Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis
Bonjour et bienvenue sur le forum "les mystères des ovnis",

Si vous êtes témoin de phénomènes inexpliqués, il est très important de témoigner en cliquant ici. N'hésitez pas à vous inscrire sur le forum en cliquant sur s'enregistrer.

Nous vous proposons de consulter les nombreux articles du site associé au forum. Vous y trouverez de nombreuses informations importantes et sérieuses. http://ovnis-ufo.org

Cordialement


Un site consacré à l'étude sérieuse des ovnis et de leur histoire - informations riches et pertinentes sur le phénomène des ovnis.
 
Ovni Accueil site PortailPublicationsFAQRechercherMembresS'enregistrerGroupesConnexionTémoignage ovniAccueil
Depuis 10 ans, le forum n'a cessé de grandir grâce à vous... Merci !!

Partagez | .
 

 les observations multiples à grande distance Joël Mesnard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: les observations multiples à grande distance Joël Mesnard   Lun 30 Mai 2011, 20:07

les observations multiples à grande distance

Joël Mesnard

Généralement, quand on cherche à observer un objet quelconque, ou simplement lorsqu'on désire s'assurer de son existence, on a intérêt à essayer de s'en rapprocher. Je voudrais tenter de montrer ici qu'avec les ovnis, c'est plutôt l'inverse : si nous voulons progresser, ce n'est pas sur les rencontres rapprochées que nous devons mettre l'accent, mais au contraire, sur les observations à grande distance, lorsqu'elles comportent des témoins nombreux et qu'aucun phénomène connu, naturel ou artificiel, ne fournit d'explication. Ces observations multiples existent. Elles contiennent des éléments d'information capables d'entraîner, à terme, une reconnaissance générale - et définitive - de la réalité des ovnis. Si nous parvenions à les faire largement connaître, l'ufologie sortirait enfin du ghetto culturel et médiatique où elle stagne depuis quelques décennies. Alors, et alors seulement, les fantastiques récits de l'ufologie « rapprochée » perdraient l'aura de démentielle invraisemblance qui est, dans une large mesure, à l'origine des blocages actuels.

La suite de ce texte sur le site de LDLN: http://ldln.fr/article/omgd#les_observations_multiples_a_grande_distance

Voila, vos avis sont les bienvenues !!

PS: Je damanderais autorisations pour scanner les LDLN concernés !! ordii On verra !!
Revenir en haut Aller en bas
Jean Curnonix
Culture Scientifique
Culture Scientifique
avatar



Masculin Age : 57
Nombre de messages : 1993
Inscription : 31/05/2008
Localisation : France
Emploi : Actif
Passions : Divers
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: les observations multiples à grande distance Joël Mesnard   Mar 31 Mai 2011, 08:11

Bonjour Antony s,

Antony s a écrit:
Voila, vos avis sont les bienvenus !!
En voici donc un, bien volontiers. Wink

Évidemment triangulation et parallaxe peuvent être utilisées lors des « observations à grande distance, lorsqu'elles comportent des témoins nombreux et qu'aucun phénomène connu, naturel ou artificiel, ne fournit d'explication ».
Plus loin :
« Si nous parvenions à les faire largement connaître, l'ufologie sortirait enfin du ghetto culturel et médiatique où elle stagne depuis quelques décennies ».

Mais c’est l’ufologie qui s’est laissée enfermer dans ce « ghetto » … sautant à pieds joints dans le piège tendu par le "Mouvement Sceptique Contemporain" qui entretient la discussion byzantine sur l’existence ou l’inexistence d’objets effectuant des incursions dans notre écosystème terrestre, dont nous ne savions pas, hier, et ne savons pas, aujourd’hui, reproduire les déplacements qui ne sont à notre connaissance pas d’origine naturelle et se révèlent disposer d’un comportement intelligent.

S’il est normal qu’individuellement la question se pose de savoir ce qu’un observateur a vu sortant de son ordinaire et donc d’extraordinaire, la rubrique "Les témoignages d'observation d'ovni – Observation ovni vos témoignages ovnis – Les témoignages et méprises" de ce forum est là pour en … témoigner, au global nous avons suffisamment de cas d’observations corroborées par détection(s)/mesure(s) instrumentale(s) pour « une reconnaissance générale - et définitive - de la réalité des ovnis ».

En Sciences Physiques un seul cas étant nécessaire et suffisant, il faut et il suffit de par exemple mentionner les observations, détections, mesures effectuées lors du vol de l’hexaréacteur de reconnaissance électronique Boeing RB-47H Stratojet "Lacy 17" de l'US Air Force, le mercredi matin 17 juillet 1957.

Ce cas d’ovni est de ceux divulgués, car en partie déclassifié grâce au Freedom of Information Act (FOIA), des plus documentés de ces 60 dernières années.

Ainsi, plusieurs observations visuelles corroborées par détections (radars) et mesures (radiogoniomètres) instrumentales se sont reproduites pendant près de 2 heures au cours d’un déplacement de plus de 1200 km au-dessus du Golfe du Mexique, du Mississippi, de la Louisiane, du Texas et du centre de l'Oklahoma :


- observations visuelles directes répétées de 3 personnes qualifiées dans le cockpit, pilote, copilote et navigateur expérimentés
- détections radar répétées, au sol et dans l’avion
- mesures répétées en radiogoniométrie de 2 systèmes ELINT gérés par 3 officiers qualifiés dans la soute : l’ovni était la source de micro-ondes pulsées d’une fréquence de 2,995 GHz à 3 GHz, avec une largeur d'impulsion de 2,0 microsecondes et une fréquence de répétition d'impulsion de 600 Hz :


Or une source de micro-ondes pulsées d’une fréquence de 2,995 GHz à 3 GHz, avec une largeur d'impulsion de 2,0 microsecondes et une fréquence de répétition d'impulsion de 600 Hz, émettant pendant près de 2 heures suivant un déplacement de plus de 1200 km dans notre atmosphère dense, n’existe à notre connaissance pas dans la nature et nous n’étions pas capables de produire une telle source dont les déplacements observés dépassaient et dépassent encore nos possibilités.

Lire sur le site du National Aviation Reporting Center on Anomalous Phenomena , sur lequel vous trouverez de nombreux autres exemples (21) , le Technical Report TR6-012 concernant ce cas.

Malgré toutes les tentatives pour l’expliquer de toutes les manières possibles et imaginables, ce rapport se termine par :

STATUS: Unknown, c'est-à-dire inconnu, non identifié.

Donc point de « ghetto », à moins de s’y complaire volontairement et de délibérément tomber dans le piège des pseudo-sceptiques avec leur HSP qui ne colle pas pour ce qu’ils qualifient de "résidu" !

Ainsi, à Kimberley, en Afrique du Sud, se trouve "Big Hole" le plus gros trou au monde fait à la main, par l’Homme, dont 22,7 millions de tonnes de terre et de roches (22 700 000 000 kg) ont été extraites parmi lesquelles 2 720 kg de diamant … soit un résidu de seulement 0,000012% !

Sans ce très, très, très faible résidu, la couronne de la Reine d’Angleterre, par exemple, ne serait pas ce qu’elle est.

Évoquant une similitude, l’HSP des pseudo-sceptiques se rapporterait aux 22,7 millions de tonnes de terre et de roches avec lesquelles ils bâtissent leur construction, leur "Modèle Réductionniste Composite du phénomène ovni", lorsque l’HET concernerait le résidu de seulement 0,000012% qui orne nos plus beaux bijoux.

Le cas d’ovni rencontré lors du vol de l’hexaréacteur de reconnaissance électronique Boeing RB-47H Stratojet "Lacy 17" de l'US Air Force, le mercredi matin 17 juillet 1957, constitue un diamant au milieu de tous les cas de méprises, de mésinterprétations et de canulars, « ghetto » du "modèle" des pseudo-sceptiques dans lequel l’ufologie s’est laissée coincer.

Nota : Gilles Fernandez a écrit un excellent bouquin humoristiquement intitulé Roswell : Rencontre du premier mythe.
Lançons lui le défi, sympathique, d’en écrire un autre qu’il pourrait, suggestion, tout aussi humoristiquement intituler Lacy in the Sky with Diamonds. rire
(Pour ceux qui ne le sauraient pas ou ne s’en souviendraient pas Lucy in the Sky with Diamonds est le titre d’une chanson des Beatles)

Cordialement,

Jean
-------------------------------
Ma présentation se trouve ici



Dernière édition par Jean Curnonix le Mer 01 Juin 2011, 06:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stanalpha1
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle




Masculin Age : 66
Nombre de messages : 775
Inscription : 09/03/2011
Localisation : ALSACE
Emploi : Retraité
Passions : Astronomie anthropologie , musique, voyages, nature, actualités
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: les observations multiples à grande distance Joël Mesnard   Mar 31 Mai 2011, 11:12

Jean Curnonix a écrit:
Bonjour Antony s,

Antony s a écrit:
Voila, vos avis sont les bienvenus !!
En voici donc un, bien volontiers. Wink

Évidemment triangulation et parallaxe peuvent être utilisées lors des « observations à grande distance, lorsqu'elles comportent des témoins nombreux et qu'aucun phénomène connu, naturel ou artificiel, ne fournit d'explication ».
Plus loin :
« Si nous parvenions à les faire largement connaître, l'ufologie sortirait enfin du ghetto culturel et médiatique où elle stagne depuis quelques décennies ».

Mais c’est l’ufologie qui s’est laissée enfermée dans ce « ghetto » … sautant à pieds joints dans le piège tendu par le "Mouvement Sceptique Contemporain" qui entretient la discussion byzantine sur l’existence ou l’inexistence d’objets effectuant des incursions dans notre écosystème terrestre, dont nous ne savions pas, hier, et ne savons pas, aujourd’hui, reproduire les déplacements qui ne sont à notre connaissance pas d’origine naturelle et se révèlent disposer d’un comportement intelligent.

S’il est normal qu’individuellement la question se pose de savoir ce qu’un observateur a vu sortant de son ordinaire et donc d’extraordinaire, la rubrique "Les témoignages d'observation d'ovni – Observation ovni vos témoignages ovnis – Les témoignages et méprises" de ce forum est là pour en … témoigner, au global nous avons suffisamment de cas d’observations corroborées par détection(s)/mesure(s) instrumentale(s) pour « une reconnaissance générale - et définitive - de la réalité des ovnis ».

En Sciences Physiques un seul cas étant nécessaire et suffisant, il faut et il suffit de par exemple mentionner les observations, détections, mesures effectuées lors du vol de l’hexaréacteur de reconnaissance électronique Boeing RB-47H Stratojet "Lacy 17" de l'US Air Force, le mercredi matin 17 juillet 1957.

Ce cas d’ovni est de ceux divulgués, car en partie déclassifié grâce au Freedom of Information Act (FOIA), des plus documentés de ces 60 dernières années.

Ainsi, plusieurs observations visuelles corroborées par détections (radars) et mesures (radiogoniomètres) instrumentales se sont reproduites pendant près de 2 heures au cours d’un déplacement de plus de 1200 km au-dessus du Golfe du Mexique, du Mississippi, de la Louisiane, du Texas et du centre de l'Oklahoma. :


- observations visuelles directes répétées de 3 personnes qualifiées dans le cockpit, pilote, copilote et navigateur expérimentés
- détections radar répétées, au sol et dans l’avion
- mesures répétées en radiogoniométrie de 2 systèmes ELINT gérés par 3 officiers qualifiés dans la soute : l’ovni était la source de micro-ondes pulsées d’une fréquence de 2,995 GHz à 3 GHz, avec une largeur d'impulsion de 2,0 microsecondes et une fréquence de répétition d'impulsion de 600 Hz :



Or une source de micro-ondes pulsées d’une fréquence de 2,995 GHz à 3 GHz, avec une largeur d'impulsion de 2,0 microsecondes et une fréquence de répétition d'impulsion de 600 Hz, émettant pendant près de 2 heures suivant un déplacement de plus de 1200 km dans notre atmosphère dense, n’existe à notre connaissance pas dans la nature et nous n’étions pas capables de produire une telle source dont les déplacements observés dépassaient et dépassent encore nos possibilités.

Lire sur le site du National Aviation Reporting Center on Anomalous Phenomena , sur lequel vous trouverez de nombreux autres exemples (21) , le Technical Report TR6-012 concernant ce cas.

Malgré toutes les tentatives pour l’expliquer de toutes les manières possibles et imaginables, ce rapport se termine par :

STATUS: Unknown, c'est-à-dire inconnu, non identifié.

Donc point de « ghetto », à moins de s’y complaire volontairement et de délibérément tomber dans le piège des pseudo-sceptiques avec leur HSP qui ne colle pas pour ce qu’ils qualifient de "résidu" !

Ainsi, à Kimberley, en Afrique du Sud, se trouve "Big Hole" le plus gros trou au monde fait à la main, par l’Homme, dont 22,7 millions de tonnes de terre et de roches (22 700 000 kg) ont été extraites parmi lesquelles 2 720 kg de diamant … soit un résidu de seulement 0,012% !

Sans ce très, très, très faible résidu, la couronne de la Reine d’Angleterre, par exemple, ne serait pas ce qu’elle est.

Évoquant une similitude, l’HSP des pseudo-sceptiques se rapporterait aux 22,7 millions de tonnes de terre et de roches avec lesquelles ils bâtissent leur construction, leur "Modèle Réductionniste Composite du phénomène ovni", lorsque l’HET concernerait le résidu de seulement 0,012% qui orne nos plus beaux bijoux.

Le cas d’ovni rencontré lors du vol de l’hexaréacteur de reconnaissance électronique Boeing RB-47H Stratojet "Lacy 17" de l'US Air Force, le mercredi matin 17 juillet 1957, constitue un diamant au milieu de tous les cas de méprises, de mésinterprétations et de canulars, « ghetto » du "modèle" des pseudo-sceptiques dans lequel l’ufologie s’est laissée coincer.

Nota : Gilles Fernandez a écrit un excellent bouquin humoristiquement intitulé Roswell : Rencontre du premier mythe.
Lançons lui le défi, sympathique, d’en écrire un autre qu’il pourrait, suggestion, tout aussi humoristiquement intituler Lacy in the Sky with Diamonds.
(Pour ceux qui ne le sauraient pas ou ne s’en souviendraient pas Lucy in the Sky with Diamonds est le titre d’une chanson des Beatles)

Cordialement,

Jean
-------------------------------
Ma présentation se trouve ici
.
Bonjour "JEAN",

Excellente argumentation..!!.Pour ma part je considère par ailleurs que beaucoup a été dit ET ARGUMENTE dans le rapport COMETA dans ses quelque 120/130 pages , rapport communiqué officiellement à MM JOSPIN ET CHIRAC en 1999...et dont la conclusion est dirrons-nous , quasiment sans ambiguité ..A savoir que l hypothèse Extra Terrestre est à envisager de façon très sérieuse !Bien cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stanalpha1
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle




Masculin Age : 66
Nombre de messages : 775
Inscription : 09/03/2011
Localisation : ALSACE
Emploi : Retraité
Passions : Astronomie anthropologie , musique, voyages, nature, actualités
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: les observations multiples à grande distance Joël Mesnard   Mar 31 Mai 2011, 11:19

Antony s a écrit:
les observations multiples à grande distance

Joël Mesnard

Généralement, quand on cherche à observer un objet quelconque, ou simplement lorsqu'on désire s'assurer de son existence, on a intérêt à essayer de s'en rapprocher. Je voudrais tenter de montrer ici qu'avec les ovnis, c'est plutôt l'inverse : si nous voulons progresser, ce n'est pas sur les rencontres rapprochées que nous devons mettre l'accent, mais au contraire, sur les observations à grande distance, lorsqu'elles comportent des témoins nombreux et qu'aucun phénomène connu, naturel ou artificiel, ne fournit d'explication. Ces observations multiples existent. Elles contiennent des éléments d'information capables d'entraîner, à terme, une reconnaissance générale - et définitive - de la réalité des ovnis. Si nous parvenions à les faire largement connaître, l'ufologie sortirait enfin du ghetto culturel et médiatique où elle stagne depuis quelques décennies. Alors, et alors seulement, les fantastiques récits de l'ufologie « rapprochée » perdraient l'aura de démentielle invraisemblance qui est, dans une large mesure, à l'origine des blocages actuels.

La suite de ce texte sur le site de LDLN: http://ldln.fr/article/omgd#les_observations_multiples_a_grande_distance

Voila, vos avis sont les bienvenues !!

PS: Je damanderais autorisations pour scanner les LDLN concernés !! On verra !!

Bonjour ANTHONY S,

Juste un grand merci pour votre curiosité et nous faire partager vos "trouvalles" d'articles fort intéressants...Ma position rejoint celle de JEAN CURMONIX ...Cordialement STANALPHA1.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Durrmeyer Christian
Analyste enquêteur
Analyste enquêteur
avatar



Masculin Age : 59
Nombre de messages : 2041
Inscription : 04/10/2008
Localisation : meurthe et moselle(54) france
Emploi : invalide
Passions : lecture, ciné, aprentissage informatique
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: les observations multiples à grande distance Joël Mesnard   Mar 31 Mai 2011, 14:54

Bonjour.Mon avis c'est que,lorsque les pseudo-sceptiques tombent sur un cas qu'ils n'arrivent pas à réduire,ils le discreditent en le niant,le disant trop vieux etc...(ex:le B-47, le lac Chauvet,Ruwa ou la vague belge n'existent plus au bout de leur logorrhée éditoriale),donc,amha,ce n'est pas avec les OMGD que l'ufologie sortira d'un ghetto ou je trouve qu'elle n'est pas si mal que çà(ex: les faits maudits de Charles Fort)
Autre exemple,un peu hors sujet,mais la "vraie" SF ou la BD,le film ou les romans "noirs" sont une espèce de ghetto ou "sous-culture" mais c'est très bien comme çà.
Tout un monde entre Supertramp et les Cramps!!!
L'ufologie sur fond de Tito and Tarentula (le groupe dans la boite d'"Une nuit en Enfer" avec Harvey Keitel,Georges Clooney et Quentin Tarentino)!
Cdlt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean Curnonix
Culture Scientifique
Culture Scientifique
avatar



Masculin Age : 57
Nombre de messages : 1993
Inscription : 31/05/2008
Localisation : France
Emploi : Actif
Passions : Divers
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: les observations multiples à grande distance Joël Mesnard   Sam 04 Juin 2011, 06:43

Bonjour Antony s,

Merci pour votre MP signalant sur le forum SO une réponse de Gilles F., alias Gilles Fernandez auteur du bouquin humoristiquement intitulé Roswell : Rencontre du premier mythe.
(voir page 14 message 209 via le lien
http://sceptic- ovni.forumactif.com/t1287p195-livre-roswell-rencontre-du-premier-mythe )

Le même type d’objections/arguments avait été utilisé notamment par lak, maxbill et NEMROD34 à la mi-août 2007 (bientôt 4 ans) dans le fil d’une discussion d’un autre forum, disparu depuis, Le Forum de l'Ufologie alias JDU, auquel j’étais inscrit avec le pseudonyme de jc.

- A) Je fais donc ci-dessous un copié/collé d’une de mes réponses à lak … qui répond aussi à l’objection de Gilles F. (bande S, etc.) :

lak dans son post du Mer Aôu 15, 2007 10:09 pm a écrit:
Il me semble que tu fais là une hypothèse très forte qu'il parait difficile de justifier, à savoir considérer que les différentes phases de l'observation ont toutes la même origine.
L’hypothèse est justifiée par le fait que la durée mesurée des impulsions était de 2,0 microsecondes, avec une fréquence de répétition de 600 Hz (ce qui n’est pas à confondre avec la fréquence du signal (3 GHz) pour laquelle vous avez transmis dans votre post du Mer Aôu 15 2007 4:23 pm le lien d’une page wikipédia :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Radar#Noms_des_bandes_de_fr.C3.A9quence_utilis.C3.A9es_en_radar ) :

1) les stations au sol émettaient des impulsions d’une microseconde, avec une fréquence de répétition de 166,667 kHz
2) aucun pays ne possédait, ni les USA ni l’URSS, d’avion supersonique capable d’embarquer une source dont le signal possède les caractéristiques observées, sans même parler de l’évolution cinématique.

lak a écrit:
Le signal détecté correspond à un signal radar. oui/non ?
Non, pas d'un radar au sol, avec une durée des impulsions de 2 μs (versus 1 μs) et une fréquence de répétition de 600 Hz (versus 166,667 kHz), ni en vol
lak a écrit:
Un radar avec ces caractéristiques se trouvait exactement à l'opposé de la détection. oui/non ?
Non, pas avec une durée des impulsions de 2 μs et une fréquence de répétition de 600 Hz.

Et le site radar auquel vous faites allusion est celui de Biloxi :

lak dans son post du Mer Aôu 15, 2007 4:23 pm a écrit:
En fait, ça correspond parfaitement aux caractéristiques d'un radar particulier, situé à Biloxi
Or des recherches détaillées de Brad Sparks qui travaille pour le NARCAP à l’évaluation des rapports d'observations d'ovnis radar et radar-visuel, il apparaît que le radar de Biloxi n’était pas opérationnel au moment des faits.
(Voir: B. Sparks, RB-47 Radar/Visual Case, in: The UFO Encyclopedia, J. Clark, ed. 1998, pp. 761-790)

De plus, lorsqu’en fonctionnement, il émettait aux environs de 2800 MHz et non pas à 3 GHz.

lak a écrit:
Le fabricant du matériel explique dans sa documentation que dans certaines conditions réunies sur ledit vol, le matériel peut donner des lectures se trouvant à 180° de l'objet réel. oui/non ?
Cette hypothèse du dysfonctionnement électromécanique pour trouver un explication "up-scope 180°" n’a plus lieu d’être dès lors que le radar de Biloxi n’était pas opérationnel au moment des faits (outre les différences de fréquence de signal, de durée d’impulsion et de fréquence de répétition des impulsions).
Philip J. Klass a pour l’essentiel axé son analyse sur le système géré par Frank B. McClure et "Biloxi / artéfact 180°" (= méthode de la généralisation larvée utilisée par le CSICOP dont il publiait la "Skeptics UFO Newsletter" bimensuelle) et il est nécessaire de lire en entier le résumé de l’étude du NARCAP : le RB-47 s’est déplacé pendant 2 heures, sur 1200 km, pas uniquement au-dessus de Biloxi, et les 2 différents et distincts systèmes ELINT de radiogoniométrie, celui de Frank B. McClure et celui de John J. Provenzano, ont détecté la source tout le long du parcours, en cohérence avec les visuels, laquelle source a effectué des déplacements supersoniques.
Les radars au sol ont détecté la source, en vol, proche du RB-47. Le radar du RB-47 a détecté la source à sa proximité.

lak a écrit:
Je te rappelle que le propos de ton post à la base, auquel je répondais, ne consistait pas seulement à dire qu'il y avait de la MHD dans l'histoire, mais que tu avais là une preuve "de la réalité d’un phénomène physique contrôlé, non identifié, non naturel, non humain, aux performances supérieures aux possibilités humaines connues", je cite.
Ma phrase in extenso :
jc dans son post du Mer Aôu 15, 2007 7:35 am a écrit:
Ce cas, lorsque étudié d’une manière rationnelle, est une authentification nécessaire et suffisante de la réalité d’un phénomène physique contrôlé, non identifié, non naturel, non humain, aux performances supérieures aux possibilités humaines connues, surtout à l’époque.
Or le travail « impressionnant », vous l'écrivez, représenté par l’étude à laquelle vous vous référez vous-même (cf. NARCAP) conclut "STATUS: Unknown", c’est-à-dire n’explique pas ce cas, particulièrement bien documenté et étudié, regroupant à lui seul, pendant 2 heures et sur 1200 km, observations directes et indirectes :
- plusieurs observations visuelles directes par 3 personnes qualifiées
- plusieurs détections radar, au sol et dans l’avion
- plusieurs détections et mesures par 2 systèmes ELINT de radiogoniométrie
==> il s’agit bien d’une authentification nécessaire et suffisante de la réalité d’un phénomène physique contrôlé, non identifié, non naturel, non humain, aux performances supérieures aux possibilités humaines connues, surtout à l’époque (1957, il y a exactement 50 ans).

lak a écrit:
Maintenant, si on parle effectivement d'un objet volant lumineux à vitesse supersonique sans bang, je suis tout à fait d'accord pour reconnaitre que l'hypothèse de la MHD est effectivement légitime. Pour ce qui est d'intégrer le signal détecté dans cette théorie, à moins de réfuter la théorie de Klass sur ce signal, je n'en vois pas la justification.
L’analyse de Philip J. Klass étant contredite par l’étude du NARCAP, la méthode du doute scientifique induit une prise en compte de l’hypothèse selon laquelle l’ovni observé lors du vol du RB-47 le 17 juillet 1957 ait pu être une machine propulsée par PEMP/MHD.
La fréquence de micro-ondes à 3 GHz est l’optimale pour ioniser l’atmosphère terrestre dense, donc la rendre conductrice afin de notamment pouvoir s’y sustenter et propulser par MHD-gaz à écoulement externe.

- B) Je fais donc ci-dessous un copié/collé d’une de mes réponses à maxbill … qui répond aussi à l’argumentation de Gilles F. (bande S, etc.) :

maxbill dans son post du Ven Aôu 17, 2007 10:45 pm a écrit:
Un jour (il y a longtemps) j'avais acheté une alimentation électrique pas chère de 9 Volts. Ben en mesurant avec un bon voltmètre (cher) j'avais 13 volts. Alors on peut dire que cette différence de 4 volts est non naturelle! (Extraterrestre, par exemple.) Very Happy
Décortiquer le schéma d’une alimentation stabilisée dont la source alternative est le secteur EDF est simple. Calculer son coefficient de régulation amont en fonction des variations de la source (amplitude, fréquence) et donc sa régulation de ligne, calculer son coefficient de régulation aval en fonction de sa charge, de la température, etc., et donc sa régulation de charge, calculer sa tension de ronflement, etc., etc., tous ces calculs sont l’enfance de l’art. Rien de "surnaturel" là-dedans, que l’alim soit en sortie 2 ou 4 fils.
(Votre profil mentionnant "Loisirs : électronique", je me suis permis ces quelques mots qui ont certainement barbé les autres, et peut-être vous même, pardonnez moi)

maxbill a écrit:
Entre "environ 2,8 GHz" et "3 GHz" par exemple, il n'y a pas de quoi déclencher d'alarme.
Commentaires :
- 1) le ΔF/F est ici de – 6,66 % avec de l’instrumentation de guerre électronique dont l’imprécision est de l’ordre du millième (± 0,1%)
>>> donc ici un coeff. de 66,6 ==> Alarme
- 2) outre la fréquence du signal (F), il ne faut pas oublier la durée d’impulsion mesurée (t) de 2 μs, au lieu de 1 μs qui correspond pour ce paramètre à un Δt/t de + 50% avec de l’instrumentation de guerre électronique dont l’imprécision est de l’ordre du millième (± 0,1%)
>>> donc ici un coeff. de 500 ==> Alarme
- 3) et enfin ne pas oublier non plus la fréquence de répétition (f) de 600 Hz, au lieu de 166,667 kHz qui correspond à un Δf/f de – 276,78% avec de l’instrumentation de guerre électronique dont l’imprécision est de l’ordre du millième (± 0,1%)
>>> donc ici un coeff. de 2767,8 ==> Alarme

Donc 3 alarmes, et pas que d’un "pouième" !

Gare à la généralisation larvée, ici évidemment involontaire maxbill vous concernant contrairement à Philip J. Klass dont c’était la méthode de suggestion.
>>> Le signal comporte 3 caractéristiques :
- sa fréquence (3 GHz)
- sa durée d’impulsion (2 μs)
- sa fréquence de répétition (600 Hz)

maxbill a écrit:
Je pense que le fait de corréler ces données (qui ne sont presque rien au fond) avec des témoignages, ça c'est beaucoup plus important.
Mais difficile à vérifier... comme d'hab.
Laissons de côté – puisque cela ne semble pas être votre tasse de thé – les données techniques (qui ne sont pas du tout presque rien, loin s’en faut), et comme d’hab, c’est la méthode de suggestion de la généralisation larvée qui a fonctionné : la suggestion qu’un ver pouvait se trouver dans le fruit l’a assimilé à véreux, tout entier.
Beaumarchais a tellement bien décrit le résultat de la recette en concluant : « ... il en reste toujours quelque chose. »

Or de l’étude détaillée du NARCAP, notamment, il apparaît que le ver suggéré n’y était pas (cf. radar de Biloxi + artéfact 180°). Mais ... comme d'hab le fruit a pourri, dame, en 50 ans ! Il y a prescription et « ... il en reste toujours quelque chose. »

- C) Je fais donc ci-dessous un copié/collé d’une de mes réponses à NEMROD34 … qui répond aussi à l’objection de Gilles F. concernant « l'inversion de la charge de la preuve » dont il semble n’avoir pas conscience que c’est lui qui l’inverse pour le cas en question :

NEMROD34 le Jeu Aôu 23, 2007 5:04 pm a écrit:
Ca ce n’est pas scientifique puisque il reste l’hypothèse des plasmas naturels qui remplissent les conditions données, y compris la détection radar. 😉
Il est scientifique de formuler qu’un plasma émettant des micro-ondes pulsées d’une valeur de 2,995 GHz à 3 GHz avec une largeur d'impulsion de 2,0 microsecondes et une fréquence de répétition d'impulsion de 600 Hz, phénomène physique contrôlé, mesuré pendant 2 heures se déplaçant sur 1200 km autour d’un jet, et aux performances cinématiques supérieures aux technologies humaines de 1957, n’existe pas à l’état naturel dans l’atmosphère terrestre.

C’est-à-vous qu’incombe la charge de la preuve qu’un tel "plasmoïde" existe à l’état naturel dans notre atmosphère dense ! Wink

Nota : fin des copiés/collés

Cordialement,

Jean
-------------------------------
Ma présentation se trouve ici
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SebastienP
Très bonne participation
Très bonne participation
avatar



Masculin Age : 37
Nombre de messages : 187
Inscription : 18/02/2008
Localisation : allemagne
Emploi : Technicien
Passions : Photo Astronomie
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: les observations multiples à grande distance Joël Mesnard   Sam 04 Juin 2011, 20:41

Bonjour Jean et désolé Antony de poursuivre le hors-sujet.

Il me semble, Jean, que l'origine de ce signal peut être attribué uniquement à trois sources possibles.

1- Humaine
2- Naturelle
3- Extraterrestre

Or je lis dans le diagramme affiché plus haut que la fréquence est de 600,2Hz. Est-ce exact?

Vous connaissez peut-être la méthode utilisée par les archéologues qui se sont intéressés aux mesures utilisées par nos ancêtres. Il leur suffisait de mesurer plusieurs constructions et par recoupement mathématique, de déduire l'unité utilisée (souvent une coudée). L'unité trouvée servait parfois à confirmer l'identité des constructeurs lorsque celle-ci était incertaine.

Dans cette affaire du RH-47, je propose d'utiliser ce même procédé, pour peut-être, identifier l'auteur de la source, puisque que c'est ce qui nous intéresse ici.

Le Hertz est une unité humaine basée sur la seconde, elle même fixée à 1/86400 de la durée du jour jusqu'en 1956.
Ce chiffre est propre à notre civilisation et ne découle pas d'un phénomène naturel précis. Une civilisation ET ne pourrait pas tomber facilement sur la même définition de la seconde, et donc du Hertz.

Enfin, 600 est un nombre issu du système décimal et tombe, dans le cas qui nous intéresse, très rond. Le système décimal n'est qu'un système parmi d'autres qui a certainement été hérité de nos dix doigts. Il ne découle pas de la nature non-humaine. D'autres civilisations ET auront sûrement basé leur système sur une base autre. Il y en a presque autant que de chiffres.

Au vu de ces faits d'ordre "anthropiques", les 600,2Hz captés ce jour-là par l'équipage du RH-47 semblent vraiment proche d'une fréquence humaine.
Jean, connaissez-vous un phénomène qui pourrait amener un signal humain à "suivre" un avion sur 1200km?
N'y en a-t-il donc pas?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean Curnonix
Culture Scientifique
Culture Scientifique
avatar



Masculin Age : 57
Nombre de messages : 1993
Inscription : 31/05/2008
Localisation : France
Emploi : Actif
Passions : Divers
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: les observations multiples à grande distance Joël Mesnard   Dim 05 Juin 2011, 08:30

Bonjour SebastienP, fbzae

Nous ne sommes pas hors sujet puisqu’il y est question de « ghetto » et de « reconnaissance générale – et définitive – de la réalité des ovnis. »

Pour répondre à votre objection :
- peu importe la base du système de numération (base 10 pour notre quotidien, base 2 pour l’informatique, etc., et autre ailleurs que sur Terre dans l’objection formulée)
- peu importe le système d’unités physiques/métrologiques utilisé (SI, Anglo-saxon, etc., et autre ailleurs que sur Terre dans l’objection formulée)
>>> l’ovni était la source de micro-ondes pulsées d’une valeur de 2,995 GHz à 3 GHz avec une largeur d'impulsion de 2,0 microsecondes et une fréquence de répétition d'impulsion de 600 Hz, mesurées avec nos instruments sur Terre, différentes de celles des stations radar au sol (fréquence + largeur d'impulsion + fréquence de répétition d'impulsion), source qui n’était pas au sol, que nous ne savions pas embarquer dans un engin aux déplacements observés (par exemple à 1010Z = 10h10 UTC), excédant la vitesse de Mach 0.83 du RB-47H (par exemple à 1042Z = 10h42 UTC), stoppant même dans le ciel, le RB-47H le dépassant (par exemple à 1050Z = 10h50 UTC), et qui n’existe à notre connaissance pas dans la nature.

Une instrumentation utilisant un système de numération et un système d’unités physiques/métrologiques exotiques, qui lui seraient propres, aurait, à la précision prés des instruments de mesure respectifs, constaté les mêmes rapports de valeurs relatives de chacune des 3 caractéristiques entre celles des micro-ondes émises par l’ovni et celles émises par nos sources de facture humaine, et le constat serait le même.
Et ne pas oublier que nous arrondissons les résultats des mesures.
Quelle est votre taille, quelle est votre masse ? Vous n'irez pas jusqu'au nanomètre, ni au nanogramme!

En l’état actuel de nos connaissances, ce cas d’ovni résiste à toutes les explications d’origine naturelle ainsi qu’artificielle de facture humaine. dzffze

Son dossier, grâce au Freedom of Information Act (FOIA), est des plus documentés de ces 60 dernières années.
Il est nécessaire de l’étudier avec scepticisme (*), sans a priori, ni dans un sens, ni dans l’autre, pour avoir conscience qu’en l’état actuel de nos connaissances l’hypothèse de son origine extraterrestre est à sérieusement prendre en considération, hors querelle et polémique partisanes.
Un résumé en anglais est consultable ici sur le site du NARCAP, National Aviation Reporting Center on Anomalous Phenomena.

A lui seul, cet ovni "résiduel" libère l’ufologie du « ghetto » dans lequel elle s’est laissée enclaver, piéger, par les pseudo-sceptiques adoptant une position négative plutôt qu’agnostique (*) à l’endroit d’« une reconnaissance générale – et définitive – de la réalité des ovnis » qui pour eux serait ... « un mythe moderne » ! (sic)

(*) : Les travers du pseudo-scepticisme sont de plus en plus dénoncés, dont Marcello Truzzi , sceptique ouvert et impartial, sans a priori, l’un des pères de la zététique moderne, avait fort bien pointé la dérive :
Marcello Truzzi a écrit:
« Le scepticisme faisant précisément référence au doute plutôt qu'à la dénégation, l'incrédulité plutôt que la croyance, les critiques adoptant une position négative plutôt qu'agnostique mais continuant à se qualifier de sceptiques sont en fait des pseudo-sceptiques et ont, je pense, acquis un avantage indu en usurpant ce terme. »
Source : Zetetic Scholar, n° 12-13

Cordialement,

Jean
-------------------------------
Ma présentation se trouve ici
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SebastienP
Très bonne participation
Très bonne participation
avatar



Masculin Age : 37
Nombre de messages : 187
Inscription : 18/02/2008
Localisation : allemagne
Emploi : Technicien
Passions : Photo Astronomie
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: les observations multiples à grande distance Joël Mesnard   Dim 05 Juin 2011, 18:24

Bonjour Jean,

je concois bien que les valeurs soient arrondies. Ici elle sont parailleurs bien proches d'un chiffre remarquable, 600, de notre base décimale.

Il est vrai cependant, que même si l'on trouvait que le signal "collait" sur les 3 caractéristiques, l'on n'explique pas la cinétique dans l'espace de ce signal.

On a dans l'explication de Campeche l'erreur de plusieurs degrés concernant la caméra IR qui équipait l'avion gouvernemantal mexicain.
On sait que ces détecteurs de radars comme celui embarqué sur le RH-47 connaissent des inversions à 180° de la direction donnée.
Il faudrait déterminer si des erreurs "intermédiaires" au 180° peuvent survenir.
Une autre erreur à chercher est de savoir si une impulsion de 2microsecondes peut être divisée par deux.

Recherche éminament difficile. Pour Campeche, je n'ai trouvé ces dispersions de mesures angulaires que par la présence d'une vidéo commerciale dans Youtube!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean Curnonix
Culture Scientifique
Culture Scientifique
avatar



Masculin Age : 57
Nombre de messages : 1993
Inscription : 31/05/2008
Localisation : France
Emploi : Actif
Passions : Divers
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: les observations multiples à grande distance Joël Mesnard   Dim 05 Juin 2011, 22:01

Bonsoir SebastienP,

Merci pour votre commentaire.

Avez- vous lu le résumé en anglais du cas RB-47H ?
Il est consultable ici sur le site du NARCAP, National Aviation Reporting Center on Anomalous Phenomena.
Chercher à tirer des plans sur la comète, chacun y allant de son petit coup de crayon, brouillon et spontané, ne sert strictement à rien – sauf à obtenir une comète à la chevelure avec bigoudis – sans au minimum avoir effectué attentivement cette lecture in extenso, du début à la fin du texte.

Concernant le cas de la baie de Campeche, afin de se le remémorer et ne pas faire de confusion(s) ni d’amalgame des 2 cas, lire attentivement et in extenso, ici, en français, "Etude des observations radar et infrarouges de la Force aérienne mexicaine en 2004".

Cordialement,

Jean
-------------------------------
Ma présentation se trouve ici
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SebastienP
Très bonne participation
Très bonne participation
avatar



Masculin Age : 37
Nombre de messages : 187
Inscription : 18/02/2008
Localisation : allemagne
Emploi : Technicien
Passions : Photo Astronomie
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: les observations multiples à grande distance Joël Mesnard   Lun 06 Juin 2011, 22:35

Bonsoir Jean,

Jean Curnonix a écrit:
Avez- vous lu le résumé en anglais du cas RB-47H ?

Je vais le lire, pour éviter l'aspect...

Citation :
brouillon et spontané

Vous indiquez ce cas depuis des années, c'est qu'il mérite le détour Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean Curnonix
Culture Scientifique
Culture Scientifique
avatar



Masculin Age : 57
Nombre de messages : 1993
Inscription : 31/05/2008
Localisation : France
Emploi : Actif
Passions : Divers
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: les observations multiples à grande distance Joël Mesnard   Mar 07 Juin 2011, 13:15

Bonjour SebastienP,

Je pense qu’effectivement il s’agit d’un panorama qui … « mérite le détour » ( Wink ).
À la fin de l’"ADDENDUM", juste avant "STATUS: Unknown", vous lirez :
"See: Brad Sparks, RB-47 RADAR/VISUAL CASE, in: The UFO Encyclopedia, Jerome Clark ed., 1998, pp. 761-790."

Voici, ici, ces 30 pages qui sont absolument à lire pour compléter le dit panorama.

Bonnes lectures !

P.S. : Voici également, ici, et, , quelques documents dont certains déclassifiés, grâce au FOIA.

Cordialement,

Jean
-------------------------------
Ma présentation se trouve ici
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis591
Equipe du forum
Equipe du forum




Masculin Age : 47
Nombre de messages : 550
Inscription : 15/06/2010
Localisation : Nord
Emploi : Juridique
Passions : Plusieurs.
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: les observations multiples à grande distance Joël Mesnard   Mar 07 Juin 2011, 20:59

Bonsoir,

Bon je dois avouer que me compréhension de vos posts se résume (presque!)
à " C’est-à-vous qu’incombe la charge de la preuve " dans le post de jean Curnonix.

Pour revenir sur le sujet, cela me fait penser à "Fatima, un ovnis pas comme les autres?"

Observations multiples à grande échelle, résultat : néant.

Conclusion : il nous faut un nombre récurrent d'observations rapprochées et ce comcommitament dans plusieurs pays "démocratique".

Style les lumières de Phoenix (mais sur une durée plus longue avec répétition du phénomène sur différents continents)

Bonne soirée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Robert04
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 58
Nombre de messages : 1881
Inscription : 16/02/2011
Localisation : PACA
Emploi : +++++
Passions : +++++
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: les observations multiples à grande distance Joël Mesnard   Mar 07 Juin 2011, 21:34

C'est vrai qu'au plus on à d'observations à grande distance,au plus on à de chance de voir....n'importe quoi!! C'est une super idée pour boucler une enquète avant de l'avoir commencé.

Quand au reste...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean Curnonix
Culture Scientifique
Culture Scientifique
avatar



Masculin Age : 57
Nombre de messages : 1993
Inscription : 31/05/2008
Localisation : France
Emploi : Actif
Passions : Divers
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: les observations multiples à grande distance Joël Mesnard   Mar 07 Juin 2011, 22:12

Bonsoir Louis591,

Louis591 a écrit:
Bon je dois avouer que me compréhension de vos posts se résume (presque!) à " C’est-à-vous qu’incombe la charge de la preuve " dans le post de jean Curnonix. hjy-t
Bon certains doivent avouer que leur compréhension de l’anglais se résume (presque !) à " My tailor is rich " dans le dossier du RB47-H Lacy 17. mlkbfr

Louis591 a écrit:
Observations multiples à grande échelle, résultat : néant.
Dans le cas d’ovni du RB47-H Lacy 17, nous avons de multiples observations sur de grandes distances : radars primaires au sol, systèmes ELINT ADF de guerre électronique dans l’avion, et donc triangulations (>>> direction, distance, vitesse … ≠ « néant ») Wink

Cordialement,

Jean
-------------------------------
Ma présentation se trouve ici
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis591
Equipe du forum
Equipe du forum




Masculin Age : 47
Nombre de messages : 550
Inscription : 15/06/2010
Localisation : Nord
Emploi : Juridique
Passions : Plusieurs.
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: les observations multiples à grande distance Joël Mesnard   Mer 08 Juin 2011, 07:10

Bonjour Jean,

je ne parlais non pas de la compréhension de la langue anglaise mais des explications techniques y afférent.

Concernant le "néant" :il matérialise le "résultat" prétendument probatoire de l'hypothèse d'une observation à grande échelle (je doute que dans le cas du RB47-H Lacy 17 vous avez eu 50 000 personnes qui ont pu "observer" des données techniques identiques à celle que vous décrivez).

L'observation "multiple", et, à grande distance et (pour moi) un non sens comme postulat d'une "progression" dans la crédibilisation du phénomène.

L'observation doit être non équivoque, récurrente, et simultanée géographiquement.

Cordialement,
Louis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean Curnonix
Culture Scientifique
Culture Scientifique
avatar



Masculin Age : 57
Nombre de messages : 1993
Inscription : 31/05/2008
Localisation : France
Emploi : Actif
Passions : Divers
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: les observations multiples à grande distance Joël Mesnard   Mer 08 Juin 2011, 10:02

Bonjour Louis591,

Louis59 a écrit:
L'observation doit être non équivoque, récurrente, et simultanée géographiquement.
Voici le type même de l’idée reçue, bien évidemment relayée, colportée par les pseudo-sceptiques. Prenez le Big Bang comme exemple, et appliquez-lui votre affirmation … qui ne colle pas. Et pourtant le Big Bang est au cœur de notre paradigme scientifique.

Joël Mesnard évoque la notion de « ghetto » dans lequel stagne l’ufologie, et souhaite « une reconnaissance générale - et définitive - de la réalité des ovnis ». (voir son texte, tout en haut de cette page, utilisé par Antony s pour la création de ce sujet).

Je réitère que c’est l’ufologie qui s’est laissée enfermer dans ce « ghetto », sautant à pieds joints dans le piège tendu par le "Mouvement Sceptique Contemporain" qui entretient la discussion byzantine sur l’existence ou l’inexistence d’objets effectuant des incursions dans notre écosystème terrestre, dont nous ne savions pas, hier, et ne savons pas, aujourd’hui, reproduire les déplacements qui ne sont à notre connaissance pas d’origine naturelle et se révèlent disposer d’un comportement intelligent.

Le cas d’ovni lors du vol de l’hexaréacteur de reconnaissance électronique Boeing RB-47H Stratojet "Lacy 17" de l'US Air Force, le mercredi matin 17 juillet 1957, à lui seul suffit pour « une reconnaissance générale - et définitive - de la réalité des ovnis. »
Nota : ovni = objet volant non identifié, dont l’origine résiste à toute explication naturelle ou artificielle de facture humaine en l’état actuel de nos connaissances.

Mais il est nécessaire de connaître ce cas, s’y intéresser, lire les documents proposés, prendre connaissance des tentatives réalisées par les "skeptics" pour l’expliquer … et l’anglais s’avère nécessaire, langue universelle des publications actuelles, sans la connaissance de laquelle les murs du « ghetto » se font plus hauts et plus épais.

Cordialement,

Jean
-------------------------------
Ma présentation se trouve ici
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis591
Equipe du forum
Equipe du forum




Masculin Age : 47
Nombre de messages : 550
Inscription : 15/06/2010
Localisation : Nord
Emploi : Juridique
Passions : Plusieurs.
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: les observations multiples à grande distance Joël Mesnard   Mer 08 Juin 2011, 21:10

Bonsoir Jean,

Il ne s'agit pas d'idée reçu mais tout simplement....de bon sens.

"Le cas d’ovni lors du vol de l’hexaréacteur de
reconnaissance électronique Boeing ,..., à lui seul suffit pour « une reconnaissance générale - et définitive - de la réalité des ovnis. »
"

Voila bien un point sur lequel nous ne sommes pas d'accord (je parle de la méthode et de sa valeur probatoire qui sont censées conduire à cette prétendue reconnaissance...).

Il ne suffit pas de présenter - un document - de - 1957 - qui " à lui seul" suffirait pour une reconnaissance générale et définitive.

Pour justifier la guerre en Irak, le Général Colin POWEL avait présenter - un document - devant les Nations Unies (rien que ça !) pour présenter " les preuves " de la menace d'ADM (arme de destruction massive).

http://www.monde-diplomatique.fr/2003/03/RAMONET/9870

je pense que vous connaissez la suite concernant la réalité des "preuves" en question (et du document présenté !)

vous l'aurez compris, il s'agit la d'un raisonnement par analogie.

L'observation doit donc être (pour moi) non équivoque (pitié pas de lumière thaî), récurrente (la périodicité affaiblit les autres hypothèses naturelles ou non du phénomène), et simultanée géographiquement (cela réduit l'hypothèse de l'intervention étatique).

Votre analogie avec le big bang n'est pas appropriée (Ce n'est que mon avis).

Le big bang est un modèle cosmologique, une théorie.

Une observation (multiple ou non) est un fait.

Il y a un gouffre incommensurable entre les deux....(toujours concernant cette idée de reconnaissance générale) notamment dans la valeur probatoire en question.

Nous avons bien la même définition du mot ovni et pour abonder dans votre sens il n'est point besoin de remonter à 1957 pour trouver - un - document "intéressant" pour la reconnaissance en question :

Le rapport COMETA (ça n'a pas pourtant fais avancer le Le Schmilblick ! si?)

Bonne soirée,
Louis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: les observations multiples à grande distance Joël Mesnard   Mer 08 Juin 2011, 21:58

Bonsoir Louis,
Il s'avère que ce cas de 1957, fût étudier en profondeur, je commence à en capter une partie j'ai pas fini mais il est important, peu importe son ancienneté les documents déclassifiés et les enquêtes des différents spécialistes sont importantes..Et celui ci est documenté !!

Le rapport Condon lui même ne l'identifie pas et les détracteurs (interne à la commission) lui ont présentés ce cas comme un cas majeur !!
Les spécialistes radars de l'époque ne l'expliquent pas, hors quasi toute ses caractéristiques sont enregistrées !!

Citation :
Il ne suffit pas de présenter - un document - de - 1957 - qui " à lui seul" suffirait pour une reconnaissance générale et définitive.
Vous l'avez lu ?

Le parallèle avec l'Irak n'est pas logique à mes yeux !!

Citation :
Nous avons bien la même définition du mot ovni et pour abonder dans votre sens il n'est point besoin de remonter à 1957 pour trouver - un - document "intéressant" pour la reconnaissance en question :

Le rapport COMETA (ça n'a pas pourtant fais avancer le Le Schmilblick ! si?)

Je pense qu'il est bon de se pencher sur toutes les années..Mais la reconnaissance des ovnis pour moi est établie, mais en France le phénomène ovni est considéré bien autrement que dans les autres pays...
Trouver un cas pour LA preuve qui expliquerais une infime partie de ces ovnis par l'HET, c'est cela qui est le plus dur, je me rend compte qu'il faut plus que lire, il faut étudier et là cela devient difficile quand on à pas que cela à faire..
Si je gagnais au loto, je ne ferais que cela, étudier ce phénomène !!!

En France l'étude et la soutenance de l'HET véhiculaire est quasi impossible, ou alors s'y l'ont s'engage la dedans ....Faut du courage et de la volonté et remballer sa fierté (c'est le plus dur !), il faudra de la patience et donc du temps, surtout attendre que les vieux qui tiennent les dogmes meurent (je ne sais plus de qui est cette façon de voir !!)...

Mais le phénomène ovni est difficile à appréhender, et cela avant même que mon grand père soit né, il est toujours un enjeu stratégique et serait, s'il se révélait, un changement qui ne serait pas sans conséquences pour l'humain d'où la désinformation qui a tout gangrenées et provoqué une complexité d' où chacun se perds !!!

Bref une reconnaissance , je n'y pense même pas, faut pas rêver !!
Mais bon l'espoir et la naïveté s'accrochent, qu'est ce que l'on peut y faire, faut rester optimiste !!
Quand à trouver la solution pour une reconnaissance cela arrivera peut être !!

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Durrmeyer Christian
Analyste enquêteur
Analyste enquêteur
avatar



Masculin Age : 59
Nombre de messages : 2041
Inscription : 04/10/2008
Localisation : meurthe et moselle(54) france
Emploi : invalide
Passions : lecture, ciné, aprentissage informatique
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: les observations multiples à grande distance Joël Mesnard   Jeu 09 Juin 2011, 02:29

Bonsoir,Louis,si,comme moi vous avez du mal en anglais,lisez donc le pdf du CNEGU de monsieur Gilles Munsch (site sceptique s'il en est,à taper sur google) concernant le cas de Langres (fin sept.75) connu par eux(le cnegu) en 2001 et toujours inexpliqué!
Je pense qu'il vaut le détour,maintenant,concernant une reconnaissance du phénomène,le problème reste,pour ma part,politique.
Dans un premier temps,il faudrait que l'USAF,le gouvernement et la communauté scientifique étasunienne(essentiellement),admettent s'etre trompés et avoir menti pendant bientot 70 ans : impensable!
Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis591
Equipe du forum
Equipe du forum




Masculin Age : 47
Nombre de messages : 550
Inscription : 15/06/2010
Localisation : Nord
Emploi : Juridique
Passions : Plusieurs.
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: les observations multiples à grande distance Joël Mesnard   Jeu 09 Juin 2011, 07:56

Bonjour Christian, Antony,

Vous avez résumé le problème.....et la solution est.....impensable.

Oui j'ai lu le document de 1957 (je lis l'anglais mon propos est juste de dire que je suis plus à l'aise avec le code de procédure civile qu'avec les GHZ).

La reconnaissance est déjà la, il suffit de regarder qui à rédiger le rapport COMETA.

Je me souviens du phrase de son président lors de sa présentation....

"Ceux qui veulent savoir.....peuvent savoir....le reste de la population pouvant de ce fait tout simplement continuer à ignorer le sujet".

Cela ressemble fort à une solution politique.

le fait de vouloir presque à tout prix une reconnaissance publique, médiatisé etc....ressemble fort à une question d'Ego (des Ufologues).....

il me semble qu'en France il y a une institution que l'on appelle la Grande muette (Aux E.U....la communication est reine, le mensonge aussi).

Merci pour vos précisions.
Cordialement,
Louis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean Curnonix
Culture Scientifique
Culture Scientifique
avatar



Masculin Age : 57
Nombre de messages : 1993
Inscription : 31/05/2008
Localisation : France
Emploi : Actif
Passions : Divers
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: les observations multiples à grande distance Joël Mesnard   Ven 10 Juin 2011, 07:41

Bonjour Louis591,

Merci pour vos commentaires, notamment ceux de Mer 08 Juin 2011, 21:10

>>> Concernant la détention d’armes de destruction massive par le régime de Saddam Hussein en Irak, nous avons maintenant, alors que la troisième guerre du Golfe fut déclenchée le 20 mars 2003, le recul pour en avoir fait l’analyse. Lire par exemple http://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_d'Irak , en français.

De même, pour le cas d’ovni lors du vol de l’hexaréacteur de reconnaissance électronique Boeing RB-47H Stratojet "Lacy 17" de l'US Air Force, le mercredi matin 17 juillet 1957, nous avons maintenant le recul pour en avoir fait l’analyse. Lire par exemple ici, en anglais, extrait de l’encyclopédie de Jerome Clark.
(Nota : Il s’agit des pages 761 à 790 du volume 2 : L-Z de The UFO Encyclopedia dont les 2 volumes – n° ISBN 0780800974 – sont disponibles, par exemple, ici.)

J’ai rapidement réalisé une traduction littérale de l’abstract (= le résumé d’introduction de l’article) pour celles et ceux que cela pourrait intéresser :

« Le cas RB-47 est probablement le plus important dans l'histoire, celui que le physicien Edward Condon, directeur du Projet OVNI de l'Université de l'Armée de l'Air du Colorado (plus communément appelé Comité Condon), a personnellement trouvé "embarrassant" et que ses physiciens du projet radar appelaient "le plus dérangeant" (Gillmor, 1969). Un ancien scientifique de Comité Condon a dit qu'il était "le cas le plus étonnant jamais confronté au Projet" (Saunders et Harkins, 1968).
C'est un des cas au top examinés par le physicien spécialiste en physique atmosphérique James E. McDonald de l'Université de l'Arizona et par l'Institut Américain d'Aéronautique et d’Astronautique (AIAA). Ils ont souligné ses caractéristiques uniques : un OVNI simultanément pisté visuellement, par radar, et par radiogoniométrie et analyse de signaux radioélectriques manifestement transmis par l'OVNI. Et c'était incontestablement le cas d'OVNI le plus que jamais impressionnant – jusqu'à présent – pour devoir être d'une façon convaincante démoli par les sceptiques Philip J. Klass et Robert Sheaffer.

De nouvelles découvertes par le chercheur en aérospatial et enquêteur OVNI Brad Spark établissent ce cas comme la première preuve scientifique de l'existence des OVNIs, et cela utilise les toutes premières mesures électroniques calibrées des signaux micro-onde qui ont été émis par l'OVNI et qui sont précisément en corrélation avec les observations visuelles et les traces radar. Les corrélations forment un tissu élaboré d’une cohésion mutuelle qui imbrique de manière cohérente les données de trajectoire du vol avec les mesures de radiogoniométrie et les observations visuelles. La recherche de Sparks est basée sur le fichier complet du Comité Condon (précédemment pensé détruit) et les fichiers complets du Projet Blue Book, de James McDonald, du Comité National d'Enquêtes sur les Phénomènes Aériens et de l'Organisation de Recherche des Phénomènes Aériens, aussi bien que des parties des fichiers de Klass, ainsi que des données scientifiques, techniques et historiques de Boeing, General Electric, American Airlines, du Centre de Données Climatiques Nationales, du Centre de Données Géophysiques Nationales, du Centre d'Analyse de Compatibilité Électromagnétique, du Commandement des Services de Renseignements de la Marine, des Archives de l’Armée de l'Air, du Commandement de la Formation de l’Armée de l'Air, du Commandement de la Défense Aérospatiale (anciennement Commandement de la Défense Aérienne), et d'autres sources.
»

Libre à ceux qui se complaisent dans un « ghetto » … d’y stagner, car le cas du RB47-H, à lui seul, scientifiquement, suffit pour « une reconnaissance générale - et définitive - de la réalité des ovnis. »
Nota : ovni = objet volant non identifié, dont l’origine résiste à toute explication naturelle ou artificielle de facture humaine en l’état actuel de nos connaissances.

Cordialement,

Jean
-------------------------------
Ma présentation se trouve ici
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: les observations multiples à grande distance Joël Mesnard   Ven 10 Juin 2011, 15:06

Merci Jean,
C'est marrant de voir comment ce cas est rejeté comme étant une preuve scientifique de la présence d'ovni (objet volant non identifié, dont l’origine résiste à toute explication naturelle ou artificielle de facture humaine en l’état actuel de nos connaissances.) par certains pseudos sceptiques et ce de façon si facile, que l'on se demande si un réel esprit critique s'applique par ceux qui eux même fustigent les autres d'en manquer !!

Du coup le seul argument est: Les pauvres !! Ils s'accrochent à leur cas fétiches..
Certains disent:
Citation :
Bref, un constat (et le même d'ailleurs qu'à chaque fois) nous ne pouvons rien si la science ramène les rêves à leur juste valeur. La science est impitoyable.

Et bien ce cas a une valeur scientifique et la science ne l'a pas expliquée et ses caractéristiques font que l'on peut, avec un sens critique, se dire qu'il peut être un argument pour "l'HET véhiculaire"...



Revenir en haut Aller en bas
Jean Curnonix
Culture Scientifique
Culture Scientifique
avatar



Masculin Age : 57
Nombre de messages : 1993
Inscription : 31/05/2008
Localisation : France
Emploi : Actif
Passions : Divers
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: les observations multiples à grande distance Joël Mesnard   Ven 10 Juin 2011, 19:10

Bonsoir Antony s,

Que voulez-vous, en Science un seul cas est nécessaire et suffisant … sur lequel des skeptics du calibre de Philip J. Klass se sont cassés les dents (à côté duquel un Éric Maillot ou un Marc Hallet font figure d’enfants de chœur).
On conçoit dès lors que cet ovni ne constitue pas la mascotte des pseudo-sceptiques et, même en les aiguillonnant, soit peu commenté dans leur microcosme francophone !
La Science est effectivement impitoyable, le développement technologique qu’elle engendre la dote d’une instrumentation permettant de distinguer le rêve et les faits … l’HSP n’y peut rien !

En l’état actuel de nos connaissances, dans le « cas fétiche » du RB47-H qui nous intéresse, l’hypothèse d’un « vaisseau ziti » est plus cohérente que celle d’un … faisceau zoziopsychologique ! gbnf n

Cordialement,

Jean
-------------------------------
Ma présentation se trouve ici
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

les observations multiples à grande distance Joël Mesnard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Reportage sur les petites combines de la grande distribution
» Saint Jean-Baptiste-Marie Vianney Curé d'Ars et commentaire du jour "Femme, ta foi est grande"
» «La grande inspiratrice de ce monde, c'est la mort»
» La Grande Armée en quelques chiffres
» BB de 13 mois, joueur le jour et réveils multiples la nuit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis :: Le phénomène Ovni (actualité et débat) :: Actualité ufologique, ovni et vie extraterrestre-