Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis
Bonjour et bienvenue sur le forum "les mystères des ovnis",

Si vous êtes témoin de phénomènes inexpliqués, il est très important de témoigner en cliquant ici. N'hésitez pas à vous inscrire sur le forum en cliquant sur s'enregistrer.

Nous vous proposons de consulter les nombreux articles du site associé au forum. Vous y trouverez de nombreuses informations importantes et sérieuses. http://ovnis-ufo.org

Cordialement


Un site consacré à l'étude sérieuse des ovnis et de leur histoire - informations riches et pertinentes sur le phénomène des ovnis.
 
Ovni Accueil site PortailPublicationsFAQRechercherMembresS'enregistrerGroupesConnexionTémoignage ovniAccueil
Depuis 10 ans, le forum n'a cessé de grandir grâce à vous... Merci !!

Partagez | .
 

 (1952) L'observation ovni de Davis-Monthan, Tucson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
avatar



Masculin Age : 39
Nombre de messages : 12596
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement

MessageSujet: (1952) L'observation ovni de Davis-Monthan, Tucson    Sam 23 Juil 2011, 11:51

L'observation ovni de Davis-Monthan (1952)

Rencontre entre un bombardier US et des soucoupes volantes. Au début de la vague d'observations d'OVNIS de 1952, deux disques volants approchèrent et poursuivirent un bombardier volant B-36 au voisinage de la base de l'US Air Force de Davis-Monthan, Tucson, Arizona.



Base de l'US Air Force de Davis-Monthan, Tucson, Arizona, 1er mai 1952.

L'événement:

Le 1er mai 1952, le Major Rudy Pestalozzi, officier de renseignements de la base, regardait le ciel en companie d'un pilote lorsqu'il vit deux disques brillant survoler un B-36, puis ralentir et se placer de chaque coté du bombardier.

L'équipage du bombardier, abasourdi par cette expérience, fit un atterrissage improvisé sur la base et fur longuement interrogé par le Major Pestalozzi, qui se trouvait être le spécialiste des OVNIS de la base. L'équipage du bombardier s'était rassemblé vers les hublots de l'avion près de l'aile pour observer le disque le plus proche, lequel était de forme lenticulaire et d'une taille estimée à 6 - 8 mètres de diamètre. Après une vingtaine de secondes, les deux engins disparurent à toute vitesse sur une trajectoire angulaire de 70 à 80 degrés par rapport au bombardier.

Le Major Pestalozzi prit soin de faire parvenir un rapport précis et complet de l'incident au Projet Blue Book. Dans les mois suivant cet incident, les apparitions d'OVNIS atteignirent des sommets, faisant les grands titres des journaux et éveillant l'intérêt du gouvernement car parfois ces OVNIS étaient confirmés par la détection radar voir poursuivis par des chasseurs de l'US Air Force.

Le rapport:

En 1966 le Dr. James E. McDonald interrogea Pestalozzi et tenta de retrouver son rapport original auprès des dossiers Blue Book mais il manquait. Les deux hommes reconstituèrent alors le rapport avec le plus grand soin possible et il fut à nouveau enregistré dans les archives du projet Blue Book. Du moins en principe, car ce cas manque dans la liste des cas "inexpliqués", ce qui signifie soit qu'il a de nouveau été perdu, soit que ce cas est considéré comme "expliqué".


représentation de l'observation

Tucson, Arizona, 19 janvier 1978:

Un rapport par Bob Pratt
 
Bob Pratt (à droite) était un journaliste qui est devenu très intéressé par le phénomène OVNI. Il n'a pas simplement écrit des articles depuis son bureau mais a étudié beaucoup de rapports importants sur les lieux, en particulier au Brésil. Il a également été le premier journaliste à interviewer le Major Jesse Marcel, de renommée Roswellienne. Bob Pratt est décédé en novembre 2005. J'ai de temps à autre échangé des emails avec Bob et il était un véritable gentleman. Je regrette sa disparition. Ci-dessous, un de ses nombreux articles.

Les frères renoncent à pourchasser l'OVNI

Deux frères ont poursuivi un objet en forme de disque en voiture pendant qu'il passait bas au-dessus de Tucson, Arizona juste avant l'aube un matin, mais il ont renoncé quand ils se sont trop rapprochés.

Ils sont arrivés à un bloc de l'engin avant de décider qui s'étaient assez rapprochés et s'étaient arrêtés. L'objet était alors à seulement environ cent pieds au-dessus du sol. Il a semblé être de trente à cinquante pieds de diamètre, et il a exécuté quelques acrobaties étranges avant de filer.

"Nous n'avions jamais vu n'importe quoi de pareil avant," a dit Kenneth Kmak, un diplômé de l'Université de l'Arizona qui avait alors vingt-cinq ans et était comptable pour le système scolaire de Tucson. "Je ne vais jamais oublier cela."

Son frère de quinze ans, Bill, était avec lui à ce moment. "J'ai été stupéfait quand je l'ai d'abord vu," a dit Bill. "Je ne vais jamais oublier ça non plus."

L'objet faisait clignoter de fortes lumières tandis qu'il se déplaçait lentement au-dessus de la ville. Les gens dans au moins cinq endroits le long d'un bout de route droite de douze mile de la ville et de ses banlieues ont rapporté l'avoir vu tandis qu'il passait du sud-est vers le nord-ouest.

Il a fini par disparaître au-dessus des montagnes de Tucson à l'ouest de la ville. Ceci a eu lieu un peu avant le point du jour le 19 janvier 1978. Aucun avion civil ou militaire n'était dans le secteur à ce moment et l'objet n'a pas été repéré sur les radars, ont dit les autorités. A un moment l'objet a été rapporté vu à moins de trois miles et demi de la base aérienne de Davis-Monthan dans la partie sud-est de la ville et à moins de huit miles de l'aéroport international de Tucson, au sud-ouest de la base aérienne.

Le bureau du shérif du comté de Pima dans Tucson a reçu les appels téléphoniques de cinq personnes rapportant voir l'objet, a dit un porte-parole. Aucun des sept témoins aux lesquels j'ai parlé n'a rapporté ses observations au bureau du shérif, et aucun des sept n'au eu le moindre doute quant à ce qu'ils ont vu.

Les poulets et les pigeons se sont agités

Les frères Kmak vivaient alors avec leurs parents dans la partie nord-est de Tucson, à environ de trois miles et demi au nord de la base aérienne. Bill, qui avait un certain nombre de poulets et de pigeons comme animaux de compagnie, a été le premier à voir l'objet. Ken déposait habituellement Bill au au lycée de Catalina sur le chemin vers son travail.

"Nous commencions à être un peu en retard alors je suis sorti et ai nourri nos poulets et pigeons comme d'habitude," a dit Bill. "Il y avait quelque chose de bizarre chez eux ce jour là."
 
"Ils se renversaient et rebondissaient contre le mur... essayant de sortir de la cage. Je n'ai pas trop pensé à cela. Je leur ai jeté de la nourriture et j'ai ouvert la porte et tous mes pigeons se sont envolés. Je ne sais pas pourquoi, parce qu'il faisait encore sombre."

"J'ai commencé à revenir en marchant arrière et j'ai entendu comme un moteur d'avion de réaction hurler et j'ai regardé en l'air et j'ai vu ces lumières. Elles clignotaient en séquences répétitives, comme s'il y en avait huit ou dix. Ils faisaient un, deux, trois, quatre, cinq, six, sept, huit, neuf, dix, comme cela."

"Je suis entré dans la voiture et j'ai dit à Ken, 'j'ai vu ces lumières vraiment étranges là dehors.' Ken écoutait le bulletin de météo à la radio. Il n'a pas prêté beaucoup d'attention jusqu'à ce que nous soyons descendus en bas de la rue de Pima, la rue principale où il m'emmène à l'école, et il a aussi vu l'engin."
 
Kenneth Kmak a indiqué, "quand je l'ai d'abord vu, nous descendions la rue de Pima. Nous avions parcouru la longueur d'environ quatre blocs. Quand j'ai regardé sur ma gauche, j'ai vu ces lumières clignoter en marche et en arrêt, l'une après l'autre. C'était vraiment ordonnée. Ces lumières étaient à environ cent pieds au-dessus de la terre et étaient d'un genre de couleur orange."
 
"Je l'ai suivi en descendant la route, à une vitesse régulière, environ trente cinq. Nous nous dirigions dans une direction de l'ouest. J'ai décidé d'avoir un meilleur point de vue parce que j'étais bien plus curieux. Ainsi j'ai commencé à accélérer et je le poursuivais et nous sommes arrivés à un bloc de lui et avons vu l'engin."

"Il était d'environ entre trente et cinquante pieds de long et était concave de forme, rond au fond. Il n'était pas exactement plat sur le dessus. Il montait en biais avec une petite petite bosse au dessus. Nous sommes arrivés à un pâté de maison de cette chose et je n'avais pas envie de venir plus près."
 
Bill Kmak a interjecté: "Ouais. J'ai dit, 'Ken, ralentis!' Vous savez, je devenais juste peu trop un curieux."

Ne voulaient pas aller plus présE VOULAIENT PAS ALLER PLUS PRES

Ken Kmak a poursuivi: "J'ai dit, 'nous n'allon pas aller plus près – nous attendrons jusqu'à ce qu'il descende un peu et alors nous le suivrons.'"

"On ne peut pas savoir à l'avance. On n'est simplement plus très sûr de rien de nos jours. J'ai senti qu'il serait plus prudent de juste le laisser passer que de s'approcher trop près de lui. Nous aurions pu nous rapprocher encore plus. Je pourrais probablement aller rouler juste en dessous de cette chose. Mais je n'ai pas voulu le faire."

"Je me suis garé sur le côté de la route immédiatement et je l'ai laissé descendre un petit peu de plus avant que je ne sois reparti encore à sa poursuite. Nous avons vu cet engin pendant environ cinq à dix secondes. Ensuite nous avons de nouveau vu ses lumières et je suis reparti à sa poursuite, vraiment lentement."

"Maintenant il commençait à prendre de la vitesse. Il se dirigeait vers les montagnes de Tucson. Il a pris la direction du nord-ouest. Quand nous l'avons vu en dernier les couleurs avait changé d'orange en bleu. Elles clignotaient toujours en marche et en arrêt de manière ordonnée."

"A ce moment il s'était enlevé plutôt rapidement en s'éloignant de la route et il est devenu vraiment lointain pour nous et les lumières devenaient plus faibles. Alors les lumières ont viré au bleu et il a stouit simplement commencé à faire ces choses folles."

"Il a fait ces acrobaties aériennes avant que nous l'ayons perdu de vue. Il était en position planante... et alors il a fait une formation basculante... comme une feuille morte ... vraiment rapidement. Ensuite il a été stationnaire et il est descendu vers la droite sous un angle, a reculé, et il a commencé à faire ça vraiment rapidement. Il a fait ceci plusieurs fois."

"Alors je me suis garé dans l'école de Bill et nous avons perdu de vue toute la chose. C'est la fin de ce que nous en avions vu."

Les Kmak ont indiqué que quand ils ont cessé d'observer l'OVNI, près de l'école primaire de Fort Lowell sur la rue de Pima, un petit petit camion rouge de marque étrangère avec trois personnes bord a filé pour les dépasser et aller vers l'objet. Ils n'ont pas vu où le camion a disparu. Ils ont regardé de nouveau vers l'engin et quand ils ont regardé de nouveau le camion, l'engin n'était plus en vue.

"Le type dans le camion rouge l'a vu," a dit Ken Kmak. "J'en suis sûr. J'imagine qu'il a été effrayé et a filé."

Bill Kmak dit que deux de ses dix-huit pigeons ne sont jamais revenus.

Un jeune couple voit l'objet

Les Kmak ont observé l'objet pendant environ dix minutes autour sept heure ce matin là. Quelques minutes plus tôt, John et Beth Tompkins, qui à ce moment-là vivaient à environ deux miles vers l'ouest et légèrement au sud des Kmak, observaient également l'objet.

John Tompkins, alors âgé de vingt-trois and et apprenti en maçonnerie a dit, "je me suis levé ce matin et puisque je travaille dehors j'ai été préoccupé par la météo. Donc je suis sorti pour vérifier les nuages et j'ai laissé mon chien dehors. J'ai remarqué qu'il y avait une basse couverture de nuage, mais avant même de remarqué ça j'ai remarqué quatre à six lumières rouges dans le ciel ouest."
 
"Elles étaient très visibles. Je dis quatre lumières. Mon épouse dit six. Mais c'étaient des lumières étranges. Il y avait une telle couverture de nuage bas qu'elles pénétraient juste sous les nuages et en quelque sorte illuminaient les nuages. Juste un peu. Pas complètement."

"Je suis devenu très excité à ce sujet et j'ai commencé à appeler à mon épouse et j'ai couru à l'intérieur et je l'ai cherchée. Elle ne savait pas quoi penser. Elle a pensé que peut-être mon chien avait été heurté par une voiture ou quelque chose comme ça."
 
"Il était environ sept heure moins quart, il faisait encore sombre dehors. Elle est sortie, a regardé vers le ciel et a essayé de l'expliquer. Ce n'était pas un avion, ce n'était pas un hélicoptère. C'était définitivement un OVNI parce qu'il n'agissait comme aucun objet que je connais dans le ciel. Il était stationnaire et se déplçait un petit peu dans les deux sens... à gauche et à droite."

"Nous l'avons observé pendant bien sept à huit minutes. De là où nous étions, je dirais que l'objet était au-dessus de l'Université de l'Arizona, qui est peut-être de trois à quatre miles à l'ouest. L'objet est resté là pendant un moment mais ensuite il s'est déplacé au loin au-dessus des montagnes de Tucson. Je dirais qu'il était largement aussi grand qu'un avion de ligne à réaction."

Elle n'est plus sceptique

Son épouse Beth, qui travaillait à la bibliothèque médicale à l'Université de l'hôpital de l'Arizona, a ri au sujet de l'incident mais a aisément admis que sur le moment elle avait été très effrayée.
 
"J'étais hypnotisée," a-t-elle dit, ajoutant que bien que son mari ait cru aux OVNIS avant, elle avait été une vraie sceptique et n'avait jamais compté voir un OVNI.

"Je ne pouvais pas en détacher mes yeux parce que j'en voyais réellement un pour la première fois!" a-t-elle poursuivi. "Et c'était fantastique. J'ai eu la chair de poule parce que j'ai pensé, 'Oh oh, ils viennent pour nous enlever ou quelque chose.' Je suis rentré dans la maison parce que j'étais resté dehors à l'observer assez longtemps. Je suis revenue en imaginant que mon mari et le chien étaient partis."
 
Elle a ri encore et a expliqué: "je sais que cela semble fou mais j'aie entendu des histoires. Vous savez, je suis enceinte et mon mari et moi nous somme mariés récemment et nous avons un chien et j'ai pensé, 'bon, s'ils viennent nous prendre ils vont avoir de l'amusement avec moi.'"
 
John Tompkins a dit que la nuit suivante ni l'un ni l'autre n'ont vraiment pu trouver le sommeil. "A part se lever et regarder par de la fenêtre, nous nous n'arrêtions pas d'aller dehors et regarder dans le ciel."

Environ dix à douze miles au nord-ouest du secteur où eux et les Kmaks ont vu l'objet, une jeune femme qui faisait du jogging dans le nord des collines de Tucson l'observait également. C'était Pat Till, une diplômée de l'Université de l'Arizona avec une maîtrise en consulting. Elle a travaillait comme consultant en conseils de carrière pour les professeurs deux districts scolaires de Tucson.

"Je cours deux miles et demi tout les matins," a dit Mme Till. "Ce matin quand je suis sortie il y avait une basse couverture de nuage dans l'est, donc il faisait plus sombre que d'habitude. Alors que je faisait ce jogging j'ai regardé par-dessus de mon épaule et j'ai vu des lumières au loin dans la distance dans le côté est de la ville."

Quinze à vingt lumières

"Je ne pouvais pas voir la forme ou ce à quoi la forme ressemblait. Ce que j'ai vu était des lumières rouges et parfois elles ont ressemblé à une simple ligne droite de lumières rouges et alors ça s'est incliné, je pense, sur le côté, parce que ça a presque semblé comme un genre de forme ovale, et je pouvait les voir des deux côtés."

"Les lumières ont clignoté mais ce n'était pas comme si elles clignotaient en cercle, l'une après l'autre. Elles pouvaient sauter de l'une à l'autre."

"Je ne pourrait vraiment pas dire combien de lumières étaient là parce qu'elles n'ont pas clignoté régulièrement. Je devinerais qu'il y avait probablement quinze ou de vingt d'entre elles, mais à cause de la manière dont elles ont clignotée, elle pourrait avoir été quarante ou cinquante."

"J'ai continué à courrir mais en observant. J'ai continué à me retourner pour le regarder pendant que j'avançais et il semblait traverser la ville vers ces appartements où je vis, dans la direction du nord-ouest. Alors il est arrivé à un certain point au-dessus de la ville et il s'est dirigé plus vers l'ouest et est parti au-dessus des montagnes de Tucson à environ cinq à huit miles d'ici."

"J'ai supposé que c'était un OVNIS parce que très souvent je suis dehors le matin et je vois des hélicoptères et des avions, donc j'ai l'habitude des avions et des jets et des hélicoptères. L'arrangement des lumières était simplement différent de la sorte normale de lumières que vous voyez voler. Et de la manière dont il s'est incliné de côté, vous pouviez voir que ce n'était pas simplement une ligne droite de lumières."

Deux autres témoins étaient Mike Stern, seize ans alors, et Paul Klock, quatorze and, qui vivaient à plusieurs blocs l'un l'autre à environ trois miles à l'est de là où Mme Till faisait son jogging. Tous les deux se dirigeaient vers le même arrêt de bus scolaire, Mike marchant depuis l'ouest et Paul depuis l'est.

"Alors que je marchais vers l'arrêt d'autobus j'ai regardé au sud vers l'université et au-dessus du secteur d'université je voyais ces trois lumières blanches," a dit Mike, dont le père était un avocat de Tucson. L'université est à sept miles de distance. "J'ai continué à les regarder et je me demandais si n'importe qui d'autre était dans les environs, donc j'ai regardé en bas de la rue et j'ai vu Paul. Il les regardait aussi."
 
De la taille d'un terrain de foot

"Quand j'ai de nouveau regardé en l'air, il avait juste tourné au rouge et ils ont commencé à progresser dans la direction du nord-ouest. D'abord les lumières étaient blanches et il y en avait de trois. Ensuite il y en avait quatre et elles étaient rouges. Pendant qu'elles allaient vers le nord-ouest, elles se sont élevées progressivement. Quand elles étaient directement à l'ouest, elles ont commencé à monter dans les nuages.

"Il y avait quelque chose de particulier au sujet de ces lumières. Presque toutes étaient éteinte et l'un ou l'autre était allumée et ensuite une autre s'allumait et le reste d'arrêtait. C'est comme si ça faisait le tour, comme si elles parcouraient une certaine sorte de forme."

"Cela paraissait très grand. C'était de la taille d'un terrain de football. J'étais un petit peu intrigué et passionné. Cela a ressemblé à des avions d'abord mais quand il a commencé cet arrangement d'allumage et d'extinctions clignotant, j'ai commencé à devenir un petit peu perdu. Quand j'ai été dans l'autobus, j'ai regardé et il n'était pas là."

Paul Klock, dont le père était un professeur d'art à un lycée junior et un artiste professionnel, a indiqué, "j'allais à l'arrêt d'autobus, tout comme Mike, et j'ai regardé dehors au-dessus de la ville et ai vu ces trois lumières blanches en gros au-dessus du secteur de l'Université. Je n'en ai pas vraiment pensé grand chose parce que cela a juste ressemblé à trois avions pour moi."

"Ensuite je me suis juste mis à les observer et ils ont bougé vers le nord-ouest et ensuite après environ une minute ils ont tous tourné au rouge. Quand ils ont tourné au rouge, une autre lumière est apparue qui était également rouge.

"Ensuite ils ont clignoté de gauche à droite en synchronisation. Ensuite ils ont commencé à accélérer et monter et eux sont entrés dans les nuages. C'était tout à fait grand. Ca serait plus grande qu'un 747 ou n'importe quoi de pareil, vraiment un peu plus grand."

Les deux garçons ont dit que trois autres étudiants attendaient à l'arrêt d'autobus et ils ont essayé de les faire regarder l'objet mais les trois n'ont prêté aucune attention. Mike dit qu'environ seize autres étudiants étaient à bord de l'autobus mais apparemment aucun d'eux n'avait vu l'objet.

Enquête


En 1966, McDonald interrogera Pestalozzi et tente d'obtenir son rapport d'origine des dossiers du projet Blue Book, mais celui-ci y manque. Le rapport est reconstruit avec autant de précautions que possible et entré à nouveau dans les dossiers [Hynek 1977, pp. 109-112, 292-294] [Archives de McDonald, Bibliothèque de l'Université d'Arizona] [Archives du Projet Blue Book, Archives Nationales] [< FUFOR]. Le 7 juillet 1966, Pestalozzi écrit à McDonald :

    Cher Jim,

    Vous m'avez demandé, il y a quelques semaines, de vous relater les circonstances et les faits d'une observation d'ovni que j'ai soumise, en son temps, au projet Blue Book de la Force Aérienne US, en tant qu'officier du renseignement et en même temps témoin. Les voici :

    L'ancienneté de l'incident et ma mauvaise mémoire ne me permettent pas de vous en indiquer la date et l'heure exactes, pas plus que les conditions météorologiques du moment [ces dernières figuraient au dossier du cas établi par Blue Book : temps clair, visibilité 80 km, température 22 °C, point de rosée 10 °C, vent calme, pression atmosphérique au niveau de la mer 143 millibars, pression au niveau de la base 700 mm], l'altitude de vol (qui doit avoir été de 6000 m environ), les noms des observateurs, etc. Je vais toutefois essayer de vous relater de mon mieux l'incident.

    Me trouvant sur l'escalier d'entrée de l'hôpital de la base aérienne de Davis-Monthan, j'ai observé 2 ovnis en approche d'un B-36 survolant directement la base sur une route Est-Ouest. Depuis le sol, les ovnis paraissaient de forme ronde et de couleur métallisée (la même couleur que celle du B-36). Les objets arrivaient du Nord-Est et se dirigeaient vers l'avion à une vitesse 3 ou 4 fois supérieure à celle de l'appareil.

    Les 2 objets semblaient de même taille. L'un d'eux a dû prendre de l'altitude en approchant l'avion car il semblait diminuer de taille. A la même vitesse que celle du B-36 il s'est placé à l'arrière et sur sa gauche. Le 2nd objet s'est placé sur la droite, entre les hélices propulsives et le bord d'attaque du gouvernail de profondeur.

    Lorsque j'ai interrogé l'équipage de l'appareil, qui s'était posé sur la base aérienne de Davis-Monthan, la position de l'objet à très courte distance de l'avion, telle qu'on l'avait observée du sol, m'a été confirmée.

    Je ne me souviens pas de la durée de l'observation, mais tous les membres de l'équipage, à l'exception de celui qui est resté aux commandes pendant tout l'incident, ont pu se porter au hublot d'observation de droite.

    Les objets ont été décrits comme symétriquement convexes, sur la face supérieure et sur la face inférieure, haut de 3 m à 3,50 m dans leur plus grande épaisseur et très minces en bordure (l'équipage avait donné une évaluation approximative de l'épaisseur du bord, mais je l'ai oubliée). Autant que je m'en souvienne, le diamètre de l'objet de droite était évalué à 6 ou 7,50 m.

    Certains membres de l'équipage ont dit avoir vu une bande rouge pâle à peu près à mi-distance entre le sommet et le bord de l'objet, mais pas tous. D'après les pilotes, les objets n'ont pas interféré avec le vol de l'appareil ni avec le fonctionnement des appareils de navigation et de radio.

    Lorsqu'il a quitté sa position, l'ovni a perdu de l'altitude, est passé transversalement sous l'appareil pour rejoindre l'autre objet, et ils se sont éloignés ensemble à une vitesse extrêmement élevée en direction Sud (le rapport originel consignait l'altitude de l'appareil, sa vitesse, son cap, et, pour les ovnis, leurs trajectoires, leurs vitesses approximatives et les estimations de dimensions, mais je ne puis me les rappeler) [Quel dommage que toutes ces précisions nous manquent, puisque la trace du rapport originel est perdue ! Comment a-t-il disparu ? C'est une question que l'on peut se poser]. Pendant tout le laps de temps où l'objet est resté à proximité de l'appareil, les pilotes n'ont pas essayer de se dérober.

    L'avion et son équipage venaient de la base aérienne de Carswell (Texas) et étaient en route pour la base aérienne de March (Californie). Il est possible que le rapport en question soit classé sous l'un de ces 2 noms dans les archives de Blue Book [Ce n'est malheureusement pas le cas].

    J'espère, Jim, que mon récit et le croquis vous aideront.

    Major Pestalozzi.

L'affaire dans Blue Book:
Doc 2
http://www.bluebookarchive.org/page.aspx?PageCode=MAXW-PBB10-332

Autres observations dans la région



Sky Mystery?  Tucson People Differ Widely

After giving Tucsonians a good 24 hours to weigh and consider the matter, your roving reporter set out last night to find out what the man on the street thought of the speedy, smoky object which leaped across the sky over the Old Pueblo at dusk Wednesday evening.  A surprisingly large number of persons saw the unconfirmed high flyer, subject of much excitement and speculation throughout Tucson yesterday and today.  All who saw it observed a black trail of smoke left by the object, which moved too fast to be seen.

What Did You Think?

Here is a cross-section report from Tucsonians who saw the strange trail left by the brief visitor and answered the query, “What did you think it was?”—

Burt Newmark, 4044 E. Whitman St., former air force pilot, salesman for Remington-Rand:

“It looked to me like a condensation trail, such as the type caused by a large plane flying at a high altitude.  It was probably moisture from the plane’s exhaust condensing in the air.

“As I saw it from my car, driving eastward on Broadway, I thought it was a perfect example of the inadequacy of our aerial defenses.  My thoughts were borne out when the air force and CAA were unable to give a good explanation of the object yesterday.”

Buster Durazzo, 516 S. Stone ave., service station owner:
Jet Plane Perhaps
“I thought it was a jet plane, but it seemed much too fast.  Still, I don’t know what else it could have been.

“I was really surprised to see such a dark, clear smoke trail at such a late hour in the day.

“The object, whatever it was, ripped across the sky very quickly and disappeared suddenly about 100 feet over the Tucson mountains.  It definitely didn’t drop a smoke trail down and behind the mountains.

“I saw the object as I was driving to work northward on Stone.”

Grace Bautista, 500 N. Stone ave., cashier at Martin’s drugstore No.
Called Children To See It
“I was inside when the object passed overhead, but my mother and father were sitting on our front porch and when they saw it, they got excited and called their six children outside to see the dark smoke trail it left.

“By the time I saw it, I thought it was just a very huge cloud rare and different, very bright and distinguished.

“My five brothers and sisters and I didn’t get very excited about it because we didn’t see it.  However, mother and father were confused because it moved so awfully fast—they were excited for quite a while.”

Gene Brasel, 2615 S. Sixth ave., street photographer
Perhaps Tornado Sign
“When I saw it from my car driving westward on Broadway, I honestly thought it was a tornado.  After all, it gets awfully hot here.

“I couldn’t take my eyes off of it and I slammed on my brakes thinking maybe to jump out and run for a cellar before it hit.

“As I shouted, ‘Look at that!’ my girl in the seat next to me was shouting, ‘Look out for that truck!’  What confusion!

“It really did look like a tornado, though now, I guess it must have been a cloud formation.  I’ve seen them like that before.”

Sam Marler, 3716 Monte Vista, cab driver for Tanner Motor Co.:
“I thought it was a jet plane, but going awfully fast.  I saw it go down over the Tucson mountains—at least 700 miles an hour.  It didn’t leave vapor behind.  It was definitely smoke.

“It didn’t seem like 30 seconds that it was in the sky.  Then it spiraled down over the mountains out of sight.

“I really thought it was a jet, but jeepers, it was going so fast I couldn’t see it—just the dark smoke it left behind.”

Article publié à l'origine dans le journal quotidien "The Daily Press," de Tucson, Arizona, 1er Février 1949, double titre de première page.

DES SOUCOUPES VOLANTES AU DESSUS DE TUCSON?
UN B-29 N'EST PAS ARRIVE A RATTRAPER L'OBJET

Soucoupes volantes? Avion expérimental secret? Ou peut-être un engin d'exploration venu de Mars? Il est certain que l'avion étrange qui a laissé une traînée de fumée au-dessus de Tucson la nuit dernière défie les explications logiques. Il était aussi incompréhensible pour les pilotes expérimentés que pour les témoins terrestres qui ont du mal à identifier les avions conventionnels.

Déboulant comme un obus à travers le ciel, à environ 30.000 pieds d'altitude, il y a eu un objet incandescent, fonçant vers l'Ouest si rapidement qu'il a été impossible d'avoir aucune impression claire de sa forme ou taille...

A ce qui doit avoir été une vitesse maximale l'objet a répandu de la fumée colorée par la lumière, mais presque directement au-dessus de Tucson il a semblé planer pendant quelques secondes. La fumée est devenue d'un noir sinistre et est puis devenu plus claire quand l'étrange missile a semblé reprendre de la vitesse.

L'opérateur radio de la base de Davis-Monthan a contacté le Lieutenant Roy L. Jones qui allait décoller pour un vol de traversée du pays dans un B-29, et lui a demandé d'aller l'étudier. Jones fit décoller son transporteur aérien rapide alors que l'avion inconnu se dirigeait clairement vers la Californie. Le Dr. Edwin F. Carpenter, chef du département d'astronomie de l'université de l'Arizona, a dit qu'il était certain que l'objet n'était pas un météore ou tout autre phénomène normal...
Les standards téléphoniques sautent

Les standards au commissariat de police du bureau du shérif du comté de Pima et de Tucson ont été bloqué par les gens qui posaient des questions. Des centaines de personnes ont vu l'objet. Tom Bailey, 1411 E. 10ème Street, a pensé que c'était un gros avion en feu (les contrôles ultérieurs ont montré qu'aucun avion n'était manquant.) Il a dit qu'il oscillait de gauche à droite quand il est passé au-dessus des montagnes. Bailey a aussi remarqué que l'engin a semblé ralentir de façon perceptible au-dessus de Tucson. Il a dit que la fumée est apparemment sortie en un jet mince et presque invisible, gagnant de la substance en quelques secondes.

QUE VOULEZ-VOUS DIRE, SEULEMENT UNE TRAINEE DE VAPEUR?

Comme pour se disculper pour les centaines de têtes des citoyens de Tucson levées vers le ciel, l'Armée de l'Air des États-Unis a hier après-midi passé des heures à créer des traînées de vapeur à travers le ciel au-dessus de la ville.

La démonstration a prouvée d'une manière concluante à la satisfaction de la plupart que la traînée de fumée sombre et étrange qui a éclatée à travers le ciel du crépuscule mercredi n'était aucunement une traînée de vapeur et n'émanait pas d'un avion conventionnels quel qu'il soit.

Mercredi le spectacle de la nuit était entièrement différent. La veille, la fumée lourde a bouilli et a tourbillonné en un large ruban foncé s'étirant sur au moins un mille dans la largeur et traversant tout le ciel en une ligne droite. Puisqu'il n'y avait aucune preuve quant à ce qui a causé la manifestation étrange du début de la nuit, et parce que même les témoins experts ne pouvaient pas expliquer son apparence, ce sujet demeure un objet de spéculation intéressantes.

(traduction ufologie.net)



Mystery Object Flashes Across Sky In Tucson

TUCSON, Ariz., Feb. 2 (U.P.)—Hundreds of Tucson residents asked today, "what was it?"

They were referring to an object that streaked across the sky last night leaving a black trail of smoke in its wake.

The pilot of a Davis-Monthan Air Force Base B-29, who probably got closer to the object than anyone, said he had no idea what it was but discounted the possibility it might have been a flying saucer.

"It's going too fast for me to catch," the unidentified pilot radioed.  He said later he believed it might have been a new jet plane flying at high altitude.

The object prompted hundreds of Tucson residents to flood the Civil Aeronautics Authority, the sheriff's office and other agencies with inquiries.

Andy Ross, a CAA official at Municipal Airport, wouldn't say positively the object was a plane.  He said it first appeared in the eastern sky, flashed over the city and disappeared behind a mountain range in the west.  At one time, Ross said, the "thing zipped" through a 30,000 foot cloud.

[Marysville Appeal-Democrat, Bend Bulletin, Modesto Bee]  The object startled a deputy sheriff in Ajo, far to the west, who said it disappeared over the desert, still leaving a black trail.


FLYING SAUCER OVER TUCSON?

  B-29 FAILS TO CATCH OBJECT

Meteor Ruled Out by Expert At University

By BOB CAMPBELL

Flying saucer?  Secret experimental plane?  Or perhaps a scout craft from Mars?  Certainly the strange aircraft that blazed a smoke trail over Tucson at dusk last night defies logical explanation.  It was as mystifying to experienced pilots as to groundlings who have trouble identifying conventional planes.

I saw the menacing streamer of smoke.  Never have I seen anything like last night’s display.  For a brief second many Tucsonians thought perhaps a practicing skywriter was racing home to a late dinner.  But if that was the explanation he was certainly wasting smoke—the hour was late for aerial advertising and the streak of smoke ran across the sky from west to east straight as the white line down the center of a highway.

At 30,000 Feet

Cannonballing through the sky some 30,000 feet aloft was a fiery object shooting westward so fast it was impossible to gain any clear impression of it shape or size.  At that altitude it easily could have been a conventional plane, or it could have been a flying saucer or some other unknown and fearsome object.

At what must have been top speed the object spewed out light colored smoke, but almost directly over Tucson it appeared to hover for a few seconds.  The smoke puffed out an angry black and then became lighter as the strange missile appeared to gain speed and shoot westward.

The radio operator in the Davis-Monthan air force base control tower didn’t know what it was.  He contacted First Lt. Roy L. Jones Jr., taking off for a cross-country flight in a B-29, and asked Jones to investigate. They feared the object might be an airplane with a smoking engine that the pilot had not seen.  But Jones revved up his swift aerial tanker and still the unknown aircraft steadily pulled away toward California.

Just What Was It?

Was this the trail of a lone pilot practicing for a bombing mission?  Or was it a photographic plne streaking across Arizona for pictures of our air force installation in a lone man sally?

Speculation on the object was rife in Tucson today.  No one—specialists, scientific experts or laymen—could offer an acceptable explanation.  But a few facts emerged.

Dr. Edwin F. Carpenter, head of the University of Arizona department of astronomy, said no one at Steward observatory saw the object because none of the staff was viewing the sky at the time.  However, he was certain of one thing.

He was certain that the object was not a meteor or other natural phenomena.

Couched in the usual careful language of scientists, Dr. Carpenter said he was “inclined to doubt that it was a meteor because of the object’s heavy discharge of smoke.  A meteor rarely leaves a visible trail and when it does, it leaves only a very light trail.”

W. M. McLean, supervising agent for Civil Aeronautics Administration here and other aircraft experts at the municipal airport thought perhaps the object was a B-36 bomber flying with experimental equipment.  This explanation was natural enough coming from men whose work is with the conventional aircraft of today.  But it hardly seemed to fit the visitation that aroused hundreds of Tucsonians last night.

Switchboards Swamped

Switchboards at the Pima county sheriff’s office and Tucson police station were jammed with inquiries.  Hundreds saw it. No one knew what it was.  And with a single exception no one heard a sound from the fiery object.  A Citizen reporter said she heard a “hum, not like a motor but that’s what it reminded me of.”

Tom Bailey, 1411 E. 10th St., saw the object.  He thought it was a large airplane on fire. He said it wavered from left to right as it passed over the mountains.

Bailey also noticed that the craft appeared to slow perceptibly over Tucson. He said the smoke it emitted apparently started billowing out a considerable distance from the tail, or rear end of the object—apparently coming out in a thin, almost invisible stream and gaining substance within a few seconds.

Capt.. Roy G. Robinson, acting chief of police, was in his yard at 1315 E. Sixth St. to pick up his evening paper when he spotted the smoke tail.  He though perhaps it was a skywriter, but decided it was just too late in the evening—just about dusk—for such advertising.

Despite the hundreds of witnesses, there was little actual explanation on which to peg a clear picture of the event.  This what most witnesses agreed they saw:

A fiery object at very high altitude streaked across the city.  Behind it spread a thick streamer of smoke.  Out of the night east of Tucson the smoke disintegrated and fanned outward into a broad band.

Photo caption:  LOSING RACE with a strange object that flew over Tucson early last night was flown by First Lt. Roy L. Jones Jr., above.  Jones was taking off from Davis-Monthan air force base in a B-29, but was unable to overhaul a speeding object that sped across the sky leaving a wide trail of smoke.




Reno Evening Gazette, Feb. 4, 1950, p.1

Arizona Sky Mystery Object Believed Plane by Aviators

TUCSON, Ariz., Feb. 3 (AP)—The mysterious object that streaked across the Tucson skies yesterday is now believed to have been an airplane.

Air Force Capts. Floyd Slipp and Robert McGinnis, who chased the strange apparition in a B-29, said they feel that is the only possible explanation of the event.

A fast plane leaving a vapor trail could have created the illusion of a strange type craft hurtling across the sky.

The incident occurred at dusk and was witnessed by many hundreds of people.  The object came from the east, zoomed across Tucson municipal airport and quickly disappeared behind a range of mountains to the west.

The control tower at nearby Davis Monthan air base sighted the object and directed the B-29, then approaching the field, to follow.  It was believed at that time to be a plane with engines afire.

Captain Slipp, Ogden, Utah, said the object or plane was travelling at about 20,000 feet.

Captain McGinniss, Montgomery, Pa., said that although a vapor trail is white, it may have looked black as reported by many witnesses because it was seen at dusk.

Références:

Professeur J. Allen Hynek, "The Hynek UFO Report", New York, Dell Publishing Co., 1977, pp. 109-112, 292-294.
Fichiers du professeur James E. McDonald, librairie de l'Université de l'Arizona.
Fichier du Project Blue Book, Archives Nationales des Etats Unis.
 
http://ufologie.net/htm/davisf.htm
http://www.ufologie.net/htm/bobpratttucsonf.htm
http://rr0.org/science/crypto/ufo/enquete/dossier/DavisMonthan/index.html
http://www.abovetopsecret.com/forum/thread521887/pg2
http://roswellproof.homestead.com/UFO_CalNev_1950_newspapers.html


_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog: http://ovnis-ufo.org/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ovnis-ufo.org/
 

(1952) L'observation ovni de Davis-Monthan, Tucson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 2010: Le 12/06 vers 23h00 - Observation ovni à stiring-wendel - (57)
» (1952) L'observation de Chesapeake Bay ovni ufo
» Angleterre : L’armée enquête sur une vidéo d’observation d’OVNI étonnante
» 2008: Le 22/10 à 07h50 - OBSERVATION OVNI à Ymare - (27)
» Nelson Monfort raconte son observation ovni

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis :: Base de données: les cas d'observations d'ovni classés par type :: Les affaires importantes dans l'histoire de l'ufologie :: II/ Cas aeriens et détection radar-