Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis
Bonjour et bienvenue sur le forum "les mystères des ovnis",

Si vous êtes témoin de phénomènes inexpliqués, il est très important de témoigner en cliquant ici. N'hésitez pas à vous inscrire sur le forum en cliquant sur s'enregistrer.

Nous vous proposons de consulter les nombreux articles du site associé au forum. Vous y trouverez de nombreuses informations importantes et sérieuses. http://ovnis-ufo.org

Cordialement


Un site consacré à l'étude sérieuse des ovnis et de leur histoire - informations riches et pertinentes sur le phénomène des ovnis.
 
Ovni Accueil site PortailPublicationsFAQRechercherMembresS'enregistrerGroupesConnexionTémoignage ovniAccueil
Depuis 10 ans, le forum n'a cessé de grandir grâce à vous, en faisant aujourd'hui la première plateforme francophone par sa fréquentation.

Partagez | .
 

 1954: le /07 à VERS 22H00 - Lumière étrange dans le ciel - CALAIS (62)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
pierfig
Analyste Observations
Analyste Observations




Masculin Age : 79
Nombre de messages : 261
Inscription : 03/09/2011
Localisation : wimereux
Emploi : retraite
Passions : prehistoire
Règlement : Règlement

MessageSujet: 1954: le /07 à VERS 22H00 - Lumière étrange dans le ciel - CALAIS (62)    Sam 03 Sep 2011, 22:29

1954: le /07 à VERS 22H00 - Lumière étrange dans le ciel - CALAIS (62)

Prénom ou pseudo : pierfig

Ville: CALAIS
Département: 62
Région ou Pays: NORD
Date: /07/1954
Heure du début de l'observation: VERS 22H00
Durée de l'observation: PLUSIEURS HEURES

Conditions météo: CIEL DEGAGE
Nombre de témoins: FAMILLE
Type de phénomène: Lumière étrange dans le ciel
Signalement officiel: Non 

Récit complet de l'observation:

En pleine "invasion" de juillet 1954 il était logique de scruter le ciel au soir pour apercevoir un ovni.C'est ce qui m'a permis d'assister à l'étrange ballet ( invraisemblable à plus d'un titre) que je vais vous décrire et auquel depuis je n'ai PLUS JAMAIS assisté.
A l'epoque pas de satellites artificiels.Dans le ciel nocturne où on pouvait voir les étoiles , circulaient dans tous les sens une quinzaine de lumières comme les satellites artificiels.Ces lumières se croisaient dans tous les sens à grande vitesse( il ne pouvait s'agir d'avions) sans se heurter en restant toujours dans le mème secteur.Sur le moment je pensais à l'image de ces petites bètes sur l'eau des mares qui nagent à la surface à grande vitesse, se croisant (les gyrins) en restant groupés.Imaginez des ètres dans leurs machines volantes qui se montrent en disant "venez nous voir ...si vous pouvez".L'invraisemblable c'est que ce manège n'a ému personne, une seule mention dans le journal local "nord littoral" un observateur à la sortie d'un cinéma.Pourtant le phénomène (autre invraisemblance)a duré au moins trois semaines tous les soirs .A l'epoque je n'avais ni jumelles ni appareil photo.... Je répète que je n'ai plus jamais rien vu de semblable.Ce n'étaient pas des lueurs de manèges dans les nuages.
J'ai parfaitement conscience que ce témoignage ne peut ètre pris en compte mais c'est ce qui m'a fait m'interresser à ce problème.


Description précise:
Taille du phénomène:
Comportement:
Tranjectoire: non - précisé
Bruit spécifique: non précisé 
Direction de l'objet en fonction du vent: non précisé
Présence d’installations: non précisé
Photo semblable: non précisé
Tableau: non précisé 




Je certifie sur l'honneur l'exactitude des renseignements communiqués et l'authenticité des documents fournis. Je ne sais pas identifier ce phénomène merci à l'avance pour vos réponses. 

Cordialement pierfig
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paleoart.voila.net/
Erin
Participation appréciable
Participation appréciable




Féminin Age : 44
Nombre de messages : 45
Inscription : 11/11/2008
Localisation : maine et loire
Emploi : récurrent
Passions : musique
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: 1954: le /07 à VERS 22H00 - Lumière étrange dans le ciel - CALAIS (62)    Dim 04 Sep 2011, 08:15

C'est intéressant. J'attends l'avis de sspécialistes Wink



Ces lumières avaient donc à peu près la taille des satellites artificiels d'aujourd'hui ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pierfig
Analyste Observations
Analyste Observations




Masculin Age : 79
Nombre de messages : 261
Inscription : 03/09/2011
Localisation : wimereux
Emploi : retraite
Passions : prehistoire
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: 1954: le /07 à VERS 22H00 - Lumière étrange dans le ciel - CALAIS (62)    Lun 05 Sep 2011, 10:04

quelques précisions: taille des lumières éxactement comme un satellite .Pas de trajectoire précise ,évolutions dans tous les sens mais en courbes assez larges ( pas comme la lumière d'une lampe torche sur un mur) beaucoup plus rapidement qu'un avion ou un satellite, surface des déplacements 1 à 4 km2 pour l'ensemble.Le tout très haut comme des satellites, silencieusement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paleoart.voila.net/
Hannibal
Modérateur
Modérateur
avatar



Masculin Age : 45
Nombre de messages : 2923
Inscription : 16/06/2010
Localisation : foix 09
Emploi : batteur d'armures
Passions : histoire medievale
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: 1954: le /07 à VERS 22H00 - Lumière étrange dans le ciel - CALAIS (62)    Lun 05 Sep 2011, 11:19

Bonjour, merci de ce témoignage, peut être un peut difficile a enquêter, plus de 50 ans après, mais intéressant.
En effet la seul explication possible a mon sens est les avions a réaction, mais il me semble que vous auriez perçu le bruit.
Vous dites qu'il est fait mention de l'événement dans "Nord Littoral",pourriez vous en présenter une photo?
L'article donnait il une explication?
Ces lumières présentaient elles toujours la même luminosité ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pierfig
Analyste Observations
Analyste Observations




Masculin Age : 79
Nombre de messages : 261
Inscription : 03/09/2011
Localisation : wimereux
Emploi : retraite
Passions : prehistoire
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: 1954: le /07 à VERS 22H00 - Lumière étrange dans le ciel - CALAIS (62)    Mar 06 Sep 2011, 11:47

Je réponds à HANNIBAL

oui l'explication la plus proche serait des avions à réaction sauf que

1 cela allait beaucoup plus vite( quand vous regardez un avion assez loin ii ne semble pas bouger de place, mème un satellite) là ...ça bougeait

2 je n'ai jamais vu une quinzaine d'avions se réunir pour faire un ballet aérien improvisé.

3 je n'ai plus jamais assisté à un tel spectacle ( une seule fois en levant les yeux au soir j'ai vu apparaitre un" satellite " éclairé par le soleil et qui a fait aussitot demi- tour .C'était à l'époque de l'avion U 2 qui volait à très haute altitude.ou autre chose qui ne voulait pas ètre aperçu???? en tout cas pas une météorite.

Nord littoral avait mis un petit article de quelques lignes : Un homme à la sortie d'un cinéma avait vu ce je décris, sans explications.La sortie avait lieu vers 11h et demi, minuit

ces lumières apparaissaient comme des étoiles, je dirais maintenant comme des satellites.Elles gardaient toujours la mème luminosité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paleoart.voila.net/
Hannibal
Modérateur
Modérateur
avatar



Masculin Age : 45
Nombre de messages : 2923
Inscription : 16/06/2010
Localisation : foix 09
Emploi : batteur d'armures
Passions : histoire medievale
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: 1954: le /07 à VERS 22H00 - Lumière étrange dans le ciel - CALAIS (62)    Mar 06 Sep 2011, 12:18

Merci Pierfig, je doute moi aussi que ce fut des avions, la luminosité constante le confirme, des avions en ballet aérien présentent des lueurs évolutives fonction de l'angle sous lequel on les vois.
De plus l'absence d'explication dans la presse vas dans ce sens, je suppose que des manœuvres militaires auraient été connues.
Reste a mettre cette observation en relation avec les autres observations de 1954, notamment dans d'autres pays (je pense aux états unis).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
avatar



Masculin Age : 39
Nombre de messages : 12596
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: 1954: le /07 à VERS 22H00 - Lumière étrange dans le ciel - CALAIS (62)    Mer 07 Sep 2011, 20:00

(1954) 24 OCTOBRE BOULOGNE, PAS-DE-CALAIS

Le 24 octobre 1954, aux alentours des 17:00, Emile Turpin, inspecteur à la SNCF âgé de 34 ans s'était rendu au lieu dit La Pointe aux Oies, en bord de mer, à 7 kilomètres de Boulogne-sur-Mer, près d'Ambleteuse, pour photographier un tombeau datant du néolithique.

Il se préparait à photographier le tombeau un engin en forme de disque dans le ciel. Il avait donc son appareil tout prêt à photographier, bien que réglé pour photographier le tombeau à quelques mètres. Il rapporte:

"C'est en prenant une photo de ce tombeau que j'ai vu l'engin. Sans modifier les réglages, qui devaient être sur 5 ou 7 m, j'ai pris une photo, j'ai réarmé et j'ai pris une deuxième photo. Pour la troisième, j'ai voulu changer mes réglages, mais j'ai été incapable de retrouver l'objet."

"L'engin avait la forme d'un disque, avec un renflement sur la partie centrale. Il était de couleur métallique claire, que l'on pourrait rapprocher d'une reflet bronze."

"Il est passé devant moi en décrivant une parabole assez refermée. On pouvait le situer à une hauteur angulaire de 50 degrés environ. Il venait de ma gauche, descendant sous un angle de 30 degrés, puis effectua ce que l'on pourrait appeler un renversement et remonta sous un angle proche de la verticale en s'éloignant de moi."

"Il ne décrivait pas de mouvement sur sa trajectoire. Son diamètre apparent était celui de la Lune. Je n'ai perçu aucun bruit, bien que la mer ait pu me gêner. Quant à la vitesse, on peut la rapprocher de celle d'un chasseur à réaction."

La durée du passage de l'objet a été très courte. Si Mr. Turpin avait tardé de trois ou quatre secondes à utiliser son appareil, il aurait été trop tard.

Les gendarmes ont mené une enquête à l'époque de l'observation. La gendarmerie a recherché tout plan de vol d'avions, de ballons, de la France à l'Angleterre en passant par la Belgique, et a recherché l'existence de ce qu'ils pensait pouvoir être quelque nouveau prototype anglais ou français. Rien n'a été trouvé et l'affaire est restée "sans explication."

L'appareil photo était un Foca standard 24*36 avec l'ouverture 5.6 ou 6.3 au 1/100ème de seconde. L'appareil avait un objectif Oplarf. 3.5 de 35 mm et la pellicule était une Tri-X.

Il a été établi en chronométrant le temps de réarmement de l'appareil que de deux à trois secondes s'étaient écoulés entre la première et la deuxième prise de photographie.

La première photographie.



La deuxième photographie.




http://www.forum-ovni-ufologie.com/t7858-1954-24-octobre-boulogne-pas-de-calais

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog: http://ovnis-ufo.org/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ovnis-ufo.org/
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
avatar



Masculin Age : 39
Nombre de messages : 12596
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: 1954: le /07 à VERS 22H00 - Lumière étrange dans le ciel - CALAIS (62)    Mer 07 Sep 2011, 20:04

Observations OVNI dans le NORD-PAS-DE-CALAIS en 1954


* Nord (59)

1 témoin - Orchies (59) - 07-01-1954 - 04:30 a écrit:
Un cheminot a observé un objet lumineux traversant le ciel à grande vitesse.

1 témoin - Quarouble (59) - 10-09-1954 - 22:30 a écrit:
Marius Dewilde est chez lui, lisant au coin du feu. Soudain le chien se met à aboyer, hurlant à la mort. Comme l'animal devenait nerveux, le témoin prend une lampe de poche et sort sans encore allumer cette dernière. Avançant jusqu'à la porte de la courette, il aperçoit dans l'ombre, à quelques mètres sur la gauche, une masse sombre du côté de la voie ferrée. Il pensa alors à une charette. A ce moment là deux êtres surgissent de derrière la maison sur la droite. Immédiatemment le témoin pense à des contrebandiers. Il allume alors sa lampe et braque le faisceau sur eux. Ce dernier se réfléchie sur les têtes comme sur du verre. Il se rend compte alors que les deux personnages sont petits, le corps recouvert d'une combinaison et ayant des casques sur la tête.
A ce moment là un rayon lumineux très puissant mais non aveuglant aux reflets verts. Le témoin est alors paralysé. Ce dernier voit alors les deux êtres passer devant lui, il entend même les bruits de pas sur la dalle de ciment. Il entend comme une fermeture de porte à glissière. A ce moment le rayon s'arrète et le témoin retrouve l'intégralité de ses fonctions. Alors l'objet s'élève provoquant un déplacement d'air violent et le témoin sent une odeur d'ozone. il découvre une masse oblongue surmontée d'un dôme, d'a peu prés six mètres de long pour trois de haut. Il est de teinte aluminium. Il monte de trente à quarante mètres à plat, puis en oblique, devient lumineux de couleur rouge orangé, mais sans être très brillant, puis disparait très rapidement en direction de Valencienne.
Le lendemain sept traces furent découvertes sur les traverses de la voie ferrée. Les ingénieurs de la SNCF ont pensé à un enfoncement du bois dû à un poid de trente tonnes. Un enquêteur privé à quand à lui vu plutôt des trous fait par des appendices tranchants, permettant une stabilisation de l'engin.
Les piles de la lampe ainsi que la batterie d'un téléphone qui se trouvait dans la cour furent déchargée.A noter que le chien mourrut six mois plus tard.

2 témoins - Onnaing (59) - 10-09-1954 - 22:30 a écrit:
Deux témoins observent une lueur rouge traverser le ciel au-dessus de Quarouble.

3 témoins - Vicq (59) - 10-09-1954 - 22:30 a écrit:
Trois témoins ont observés une lueur rouge venant de Quarouble.

? témoin - Valenciennes (59) - 10-09-1954 - 22:30 a écrit:
Un autobus qui roulait, cale soudainement et l'ensemble des ses lumières s'arrètent. Début de panique des passagers avant un redémarrage du véhicule. Pas d'objet vu.

1 témoin - Quarouble (59) - 12-09-1954 a écrit:
Dans l'après-midi, un commerçant en camionnette, aperçoit un disque à coupole qui s'approche verticalement et se pose derrière un bouquet d'arbres à 50 mètres de la route. Au travers une galerie entourant cet appareil, des êtres d'aspect humain sont visibles. Le témoin s'arrête, court vers l'engin: à ce moment il sort un rayon vert de l'appareil qui le paralyse. L'engin décolle verticalement et s'éloigne lentement avec émission de souffle au départ.

? témoin - Quarouble (59) - 13-09-1954 a écrit:
En marge des observations du 10 et 12 septembre 1954. Un autre évènement étrange est arrivé à Quarouble. En effet deux vaches ont été retrouvées mortes dans une pature deux ou trois jours après l'observation de Marius Dewilde. Là ou la mort des deux animaux est suspecte c'est qu'à l'autopsie il apparut qu'elles étaient entièrement vidées de leur sang sans aucune trace de blessure visible sur le corps.

2 témoins - Roubaix (59) - 15-09-1954 - 03:20 a écrit:
Un homme aperçoit vers le nord-ouest à une altitude qu'il a jugée élevée un disque rouge très brillant sous lequel il a distingué une tache blanche. Il a réveillé son épouse qui a une meilleure vue, celle-ci a confirmé les détails donné par son mari et a ajouté que le disque rouge était entouré d'un halo lumineux vert du plus bel effet. Tous deux observent l'objet pendant trente ou quarante secondes, puis celui-ci se met à monter à la verticale à très vive allure, accélère rapidement en devenant visuellement de plus en plus petit jusqu'à n'être plus perceptible que sous la forme d'un point, et est perdue de vue presque au zénith du ciel très clair.

1 témoin - Chéreng (59) - 30-09-1954 - 15:30 a écrit:
Un enfant de dix ans marche le long du sentier de la chapelle, à proximité de la mairie et en bordure du bois de Chéreng, il aperçoit à 300 m de lui, une sphère de trois mètres de diamètre environ qui se trouve posée dans un champ. Par le sentier, il s'avance en direction de cet objet de couleur jaune orange et très brillant. La couleur de cette sphère d'abord marron pendant deux minutes passe au jaune-orangé. La lumière jaune variant progressivement d'intensité se met à briller fortement. Aussitôt, elle décolle à la verticale avec un faible bruit, tout en projetant des étincelles vers le bas (étincelles qui ressemblent à celles que font les "fers de chevaux sur le pavé " puis s'éloigne à très grande vitesse et disparaît aux yeux du témoin. L'enfant remarque au niveau du lieu d'atterrissage des empreintes de pieds palmés de 16 cm de long. Elles sont disposées autour d'un cercle parfaitement délimité uniquement par ces marques qui sont toutes tournées vers l'extérieur (diamètre du cercle : 1 m 50). Envoyés par le capitaine Gandoin de la gendarmerie de Roubaix les gendarmes de la brigade de Forest-sur-Marque se rendirent sur les lieux. Malheureusement, le sol piétiné par les chevaux et les charrois agricoles ne portait plus de traces de "pieds palmés ".

3 témoins - Béthencourt (59) - 01-10-1954 - 06:45 a écrit:
Le Témoin circule en cyclomoteur sur la route entre Quiévy et Caudry, lorsque arrivé un peu avant une petite chapelle et la ferme Dron, il sent la pluie lui mouiller le visage. Levant la tête il aperçoit alors une sorte de toupie rose corail très lumineuse trainant derrière elle une lumière blanche. L'objet suit approximativement la nationale allant de l'ouest vers l'est vers le Cateau Cambresis. Deux autres témoins ont vu la même chose.

1 témoin - Bry (59) - 01-10-1954 - 16:00 a écrit:
Un homme et son chien sont paralysé quand un objet lumineux plonge sur eux venant du ciel. L'objet repart à la même vitesse qu'il était venu.

2 témoins - Comines (59) - 02-10-1954 a écrit:
M. Anicet Corneille, ouvrier agricole, a déclaré avoir aperçu dans la soirée, un engin ayant la forme d'un cigare, de 8 à 10 mètres de longueur, sur trois mètres de largeur, qui évoluait à une quarantaine de mètres de hauteur et dégageait une vive lueur violette. Après avoir survolé la ville pendant quelques secondes, l'engin aurait disparu dans le ciel.
Les déclarations de M. Corneille ont été confirmées par un automobiliste de passage.

1 témoin - Nivelle (59) - 03-10-1954 - 00:15 a écrit:
Le témoin regagne St Amand les Eaux à vélo. Il suit le chemin de halage du canal qui longe la Scarpe. A la sortie de Nivelle il entend parler dans un langage qui lui est inconnu. "J'ai tourné la tête et en contrebas du chemin, dans un pâturage, j'ai aperçu à la faible clarté de la lune, une boule d'environ 3 m de diamètre. Auprès d'elle il y avait deux petits êtres, dont la taille n'excédait pas 1 mètre, ils discutaient. Ils avaient de grosses têtes. Leurs vêtements étaient lumineux." Epouvanté, il prend la fuite. Le lendemain il fait sa déposition à la gendarmerie.

2 témoins - Quarouble (59) - 10-10-1954 - 12:00 a écrit:
Le témoin, Marius Dewilde, raconte :
" II était entre 11 h 30 et 12 h, lorsque mon fils, âgé de trois ans et demi est venu m'avertir qu'il y avait une "auto sur la voie ". Je suis sorti, j'ai vu, à 50 mètres, un engin identique à celui qui s'était posé sur l'autre voie, un mois plus tôt. Il y avait une ouverture rectangulaire à la base de l'engin, au-dessous de sa coupole. Tout autour de cette base, se trouvait une série de bosses dont je ne compris pas la signification. Il y avait aussi, au-dessus de l'ouverture, comme une rangée horizontale de hublots; j'en distinguai trois ou quatre, mais je ne vis rien au travers.
Des êtres d'apparence humaine s'affairaient autour de l'appareil. Ils étaient vêtus d'une combinaison gris foncé les enveloppant entièrement, ils pouvaient mesurer 1 m 10, ils portaient un casque pourvu d'une partie transparente devant le visage, des gants et des chaussures, le tout en une matière très souple gris mat foncé. Un bourrelet descendait de leur bras droit jusqu'à mi-cuisse. Ils étaient deux sur le plateau du disque, un de chaque côté, j'en vis sortir deux autres de derrière Â? plus exactement, peut-être Â? de dessous. Un cinquième sortit par l'ouverture, descendit à terre et parla aux autres; il me parut être le chef, il vint vers moi.
Je n'avais pas cessé d'avancer vers l'engin, de sorte que notre rencontre eut lieu à environ 3 mètres de l'engin. Le "chef " qui était devant moi pouvait mesurer 1 m 10, à travers la partie transparente de son casque souple, je voyais son visage, un peu de ses oreilles et la naissance de ses cheveux. L'aspect général était asiatique, mongole; la mâchoire était assez forte, les pommettes hautes, les cheveux et les sourcils très noirs, les yeux bruns, la peau assez brune. L'être a flatté mon fils que je tenais dans mes bras, m'a tapé sur l'épaule en souriant, et s'est mis à me parler dans une langue que je connaissais pas. Il semblait ennuyé que je ne le comprenne pas. Je l'entendais très bien à travers son casque. Je vis qu'il avait les dents très blanches, impeccables. Son visage était beau et régulier. Les êtres semblables à lui souriaient eux aussi, par instants. J'étais à trois mètres de l'appareil et percevais des plaintes sourdes à l'intérieur; il me sembla entendre répéter : Boukak... boukak... En regardant par l'ouverture, je vis deux autres êtres, l'un allongé au solÂ?je supposai que c'était lui qui gémissaitÂ? l'autre, debout près de lui. Comme je me trouvais presque dans l'axe de la porte, je pus apercevoir, à l'intérieur, un matériel "briqué " et réellement étrange, des boutons de couleurs différentes, des sortes de manomètres, etc., en métal sombre et gris, impeccables de propreté. L'être qui me semblait le "chef " fit quelques pas vers la volaille qui picorait non loin de nous, se baissa, saisit une poule qui, au lieu de s'enfuir en courant comme le font ces animaux, "s'abounit " et se laissa prendre docilement; j'en fus stupéfait. Il la montra aux autres, puis la donna aux deux êtres qui étaient restés près de la porte sur le plateau. Ils la prirent en se baissant un peu.
Un panneau obtura la porte, après que les cinq êtres eurent pénétré à l'intérieur, s'aidant mutuellement en se tendant la main. L'engin décolla verticalement, sans bruit et sans fumée, et disparut vers l'est.
Sur une voie ferrée, à proximité de celle où atterrit l'objet observé par M. Dewilde le 10 septembre 1954, Marc Thirouin découvrit dix traces identiques à celles laissées lors du premier atterrissage. La forme et l'orientation des coupures terminales semblent suggérer l'action de deux appendices tranchants s'enfonçant dans le bois, l'un verticalement pour assurer l'immobilisation latérale de l'engin; l'autre en oblique en direction du premier, pour l'empêcher de s'élever. Pour Marc Thirouin, ces marques n'avaient aucun rapport avec les traces laissées par une pression exercée par un objet de quarante tonnes mais par l'amarrage d'un engin qui, quelles que fussent ses dimensions, devait être très léger.
Au moment du décollage de l'engin, Marius Dewilde vit au-dessous comme une espèce de quadrillage. Il en est sorti comme une traînée rougeâtre et à ce moment se fit sentir une odeur de foin brûlé accompagnée d'un effet de chaleur (sur ces voies utilisées par les mineurs des aciéries de Blanc-Misseron, il passe deux trains par jour. Il y a beaucoup d'herbe aux alentours et M. Dewilde a peut-être senti l'herbe roussie par le départ de l'OVNI et non l'odeur que pourrait éventuellement provoquer le mode de propulsion.).

2 témoins - Maubeuge (59) - 16-10-1954 - 23:55 a écrit:
Entre Avesne et Louvroil, aux environs de Maubeuge sur la Route Nationale 2 qui joint Paris à Bruxelles, le 16 octobre 1954, vers minuit, un couple revenaient en voiture d'une visite chez des parents à Dourlers. La route était vide, le temps était proche de la gelée et sec, le ciel était clair, ils roulent à 120 kmh. L'homme attire l'attention de son épouse sur des lueurs dans la campagne, en haut d'une petite côte, à une distance qu'ils ont estimée à 800 mètres d'eux. Le témoin indique à son épouse qu'il pense qu'il y a eu un accident.
La distance est rapidement franchie par la voiture et quand ils sont au sommet de la côte, ils découvrent à 100 mètres d'eux sur le côté droit de la route un engin posé au sol, qui a une forme cylindrique faisant dans les deux mètres de diamètre avec un cône de faible hauteur au sommet.
Les témoins en voiture ont pu voir cela quand leur voiture était encore à une centaine de mètres de l'objet, et à ce moment, les phares de la voiture se sont éteints spontanément tandis que le moteur a continué à fonctionner normalement. Le conducteur a toutefois freiné à ce moment et la vitesse de la voiture est ramenée à 70 kmh. En continuant à rouler, ils sont arrivés à quelques quatre ou cinq mètres de l'objet. De cette distance, ils peuvent voir que l'objet repose sur des pieds. Les pieds semblent avoir une trentaine de centimètres de haut. Il a un aspect blanc comme de la tôle galvanisée et des lignes verticales espacées de 10 centimètres sur sa paroi. L'engin a une large ouverture, et dans l'encadrement de celle-ci qui semble dépourvue de porte, une silhouette paraît se déplacer lentement et qui évoquera pour eux la silhouette du "bonhomme Michelin." Cet être leur semble haut de un mètre vingt, très gros, large de 0m90 à 1 mètre, avec des boudins autour des bras et des jambes, chaussé de grosses bottes et portant un casque volumineux presque aussi large que ses épaules. Son visage n'est pas apparent. Il semble se déplacer légèrement et très lentement, comme pour se préparer à sortir, en traînant ses pieds qui paraissent chaussée de lourdes bottes. Ses mains ne sont pas distinguées.
La luminosité de l'ouverture se diffuse jusque sur la route, l'intérieur de l'engin semble d'un blanc intense non éblouissant. Des sortes de conduits ou de gros câbles descendent dans l'engin en son intérieur et des sortes de poignées ou commutateurs sont vus.
Quand la voiture a dépassée l'objet d'une centaine de mètres, ses phares se rallument spontanément. Le chauffeur arrête alors la voiture, décidé à aller voir l'objet de près à pied, mais son épouse apeurée l'en dissuade et ils reprennent la route et gagnent leur domicile à Maubeuge. Ils n'assistent donc pas au départ de l'engin. Le lendemain, le témoin, tout en se rendant à Reims pour assister à un match de football avec un ami, s'arrête à l'endroit où il a vu l'objet la veille pour vérifier s'il y a des traces, espérant prouver à son ami qu'il n'a pas rêvé Dans un espace étroit entre un fossé de un mètre de large et 50 centimètres de profondeur et la route, trois empreintes en demi cercle et profondes de 8 à 10 centimètres étaient visibles avec au centre du cercle imaginaire de environ un mètre quarante formé par ces trois empreintes, un rond carbonisé de 20 centimètres de diamètre dégageant une odeur que le témoin a rapproché de celle du benzène.



3 témoins - Cambrai (59) - 18-10-1954 - 21:20 a écrit:
Trois témoins ont observé un objet sphérique fluorescent, dont la taille était de 10 à 12 cm (estimée).

1 témoin - Lewarde (59) - 22-10-1954 - 15:30 a écrit:
Le témoin ramasse des châtaignes à 120 m de la lisière du bois de Lewarde et à 300 m de la route de Roucourt à Erchin, lorsqu'il entend un bruit de branches brisées; il aperçoit alors au milieu d'un fourré deux tubes, brillant comme du nickel. Il pense d'abord au fusil du garde-chasse et pense à se cacher, puis réfléchissant qu'il ne fait aucune faute, il s'approche et distingue une crinière fauve, puis un être humanoïde de forte corpulence d'un mètre dix environ de haut, complètement recouvert de poils. Les yeux ovales, le blanc sortant considérablement des orbites. Le nez paraissait écrasé à la base comme celui d'un boxeur. Il avait une sorte de calotte sur la tête, avec un bourrelet autour du front, duquel s'échappaient de très longs poils. Il ne semblait pas avoir de doigts et ses mains luisantes et fermées tenaient deux "tiges métalliques " de 30 cm environ. Cet être s'approche du témoin sans parler. Alors ce dernier, effrayé, s'enfuit à toutes jambes.

1 témoin - Ecaillon (59) - 22-10-1954 - 19:15 a écrit:
Le témoin circule en motocyclette sur la N43, sur la commune d'Ecaillon. Il voit devant lui un engin illuminé ayant la forme d'un sous-marin. Sa moto s'arrête subitement, il peut voir à l'intérieur de l'appareil quatre occupants de petite taille et "l'ameublement". L'un d'eux sort et s'approche de lui, sa tête atteint le niveau de l'épaule du témoin. Il lui parle dans une langue ressemblant à du chinois, durant quelques minutes. Le témoin est effrayé et ébloui par l'engin. Puis l'être réintègre son engin qui s'envole à une allure vertigineuse.
Le témoin rapporta plus tard que la poignée de main que l'être lui avait donnée l'avait électrisé et lui avait donné une vigueur et une vivacité d'esprit telle qu'il se sentait un autre homme. Il prouva notamment qu'il était devenu imbattable au billard.

1 témoin - La Flamengrie (59) - Novembre 1954 - 00:00 a écrit:
Le témoin revient à bicyclette de La Flamengrie sous le clair de Lune. A 800 mètres de la N49, la lampe du véhicule s'éteint, se rallume et clignote ainsi de suite. A ce moment, il aperçoit une boule lumineuse couleur feu qui avance vers lui. Le témoin se cache dans un fossé, apeuré. La boule a maintenant la dimension apparente de la pleine Lune. A environ 400 mètres du témoin, l'objet s'éteint brusquement. Le témoin remonte sur sa bicyclette quand l'objet se rallume à environ 50 mètres environ. Il replonge dans le fossé. L'objet fait environ 3 à 4 mètres de diamètre et avance à 50 cm, 1 m du sol. Le témoin sort du fossé, l'objet pâlit, redevient lumineux et diminue de grandeur comme un ballon qu'on dégonfle et disparaît.



2 témoins - Beaufort (59) - Novembre 1954 - 00:00 a écrit:
Un couple circule sur la N2 venant de Dourlers et allant vers Maubeuge. Un peu avant le lieu dit "Belle Hôtesse", l'homme observe une lueur, pensant à un accident. La voiture roule à 120 km/h, ils arrivent au niveau de la lueur et observent alors un objet cylindrique terminé par un cône de faible hauteur d'un diamètre estimé à 2 mètres et une hauteur de 2m30 à 2m40. Il repose sur trois pieds de 30 cm de haut. Une ouverture béante est visible en son centre. L'objet estd e couleur blanc métallisé. Au milieu de l'ouverture éclairée par une lumière provenant de l'intérieur, ils observent un être de 1m20 à 1m40 ressemblant à un bibendum Michelin et portant un casque. Des conduits ou des gos câbles sont visibles avec des sortes de poignées ou commutateurs. A cent mètres de l'objet les phares du véhicule s'arrêtent. Le conducteur freine, la voiture passe l'objet, les phares se rallument. Le conducteur s'arrête, voulant aller voir de plus prêt, mais son épouse l'en empêche, et ils reprennent leur route.

? témoin - Annoeullin (59) - 03-11-1954 - 23:10 a écrit:
Plusieurs témoins sans doute gendarmes, ont observé pendant plusieurs minutes à l'oeil nu et avec des jumelles, un objet en forme de croissant rouge qui évoluait en ligne droite avec des arrêts en ondulant. Il pouvait être très rapide. Il y eu émission d'un objet satellite.

1 témoin - Cousolre le Château (59) - 09-11-1954 - 06:00 a écrit:
Au lieu dit Moussey une femme sort de chez elle pour aller traire ses vaches. Elle observe alors un objet lumineux ayant la forme parfois d'un disque, parfois d'un cigare et se balançant. Il est trés proche du sol. Au moment ou le témoin avance dans la cour, l'objet s'élève en oblique et disparait rapidement.

3 témoins - Le Cateau en Cambrésis (59) - 09-11-1954 a écrit:
Au petit matin, deux témoins circulent en voiture pour se rendre au marché de Cambrai. Au lieu dit "le Pont de Quatre Veaux" au croisement de la chaussée de Brunehaut et de la nationale vers Cambrai, ils voient alors une sphère au diamètre estimé de 25 à 30 mètres qui vole au ras du sol venant d'Inchy en un parcourt horizontal. Sa couleur est rouge. L'objet est à 200 ou 300 mètres des témoins. Sur la route un cycliste qui voit ce phénomène saute dans le fossé. Le conducteur arrête son véhicule, l'objet repart alors en sens inverse. Les deux hommes redémarrent, l'objet disparait derrière une maison du lieu dit "Le Pendu". D'autres témoins auraient vu une forte clarté.


* Pas-de-Calais (62)

? témoin - Arras (62) - 07-01-1954 - 04:27 a écrit:
Plusieurs témoins ont observé un disque ardent suivi d'une trainée lumineuse. Ce dernier tout d'abord immobile pendant un instant, s'est ensuite déplacé disparaissant rapidement au-dessus de l'horizon.

2 témoins - Ardres (62) - 15-09-1954 - 20:45 a écrit:
Au lieu dit Bois en ardres, un ouvirier agricole Eugène Cordier fut surpris de voir monter obliquement vers l'ouest un gros cigare rouge-sang et cela sans aucun bruit. Subitement l'objet disparut, laissant une grande rougueur avec des taches blanches. Au bout de quelques secondes il réapparut en faisant quelques cercles puis disparut complètement laissant la même clarté. L'épouse du témoin à aussi vu le phénomène.

1 témoin - Wimereux (62) - 02-10-1954 - 16:00 a écrit:
Un témoin pilote a observé par beau temps un objet ovoïde blanc qui évoluait en ligne droite. Une photographie a été prise par le témoin, elle a été jointe au rapport de gendarmerie.

1 témoin - Calais (62) - 08-10-1954 - 21:15 a écrit:
A gauche de la route de Boulogne, le témoin aperçoit une lueur venant des champs et pouvant être celle que produit l'éclairage d'un vélo. La lueur, soudain, pique vers la route dans la direction de l'automobiliste et un engin de très grande dimension apparaît. Il est de couleur bleuté, comme les phares peints en bleu des voitures pendant la guerre. Le témoin freine net et éteint ses phares. L'engin passe au-dessus de la route, vire et file en direction de Calais. Au moment de sa disparition, la lueur primitive bleutée fait place à un phare blanc tel qu'il est apparu à l'origine.

? témoin - Calais (62) - 09-10-1954 - 09:15 a écrit:
Plusieurs habitants ont observés un engin brillant dans le ciel.

1 témoin - St Pierre Halte (Calais) (62) - 14-10-1954 - 03:40 a écrit:
Alors qu'il prend le frais devant son fournil, un garçon boulanger voit un engin jaune et brillant de 2 mètres de haut et de 4 mètres de diamètre, se poser sur une voie ferrée, cet objet a la forme d'un champignon. Se trouvant sur la route de Saint-Omer, le témoin effrayé s'éloigne rapidement sans observer le départ de l'engin.

? témoin - Aire sur la Lys (62) - 15-10-1954 - 19:30 a écrit:
Un ouvrier des aciéries d'Isbergues aperçoit à la nuit tombée un engin lumineux et circulaire qui descend lentement et se pose dans un champ. Au moment de l'atterrissage, il émet des lumières de couleurs variées, qui sont aperçues par de nombreux témoins des villages voisins.

3 témoins - Verschocq (62) - 18-10-1954 - 20:30 a écrit:
Trois témoins gendarmes ont observés un objet en forme de disque fluorescent. Son diamètre a été évalué a deux mètres. Il produisait un sifflement aigu et une trainée était visible.

6 témoins - Arras (62) - 20-10-1954 - 21:25 a écrit:
Six gendarmes ont observés pendant quelques secondes un objet orangé lumineux évoluant sans bruit et émettant des gerbes d'étincelles.

1 témoin - Nordausques (62) - 21-10-1954 - 00:20 a écrit:
Le témoin alors boucher à Nordausques, revenait chez lui en voiture venant de Nortleulinghem quand soudain, en haut de la grande côte qui descend vers Nordausques, il a aperçu trois objets sphériques bleus qui se déplaçaient rapidement à un mètre du sol. Parfois ils s'éteignaient pour se rallumer plus loin.

2 témoins - Guînes (62) - 21-10-1954 - 19:30 a écrit:
Deux témoins gendarmes se trouvant sur la départementale 244, ont observé par ciel clair un objet en forme de cône d'une taille estimée à 10 mètres. Il était lumineux et se déplaçait en ligne droite sans aucun bruit et très rpidement en laissant une trainée lumineuse. L'observation a durée moins d'une minute et la distance estimée entre les témoins et l'objet était inférieure à mille mètres.

1 témoin - Ambleteuse (62) - 24-10-1954 - 17:00 a écrit:
Le témoin s'était rendu au lieu dit La Pointe aux Oies, en bord de mer, pour photographier un tombeau datant du néolithique. Il se préparait à le photographier quand il a vu un engin en forme de disque dans le ciel. Il avait donc son appareil tout prêt à photographier, bien que réglé pour photographier le tombeau à quelques mètres. Il rapporte:
"C'est en prenant une photo de ce tombeau que j'ai vu l'engin. Sans modifier les réglages, qui devaient être sur 5 ou 7 m, j'ai pris une photo, j'ai réarmé et j'ai pris une deuxième photo. Pour la troisième, j'ai voulu changer mes réglages, mais j'ai été incapable de retrouver l'objet. L'engin avait la forme d'un disque, avec un renflement sur la partie centrale. Il était de couleur métallique claire, que l'on pourrait rapprocher d'une reflet bronze. Il est passé devant moi en décrivant une parabole assez refermée. On pouvait le situer à une hauteur angulaire de 50 degrés environ. Il venait de ma gauche, descendant sous un angle de 30 degrés, puis effectua ce que l'on pourrait appeler un renversement et remonta sous un angle proche de la verticale en s'éloignant de moi. Il ne décrivait pas de mouvement sur sa trajectoire. Son diamètre apparent était celui de la Lune. Je n'ai perçu aucun bruit, bien que la mer ait pu me gêner. Quant à la vitesse, on peut la rapprocher de celle d'un chasseur à réaction." La durée du passage de l'objet a été très courte. Si le témoin avait tardé de trois ou quatre secondes à utiliser son appareil, il aurait été trop tard.
Les gendarmes ont mené une enquête à l'époque de l'observation. La gendarmerie a recherché tout plan de vol d'avions, de ballons, de la France à l'Angleterre en passant par la Belgique, et a recherché l'existence de ce qu'ils pensaient pouvoir être quelque nouveau prototype anglais ou français. Rien n'a été trouvé et l'affaire est restée "sans explication." L'appareil photo était un Foca standard 24*36 avec l'ouverture 5.6 ou 6.3 au 1/100ème de seconde. L'appareil avait un objectif Oplarf. 3.5 de 35 mm et la pellicule était une Tri-X. Il a été établi en chronométrant le temps de réarmement de l'appareil que de deux à trois secondes s'étaient écoulés entre la première et la deuxième prise de photographie.

1 témoin - Oye Plage (62) - 27-10-1954 - 23:15 a écrit:
Le témoin observe pendant une quinzaine de minutes, sur la N40 un objet brillant, éclairé, ayant la forme d'un cigare et se déplaçant à très basse altitude, en suivant les sinuosités de la route. Tout à coup, il bifurque à angle droit et disparaît.

2 témoins - Linzeux (62) - 27-10-1954 a écrit:
Les témoins ressentent une décharge électrique au moment où un engin brillant, volant très bas, arrête leur voiture et éteint leurs lumières.

? témoin - Bouin Plumoison (62) - 27-10-1954 a écrit:
De nombreux habitants ont vu une sphère extrêmement lumineuse survoler la forêt domaniale d'Hesdin d'ouest en est.

? témoin - Huby St Leu (62) - 27-10-1954 a écrit:
De nombreux habitants ont vu une sphère extrêmement lumineuse survoler la forêt domaniale d'Hesdin d'ouest en est.

1 témoin - Berk (62) - 13-11-1954 - 03:20 a écrit:
Un témoin près de l'aéroport observe un objet ressemblant à une hutte ronde qui s'envole à 300 mètre de là. Aucun bruit entendu.

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog: http://ovnis-ufo.org/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ovnis-ufo.org/
Infini.log
Participation sympathique
Participation sympathique
avatar



Masculin Age : 28
Nombre de messages : 15
Inscription : 01/09/2011
Localisation : Terre
Emploi : .
Passions : comportement humain
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: 1954: le /07 à VERS 22H00 - Lumière étrange dans le ciel - CALAIS (62)    Mer 07 Sep 2011, 21:11

C'est quand même fascinant tous ces témoignages. J'ai du mal à croire que tout est inventé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
avatar



Masculin Age : 39
Nombre de messages : 12596
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: 1954: le /07 à VERS 22H00 - Lumière étrange dans le ciel - CALAIS (62)    Mer 14 Sep 2011, 18:00

@Infini.log a écrit:
C'est quand même fascinant tous ces témoignages. J'ai du mal à croire que tout est inventé...

Oui et encore ce n'est qu'un tout petit échantillon.

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog: http://ovnis-ufo.org/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ovnis-ufo.org/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: 1954: le /07 à VERS 22H00 - Lumière étrange dans le ciel - CALAIS (62)    Mer 14 Sep 2011, 18:18

Un tout tout tout petit petit échantillon .... Wink
Revenir en haut Aller en bas
 

1954: le /07 à VERS 22H00 - Lumière étrange dans le ciel - CALAIS (62)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 2015: le 20/09 à 10h45 - Lumière étrange dans le ciel - Ovnis à le bourg-dun - Seine-Maritime (dép.76)
» 2013: le 30/06 à vers 00h00 - Lumière étrange dans le ciel - Cachan - Val de Marne (dép.94)
» 2014: le 12/06 à 22 h 56 - Lumière étrange dans le ciel - Marseille - Bouches-du-Rhône (dép.13)
» 2015: le 21/07 à 23h30 - Lumière étrange dans le ciel - Ovnis à scye - Haute-Saône (dép.70)
» 2015: le 20/01 à 08h10 - Lumière étrange dans le ciel - Ovnis à Mont Saint Aignant - Seine-Maritime (dép.76)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis :: Les témoignages d'observation d'ovni :: Observation ovni vos témoignages ovnis :: Les témoignages ovnis archivés :: Phénomènes inexpliqués (Pan D2)-