Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis
Bonjour et bienvenue sur le forum "les mystères des ovnis",

Si vous êtes témoin de phénomènes inexpliqués, il est très important de témoigner en cliquant ici. N'hésitez pas à vous inscrire sur le forum en cliquant sur s'enregistrer.

Nous vous proposons de consulter les nombreux articles du site associé au forum. Vous y trouverez de nombreuses informations importantes et sérieuses. http://ovnis-ufo.org

Cordialement


Un site consacré à l'étude sérieuse des ovnis et de leur histoire - informations riches et pertinentes sur le phénomène des ovnis.
 
Ovni Accueil site PortailPublicationsFAQRechercherMembresS'enregistrerGroupesConnexionTémoignage ovniAccueil
Depuis 10 ans, le forum n'a cessé de grandir grâce à vous... Merci !!

Partagez | .
 

 Les ovnis dans la presse en 1958

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
avatar



Masculin Age : 39
Nombre de messages : 12596
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement

MessageSujet: Les ovnis dans la presse en 1958   Sam 24 Nov 2007, 22:02

LE CAS DE TRINDADE 1958 DANS LA PRESSE:

L'article ci-dessous est paru le dans le quotidien Correio da Manha, Brésil, le 21 Février 1958.



TRADUCTION FRANCAISE:
La Marine de Guerre a photographié un disque volant au-dessus de Trindade
Les photographies que nous imprimons aujourd'hui dans un but de reportage ont été collectées à bord du navire-école "Amiral Saldanda"

Le 16 janvier, la Marine de Guerre brésilienne a photographié un disque volant sur l'île de Trinidade. Dans un effort de journalisme le Correio da Manhã imprime ici certaines des photos moissonnées à cette occasion, à bord du navire-école "Amiral Saldanda," qui était en service là bas pour la direction de l'hydrographie de la Marine, en coopération avec les travaux de l'Année Géophysique Internationale. Ce sont les premières photographies d'un disque volant qui apparaissent avec le sceau officiel. Les photographies ont été prises par le caméraman Almiro Baraúna, qui était sous contrat avec la Marine Militaire. Dans toutes les copies, le disque est vu clairement, alors qu'il est au-dessus de Trindade, s'étant élevé à une vitesse incroyable et ayant effectué des manoeuvres pendant quelques minutes. Les officiers et les marins ont distingué le disque à l'oeil nu, et ont pu vérifier l'existence de deux protubérances sur lui, l'une sur la partie supérieure et l'autre sur la partie inférieure. Quant aux calculs, qui ont été faits en utilisant la distance entre le bateau et l'île, la séquence des différentes photographies et le déplacement du disque par rapport aux rocs, on a conclu que sa vitesse serait au moins de vingt mille à quarante mille kilomètres par heure. A cette vitesse, n'importe quel engin fabriqué avec des matériaux connus chez nous jusqu'ici souffrirait de combustion immédiate ä cause des frottements avec l'air, ce qui n'est pas arrivé à l'objet photographié. Il est étrange de noter que la Marine a gardé le secret absolu sur le cas; exactement à ce moment, ils semblent avoir faire voeu de conserver le silence, en refusant d'énoncer n'importe quoi officiellement et en refusant même de confirmer les photos et les témoignages de l'équipage de l'"Amiral Saldanda."

SCAN DE L'ARTICLE ORIGINAL:

TRANSCRIPTION DE L'ORIGINAL:
Marinha de Guerra fotografou disco voador sôbre Trindade
De bordo do navio-escola "Almirante Saldanda" foram colhidas as fotografias que estampamos hoje num esfôrço de reportagem

A Marinha de Guerra Brasileira fotografou, a 16 de janeiro, um disco voador sobre a Ilha de Trinidade. Num esfôrço de reportagem, o Correio da Manhã estampa aqui algumas das fotos colhida na ocasião, de bordo do navio-escola "Almirante Saldanda," que ali se encontrava a serviço da Diretoria de Hidrografia da Marinha, em cooperação com os trabalhos do Ano Geofisico Internacional. São as primeiras fotografias de um disco voador que aparecem com chancela oficial. Foram tiradas pelo fotógrafo e cinegrafista Almiro Baraúna, ligado à Marinha de Guerra. Em tôdas as cópias vê-se claramente o disco, que estava como que pousado no cume da Trindade, tendo-se erguido verticalmente a uma velocidade incrível e realizado evoluções durante alguns minutos. Oficiais e marinheiros divisaram o disco a ôlho nu, podendo verificar a existência nele de duas protuberâncias, uma na parte superior e outra na parte inferior. Pelos cálculos levantados, tomando-se por base a distância do navio à ilha, as diferentes seqüêcias fotográficas e o deslocamento do disco em relação ao rochedo, concluiu-se que sua velocidade seria no mínimo de vinte mil a quarenta mil quilômetros por hora. A essa velocidade, qualquer engenho fabricado com materiais até aqui conhecidos sofreria imediata combustão pelo atrito com o ar, o que não aconteceu com o objeto fotografado. E curioso ressaltar que a Marinha manteve absoluto sigilo sobre o caso; mesmo agora, parece empenhada em manter reserva, nada querendo oficialmente declarar embora confirme as fotos e o testemunho da tripulação do "Almirante Saldanda."

Remerciements particuliers à Richard Hall pour m'avoir confié l'original et le soin de sa traduction.

Je ne prétend pas maîtriser le Portugais; aussi ma traduction peut-elle contenir des erreurs ou approximations qui ne sont toutefois aucunement volontaire. Si vous repérez de telles erreurs et inexactitudes, je vous serait reconnaissant de m'en faire part.

LE CAS DE L'ILE DE TRINDADE, 1958:

L'article ci-dessous est paru le dans le quotidien Diario de Sao Paulo, Brésil, le 22 Février 1958.

TRADUCTION FRANCAISE:
DECLARATION DU COMMANDANT PAULO MOREIRA DA SILVA

"CE N'ÉTAIT PAS UN BALLON SONDE, NI QUELQUE CHOSE DE TÉLÉCOMMANDÉ, L'OBJET QUI EST APPARU SUR L'ÎLE DE TRINDADE"
Des études soigneuses ont été effectuées pour la marine - l'équipe de techniciens du service d'Aérophotogramétrique de "Cruzeiro do Sol" a signé une déclaration disant qu'ils ont trouvé le négatif de la soucoupe volante normal, sans traces de la moindre fraude - l'étude et sa conclusion seront envoyées au Conseil de Sécurité Nationale (lire en page 3)

PREUVE DE LA "SOUCOUPE VOLANTE" - avec le témoignage de tout l'équipage du bateau-école Amiral Saldanha, le photographe Almiro Barauna a obtenu quatre photographies de la "soucoupe volante," quand elle a volé au-dessus de l'île de Trindade. Sur la photo, qui ne montre pas de double exposition, un engin étrange peut être vu évoluant autour du pic Desejado. (photo du Méridional)

TRANSCRIPTION DE L'ORIGINAL:
DEPOIMENTE DO COMMANDANTE PAULO MOREIRA DA SILVA

"NÃO FOI BALÃO SONDA, NEM TELEGUIADO, O OBJETO SURGIDO NA ILHA DA TRINDADE"
Estão sendo feitos estudos sigilosos pela Marinha - Equipe de tecnicos do Serviço Aerofotogrametrico da "Cruzeiro do Sol" assinou um laudo declarando ser normal o negattivo do disco voador, não tendo sido constatada qualquer fraude - Anexado o laudo ao relatorio que será enviado ao Conselho de Segurança Nacional (Leia na 3a pagina)

FRAGRANTE DO "DISCO VOADOR" - Com o testemunho de toda a tripulação do navio-escola Almirante Saldanha, o o fotógrafo Almiro Barauna conseguiu quatro fotografias do "disco voador," quando sobrevoava a Ilha da Trindade. Na foto, não obstante a super-exposiçao, percebe-se o estranho engenho nas suas evoluções em torno do pico Desejado. (Foto da Meridional)

Remerciements particuliers à Richard Hall pour m'avoir confié l'original et le soin de sa traduction.

Je ne prétend pas maîtriser le Portugais; aussi ma traduction peut-elle contenir des erreurs ou approximations qui ne sont toutefois aucunement volontaire. Si vous repérez de telles erreurs et inexactitudes, je vous serait reconnaissant de m'en faire part.

LE CAS DE TRINDADE DANS LA PRESSE US:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien Los Angeles Times, Los Angeles, Californie, USA, le 26 février 1958.



Le Brésil à un secret; et ne peut pas l'expliquer
Rio De Janeiro, 25 fév. -— Le Ministre de la Marine Brésilienne a attesté aujourd'hui de l'authenticité des photographies d'une "soucoupe volante" prises récemment à bord du navire d'exploration Almirante Saldanha, de la Marine.

Une déclaration du Ministre de la Marine a indiqué que que les images ont été prises par le photographe Almiro Barauna en présence d'un grand nombre de marins alors que le navire croisait près de l'île de Trinidade, à 700 miles du port de Victoria, Etat d'Espirito Santo.

Le Ministre de la Marine, l'Amiral Antonio Alves Camara a indiqué après une réunion avec le Président Juscelino Kubitschek au Palais Présidentiel d'Eté à Petropolis, que celui-ci attestait également de l'authenticité des images.

"La Marine a un grand secret qu'elle ne peut divulguer parce qu'il ne peut être expliqué," a indiqué le Ministre.

Les OVNIS dans la presse quotidienne:

Tandis qu'une majorité de personnes non familiarisée avec l'ufologie ont été menées à penser que Carl Gustav Jung a été convaincu que les OVNIS soient une émanation fictive d'une conscience collective, il n'en est pas ainsi.

NEW YORK HERALD TRIBUNE, 30 JUILLET, 1958.
Le Dr. Jung dit que les "disques volants" suggèrent des pilotes quasi-humains.

NEW YORK HERALD TRIBUNE, 30 JUILLET 1958.
Un rapport de l'Associated Press, Alamogordo, Nouveau Mexique, 29 Juillet.

Le Dr. Carl Jung, psychologue suisse, déclare dans un rapport publié hier que les objets volants non identifiés sont réels, et montrent des signes de contrôle intelligents par des pilotes quasi-humains.

"Je puis seulement dire qu'il est certain que ces choses ne sont pas une simple rumeur. Des choses ont été vues. Une explication purement psychologique est éliminée."

Le Dr. Jung, qui avait commencé ses recherches sur les OVNIS en 1944, a fait publier son rapport par le Centre of the Aerial Phenomena Research Association (A.P.R.O.) [sic] chez nous. Il a déclaré:

"J'ai recueilli une masse d'observations d'objets volants non identifiés depuis 1944. Les disques ne se comportent pas selon les lois physiques, mais comme s'ils étaient sans poids."

"Si l'origine extraterrestre de ces phénomènes est confirmée, ceci prouverait l'existence d'une relation avec une intelligence interplanétaire. Ce qu'un tel fait pourrait signifier pour l'humanité ne peut pas être prévu."
"Mais cela nous mettrait sans doute dans la position extrêmement périlleuse des communautés primitives en conflit avec la culture plus avancée des blancs."

"Que la construction de ces machines prouve une technique scientifique immensément supérieure à la notre, cela ne peut pas être contesté."
L'Armée de l'Air des Etats-Unis a indiqué que les investigations sur les rapports de soucoupes volantes au cours des dix dernières années n'ont produit aucune preuve que de telles choses existent. Ils ont dit en novembre passé que les investigations sur 5.700 rapports d'observations ont prouvé que les objets mystérieux étaient des ballons, des avions, des phénomènes astronomiques, des oiseaux, des feux d'artifice, ou des canulars - entre autres.

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog: http://ovnis-ufo.org/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ovnis-ufo.org/
 

Les ovnis dans la presse en 1958

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les OVNIS dans la presse quotidienne (US airships de 1878 à
» Les ovnis dans la presse en 1977
» Les ovnis dans la presse en 1994
» Les ovnis dans la presse en 1958
» Les ovnis dans la presse en 1988

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis :: Archives sur le phénomène Ovni :: Les archives ufologiques importantes :: Les ovnis dans la presse-