans le ciel et en direction N.N.O, était très brillant. Il paraissait métallique. Il avait la grosseur apparente d'un pamplemousse, de contour approximativement circulaire mais un peu indistinct et semblait constitué de deux parties légèrement et incomplètement séparées par une ligne horizontale.

Après être resté absolument fixe pendant une dizaine de minutes - nous sommes sûrs de sa fixité - "l'objet", à notre grand étonnement, a changé de forme et en une dizaine de secondes au maximum il s'est fragmenté en deux parties qui ont donné l'impression d'abord de glisser l'une sur l'autre en s'écartant légèrement. Pendant ce mouvement, il y a une seconde fragmentation en deux de chaque partie, de sorte qu'il est apparu quatre petits "disques" sensiblement ovalisés mais identiques. Très rapidement, ces quatre petits disques se sont placés selon un ligne droite alors que le premier, celui qui était le plus haut, demeurait au point fixe où se trouvait l'objet initial.

Les trois autres disques semblaient prolongés par un petit trait argenté de même brillance qu'eux et ils se sont éloignés en direction du nord, très lentement, probablement parce qu'ils se déplaçaient dans la même direction que celle de notre regard, mais en réalité, le mouvement devait être très rapide car le diamètre apparent diminuait, très vite. Le premier disque s'est lui aussi peu a peu estompé dans un ciel très pur."

Les témoins n'ont pas tiré de conclusion de ce qu'ils ont pu observer pendant plusieurs minutes. "L'impression dominante, disent-ils, est qu'il s'agissait vraisemblablement d'objets matériels capables d'une évolution concertée que nous ne pouvons rapprocher de rien de connu. Notre observation recoupe par divers points, notamment le prolongement qui pourrait être une émission de fumée, d'autres observations faites à travers le monde au sujet des O.V.N.I. et dont certaines sont rapportées par l'astronome américain J. Allan Ynhec [Sic, J. Allen Hynek], dans son livre "Les O.V.N.I. mythe ou réalité? (1)"

Mythe ou réalité, on en revient fatalement à cette question qui commence à préoccuper sérieusement le monde scientifique après des années de silence, de mépris et d'indifférence, toute ce que nous pouvons ajouter à ce témoignage de ce couple de professeurs c'est qu'il survient exactement un an après une série d'apparitions identiques dans la région de Montpellier, l'étrange affaire d'"atterrissage" de Fabrègues et la mystérieuse noyade des taureaux de la manade d'Aubanel, dans le Vistre, près d'Aigues-Mortes.

Simple coïncidence? Peut-être...

F.A.

(1) Editions Belfond.

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog: http://ovnis-ufo.org/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ovnis-ufo.org/
 

Les ovnis dans la presse en 1974

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les OVNIS dans la presse quotidienne (US airships de 1878 à
» Les ovnis dans la presse en 1974
» Les ovnis dans la presse en 1977
» Les ovnis dans la presse en 1994
» Les ovnis dans la presse en 1988

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis :: Archives sur le phénomène Ovni :: Les archives ufologiques importantes :: Les ovnis dans la presse-