Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis
Bonjour et bienvenue sur le forum "les mystères des ovnis",

Si vous êtes témoin de phénomènes inexpliqués, il est très important de témoigner en cliquant ici. N'hésitez pas à vous inscrire sur le forum en cliquant sur s'enregistrer.

Nous vous proposons de consulter les nombreux articles du site associé au forum. Vous y trouverez de nombreuses informations importantes et sérieuses. http://ovnis-ufo.org

Cordialement


Un site consacré à l'étude sérieuse des ovnis et de leur histoire - informations riches et pertinentes sur le phénomène des ovnis.
 
Ovni Accueil site PortailPublicationsFAQRechercherMembresS'enregistrerGroupesConnexionTémoignage ovniAccueil
Depuis 10 ans, le forum n'a cessé de grandir grâce à vous, en faisant aujourd'hui la première plateforme francophone par sa fréquentation.

Partagez | .
 

 Topic unique: Où en est le programme SETI ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Papoose Lake
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 31
Nombre de messages : 373
Inscription : 16/11/2007
Localisation : France
Emploi : confidentiel
Passions : ufologie/histoire/science
Règlement : Règlement

MessageSujet: S.E.T.I   Ven 16 Nov 2007, 01:32

Je vous propose de vous informez sur le projet SETI (Search for Extra-Terrestrial Inetilenge) J'étais moi même dans l'ancien projet. Enfaite ce projet à pour but de détecter une vie ailleurs dans l'univers grace aux ordinateurs de tout le monde, qui scan des fréquences et les retransmettes au radiotéléscope arecibo. Ou à des serveurs. J'étais classé dans les 30 pemiers mondiaux dont le seul français. J'ai arrêter ce projet qui est maintenant plus connu sous BOINC. Car des teams se sont créer et cela devient plus une compétition interteams que de la recherche à but scientifique et découverte.

Voici quelques liens :

http://fr.wikipedia.org/wiki/SETI

http://www.seti.org/

http://setiathome.berkeley.edu/index.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-ovni-ufologie.com/index.htm
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
avatar



Masculin Age : 39
Nombre de messages : 12596
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Topic unique: Où en est le programme SETI ?   Mar 29 Jan 2008, 20:38


    Un ciel désespérément vide - Faut il (déjà ?) tirer un bilan de SETI ?




    Louis D’Hendecourt,

    vendredi 26 mai 2006




SETI (Search for Extraterrestrial Intelligence) est un acronyme célèbre qui recouvre un vaste ensemble de programmes de recherche de signaux, intentionnels ou non, qui révèleraient l’existence d’êtres intelligents, sinon dans l’Univers, du moins dans notre propre Galaxie.
Au sujet de l’auteur [1]
Cet article est paru dans une version abrégée dans Ciel et Espace, Octobre 2005
Dans la très grande majorité de la communauté des astrophysiciens, dans la littérature professionnelle comme dans celle à l’usage du grand public, la réponse ne semble faire aucun doute : si la vie procède simplement de lois physiques à priori connues ou en passe de l’être, l’immensité de l’Univers (400 milliards d’étoiles dans notre seule Galaxie), les très longues échelles de temps dont nous disposons (13.7 milliards d’années d’après les plus récentes estimations de l’âge du « Big-Bang ») et les découvertes de plus en plus fréquentes d’exoplanètes, tout laisse à penser que non seulement la vie est un phénomène banal dans l’Univers mais que l’intelligence et, par voie de conséquence, la présence de civilisations technologiques avancées, constituent un aboutissement logique de l’évolution galactique. Cette idée toute préconçue dans la pensée rationaliste et scientifique moderne semble avoir un profond effet sur une vision positiviste de la place de l’Homme dans l’Univers et de son nécessaire futur cosmique où la colonisation de l’espace est perçue comme une nécessité biologique absolue, impliquant une maîtrise de plus en plus complète de son environnement non plus planétaire mais aussi stellaire, galactique et de l’Univers entier.
Pourtant, force est de constater que cet optimiste quasi général se heurte à une série de faits simples qui, si ils ne sont pas irréfutables, devraient nous permettre à tout le moins d’approfondir nos réflexions sur le sens, l’originalité et la finalité de la vie intelligente.



The Very Large Array of Radio Telescopes
En effet, malgré les efforts réitérés des partisans de SETI, le ciel reste désespérément vide de signaux artificiels, aucune trace de vie n’a été détectée qui soit exogène à la Terre et, malgré d’énormes progrès concernant la biochimie prébiotique, aucun mécanisme « universel » de passage de l’inanimé au vivant n’a pu encore être démontré. Finalement, la vitalité et la pertinence de plus en plus incontournable du Paradoxe de Fermi sont de nature à faire pencher la balance vers une toute autre vision de l’Univers, un Univers dans lequel la vie est rare et l’intelligence « unique ».
Posons nous d’abord la question de la pertinence de SETI en essayant une approche plus critique sur les chances de son succès. La vie existe-t-elle ailleurs dans l’Univers ? Ses ingrédients prébiotiques (carbone réduit, molécules organiques complexes, acides carboxyliques, acides aminés, acides nucléiques) ont été largement identifiés, soit dans des objets naturels extraterrestres (le milieu interstellaire, les comètes, les météorites) soit dans des simulations où différents paramètres plausibles concernant d’éventuelles atmosphères primitives de planètes ou des processus à l’œuvre dans le milieu interstellaire prétendent dupliquer l’évolution chimique de la Galaxie. C’est une certitude, le matériau prébiotique existe en grande quantité dans l’Univers et la fréquence des planètes déduite des observations actuelles garantit à coup sûr une possibilité multiple pour l’apparition de la vie sur de très nombreuses planètes. Toutefois, à l’heure actuelle, l’importance des conditions initiales et surtout de la sensibilité à ces conditions, un paramètre décisif dans les phénomènes non linéaires probablement liés à l’émergence de systèmes auto-réplicatifs, n’est absolument pas comprise, essentiellement parce que ces conditions initiales ne nous sont, pour l’instant, pas accessibles. Que l’on réfléchisse seulement au destin des planètes sœurs de la Terre que sont Venus (une fournaise) et Mars (un désert glacé), en se rappelant que sur cette dernière planète, aucune molécule organique complexe n’a été à ce jour détectée par les expériences pourtant sophistiquées des sondes Viking. Les conditions initiales elles-mêmes sur Mars, vraisemblablement très proches de celles de le Terres semblent, avoir autorisé, aux derniers résultats de la sonde européenne Mars-Express, une rapide divergence d’évolution planétaire ayant mené au monde glacé et sans vie que l’on observe actuellement et pourtant, Mars est indubitablement notre voisine cosmique.
Vient ensuite, une fois la vie démarrée sur une planète, le long cheminement vers l’intelligence qui passe obligatoirement par le développement d’une vie eucaryote (multi-cellulaire). Si la vie semble être apparue très tôt sur Terre (au bout tout de même d’une période de près de 1 milliard d’années !), l’apparition d’organismes pluricellulaires s’est effectuée très tardivement (au cours du cambrien, c’est-à-dire vers il y a environ 1.8 milliard d’années). L’évolution des pro vers les eucaryotes a donc été un processus très lent nécessitant probablement des conditions physiques à la surface de la planète peu changeantes et une grande stabilité des facteurs extérieurs influençant ces conditions (orbite, obliquité, présence d’un champ magnétique, pour ne citer que les conditions « astronomiques »). L’apparition d’une intelligence supérieure ne se fait que dans les derniers 500000 ans (un rapport 10000 avec l’âge de la Terre) et, faut- il le préciser, la civilisation technologique maîtrisant la communication par ondes électromagnétiques n’existe que depuis...100 ans, soit un dix-millionième du temps de vie de la Terre qui aura, pendant la quasi-totalité de ce temps maintenu des conditions physiques décentes pour permettre le développement de cette intelligence qui repose sur des principes de biochimie à base de carbone qui ne tolère somme toute que des écarts de température relativement faibles.



Capture d’écran du logiciel SETI at Home
Bien entendu, le problème crucial qui se pose dans cette réflexion est celui concernant la contingence de l’apparition de l’intelligence. Celle-ci est elle nécessairement la meilleure réponse à la sélection naturelle de type darwinien ? Si il est difficile de répondre à cette question, il est largement permis d’en douter. Combien d’espèces ont-elles existé sur Terre ? D’après le biologiste allemand E. Mayr, on peut tabler sur quelques 50 milliards d’espèces et seule une, la nôtre, a mené à l’intelligence ! Finalement, le caractère « nécessairement » technologique d’une civilisation n’est pas acquis. Sur Terre dans les 10000 dernières années, une bonne vingtaine de civilisations n’ont pas mené à la maîtrise ni des lois physiques concernant l’électromagnétisme, ni à fortiori au développement de moyens de radio-communication. Une autre considération sévère pour SETI vient renforcer le scepticisme à propos des programmes envisagés et interpeller non seulement leurs responsables mais aussi les scientifiques insuffisamment critiques des difficultés du sujet, tient à l’inexorabilité du Paradoxe de Fermi qui ne s’applique pas seulement comme on le croit trop souvent à la présence physique d’extraterrestres de nos jours sur Terre mais aussi à la dramatique absence de détection de tout signal radio artificiel dans une Galaxie qui devrait contenir des millions de civilisations selon le célèbre astronome américain Carl Sagan. La première page du roman de Science Fiction, « Fondation » d’Isaac Asimov constitue à ce sujet une des meilleurs introductions à ce paradoxe.
Le paradoxe de Fermi propose que si on ne constate pas la présence d’extraterrestres sur Terre (et à fortiori si on ne détecte pas d’ondes radio artificielles), c’est tout simplement parce que ceux-ci n’existent pas. Pour se donner une idée de la puissance du paradoxe, il suffit de constater l’accélération fantastique des progrès scientifiques et techniques réalisés au cours des 50 dernières années. Les vols spatiaux sont devenus accessibles (ce qui était impensable durant la seconde guerre mondiale) et les ingénieurs astronautiques envisagent sérieusement la possibilité d’envoyer des sondes interstellaires d’ici un ou deux siècles. La colonisation de la Galaxie, vue de notre civilisation terrestre, semble donc être, une fois notre intelligence acquise, une échéance de quelques millions d’années. Bien entendu, il est plus que probable qu’il existe des millions de planètes fort semblables à la Terre et qui auraient pu permettre le développement de la vie, d’une intelligence et l’apparition de civilisations technologiques bien plus anciennes que la nôtre. L’absence d’évidence serait elle l’évidence de l’absence ?
Dans les discussions sur la résolution du Paradoxe de Fermi ou de l’équation de Drake (une équation simple et pédagogique qui permet de poser le problème du nombre de civilisations présentes en ce moment dans notre Galaxie), il existe une grande inconnue qui est la durée d’une civilisation technologique ou encore la durée de vie d’une espèce animale (nous en l’occurrence). Si une espèce a une courte durée de vie (10000 ans), alors nous sommes seuls dans l’Univers au temps T (c’est-à-dire maintenant). Si cette durée est longue, progressivement, l’équation de Drake autorise des solutions moins désespérantes. Toutefois, bien qu’il soit extrêmement difficile d’évaluer avec certitude la durée de vie d’une espèce (ou d’une civilisation), il faut savoir que l’utilisation du principe de Copernic qui suppose que nous vivons un instant totalement quelconque de notre propre civilisation (et de l’histoire de l’Univers), se traduit par la possibilité d’en estimer l’intervalle de confiance de sa durée effective. Cet intervalle reste court, à l’échelle de la durée de l’Univers, et est compris entre 0.2 et 8 millions d’années (Gott, 1993). Rappelons tout d’abord que le principe copernicien est le fondement même de l’astronomie moderne et est sans cesse donné par les enthousiastes de SETI pour démontrer le bien fondé de leurs conjectures, à savoir que si il y a de la vie sur une planète banale, il doit nécessairement y en avoir n’importe où ailleurs. A l’évidence, l’application du Principe de Copernic est cruel, car il laisse fort peu de place à la possibilité de détecter et surtout de communiquer avec une civilisation extraterrestre, Gott estimant ce nombre de civilisations au plus a 121, avec des hypothèses pourtant particulièrement favorables.



Enrico Fermi dans les années 1940
SETI est il pour autant inutile ? Il faut noter tout d’abord que le Paradoxe de Fermi conçu initialement sous une forme forte (présence physique d’extraterrestres sur Terre), peut se concevoir sous une forme plus faible (la détection d’ondes radio artificielles), voire même très faible, la simple détection de vie extraterrestre, sur Mars ou sur une exoplanète, deux objectifs à court terme de l’astronomie d’aujourd’hui, et que ce dernier aspect est largement à notre portée. La détection d’ondes radio artificielles, que F. Drake avait annoncé avec une imprudente certitude pour l’an 2000 n’a pas produit le moindre résultat exploitable. Bien entendu de très grandes difficultés stratégiques et techniques propres à SETI restent indécidables, recherche en mode « survey », recherche focalisée sur des étoiles données et proches (cette dernière possibilité étant largement contestable si l’on s’en tient au Principe de Copernic), fréquences à utiliser et signification des signaux à détecter, rendent cette approche particulièrement hasardeuse. Cependant, si SETI est une opération réellement scientifique, non seulement dans sa méthodologie et ses prémisses, elle doit l’être aussi dans son évaluation critique des résultats négatifs. En astronomie, un résultat négatif est toujours pris en considération. L’absence de telle ou telle molécule dans l’enveloppe d’une étoile conduit toujours à remettre en question les modèles, les calculs et parfois même les théories sous-jacentes. Qu’il en soit donc de même pour SETI ! Que les observations dégagent des limites supérieures à la présence de vie intelligente dans notre Galaxie, qu’elles remettent en cause un par un les termes de l’équation de Drake, qu’elles incluent le Principe de Copernic en sa faveur comme en sa défaveur avec honnêteté et humilité.
Il a souvent été souligné que la détection d’intelligence extraterrestre serait la plus grande découverte philosophique offerte à l’humanité. J’adhère entièrement à cette formulation à condition que l’on puisse admettre, sans peur ni à priori, exactement l’inverse. Si nous sommes seuls dans l’Univers, alors il faudra sans doute affronter cette responsabilité ultime, celle de commencer dés à présent à préserver la vie sur notre unique, si unique planète.
Référence
Gott, R. : 1993, « Implications of the Copernican principle for our future prospecs », Nature, 363, 315-319

http://www.exobio.cnrs.fr/article.php3?id_article=73

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog: http://ovnis-ufo.org/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ovnis-ufo.org/
Kossoff
Ufologue/enquêteur
Ufologue/enquêteur
avatar



Masculin Age : 63
Nombre de messages : 302
Inscription : 08/10/2007
Localisation : Belgique
Emploi : Pensionné
Passions : Ufologie, guitare, musiques, écriture...
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Topic unique: Où en est le programme SETI ?   Dim 27 Avr 2008, 20:12

Le directeur du programme a bien dit que SETI aboutirait pour 2025...Donc, SETI n'est pas "fini" . Mais on trouvera avant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stev06
Passionné
Passionné
avatar



Masculin Age : 27
Nombre de messages : 148
Inscription : 12/02/2008
Localisation : Nice
Emploi : étudiant, école de commerce
Passions : ordinateur, regarder les étoiles
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Topic unique: Où en est le programme SETI ?   Mer 30 Avr 2008, 07:09

Je suis "déçu" de voir que ce n'est pas un projet continu.
Ce n'est pas parque qu'ils n'ont rien trouvé dans un "petit" laps de temps, qu'ils ne trouveront jamais rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damien
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 27
Nombre de messages : 925
Inscription : 14/08/2008
Localisation : othis
Emploi : Actif
Passions : Astronomie, ufologie, auto, science.
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Topic unique: Où en est le programme SETI ?   Mer 05 Nov 2008, 08:04

J'espère qu'on trouvera avant...

tyke,ugd
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex.G
Equipe du forum
Equipe du forum
avatar



Masculin Age : 37
Nombre de messages : 528
Inscription : 19/03/2008
Localisation : France
Emploi : Administrateur system
Passions : informatique musique
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Topic unique: Où en est le programme SETI ?   Mer 05 Nov 2008, 08:26

Le projet continu toujours, je suis dessus depuis un moment sur mon quad core en tache de fond
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alexkikill.free.fr/UFO-Files/
Dalila
Participation excellente
Participation excellente
avatar



Féminin Age : 35
Nombre de messages : 252
Inscription : 21/08/2008
Localisation : belgique
Emploi : employée
Passions : le dessin , la décoration, ufologie, ancienne civilisation, la science
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Topic unique: Où en est le programme SETI ?   Mer 05 Nov 2008, 12:02

Peut être un jour, la passience est une vertue et l'espoire fait vivre.Souvent s' arrive quand on s'attend le moins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daniel
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 53
Nombre de messages : 370
Inscription : 29/11/2007
Localisation : Belgique
Emploi : ..........
Passions : ..........
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Topic unique: Où en est le programme SETI ?   Mer 19 Nov 2008, 12:56

Bonjour à tous

Juste un petit lien...

http://www.unisciences.com/inexplique/news/seti_ata_technologie.php?id=375

Amitiés

bibi116
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean Curnonix
Culture Scientifique
Culture Scientifique
avatar



Masculin Age : 57
Nombre de messages : 1993
Inscription : 31/05/2008
Localisation : France
Emploi : Actif
Passions : Divers
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Topic unique: Où en est le programme SETI ?   Lun 02 Mar 2009, 16:47

Bonjour tous,

SETI (Search for ExtraTerrestrial Intelligence) et les programmes qui lui ont succédé et lui succèdent aujourd’hui (peu importe leurs dénominations) ont pour objectif de détecter un ou des signaux à caractère artificiel (n’existant à notre connaissance pas de manière naturelle) émanant d’une "exocivilisation".

Or :

- 1) le mode de communication par ondes électromagnétiques, limité essentiellement à la vitesse c (celle de la lumière) du rayonnement électromagnétique, n’est probablement qu’une étape relativement brève dans l’évolution technologique d’une civilisation planétaire

- 2) nous ne sommes pas en mesure de détecter une émission radio ordinaire, de puissance moyenne (du type de celle de votre station préférée, Europe 1, RTL, ou autre) émanant d’une planète gravitant autour d’une étoile, même proche. Notre capacité de détection d’un tel signal se limite à 2 voire 3 années-lumière (Proxima du Centaure, l’étoile la plus proche de nous, se trouve à 4,2 al)

- 3) pour que nous puissions détecter un signal radio (d’une puissance nettement supérieure à celle du signal de votre station préférée, Europe 1, RTL, ou autre) émanant d’une exocivilisation, il faudrait que celui-ci ait été précisément dirigé vers nous, qui aurions été en quelque sorte choisis (et … le disque terrestre représente un angle solide infime sur la sphère céleste de la planète d’une exocivilisation éloignée, et d’autant plus infime qu’elle en est éloignée), et il y a plusieurs années puisque les distances interstellaires se chiffrent en années-lumière

- 4) si une ou des exocivilisations ont trouvé le moyen de contourner la barrière luminique pour effectuer des voyages interstellaires, on ne conçoit alors pas pourquoi elles communiqueraient à grande distance par radio dans la mesure où la vitesse de ces ondes électromagnétiques est limitée par la barrière luminique

>>> I] L’insuccès de ces programmes (SETI et autres) ne signifie pas grand-chose en soi, et l’absence de preuve n’est évidemment pas la preuve de l’absence
>>> II] Ces programmes, qui ont nécessité certains budgets (!), témoignent de nos œillères "protégeant" de se consacrer à une étude d’un phénomène qui se produit sous nos yeux, dans notre propre écosystème terrestre, et dont la seule hypothèse à raisonnablement retenir en l’état actuel de nos connaissances est celle d’une origine extraterrestre

Citons, par exemple, Jean Heidmann, astronome, aujourd’hui disparu, l’un des pères fondateurs du programme SETI lors de l'émission Bouillon de Culture diffusée le vendredi 12 mai 2000 sur France 2 : « Les observations d'ovnis ? Ce sont de mauvais témoignages montés en épingle par de mauvais médias pour vendre du papier. »


Cordialement,

Jean
-------------------------------
Ma présentation se trouve ici
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Topic unique: Où en est le programme SETI ?   Lun 02 Mar 2009, 18:53

Tout à fait d'accord, Jean Curnonix.
Cependant je trouve que le projet SETI présente malgré tout deux intérêts.
Le premier c'est qu'il accrédite avec tout le poids de la science, l'idée qu'il existe très probablement une vie intelligente extraterrestre.
Le deuxième c'est cette idée sympathique d'utiliser les ordinateurs des volontaires du monde entier pour effectuer les calculs pouvant aboutir à une détection. La mutualité, la coopération et la fraternité qui en résulte sont de belles idées.
Et puis cela a abouti à BOINC, réservoir de projets utilisant le don de temps de travail d'ordinateur individuel. Il n'y a pas que des calculs pour SETI qui se feront ainsi mais, par exemple, le calcul de la conformation d'une molécule thérapeutique, pour un médicament nouveau contre le SIDA. Si un projet comme celui-là réussit, chaque donateur de temps de travail d'ordinateur pourra se dire qu'il a ainsi contribué à sauver des vies humaines...
Revenir en haut Aller en bas
Pierre31
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 66
Nombre de messages : 713
Inscription : 21/02/2009
Localisation : Toulouse
Emploi : Ingénieur
Passions : voyages
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Topic unique: Où en est le programme SETI ?   Lun 02 Mar 2009, 18:59

Oui, c'est une belle idée.

Voici la liste des projets BOINC en 2008

http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_projets_BOINC

Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean Curnonix
Culture Scientifique
Culture Scientifique
avatar



Masculin Age : 57
Nombre de messages : 1993
Inscription : 31/05/2008
Localisation : France
Emploi : Actif
Passions : Divers
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Topic unique: Où en est le programme SETI ?   Lun 02 Mar 2009, 19:32

Bonsoir Alain02,

Je ne puis évidemment qu’abonder dans votre sens concernant « Le deuxième c'est cette idée sympathique … etc. »

Merci à Zaralé ( Wink ) pour son lien ci-dessus réalisant, en quelque sorte, une promotion de BOINC

hreh

Cordialement,

Jean
-------------------------------
Ma présentation se trouve ici
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dharma
Passionné
Passionné
avatar



Masculin Age : 29
Nombre de messages : 110
Inscription : 28/12/2008
Localisation : Bretagne (France)
Emploi : Futur Assistant Social
Passions : Sciences, Histoire, Musique, Mangas/BD/Animes, Jeux Vidéos, le Noir, le Blanc, etc !
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Topic unique: Où en est le programme SETI ?   Lun 02 Mar 2009, 21:57

Merci pour la liste des Projets Zalaré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierre.B
Equipe du forum
Equipe du forum
avatar



Masculin Age : 35
Nombre de messages : 4170
Inscription : 30/08/2008
Localisation : vendée,france
Emploi : electrotechnicien
Passions : lecture, musique, sciences et technologie,espace,photo
Règlement : Règlement

MessageSujet: SETI : passé, présent et futur   Ven 27 Nov 2009, 22:52

SETI : passé, présent et futur




Je vous propose un article de la Lettre 3AF N°2-2009,
il date un peu mais certain passage valent le coup d'oeil:

http://www.aaafasso.fr/DOSSIERSAAAF/DOSS.ACCES_LIBRE/PJ_CT/Com.PAN/Extrait_Lettre_3AF_n2-2009_Seti.pdf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: SETI fête ses cinquante ans   Lun 08 Nov 2010, 12:47

Notre technologie a énormément évolué en 50 ans. L'ordinateur individuel que l'on trouve dans les chaumières est plus puissant que celui qu'utilisait Drake. Nos communications radio se sont complexifiées et multipliées.
Pourtant, un ingénieur du début du siècle dernier transporté dans notre monde avec son récepteur ne capterait aucune onde radio, parce qu'il ne connait pas la modulation de fréquence (FM).
En 50 ans, il y a presque toujours eu quelque part dans le monde, une écoute de type SETI. On recense près de 90 projets.
Du matériel à la portée de tous
Du radiotélescope d'Arecibo à la petite antenne, le principe de réception est le même. La puissance va dépendre de la taille de l'antenne, du fait qu'elle puisse ou non viser différentes parties du ciel, mais surtout du récepteur.


Schéma simplifié d'une station. © SETI League



En 1993, deux radioamateurs ont fondé une association à but non lucratif, la SETI League. Très vite une centaine de stations ont vu le jour à travers le monde dans cadre du projet Argus. Beaucoup sont aux États-Unis, où l'on trouvait de grandes antennes de réception satellite.
Cinq millions de participants pour SETI@HOME
En 1960, les auteurs de science-fiction imaginaient plus facilement des énormes ordinateurs que de multiples ordinateurs individuels reliés entre eux.
En 1999, les internautes ont été mis à contribution dans le cadre du projet SETI(arobase)HOME. Le projet, qui devait durer 2 ans, est toujours actif. Plus de cinq millions de participants à SETI@HOME répartis dans 226 pays différents génèrent près de 200 TeraFlops/s.
Le logiciel a connu d'importantes évolutions. Aujourd'hui, BOINC permet aux internautes de contribuer à de
multiples recherches, par exemple à la lutte contre le paludisme.


L'écran de BOINC calculant pour SETI@HOME. © DR



BOINC est une retombée importante de la recherche d'intelligence extraterrestre. Même si on n'a trouvé aucun signal en 50 ans, SETI aura sans doute permis des avancées dans d'autres disciplines.
Nombre de canaux : de 1 à 2G
Si les amateurs peuvent ainsi contribuer à l'analyse des signaux, c'est grâce à la loi de Moore. Cet ingénieur avait prédit en 1975 que le nombre de transistor des circuits imprimés doublerait tout les deux ans.


Nombre de canaux des projets SETI. © DR



Une caractéristique importante des projets SETI est le nombre de canaux qu'ils utilisent. Si l'on compare à un poste radio, Drake écoutait une seule station à la fois en 1960, en 2009, Serendip V permettait d'en écouter 2G (un 2 et 12 zéros derrière).
La loi de Moore s'applique donc plus ou moins à l'évolution du nombre de canaux utilisés par les astronomes dans le cadre de projets SETI.
Multiplication des antennes
Inauguré en 1963, le radiotélescope d'Arecibo a une antenne de 305 mètres de diamètre. Le radiotélescope décimétrique de Nançay a été inauguré en 1965 par Charles de Gaulle. Le réflecteur plan se compose de 10 panneaux indépendants de 20 mètres de large et 40 mètres de haut. Si la taille des antennes fut un enjeu important au début de la radioastronomie, ce n'est plus le cas aujourd'hui.
En 1971, une école d'été est organisée par la Nasa sur le thème de la recherche de vie extraterrestre. Elle est baptisée Projet Cyclops. Son objectif est de déterminer ce qui sera nécessaire en terme de matériel, de personnel, de temps est de budget pour essayer de détecter de la vie extraterrestre intelligente en dehors du Système solaire.
En 1972, Project Cyclops, a Design Study of a system for detecting Extreterrestrial Intelligent Life, un volumineux rapport technique décrivant un interféromètre est publié par la Nasa. Dix mille copies sont distribuées rapidement. Les vues d'artistes montrent un grand nombre d'antennes et ont effrayé les politiciens.
Cependant les conclusions stipulaient que l'on pouvait commencer avec un petit réseau et l'étendre au fur et à mesure.


Le rapport du projet Cyclops. © DR



En 1997, le SETI Institute a lancé une série d'ateliers pour définir les objectifs des 20 années à venir. Le rapport final, intitulé SETI 2020, recommande la construction d'un télescope d'un hectare (1HT : One Hectar Telescop).


SETI 2020, le rapport du SETI Institute. © DR



En 2001, le projet a reçu un financement de la part de Paul Allen, l'un des fondateurs de Microsoft. Le 1HT s'est appelé ATA pour Allen Telescope Array. L'objectif est d'avoir 350 antennes de 6,1 mètre de diamètre chacune.
Actuellement, seules 42 antennes sont opérationnelles. Pour la première fois, un radiotélescope est entièrement consacré à SETI 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.
Nouvelles stratégies
On voit que les progrès techniques sont immenses pour ce qui concerne la réception d'ondes radio. Cependant, la recherche d'intelligence extraterrestre a exploré de nouvelles pistes depuis ses débuts. De nombreux acronymes sont apparus, comme OSETI pour Optical SETI, qui regroupe toutes les recherches en optique.
Nous fêtons cette année les 50 ans de la découverte du LASER. En 1961, le prix Nobel Charles Towned suggéra la recherche de signaux LASER d'origine extraterrestre dans un article coécrit avec le docteur Shalow.
L'un des pionniers est Stuart Kingsley, membre de la SETI League, qui a mis en place un observatoire à Colombus aux États-Unis, avant de déménager en Angleterre à Bournemouth.
La Planetary Society a financé le télescope SETI optique de l'observatoire d'Oak Ridge à Harvard. Celui-ci a été inauguré le 11 avril 2006. En janvier 2007, le télescope avait couvert la totalité du ciel visible en ayant bénéficié de 200 nuits claires.

Sommaire

  1. SETI : recherche d'une vie extraterrestre
  2. Les premières écoutes, genèse de SETI
  3. 50 ans à l'échelle cosmique
  4. L'équation de Drake
  5. Le paradoxe de Fermi
  6. Évolution des techniques d'écoute
  7. Et vous n'avez toujours rien reçu ?
  8. Pour en savoir plus sur SETI
Futura-Science


Dernière édition par nathanaell le Lun 08 Nov 2010, 13:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Topic unique: Où en est le programme SETI ?   Lun 08 Nov 2010, 12:55

Press Release
November 3, 2010


Astronomers Worldwide Commemorate 50th Anniversary of Search for Extraterrestrials through New Observing Project


Mountain View, CA – This week astronomers from twelve countries on six continents will mark the fiftieth anniversary of the search for extraterrestrial intelligence (SETI) by beginning a coordinated series of observations of several nearby stars—including two stars that were the target of the first search.


To demonstrate the advances in SETI over the past half century, on November 5, 2010, astronomers in Australia, Japan, and Korea will begin observations for radio and laser signals from civilizations circling these stars, followed over the next day by SETI searches in Italy, the Netherlands, France, Argentina, and the United States. Additional observations will take place in late November 2010.


The first SETI experiment, Project Ozma, was conducted in April 1960 by astronomer Frank Drake, now at the SETI Institute in Mountain View, California. Project Ozma—named after the book The Wonderful Wizard of Oz—listened for radio signals from extraterrestrial civilizations and started a new field of science. To commemorate this first search and the advances in SETI science and technology over the past half century, astronomer Shin-ya Narusawa of Nishi-Harima Astronomical Observatory in Japan launched Project Dorothy, named after the heroine of the same story.


“It is thrilling for me to witness the beginnings of Project Dorothy, the continuation of my search of fifty years ago,” said Drake. “To have so many talented people using so many telescopes in this new search, with the electronics and computer equipment of today, is a joyful thing to me. The equipment of today is far better than what we could have fifty years ago, and will result in both very much better and very much more data than could be obtained then.”


“Two of the original stars from Project Ozma—Tau Ceti and Epsilon Eridani—are the nearest solar-type stars in the northern hemisphere,” explained Narusawa. “Therefore, these two stars were the best SETI targets a half century ago. They remain the symbol of project Ozma and are two of the target stars for Project Dorothy,” he added. “But astronomy has improved over the last five decades, and about five hundred planets have been discovered around other stars. Some of these stellar systems have planets located the right distance from their stars to support life. We also included such stars among the targets of Project Dorothy.”


“Project Dorothy vividly demonstrates just how far SETI has come in the past fifty years,” said the SETI Institute’s Douglas Vakoch, who is a member of Project Dorothy’s Working Group. “Astronomers can now do SETI research at observatories from South Africa to the Netherlands, from Argentina to India, from Japan to Italy, as well as from the longstanding American projects at the SETI Institute, the University of California at Berkeley, and Harvard University. The lessons learned through Project Dorothy provide critical preparation for the day we finally detect a signal from another civilization,” Vakoch explained. Because of the daily rotation of the Earth, many stars are visible for only a portion of the day from a single observatory. “By learning how to coordinate international SETI observations now, we’ll be better prepared to track a signal continuously, around the world, after first contact,” he said.


“Over the past fifty years our searches have not yet produced the discovery we all hope for,” said Drake. “This is understandable – in our vast and awesome universe it will take long, painstaking, and comprehensive searches before we will have a good chance of success. This is the major lesson learned from previous searches. Project Dorothy is a major step in meeting the challenge created by this lesson.”The SETI Institute will observe five target stars using the Allen TelescopeArray (ATA), located in northern California. The ATA will examine each starfor approximately 30 minutes between 1:00 a.m. and 5:00 a.m. PacificDaylight Time, November 6, 2010. According to Gerry Harp, astrophysicist atthe SETI Institute, “This will be the largest multinational SETI campaignever attempted. Another unique quality is that these observations will bemade across the electromagnetic spectrum from radio to optical frequencies,correlating near-simultaneous signals from the same stars. This is a newapproach and lights the way for future SETI searches that cover allfrequencies and all the sky, all the time.

Source Seti Institute

Project Dorothy website:
http://www.nhao.jp/~narusawa/oseti/project-dorothy.html
Revenir en haut Aller en bas
tanguy-1997
Bonne participation
Bonne participation
avatar



Masculin Age : 20
Nombre de messages : 57
Inscription : 17/10/2010
Localisation : Rouen
Emploi : Lycéen
Passions : Passioner d'ufologie ,de mécanique , et de musique
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Topic unique: Où en est le programme SETI ?   Dim 28 Nov 2010, 22:06

Si sa ne dérange personne j'ai fait la traduction en français .
Communiqué de presse
3 novembre 2010

Astronomes du monde entier commémoration du 50e anniversaire de la recherche pour extraterrestres à travers le Nouveau projet d'observation


Mountain View, CA - Cette semaine astronomes provenant de douze pays sur six continents marquera le cinquantième anniversaire de la recherche d'intelligence extraterrestre (SETI) en commençant par une série coordonnée d'observations de plusieurs étoiles proches, y compris deux étoiles qui ont été la cible de la première de recherche.


Pour démontrer les progrès de la SETI au cours des cinquante dernières années, le 5 Novembre 2010, les astronomes en Australie, le Japon et la Corée commencera observations pour les signaux de radio et laser des civilisations entourant ces étoiles, suivi de la prochaine journée de recherches du projet SETI en Italie , les Pays-Bas, la France, l'Argentine et les États-Unis. Des observations complémentaires ont lieu à la fin Novembre 2010.


La première expérience SETI, projet Ozma, a été menée en avril 1960 par l'astronome Frank Drake, maintenant à l'Institut SETI de Mountain View, en Californie. Projet Ozma-nommé d'après le livre The Wonderful Wizard of Oz-écouté des signaux radio de civilisations extraterrestres et a commencé un nouveau champ de la science. Pour commémorer cette première recherche et le progrès de la science et la technologie SETI au cours des cinquante dernières années, l'astronome Shin-ya Narusawa de Nishi-Harima Observatoire astronomique au Japon a lancé le projet Dorothy, nommé d'après l'héroïne de la même histoire.


«Il est passionnant pour moi d'être témoin des débuts du projet Dorothy, la poursuite de ma recherche d'il ya cinquante ans», a déclaré Drake. «Pour avoir autant de gens talentueux à l'aide des télescopes tant dans cette nouvelle recherche, avec l'électronique et de matériel informatique d'aujourd'hui, est une chose joyeuse pour moi. L'équipement d'aujourd'hui est beaucoup mieux que ce que nous aurions pu il ya cinquante ans, et aboutira à la fois des données beaucoup mieux et beaucoup plus que ne pouvait être obtenue alors. "


"Deux des étoiles d'origine du Projet Ozma-Tau Ceti et Epsilon Eridani, sont les plus proches étoiles de type solaire dans l'hémisphère nord», a expliqué Narusawa. "Par conséquent, ces deux étoiles étaient les meilleures cibles SETI un demi-siècle. Ils restent le symbole du projet Ozma et sont deux des étoiles cibles pour le projet Dorothy, at-il ajouté. "Mais l'astronomie s'est améliorée au cours des cinq dernières décennies, et environ cinq cents planètes ont été découvertes autour d'autres étoiles. Certains de ces systèmes stellaires ont planètes situées à la bonne distance de leur étoile à la vie. Nous avons également inclus des stars telles parmi les objectifs du projet Dorothy. "


"Dorothy projet démontre de façon frappante à quel point SETI est venu dans les cinquante dernières années», a déclaré l'Institut SETI Douglas Vakoch, qui est membre du projet Dorothy Groupe de travail. «Les astronomes peuvent maintenant faire de la recherche SETI dans les observatoires d'Afrique du Sud aux Pays-Bas, de l'Argentine à l'Inde, du Japon à l'Italie, ainsi que des projets de longue date d'Amérique à l'Institut SETI, l'Université de Californie à Berkeley, et l'Université Harvard. Les leçons apprises par le biais du projet Dorothy assurent une préparation essentielle pour la journée nous avons finalement détecter un signal d'une autre civilisation », a expliqué Vakoch. En raison de la rotation quotidienne de la Terre, de nombreuses étoiles sont visibles que pendant une partie de la journée à partir d'un observatoire unique. "En apprenant à coordonner les observations SETI internationale maintenant, nous serons mieux préparés à suivre un signal en permanence, partout dans le monde, après le premier contact, dit-il.Écouter
Lire phonétiquement


«Au cours des cinquante dernières années, nos recherches n'ont pas encore produit la découverte que nous espérons tous», a déclaré Drake. "Cela est compréhensible - dans notre univers vaste et impressionnant il sera long, laborieux, et les recherches complètes avant, nous aurons une bonne chance de succès. C'est la principale leçon à tirer de recherches précédentes. Projet Dorothy est une étape importante pour relever le défi créé par cette leçon. "L'Institut SETI observer cinq étoiles à l'aide de la cible TelescopeArray Allen (ATA), situé dans le nord de la Californie. L'ATA examiner chaque starfor environ 30 minutes 01:00-5h00 PacificDaylight Time 6 Novembre 2010. Selon Gerry Harpe, astrophysicien PENSEZ SETI Institute, "Ce sera la plus grande multinationale campaignever SETI tenté. Une autre qualité unique, c'est que ces observations seront bemade à travers le spectre électromagnétique de la radio à des fréquences optiques, la corrélation des signaux quasi-simultanée des étoiles même. Il s'agit d'une Nouvelle Approche et les feux de la voie pour des recherches futures SETI qui couvrent allfrequencies et tout le ciel, tout le temps.

Source Seti Institute

Projet Dorothy site:
http://www.nhao.jp/ ~ Narusawa / Ossetie / projet dorothy.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nomade27
Equipe du forum
Equipe du forum
avatar



Masculin Age : 65
Nombre de messages : 730
Inscription : 10/11/2010
Localisation : Haute Normandie
Emploi : salarié
Passions : Musique, sciences
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Topic unique: Où en est le programme SETI ?   Dim 28 Nov 2010, 22:39

Merci à Tanguy 1997 pour la traduction!
cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Okapi
Equipe du forum
Equipe du forum
avatar



Masculin Age : 75
Nombre de messages : 396
Inscription : 01/09/2011
Localisation : Paris
Emploi : Retraité heureux
Passions : Généalogie, Musique classique, HighTech
Règlement : Règlement

MessageSujet: Topic unique: Où en est le programme SETI ?   Sam 08 Oct 2011, 12:11

Pour info, message diffusé hier 7 octobre 2011 :

SETI@home a besoin de votre aide!

Dans la dernière année, SETI @ home a fait de grands progrès grâce à la générosité des bénévoles comme vous. Plus tôt dans l'année nous avons été en mesure d'utiliser le télescope de Green Bank, en Virginie Occidentale d'élargir notre recherche à près de 100 planètes potentiellement habitables trouvé par la mission Kepler. Nous avons également re-observé 72 des 102 sources d'impulsions radio non identifiées trouvées au cours de notre recherche Astropulse. Nous espérons observer les sources restantes bientôt. Bien qu'il soit probable que ces impulsions soient dûes à un phénomène naturel, nous ne savons pas encore ce que nous allons trouver. Les données de ces deux projets sont arrivées ou sont sur sur le point d'arriver à Berkeley, et seront envoyées à tous nos bénévoles dans les prochains mois. Sans le soutien des dons de l'utilisateur, ces nouvelles extensions majeures à l'expérience SETI@home n'auraient pas été possibles.

Bien que l'expérience SETI@home ait été active pendant plus de onze ans, nous sommes encore en train de diversifier nos activités et d'explorer de nouvelles directions scientifiques. Comme vous le savez peut-être, les données que votre ordinateur analyse proviennent principalement du radiotélescope d'Arecibo à Porto Rico. Quoique Arecibo soit un télescope immensément puissant, il ne peut pas voir le ciel en entier. Dans le passé, nous avons été en mesure d'effectuer des observations de courte durée au télescope de Green Bank. Mais dans les années à venir, nous prévoyons de commencer la collecte continue de données au télescope de Green Bank, ce qui nous permettra d'écouter les parties du ciel que, jusqu'à présent, nous n'avons pas été en mesure d'atteindre.

Nous sommes également dans le processus d'ajout d'un nouvel algorithme de recherche à l'application SETI@home. Ce nouvel algorithme, appelé "autocorrélation", nous rendra réceptibles aux transmissions à large bande ou à certaines transmissions à étalement de spectre sans prédire leurs caractéristiques à l'avance. Aucune surveillance du ciel par SETI n'a utilisé ce type d'algorithme auparavant.

SETI@home a toujours été un effort de collaboration à l'échelle mondiale, il n'y a aucun autre projet sur Terre qui est autant dépendant de l'aide et des contributions des citoyens de la Terre dans son ensemble. Afin de garder SETI@home en état de marche et fonctionnel, et afin de réaliser les objectifs scientifiques de cette année, nous avons besoin de votre aide. Pour faire un don sécurisé déductibles des impôts, cliquez ici
, ce qui vous amènera à une page d'instructions sur la façon de faire un don en ligne ou par courrier par chèque. Tout montant que vous êtes prêt à donner en cette période de vacances (?) serait une grande aide. Votre contribution permettra non seulement à SETI@home de continuer à fonctionner comme il le fait depuis ces onze dernières années, mais aussi à offrir la possibilité d'étendre la recherche de vie intelligente dans de nouvelles directions passionnantes. Ces efforts représentent notre meilleure chance de répondre à la question toujours insaisissable: Sommes-nous seuls?

Merci pour votre soutien et votre dévouement continu à SETI@Home.

Cordialement,

Dr Eric Korpela, Project Scientist.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
avatar



Masculin Age : 39
Nombre de messages : 12596
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Topic unique: Où en est le programme SETI ?   Dim 05 Fév 2012, 00:16

test

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog: http://ovnis-ufo.org/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ovnis-ufo.org/
Pierre31
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 66
Nombre de messages : 713
Inscription : 21/02/2009
Localisation : Toulouse
Emploi : Ingénieur
Passions : voyages
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Topic unique: Où en est le programme SETI ?   Sam 24 Mar 2012, 19:48

Je ne sais pas si cet article a été publié:

Un signal étranger capté par le radiotélescope d'AZrecibo

http://www.wikistrike.com/article-un-signal-etranger-a-ete-capte-par-le-radiotelescope-d-arecibo-a-porto-rico-99592429.html

Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julien.B
Administrateur
Administrateur
avatar



Masculin Age : 37
Nombre de messages : 4586
Inscription : 16/08/2010
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Diverses
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Topic unique: Où en est le programme SETI ?   Sam 24 Mar 2012, 19:52

Bonsoir Pierre31,

Je crois que cette information n'est pas sérieuse. Elle est tout d'abord publiée chez "Wikistrike" qui n'est pas reconnu comme étant sérieux, et n'a pas été relayée par d'autres sites, mis à part un blog plus que douteux ...

[url=http://andromedawaked.blogspot.com/2012/02/segnale-alieno-proveniente-dalla-spazio.html~~V # plus]http://andromedawaked.blogspot.com/2012/02/segnale-alieno-proveniente-dalla-spazio.html~~V # plus[/url]

Bonne soirée.

_______________________________________
Avant de participer, merci de bien vouloir prendre connaissance du règlement du forum :
http://www.forum-ovni-ufologie.com/t2585-le-reglement-du-forum-a-lire-obligatoirement-avant-de-participer-au-forum

Pour les débutants, voici la marche à suivre pour poster une image sur le forum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-ovni-ufologie.com
XPDavy
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 57
Nombre de messages : 703
Inscription : 29/10/2014
Localisation : Belgique
Emploi : Formateur - enseignant
Passions : La nature, les étoiles, les images.
Règlement : Règlement

MessageSujet: Un signal radio provenant de 95 AL   Mar 30 Aoû 2016, 19:38

Bonjour, 

La nouvelle vaut la peine d'être partagée, le radiotélescope RATAN-600 (Russie)
a capté il y a 1 an un signal radio provenant d'une étoile distante de 95 AL.
Celui-ci a été étudié et l'hypothèse d'une intelligence extra-terrestre est envisagée.

Signal radio  

Belle soirée,
Davy 


source: RTL info
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mac.nivols
Modérateur
Modérateur
avatar



Masculin Nombre de messages : 2229
Inscription : 18/12/2010
Localisation : Bourges
Emploi : Actif
Passions : PAN-Météorologie-Astronomie-Aéronautique-Sciences-Photographie-Informatique
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Topic unique: Où en est le programme SETI ?   Mar 30 Aoû 2016, 21:12

Bonjour,
Un article sur le site du SETI : un signal provenant de HD 164595 ?
SETI Signal?
Donate to SETI Institute

A star system 94 light-years away is in the spotlight as a possible candidate for intelligent inhabitants, thanks to the discovery of a radio signal by a group of Russian astronomers.


The RATAN-600 radio telescope, credit: nat-geo.ru

HD 164595, a solar system a few billion years older than the Sun but centered on a star of comparable size and brightness, is the purported source of a signal found with the RATAN-600 radio telescope in Zelenchukskaya, at the northern foot of the Caucasus Mountains.  This system is known to have one planet, a Neptune-sized world in a very tight orbit, making it unattractive for life.  However, there could be other planets in this system that are still undiscovered.

The signal seems to have been discussed in a presentation given by several Russian astronomers as well as Italian researcher, Claudio Maccone, the chair of the International Academy of Astronautics Permanent SETI Committee.  Maccone has recently sent an email to SETI scientists in which he describes this presentation, including the signal ascribed to star system HD 164595.

Could it be a transmission from a technically proficient society? At this point, we can only consider what is known so far.  This is a technical story, of course.

First, is the detected signal really coming from the direction of HD 164595?  The RATAN-600 is of an unusual design (a ring on the ground of diameter 577 meters), and has an unusual “beam shape” (the patch of sky to which it is sensitive).  At the wavelength of the reported signal, 2.7 cm – which is equivalent to a frequency of 11 GHz – the beam is about 20 arcsec by 2 arcmin.  In other words, it’s a patch that’s highly elongated in the north-south direction.

The patch from which the signal seems to be coming agrees in the east-west direction (the narrow part of the beam) with HD 164695’s sky coordinates, so that’s the basis of the assumption by the discoverers that this is likely to be coming from that star system.  But of course, that’s not necessarily the case.

Second is the question of the characteristics of the signal itself.  The observations were made with a receiver having a bandwidth of 1 GHz.  That’s a billion times wider than the bandwidths traditionally used for SETI, and is 200 times wider than a television signal.  The strength of the signal was 0.75 Janskys, or in common parlance, “weak.”  But was it weak only because of the distance of HD 164595?  Perhaps it was weak because of “dilution” of the signal by the very wide bandwidth of the Russian receiver?  Just as a pot pie, incorporating lots of ingredients, can make guessing the individual foodstuffs more difficult, a wide-bandwidth receiver can dilute the strength of relatively strong narrow-band signals.

Now note that we can work backwards from the strength of the received signal to calculate how powerful an alien transmitter anywhere near HD 164595 would have to be.  There are two interesting cases:

(1) They decide to broadcast in all directions.  Then the required power is 1020 watts, or 100 billion billion watts.  That’s hundreds of times more energy than all the sunlight falling on Earth, and would obviously require power sources far beyond any we have.

(2)  They aim their transmission at us.  This will reduce the power requirement, but even if they are using an antenna the size of the 1000-foot Arecibo instrument, they would still need to wield more than a trillion watts, which is comparable to the total energy consumption of all humankind.

Both scenarios require an effort far, far beyond what we ourselves could do, and it’s hard to understand why anyone would want to target our solar system with a strong signal. This star system is so far away they won’t have yet picked up any TV or radar that would tell them that we’re here.

Enter the Allen Telescope Array

The chance that this is truly a signal from extraterrestrials is not terribly promising, and the discoverers themselves apparently doubt that they’ve found ET.  Nonetheless, one should check out all reasonable possibilities, given the importance of the subject.

Consequently, the Allen Telescope Array (ATA) was swung in the direction of HD 164595 beginning on the evening of August 28.  According to our scientists Jon Richards and Gerry Harp, it has so far not found any signal anywhere in the very large patch of sky covered by the ATA.

However, we have not yet covered the full range of frequencies in which the signal could be located, if it’s of far narrower bandwidth than the Russian 1 GHz receiver.  We intend to completely cover this big swath of the radio dial in the next day or two.  A detection, of course, would immediately spur the SETI and radio astronomy communities to do more follow-up observations.

We will continue to monitor this star system with the Array.

One particularly noteworthy thing about this discovery is the fact that the signal was apparently observed in May, 2015 (it seems that this was the only time in 39 tries that they saw this signal).  The discoverers didn’t alert the SETI community to this find until now, which is not as expected.  According to both practice and protocol, if a signal seems to be of deliberate and extraterrestrial origin, one of the first things to do is to get others to attempt confirming observations.  That was not done in this case.

So what’s the bottom line?  Could it be another society sending a signal our way?  Of course, that’s possible.  However, there are many other plausible explanations for this claimed transmission – including terrestrial interference.  Without a confirmation of this signal, we can only say that it’s “interesting.”

-- Seth Shostak, Senior Astronomer.

Source  : http://www.seti.org/seti-institute/a-seti-signal

_______________________________________
Mac
j,tr yyd,
Ma présentation : http://www.forum-ovni-ufologie.com/t12689-mac-du-berry

Deux choses avant tout :
Je lis le réglement : http://www.forum-ovni-ufologie.com/t2585-le-reglement-du-forum-a-lire-obligatoirement-avant-de-participer-au-forum
Je me présente ici : http://www.forum-ovni-ufologie.com/f23-presentation-des-nouveaux-membres

Nota : Je suis modérateur : Quand j'exprime mes idées personnelles, j'écris en noir. Quand j'avertis, j'écris en vert et quand je modère, j'écris en rouge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-ovni-ufologie.com
zappymax
Participation appréciable
Participation appréciable
avatar



Masculin Age : 49
Nombre de messages : 49
Inscription : 10/08/2016
Localisation : Miramas
Emploi : sans
Passions : Ufologie
Règlement : Règlement

MessageSujet: SETI   Mar 30 Aoû 2016, 21:23

Bonsoir,

..............Un autre lien sur le Huffington Post...

http://www.huffingtonpost.fr/2016/08/29/signal-espace-radio-puissant-intrigue-scientifiques_n_11758120.html 

Bonne lecture fhd
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Topic unique: Où en est le programme SETI ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

Topic unique: Où en est le programme SETI ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» le programme SETI
» Topic unique: Les missions de la NASA (Kepler, Phobos....)
» Topic unique: L'actualité des méprises (météorites, lanternes etc)
» noël-nouvel an 2009 [topic unique]
» Connaissez-vous le programme SETI ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis :: Rubriques Thématiques :: Thématiques Sciences :: Recherche de la vie extraterrestre (exobiologie)-