Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis
Bonjour et bienvenue sur le forum "les mystères des ovnis",

Si vous êtes témoin de phénomènes inexpliqués, il est très important de témoigner en cliquant ici. N'hésitez pas à vous inscrire sur le forum en cliquant sur s'enregistrer.

Nous vous proposons de consulter les nombreux articles du site associé au forum. Vous y trouverez de nombreuses informations importantes et sérieuses. http://ovnis-ufo.org

Cordialement


Un site consacré à l'étude sérieuse des ovnis et de leur histoire - informations riches et pertinentes sur le phénomène des ovnis.
 
Ovni Accueil site PortailPublicationsFAQRechercherMembresS'enregistrerGroupesConnexionTémoignage ovniAccueil
Depuis 10 ans, le forum n'a cessé de grandir grâce à vous, en faisant aujourd'hui la première plateforme francophone par sa fréquentation.

Partagez | .
 

 Les implications d'un éventuel contact avec des Extraterrestres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16  Suivant
AuteurMessage
FJ15
Très bonne participation
Très bonne participation
avatar



Masculin Age : 56
Nombre de messages : 181
Inscription : 22/04/2014
Localisation : CANTAL
Emploi : ...
Passions : Sciences, nature, musique, randonnée...
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Les implications d'un éventuel contact avec des Extraterrestres   Ven 12 Sep 2014, 17:46

La matérialité du phénomène est une chose et son interprétation en est une autre !

Justement, le rapport COMETA s'interroge et privilégie l'hypothèse d'une manifestation d' intelligence E.T.


De très nombreux éléments montrent que c'est l'hypothèse la plus probable. Aucune certitude cependant.
C'est déjà pas mal ! Ce rapport, quel pas en avant ! même si cela ne nous fait pas avancer beaucoup . Un peu quand même!

Notre histoire et nos avancées scientifiques, notre évolution sont peut-être guidés , ceci sous-entendrait-il l'impossibilité d'un éventuel contact  ? 
Il y a alors certainement de nombreuses choses qu'il ne nous vaut mieux pas savoir ?

Cordialement,

fbqdfd
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cosmos
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 75
Nombre de messages : 1563
Inscription : 04/04/2007
Localisation : Sud/Ouest
Emploi : Techno aero/Science
Passions : Histoire Antique/ufologie de base
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Les implications d'un éventuel contact avec des Extraterrestres   Ven 12 Sep 2014, 19:23

fleur 


Bonsoir FJ15!




Tu as écrit:

"Il y a alors certainement de nombreuses choses
qu'il ne nous vaut mieux pas savoir ?"

C'est parfaitement exact! hreh


"L'humanoïde terrestre" est l'objet de disputes scientifiques
permanentes entre les dits créationnistes, les partisans de Darwin
et ceux, soutenant l'impact de visiteurs antiques...

Certains textes antiques sont mêmes très percutants.
Ils ne faut surtout pas les lire.... ^ùù^ù

Shocked Shocked Shocked

C'est alors, une toute autre histoire de l'homme! oui 

.....

Cordialement! fbzae

A+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M51M51
Equipe du forum
Equipe du forum
avatar



Masculin Age : 40
Nombre de messages : 249
Inscription : 11/11/2007
Localisation : Paris
Emploi : Divers
Passions : Astronomie
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Les implications d'un éventuel contact avec des Extraterrestres   Ven 12 Sep 2014, 23:24

Comment peut-on faire changer les mentalités et introduire une révolution copernicienne à la puissance 10 dans la tête des jeunes générations ? Comment  faire prendre conscience de l’altérité et de la complexité de notre univers ?
Si le nexialisme semble être un des outils de base et la voie royale, il est cependant difficile à acquérir et demande des efforts conséquents pour les personnes qui souhaitent développer cette démarche.
Dans l’apprentissage et l’acquisition de connaissances, l’aspect ludique est un vecteur important. Quoi de mieux que d’apprendre en s’amusant et finalement d’injecter dans les jeunes générations les ferments d’une révolution conceptuelle que leurs parents sont bien incapables d’imaginer tant ils sont noyés, empêtrés dans une foultitude de pensées formatées  qui empêchent l’émergence de nouvelles conceptions de la réalité. L’exemple le plus frappant de cette sclérose (on pourrait même parler de pathologie à ce stade) nous est fourni par nos sceptiques dogmatiques qui tournant en rond avec leurs certitudes s’enfoncent dans une ânerie abyssale  en marmonnant leurs formules magiques et autres incantations [1] (dont la répétition via une méthode Coué interminable auto justifierait leur pertinence dans une boucle vicieuse de crétinisation !) comme s’il fallait exorciser une réalité qui est en train de littéralement les percuter !
Fort heureusement, il est des moyens de tourner et d’émerger en jouant, une façon de spiraler:
http://setijam.seti.org
Vous pouvez vous inscrire.

 
[1]
« Jusqu’ à preuve du contraire et bla bla bla »,
« c’est à celui qui affirme l’existence de quelque chose d’en apporter la preuve et bla, bla, bla »,
« une affirmation extraordinaire requiert une preuve extraordinaire  et bla, bla, bla»,
« les observations apparemment sans réponse peuvent le rester simplement en raison d’une enquête mal effectuée et bla, bla, »
« Les témoignages constituent des faisceaux d'indices, les photos ou vidéos aussi, mais ce ne sont pas des preuves .et bla, bla, bla »
 
NB
Cher FJ15, vous dites :
Citation :
Je disais aussi qu'il faut relire mes précédent post et qu'il serait souhaitable que les débats soient concentrés sur leurs sujets propres et ne partent pas en blablas inutiles et autres verbiages fatiguant.
J’avoue ne pas bien comprendre ce point en particulier. Merci d’expliciter. Je me suis permise justement de revoir vos posts précédents et c’est vrai que je comprends votre point de vue … devons nous donc prendre ceci pour une auto critique?
Citation :
Lumières au-dessus de Phoenix (1997)    
Mar 13 Mai 2014, 19:50
Leslie Kean : il faudra lui conseiller de changer de traducteur ...
que penser de cette video, hoax, ou source correcte ?    
Lun 28 Juil 2014, 20:20
L’antiaméricanisme relève plus de la psychanalyse que d'autre chose...
Pourquoi les Ovni s'interessent-ils au Nucléaire?    
Ven 20 Juin 2014, 08:07
Le nucléaire bien maitrisé est encore sans équivalent. Il est important de ne pas diminuer le parc nucléaire , en tout cas pour l'instant.
 
Cher Cosmos :
Citation :
Elaborer des hypothèses sur le phénomène ovni de plus en plus farfelues est, soit une volonté de se démarquer des autres par originalité, soit une volonté de ridiculiser ce sujet. Il serait donc bien plus profitable de s’efforcer à faire preuve d'un esprit cohérent de recherche et de culture scientifique afin d’essayer d’élaborer une étude constructive des mesures physiques enregistrées. Ceci afin d’essayer de comprendre l’origine du dit phénomène.
Sur quels critères vous basez-vous pour considérez qu’une hypothèse est farfelue ? Je vous renvoie à la citation d’Arthur Clarke que je laisse en anglais pour éviter une mauvaise traduction
« Any sufficiently advanced technology is indistinguishable from magic ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M51M51
Equipe du forum
Equipe du forum
avatar



Masculin Age : 40
Nombre de messages : 249
Inscription : 11/11/2007
Localisation : Paris
Emploi : Divers
Passions : Astronomie
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Les implications d'un éventuel contact avec des Extraterrestres   Jeu 25 Sep 2014, 22:34

La forme humaine comme fonctionnalité.
 
Disons que la notion d’aliens dont les corps évoluant de façon indépendante présentent une silhouette plus ou moins humaine est en quelque sorte tout à fait improbable. Il est possible cependant que la symétrie bilatérale soit une constante parmi les formes de  vie intelligentes, disent les experts. Ceci a trait au fait que nos cotés gauche et droit sont plus ou moins les mêmes, avec un œil, une oreille, un bras et une jambe de chaque coté.
La symétrie bilatérale est apparue de façon indépendante plusieurs fois dans l’évolution de nombreux organismes terrestres, dit Bullock. Aussi la symétrie bilatérale peut être une caractéristique commune de la vie intelligente, quelque soit le plan corporel spécifique. Et une fois que vous avez la symétrie bilatérale, vous êtes conduit à vous orienter vaguement dans le plan corporel humanoïde, argumente Bjorn Ostman de l’université de l’état du Michigan. La symétrie signifie que vous avez un nombre pair de membres.
Même sur Terre il y a de nombreux animaux qui ont plus de deux paires de membres, concède Ostman. Mais je pense que la raison pour laquelle nous avons de très nombreux animaux qui ont quatre membres est que c’est très avantageux. Cela semble être mécaniquement une très bonne solution pour traverser des paysages accidentés.
 
Et lorsque vous avez beaucoup de quadrupèdes sur la terre, un de ces quadrupèdes peut commencer à utiliser ses membres pour manipuler des outils. Si vous pouvez libérer deux membres pour manipuler des outils, alors il devient très pratique de développer une grande intelligente, note Ostman.
 
Aussi en faisant l’hypothèse qu’un alien intelligent soit symétrique et ait quelques uns de ses membres dédiés à l’utilisation d’outils, alors il pourrait finir par devenir bipède dit Ostman. Et les organes sensoriels, comme les yeux, devront permettre une vue panoramique et pas trop éloignée des membres utilisant les outils. Ce qui veut dire que vous terminez avec quelque chose comme une tête, car le système nerveux sera proche des organes sensoriels pour une efficacité maximum.
 
Donc, ces deux facteurs- la symétrie et l’utilisation des outils-peuvent les conduire à quelque chose d’au moins vaguement similaire à la forme humaine selon Ostman.
 
Si nous devons éventuellement trouver une autre forme de vie intelligente dans l’univers, elle devrait être humanoïde, je pense, Ostman conclut. Je trouve cela une probabilité importante. Mais en même temps, admet-il, je suis dans la minorité et la plus part des autres scientifiques pensent comme Gould que la forme de vie humanoïde est improbable ailleurs.
 
Mais Gould semble avoir oublié un point extrêmement important : La fonctionnalité et la convergence biologique par le gradient descent spirituel !
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis591
Equipe du forum
Equipe du forum




Masculin Age : 48
Nombre de messages : 552
Inscription : 15/06/2010
Localisation : Nord
Emploi : Juridique
Passions : Plusieurs.
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Les implications d'un éventuel contact avec des Extraterrestres   Ven 26 Sep 2014, 09:24

Il n'est pas dit que la "pente la plus raide" (le gradient) conduise inévitablement à la bipédie ou l humanoïde....

Car le système de valeur qui affecte le gradient tel qu'il est représenté Ostman est la Terre...une unique référence...gravité.....O2.....eau....carbone..etc..qui constitue en premier lieu le gradient (la pente) vers la quelle l'évolution va naturellement s'orienter (s'écouler)....pour conduire l'intelligence vers la bipédie..ou la forme humanoïde.

Le second référentiel qui affecte pollue le gradient, tel qu'Ostman l'envisage pour le développement d'une intelligente ET, c'est la nature physique de l'homme et la conception qu'il a de lui même.

C'est encore une référence unique...et très anthropomorphique de considérer que l'intelligence (tel que définie dans son sens commun sur terre) soit naturellement issue d'un gradient universelle...représentatif de ce que nous sommes....bipéde, symétrique et (sois-disant) intelligent !

(Remarquez.....l'homme progresse, car il a déplacé la terre du centre de l'univers vers sa périphérie et il semble admettre dorénavant l'hypothèse qu'il ne soit pas le seul être pensant et le plus développé dans l'univers.)


Le troisième obstacle qui résulte de l'hypothèse d'Ostman est la singularité.....(que vous avez M51 déjà évoquée dans un autre post....).

Cette singularité conduit l'homme à créer des outils de plus en plus performant.

Le gradient de cette singularité  (la pente naturelle vers laquelle s'oriente son développement) est l'augmentation de la complexité, de la rapidité, de l'efficacité de ces outils....dont le graal est l'émergence d'une conscience (Principes des systèmes intelligents, Paris : Masson 1990).

C'est l'IA (intelligence artificielle).

Cette singularité  (IA) produira donc un Alien (au sens de non-humain) dont le gradient n'a pas conduit à la bipédie, la symétrie...etc.

L'approche du gradient descent spirituel....me semble (ce n'est que mon avis) encore plus hasardeuse.....

Il conviendrait déjà de définir "spirituel".

L'image que vous avez posté....laisse croire que la spiritualité tel que vous l'envisagez résulte d'un système de croyance vers une entité supérieure...., qui serait en quelque sorte, une autre composante de cette pente ( le gradient) en tant que constante universelle.

Pourquoi, ou sur quelle raisonnement  (le gradient spirituel)  considérer que ce soit le cas en dehors de la terre? et quel lien avec l'humanoïde.

La symétrie me semble plus prometteuse (sur la simple constatation du seul système de référence que nous connaissons.....les espèces qui vivent sur terre).

Cordialement,
Louis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hocine
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle




Masculin Age : 73
Nombre de messages : 1176
Inscription : 18/06/2007
Localisation : Afrique du Nord
Emploi : retraité
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Les implications d'un éventuel contact avec des Extraterrestres   Jeu 02 Oct 2014, 17:54

Je pense que  les occupants de ces ovnis, ils ne savent c’est quoi un contact, sans doute ce n’est pas leur affaire, ils ne l’ont pas fait (le contact) depuis que leur présence à été connu vers la fin des années  40, vont-ils le faire plus de 60 ans après ?


Le contact, le dialogue avec une autre civilisation, le rapprochement entre deux civilisations de deux mondes différents, ces E.T. ne les comprennent pas, ou bien ils les trouvent que ce n’est pas nécessaire, ils trouvent que nous leurs sommes différents ou inférieur et chacun reste ou il est à sa place et que le contact ne nous avancera  à rien.


Ces êtres d’une autre civilisation extraterrestre  ne devraient ils pas faire le premier pas pour le contact on arrivant chez la terre de l’autre ? S’ils trouvent que nous leurs sommes infréquentables et que nous sommes des vat en guerre, et que nous ne méritons pas un contact, alors pourquoi rester là à nous survoler  et de ne pas qu’ils prennent  leurs affaires  et de quitter la planète Terre et ses habitants peu recommandables ? 


Ils prennent leurs distances des populations terriennes mais  ils ont trouvé si bon de survoler leur  espace terrien qu’ils ne peuvent plus le quitter depuis de longues années.


Peut être dans 60 ans encore on parlera aussi d’un éventuel contact avec ces E.T. avec leurs ovnis.



 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
martin
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle




Masculin Age : 65
Nombre de messages : 1891
Inscription : 30/07/2008
Localisation : aigrefeuille
Emploi : educateur sportif retraité
Passions : sport
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Les implications d'un éventuel contact avec des Extraterrestres   Sam 11 Oct 2014, 10:24

Des contacts ont eu lieu dans le passé, certains textes anciens le prouve mais, il n'y a rien de pire que de ne pas vouloir lire entre les lignes.  fgdqhm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Massa
Participation appréciable
Participation appréciable




Masculin Age : 29
Nombre de messages : 23
Inscription : 10/10/2011
Localisation : Suisse
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Les implications d'un éventuel contact avec des Extraterrestres   Sam 11 Oct 2014, 13:49

@martin a écrit:
Des contacts ont eu lieu dans le passé, certains textes anciens le prouve mais, il n'y a rien de pire que de ne pas vouloir lire entre les lignes. 

Quels textes?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
martin
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle




Masculin Age : 65
Nombre de messages : 1891
Inscription : 30/07/2008
Localisation : aigrefeuille
Emploi : educateur sportif retraité
Passions : sport
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Les implications d'un éventuel contact avec des Extraterrestres   Sam 11 Oct 2014, 17:11

La théorie des anciens astronautes est riche de ces événements même si certaines de ces théories peuvent prêter a confusion.

Les lectures religieuses comme les textes biblique et encore les textes  Sumérien, de la Chine antique a l'Amérique du Sud des écritures ont été l'œuvre d'événements qui laissent a penser que des êtres doués d'une intelligence supérieure ont œuvrés sur cette terre. fhd
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cosmos
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 75
Nombre de messages : 1563
Inscription : 04/04/2007
Localisation : Sud/Ouest
Emploi : Techno aero/Science
Passions : Histoire Antique/ufologie de base
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Les implications d'un éventuel contact avec des Extraterrestres   Lun 13 Oct 2014, 22:04

@Massa a écrit:
@martin a écrit:
Des contacts ont eu lieu dans le passé, certains textes anciens le prouve mais, il n'y a rien de pire que de ne pas vouloir lire entre les lignes. 

Quels textes?



fleur


Bonsoir Massa!


Martin a parfaitement raison!

Il faut oser chercher! ,bn,vb

Il y a des textes traduits des plaquettes en cunéiforme de Sumer.
La première écriture!

Lors de leurs traductions, les scientifiques assyriologues,
 ne pouvaient les comprendre et de ce fait,
classèrent en "mythes" ces traductions.

En 2014, nous pouvons les relire en comprenant ces fameux mythes.
De plus, nous ne pouvons que constater les emprunts fait par la Bible
pour les intégrer...

Mais cela demande de la patience et du courage!

A consulter:


http://fr.wikipedia.org/wiki/Mah%C3%A2bh%C3%A2rata
 
http://www.neotrouve.com/?p=936
 

 

 


.............................

Cordialement!

A+

.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Massa
Participation appréciable
Participation appréciable




Masculin Age : 29
Nombre de messages : 23
Inscription : 10/10/2011
Localisation : Suisse
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Les implications d'un éventuel contact avec des Extraterrestres   Mar 14 Oct 2014, 12:09

@Cosmos a écrit:
@Massa a écrit:
@martin a écrit:
Des contacts ont eu lieu dans le passé, certains textes anciens le prouve mais, il n'y a rien de pire que de ne pas vouloir lire entre les lignes. 

Quels textes?



fleur


Bonsoir Massa!


Martin a parfaitement raison!

Il faut oser chercher! ,bn,vb

Il y a des textes traduits des plaquettes en cunéiforme de Sumer.
La première écriture!

Lors de leurs traductions, les scientifiques assyriologues,
 ne pouvaient les comprendre et de ce fait,
classèrent en "mythes" ces traductions.

En 2014, nous pouvons les relire en comprenant ces fameux mythes.
De plus, nous ne pouvons que constater les emprunts fait par la Bible
pour les intégrer...

Mais cela demande de la patience et du courage!

A consulter:


http://fr.wikipedia.org/wiki/Mah%C3%A2bh%C3%A2rata
 
http://www.neotrouve.com/?p=936
 

 

 


.............................

Cordialement!

A+

.
Merci pour votre réponse  Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
martin
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle




Masculin Age : 65
Nombre de messages : 1891
Inscription : 30/07/2008
Localisation : aigrefeuille
Emploi : educateur sportif retraité
Passions : sport
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Les implications d'un éventuel contact avec des Extraterrestres   Mar 14 Oct 2014, 17:38

Bonne lecture Massa fbzae
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Massa
Participation appréciable
Participation appréciable




Masculin Age : 29
Nombre de messages : 23
Inscription : 10/10/2011
Localisation : Suisse
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Les implications d'un éventuel contact avec des Extraterrestres   Mar 14 Oct 2014, 17:42

@martin a écrit:
Bonne lecture Massa fbzae
Merci ^^ je vous ferais un petit retour une fois que j'aurais finis de lire ça
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M51M51
Equipe du forum
Equipe du forum
avatar



Masculin Age : 40
Nombre de messages : 249
Inscription : 11/11/2007
Localisation : Paris
Emploi : Divers
Passions : Astronomie
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Les implications d'un éventuel contact avec des Extraterrestres   Lun 29 Déc 2014, 21:50


Parce que nous sommes en période des fêtes et que c’est gratuit, voilà une série d’articles des plus passionnants écrits par des spécialistes du domaine et trouvés sur le site de la NASA, articles recueillis par Douglas A.Vakoch. Il n’en est pas à son coup d’essai, il est aussi l’auteur de l’excellent « Communication with Extraterrestrial Intelligence »- CETI. Interdisciplinarité quand tu nous tiens… Quand on compare aux productions de nos experts rationalistes en foutreries…il n’y a pas photo et l’on comprend que si certains tournent en rond ou font du surplace avec l’HSP/TRC, d’autres avancent à grandes enjambées mais il est vrai que ce n’est pas le même niveau.
Pour les non familiers avec la langue de Shakespeare, j’essayerai, si le temps me le permet, de faire un résumé des articles les plus intéressants.
http://www.nasa.gov/connect/ebooks/archaeology_anthropology_and_interstellar_communication.html#.VKGIZ51lBrA
   
 Bonne lecture pour les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Galactus
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 39
Nombre de messages : 366
Inscription : 19/10/2014
Localisation : Charente
Emploi : -
Passions : -
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Les implications d'un éventuel contact avec des Extraterrestres   Mar 30 Déc 2014, 09:51

@Cosmos a écrit:




fleur


Bonsoir Massa!


Martin a parfaitement raison!

Il faut oser chercher! ,bn,vb

Il y a des textes traduits des plaquettes en cunéiforme de Sumer.
La première écriture!

Lors de leurs traductions, les scientifiques assyriologues,
 ne pouvaient les comprendre et de ce fait,
classèrent en "mythes" ces traductions.

En 2014, nous pouvons les relire en comprenant ces fameux mythes.
De plus, nous ne pouvons que constater les emprunts fait par la Bible
pour les intégrer...

Mais cela demande de la patience et du courage!

A consulter:


http://fr.wikipedia.org/wiki/Mah%C3%A2bh%C3%A2rata
 
http://www.neotrouve.com/?p=936

Fascinant en effet. Ça recoupe d'autres informations que j'ai pu consulter, si ce n'est qu'elles situaient l'apparition de l'homme "moderne" à - 200 000 et non - 300 000 ans.

Le problème avec ces théories, c'est qu'en contredisant les religions on a les religieux sur le dos, et en contredisant la théorie de l'évolution on a les scientifiques sur le dos...
Or il semble que tout le monde ait raison et que tout le monde ait tort, quelque part...

Le point faible des religions est d'avoir déformé des textes très anciens, datant de ce qui fut sans doute la première civilisation (les Sumériens) et qui, visiblement, étaient informés sur leur origine et celle de la Terre. Or j'ai toujours pensé que pour avoir l'info la plus fiable il fallait remonter à la source.

Le point faible de la théorie de l'évolution tient dans son incapacité à faire le lien entre l'"homme moderne", le sapiens, avec ses ancêtres, comme si on était passé brutalement de l'état animal à la civilisation par magie.

La théorie des "dieux" multiples, venus du ciel, est en effet omniprésente dans les cultures très anciennes. Les religions monothéistes ont dilué tout ça dans des rituels sophistiqués et dans des symbolismes qui nous empêchent d'étudier sereinement nos origines.

Le sujet nécessite un esprit ouvert, éloigné des manipulations sectaires et du prosélytisme des créationnistes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M51M51
Equipe du forum
Equipe du forum
avatar



Masculin Age : 40
Nombre de messages : 249
Inscription : 11/11/2007
Localisation : Paris
Emploi : Divers
Passions : Astronomie
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Les implications d'un éventuel contact avec des Extraterrestres   Sam 10 Jan 2015, 08:29


 
J’évoquais il y a encore peu la problématique de la vie dans l’univers et les mécanismes maintenant bien connus des tenants de la Terre rare et de l’unicité de l’homme dans le cosmos qui n’hésitaient pas à faire feu de tout bois pour maintenir une position que je qualifierai d’obscurantiste et qui aurait certainement interpelée un génie comme Giordano Bruno.
Maintenant que la problématique de l’existence des planètes a été évacuée et que l’on en trouve à la pelle, les voilà qui se réfugient derrière la complexité du vivant (le fameux mythe du hasard qui ne pourrait pas se reproduire deux fois ou dont les probabilités sont  infimes et qui est de toute façon contrebalancé par la question de la finitude de l’univers) ou le catastrophisme en négligeant au passage la formidable plasticité de la vie et sa capacité d’adaptation.
Point besoin d’aller chercher très loin, nos savants anthropomorphes Tsi Piran et Raul Jimenez nous expliquent doctement dans une série de publications récentes
http://arxiv.org/abs/1409.2506
On the role of GRBs on life extinction in the Universe[0]
http://physics.aps.org/articles/v7/124
Focus: Gamma-Ray Bursts Determine Potential Locations for Life
que les GRBs( pour  Gamma Ray Burst)[1] seraient les fossoyeurs du cosmos  et de nous pondre des statistiques  là dessus. Il y aurait de grande chance qu’au moins un événement de ce type ait eu lieu assez proche de la Terre durant ses 5 milliards d’années d’existence, qu’il y a  60 %  de chance qu’un tel phénomène létal se soit produit dans le dernier milliard d’années produisant une extinction de masse, 50%  dans les 500 derniers millions d’années,  que la probabilité de tels évènements est plus élevée lorsque l’on est proche du centre galactique , etc  et que les endroits les plus surs sont ceux qui sont à la périphérie, à plus de 10 kilo parsecs du centre galactique. Ceux-ci bénéficient d’une faible densité stellaire.  La vie se développerait en périphérie de la galaxie, au passage cela tombe bien puisque l’on a trouvé récemment des étoiles entre les galaxies…
Nos deux scientifiques poussent le raisonnement aux autres planètes et considèrent que cela pourrait expliquer le paradoxe de Fermi.
Ils ne le disent bien entendu pas comme cela, mais l’on comprend à les entendre que la vie n’existerait donc que dans environ 10 % des galaxies (et encore de façon embryonnaire) et que nous serions en quelques sortes les « dieux » du cosmos jusqu’au prochain « jugement de dernier », le prochain GRB…
Etonnant que nos pseudosceptiques, abrutis par le tiers exclus n’aient pas encore sorti un tel argument pour ridiculiser « les soucoupistes » et insister sur leur théorie réponse à tout, cette énorme foutrerie d’HSP/TRC.
Et si finalement les flashes gamma n’étaient pas tant les fossoyeurs de la vie que les révélateurs de nos nombreux visiteurs ? Car il y  a flashes gamma et flashes gamma et se pourrait-il que certains soient les marqueurs d’un quelconque système de propulsion avancé ? Toujours est-il que l’on met en place en toute discrétion car le sujet est peu médiatisé les outils pour comprendre et surveiller…
http://smsc.cnes.fr/TARANIS/Fr/
J’ai d’ailleurs été fort surprise que le CAIPAN récent n’ait pas fait référence à un sujet sur les hautes énergies, une absence de marque…
 
[0]
Lire aussi l’article de Seth Shostak :
http://www.huffingtonpost.com/seth-shostak/no-mans-land-in-the-cosmo_b_6445738.html
 
[1]
   
Un gamma ray burst ou flash gamma correspond à une émission intense de rayonnements gamma les plus durs par une étoile en train de mourir (supernova). Un flash gamma peut libérer autant d’énergie en quelques secondes que ce que le soleil produit en toute une vie. La plus part de évènements considérés correspondent à  ceux de longue durée qui se produisent pour un type de supernova bien spécifique qui est accompagnée d’une paire de jets de matière et de radiation très puissants. Si la Terre est suffisamment proche et bien alignée, les chercheurs estiment que le rayonnement gamma pourrait ioniser la haute atmosphère, détruire la couche d’ozone pendant quelques mois et ainsi pratiquement éradiquer la vie de la surface de la Terre. Certains scientifiques ont même imaginé qu’un tel événement ait déjà pu se produire sur Terre et notamment l’extinction de la période ordovicienne pourrait être le résultat d’un flash gamma. A noter que ce type de flash gamma est plus fréquent pour des étoiles possédant une faible métallicité (les premières étoiles créées à partir de l’hydrogène primordial) que les étoiles des générations suivantes (encore que les scientifiques restent prudents..) ce qui conduit à une fréquence de flashes gamma plus importante dans le passé qu’aujourd’hui qui conduirait à ce que la vie comme elle existe sur Terre n’eut pas été possible dans la jeunesse de l’univers pour des décalages vers le rouge, Z, supérieur à 0,5. Les formes de vie embryonnaires seraient quant à elles plus résistantes aux radiations (cf par exemple Deinococcus radiodurans). L’idée tout de même intéressante du papier concerne plutôt à mon avis cette possibilité de synchronisation cosmique qui donnerait le top départ vers la complexité et son sous-produit,  la conscience…mais n’est-ce pas encore une vue bien trop anthropomorphique…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hocine
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle




Masculin Age : 73
Nombre de messages : 1176
Inscription : 18/06/2007
Localisation : Afrique du Nord
Emploi : retraité
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Les implications d'un éventuel contact avec des Extraterrestres   Jeu 15 Jan 2015, 13:49

Tant que cette affaire ovni ne touche pas à nos habitudes de notre vie terrienne, elle restera du domaine de l’incertitude, elle restera aussi une énigme non résolu, elle ne fait pas bouger les choses et comme je l’ai déjà dit dans un post sur ces apparitions de ces ovnis dans le ciel  ce n’est pas suffisant pour « déranger » la population d’une présence étrangère à la terre.

Une reconnaissance officielle d’extraterrestres sur terre ne viendra que d’une déclaration de nos dirigeants.

Que se passe-t-il si nos « officiels » nous déclarent un jour que des extraterrestres sont là sur terre ? Est ce que nous acceptons cela sans le moindre souci ? Sans la moindre crainte d’un lendemain  inconnu avec cette présence extraterrestre déclarée sur terre ? Ça sera un grand coup de cloche pour toute la population terrestre d’une présence extraterrestre déclarée par nos dirigeants terriens.

Si cela serait officiel que les extraterrestres posèrent pieds officiellement sur terre, je crois qu’avant toute déclaration à la population, les dirigeants des pays concernés convoquerons en urgence les dirigeants du conseil de sécurité je voulais dire les cinq principaux puissances terrestres pour les mettre au courant de cette affaire d’extraterrestres et surement  là on ne pourra plus garder  ou cacher cela à la population mondiale , ça sera une déclaration commune lancer à la population sur cette présence étrangère à la terre .

Oui, cette affaire est très sérieuse, ça ne sera pas facile pour un seul pays de déclarer  au monde une présence étrangère à la terre , il y va de la vie terrienne , de la sécurité de la population terrienne et si ces pays reconnaissent officiellement cette présence qui nous est étrangère sur terre , c’est qu’ils sont poussés à faire une déclaration à la population mondiale ,ce que les choses ne sont plus comme avant , on ne peut plus cacher cette affaire d’E.T. au monde , elle déborde et elle ne pourrait plus être contenu dans le secret , elle n’est plus sous contrôle , et là ça ne devra  être qu’un changement  de relation  après un ancien arrangement  entre ces puissances et ces Aliens , une déclaration de ces pays sur une présence E.T. c’est chercher par là à se laver les mains de cette affaire ,la situation elle ne devrait être  plus sous contrôle .

Une déclaration officielle d’une présence d’E.T. sur terre c’est que les choses ne sont plus comme avant s’il est venu le jour de déclarer cela à la population mondiale , ça entrainera aussi qu’on ne sera plus comme avant avec une autre civilisation E.T. qui elle est là et qui elle finira à imposer  sa durée  sur terre , nous  serons en alerte  de ce qui va se passer après ,  une reconnaissance de ces E.T. à nos portes  ,et qu’ils seront là à visage découvert , nous aurions l’impression  que nous avons là une forte présence , une forte intelligence et que nous ne pourrions pas exiger d’elle ni la forcer de quitter la terre et ça finira  tôt ou tard par une occupation de la terre par ces E.T. l’histoire nous a montrée que la présence d’une forte puissance sur le sol d’une autre  population d’une faible puissance ça se terminera  toujours par une colonisation et par une lutte de libération avec tous ces malheurs de punition pour ce peuple colonisé .

Je voulais dire par là que cette affaire ovni elle aurait être dus tirée au clair tout au début  du commencement de leur apparition vers la fin des années 40, on aurait graduellement mis la population au courant de cette présence étrangère  à la terre, on a perdu trop  de temps et perdu aussi la confiance de croire simplement à une déclaration  « innocente » de nos dirigeants d’une présence d’E.T.  sur terre si ce n’est qu’ils  feront  une reconnaissance de ces E.T. que sous une éventuelle contrainte forcée par les E.T. qui ont peut être passé à une phase hors contrôle des dirigeants de la terre.

Aucune cohabitation ne peut exister entre deux civilisations différentes dans la vie , la nature a bien fait les choses , elle a mis une distance à des années lumières entre des civilisations que rien ne pourra les faire approcher si ce n’est un rapprochement ou l’une de ces civilisations utilisera des forts moyens pour y aller chez une autre planète habitée et elle cherchera là à englober l’autre , le problème c’est la différence , c’est contre nature d’y aller perturber une autre civilisation à des années lumières de là , nous n’avons que faire qu’ils viennent  à nous d’une autre planète pour chambouler nos vies sur terre , nous n’avons que faire de leur avance , de leur technologie , nous ne pouvons pas sauter à une très grande vitesse vers un futur qui n’est pas le notre et c’est pour cela qu’une présence extraterrestre éventuelle à la terre c’est un corps étranger  qui essayera de se greffer à la Terre .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
O.E.149
Passionné
Passionné
avatar



Masculin Age : 52
Nombre de messages : 135
Inscription : 15/01/2014
Localisation : CENTRE
Emploi : PUBLIC
Passions : ART, SCIENCES, ESPACE
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Les implications d'un éventuel contact avec des Extraterrestres   Mer 11 Fév 2015, 22:10

Un nouvel article ici, à l'occasion d'une table ronde (conférence scientifique) organisée en Californie le 13 février par le SETI, évoquant les arguments "pour" et "contre" l'envoi de messages aux extraterrestres

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1322626-envoyer-un-message-aux-extraterrestres-est-ce-vraiment-une-bonne-idee-pas-si-sur.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis591
Equipe du forum
Equipe du forum




Masculin Age : 48
Nombre de messages : 552
Inscription : 15/06/2010
Localisation : Nord
Emploi : Juridique
Passions : Plusieurs.
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Les implications d'un éventuel contact avec des Extraterrestres   Jeu 12 Fév 2015, 08:45

Merci M51,

Mais....TARANIS étudie " les couplages magnétosphères - ionosphère -atmosphère "...(pour faire simple....les orages)...quel est le lien que avec un outil pour " comprendre et surveiller " les GRB qui viennent eux de l'espace ? 

On parle dècidement beaucoup du paradoxe de Fermi...en ce moment...

Cordialement,
Louis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M51M51
Equipe du forum
Equipe du forum
avatar



Masculin Age : 40
Nombre de messages : 249
Inscription : 11/11/2007
Localisation : Paris
Emploi : Divers
Passions : Astronomie
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Les implications d'un éventuel contact avec des Extraterrestres   Dim 15 Fév 2015, 22:58

Citation :
Mais....TARANIS étudie " les couplages magnétosphères - ionosphère -atmosphère "...(pour faire simple....les orages)...quel est le lien que avec un outil pour " comprendre et surveiller " les GRB qui viennent eux de l'espace ? 
 
Bonjour Louis, je pense que vous devriez compléter votre connaissance de la tératologie physique moderne et vous intéresser en particulier à une espèce très récente dénommée Péryton (animal mythique combinant les caractéristiques de l’oiseau et du cerf, cet animal aurait été créé et décrit par Jorge Luis Borges que j’ai déjà évoqué sur ce fil pour son curieux Tlön, Uqbar, Orbis Tertius!) .
 

 
Les Pérytons sont aussi reliés aux fameux TGF (Terrestrial Gamma Flashes).  Eh oui ils ne sont pas uniquement interstellaires ou extragalactiques! Peut-être faut-il faire appel à un peu de TETRAlogique[0] ?
Ci-joint le profil type des TGF :
Citation :

1 Narrow Bipolar Pulses are higher altitude discharges with altitude location for negative discharges (transports negative charges downwards) between 15 Km to 20 Km and altitude location for positive discharges between 7 Km – 14 Km.
2 Almost ‘No optical’ emissions.
3 Accompanied by strong RF emissions (observed up to 30 MHz)
4 Short pulse duration (typically 10s of micro-seconds).
4 Occur as isolated events without followed or preceded by other lightning activity for at least tens  of milli-seconds.
5 More commonly observed in the tropical regions than temperate regions, however due to the limited research in this field, this has not been verified.
6 Thought to be associated with the initiation of intra-cloud discharges (Jacobson et al.)

 
Vous trouverez par ailleurs ci-joint un document évoquant ces fameux pérytons :
Perytons and their Possible Sources
http://arxiv.org/pdf/1404.5080v1.pdf
dont en fait on ne sait pas trop bien ce que c’est. Pour le moment il s’agit plus de caractériser le phénomène et de le mettre en relation avec éventuellement des évènements climatiques et notamment les éclairs (Jupiter et ses tonnerres… « Research in this area (lightning) has been somewhat limited to Power Industry and to a lesser degree to Aerospace Industry »).  Mon propos était ici plus pour essayer de faire avancer le schmilblick, dans une démarche pragmatique, en étendant la réflexion et en considérant les TGFs (pour certains et pas tous) comme des traces, des marqueurs d’un passage exotique partant du principe peut-être très basique que lorsque vous faites des voyages interstellaires, vous devez savoir manier de très hautes énergies et donc laisser quelques signatures de votre passage. Une voie d’étude pourrait-être celle de ces « Burst Gamma » Terrestres(mais pas que) avec bien entendu tout ce que la science moderne est susceptible de nous fournir en terme d’outils d’analyse et de corrélation via les technologies du big data. On pourrait d’ailleurs mener l’étude à plusieurs niveaux :
 
1 Etude purement centrée sur la Terre. On pourrait d’ailleurs s’intéresser en particulier à certains coins de la planète qui bénéficient d’une activité singulière et notamment ce lac Maracaibo et les « Faros del catatumbo » connus comme le phare de Maracaibo et qui a le mérite de conjuguer dans ses parages les évènements d’une histoire étrange (cf contact from planet ITIBA RA. Notez que dans ce bouquin il est aussi question du Pérou.) et celui de la disparition d’un peuple d’indien qui inspira à Robert Jaulin le concept d’éthnocide !

 
 
2 Extension aux autres planètes du système solaire et au milieu interplanétaire avec des détecteurs multiples permettant la triangulation et donc la localisation. Bien entendu, cette deuxième étape serait plus complexe à réaliser et ne pourrait se faire que par l’intermédiaire de sondes et de satellites.
 
Voilà, enfin pour terminer, certains de ces flashes gamma semblent avoir marqué l’histoire dont voici une bizarrerie pour laquelle la science reste muette aujourd’hui mais qui devrait pourtant nous poser question!
Searching Signals in Chinese Ancient Records for the 14C Increases in AD 774-775 and in AD 992-993
http://arxiv.org/pdf/1406.7306v1.pdf
 
Bonne lecture.
 
 [0] TETRA Observation of Gamma Rays at Ground Level Associated with Nearby Thunderstorms
http://arxiv.org/pdf/1312.5737v1.pdf

Tous ces évènements sont-ils vraiment systématiquement associés à des orages ? La réponse est non !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M51M51
Equipe du forum
Equipe du forum
avatar



Masculin Age : 40
Nombre de messages : 249
Inscription : 11/11/2007
Localisation : Paris
Emploi : Divers
Passions : Astronomie
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Les implications d'un éventuel contact avec des Extraterrestres   Dim 01 Mar 2015, 17:36

Une des clés des processus conduisant à l’émergence de la vie est la capacité à s’isoler (pas totalement) de son milieu afin de sélectionner, par les échanges inhérents avec le milieu, les éléments qui favoriseront au mieux le développement.  Il s’agit alors de protéger son intérieur de l’extérieur afin de permettre une évolution séparée, une montée en complexité dans des concentrations d’éléments qu’un environnement fermé permet de produire en faisant appel à la notion de membrane. Notez que, pratiquement consubstantiel à la vie, se développe une logique multivaluée en rapport avec la géométrie qui définit 4 valeurs de vérité[1] :
-       Ce qui est à l’intérieur et qui par extension chez un être conscient définit le moi.
-       Ce qui est à l’extérieur, le milieu, l’altérité, l’autre.
-       Ce qui fait partie de la membrane (de l’interface) et qui est à la fois à l’intérieur et à l’extérieur, la peau. 
-       Ce qui ne fait partie ni de l’intérieur, ni de l’extérieur, ni même de ce monde (notion de transcendance).
 
Dans une approche binaire, la valeur de vrai (ou de faux) pouvant être attribuée à l’une de ces possibilités de façon arbitraire.
La notion de membrane est donc coextensive à la notion de vie et à fortiori de vie consciente.  Dans ce cadre il est intéressant de jeter un coup d’œil sur les derniers travaux en astrobiologie et notamment sur la possibilité de membranes alternatives dans des mondes sans oxygène. A l’image du liposome, les scientifiques imaginent un azotosome.
 

 
Les états de l’acrylonitrile.
A : Azotosome, Le blocage mutuel de l’azote et de l’hydrogène renforce la structure.
B : Solide. Les atomes d’azote adjacents créent quelques répulsions défavorables.
C : Micelle. Les atomes d’azote adjacents rendent la situation très défavorable.
D : Le vésicule d’azotome d’un diamètre de 90 A, la taille d’un petit virus.
 

 
Les positions de tête de l’azote dans des azotosomes.
A : Maillage initial.
B : Aminopentane amorphe.
C : Pentanenitrile (hexagonal).
D : Acrylonitrile (proche d’un rassemblement hexagonal)
 
http://advances.sciencemag.org/content/advances/1/1/e1400067.full.pdf
Membrane alternatives in worlds without oxygen: Creation of an azotosome
Voyons ce qu’ils nous en disent ces scientifiques :
Citation :
La membrane lipide double couches, qui est la fondation de la vie sur Terre, n’est pas viable en dehors d’une biologie basée sur l’eau liquide. Ce fait a conduit les astronomes qui cherchent les conditions propices à la vie à rechercher les exoplanètes à l’intérieur de la « zone habitable », la bande étroite dans laquelle l’eau liquide existe. Cependant, les membranes des cellules peuvent-elles être créées et fonctionner à des températures bien plus basses que celle de l’eau liquide ? Nous faisons un pas dans ce sens en répondant à cette question et en proposant un nouveau type de membrane, faite de petits composés azotés organiques, qui est capable de se former et de fonctionner dans le méthane liquide à des températures cryogéniques. En utilisant des simulations moléculaires, nous avons démontré que ces membranes, dans un solvant cryogénique ont une élasticité égale à celle des bicouches lipides de l’eau à la température ambiante. Comme preuve du concept, nous démontrons aussi que les membranes cryogéniques stables pourraient apparaître à partir des composés observés dans l’atmosphère de la lune de Saturne,  Titan, connue pour l’existence de mers de méthane liquide à sa surface. 
Citation :


Dans un monde froid sans oxygène, nous suggérons que les vésicules nécessaires à la compartimentalisation,  un élément clé pour la vie, pourraient être très différents de ceux trouvés sur Terre. Plutôt que de longues chaines non polaires de molécules qui forment la membrane prototypique terrestre dans une solution aqueuse, nous proposons des membranes qui se forment dans le méthane liquide à des températures cryogéniques à partir de l’attraction entre les têtes polaires des molécules de chaines courtes qui sont riches en azote. Nous avons appelé une telle membrane un azotosome. Nous avons trouvé que la flexibilité de telles membranes est, dans les grandes lignes, la même que celles des membranes formées dans les solutions aqueuses. Malgré la différence importante  en températures entre les azotosomes cryogéniques et les liposomes terrestres à la température ambiante, ils pourraient fabriquer toutes sortes de structures moléculaires rigides, ils présentent de façon surprenante et existante des réponses similaires  au stress mécanique.
Sur la base de nos critères de stabilité thermodynamique, ou au moins de métastabilité, les azotosomes apparaissent être une membrane cryogénique réalisable. En partant de tous les composants moléculaires dans l’atmosphère d’un tel monde, Titan, nous pûmes choisir un couple de molécules candidates qui furent capables de présenter les propriétés qui apparaissent être très importante pour la formation de vésicules. Par exemple, un azotosome acrylonitrile a une bonne stabilité dynamique, une barrière énergétique haute de décomposition, et un module d’expansion de surface similaire à celle des membranes des cellules phospholipides dans des solutions riches en oxygène.  L’acrylonitrile existe dans l’atmosphère de Titan à une concentration de 10 ppm et pourrait être formé dans tout corps céleste avec une atmosphère d’azote et  de méthane.
La disponibilité de molécules avec une capacité de former des membranes cellulaires ne démontre pas en elle-même que la vie est possible. Cependant, elle pointe nos recherches sur des chimies de reproduction et de métabolismes exotiques qui pourraient être similairement compatibles sous des conditions cryogéniques. Comme notre compréhension des conditions qui pourraient soutenir la vie extraterrestre progresse,  nos probabilités de la trouver augmentent, peut-être à l’intérieur d’une zone habitable de méthane liquide ».
                            
 
Vous imaginez si une pareille découverte se concrétise ! Boum, nous nous retrouverions de facto dans un univers plein de vies au grand dam de nos adeptes aux idées stérilisatrices de la Terre rare, ces « Monsanto de la pensée ». En fait on pourrait presque dire  que tout serait vie dans ce cosmos et remplacer les religions actuelles par une sorte d’animisme cosmologique…
A n’en pas douter et en tenant compte des températures, nous serions des sortes de démons pour des hypothétiques créatures d’acrylonitrile! La terre une fournaise infernale où s’agitent des démons en tous sens, une divine comédie humaine exotique…finalement nous sommes peut-être dans l’enfer de ces êtres ?
Certes, nous n’en sommes pas encore là mais n’entendez-vous pas tout de même ET frapper à notre porte ?
 
[1]
Notion de logimétrie, nouvelle discipline à inventer qui conjuguerait la logique et la géométrie pour établir de nouvelles formes de logiques ou,  si vous préférez,  des logiques déduites des formes. Ces logiques formateraient la conscience d’un être vivant provoquant une diversité conceptuelle assez effarante mais toujours sous tendue par la réalité sous-jacente. Dans ce cadre et histoire de penser « out of the box », on lira avec attention une nouvelle de science fiction de Naomi Mitchison intitulée « Memoirs of a Spacewoman ».
   
Citation :
Mary is a communications expert, passionate and compassionate about the strange and often unnerving life forms she encounters on her travels to distant galaxies. Non-interference is the code, but emotional and erotic entanglements cannot always be avoided, and scientific detachment is not always easy to mantain. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eleven
Participation appréciable
Participation appréciable




Masculin Age : 25
Nombre de messages : 21
Inscription : 19/10/2014
Localisation : 77
Emploi : étudiant
Passions : football, jeux vidéo entre autres.
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Les implications d'un éventuel contact avec des Extraterrestres   Dim 01 Mar 2015, 19:16

Citation :
La terre une fournaise infernale où s’agitent des démons en tous sens, une divine comédie humaine exotique…finalement nous sommes peut-être dans l’enfer de ces êtres ?

Non, mais imaginons que de tels être existent , alors ils auraient besoin de "combinaison spatiale " pour venir sur terre non? 


Car je me suis rappeler de ce qui a été poster sur OVNI direct il y a quelque semaine ou ce jeune new yorkais parle d'un ET " en combinaison spatiale" 


http://site-peu-fiable:ovni-direct/un-temoin-new-yorkais-rapporte-au-mufon-une-entite-dans-sa-chambre-45544.html


Donc, peut être qu'ils existent certaines races qui en ont besoin a cause d'une trop grande différence de température par exemple... 

En tout cas, merci  pour l'article que je trouve très intéressant , s'est a suivre tout ça !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M51M51
Equipe du forum
Equipe du forum
avatar



Masculin Age : 40
Nombre de messages : 249
Inscription : 11/11/2007
Localisation : Paris
Emploi : Divers
Passions : Astronomie
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Les implications d'un éventuel contact avec des Extraterrestres   Sam 18 Avr 2015, 23:53

Comment ne pas être étonnée de la teneur de certains articles lorsqu’ils manquent à l’évidence d’objectivité et se présentent avec le « costume » du sérieux  et de la science pour en fait propager des croyances assez proches finalement des foutreries pseudo sceptiques et de ce que l’on pourrait qualifier « d’aberration scientifique » que constitue la « théorie de la terre rare » ou l’idée selon laquelle l’homme serait le seul être conscient de l’univers… Pour preuve cet  article qui est sensé se faire l’écho d’une publication scientifique sans la citer!
Intitulé : « Une vaste battue aux extraterrestres se solde par un échec. »
http://www.letemps.ch/Page/Uuid/0a6564ee-e459-11e4-94b8-e7cac4d21567/Vie_extraterrestre_et_obligation_astronomique
Le titre est d’ailleurs mensonger car le contenu se montre finalement beaucoup moins affirmatif mais on trouve tout de même ceci :
Citation :
Des astronomes américains viennent bien de conclure, après avoir observé 100 000 galaxies, n’y avoir trouvé aucun signe de civilisation. 
 
L’auteur aurait-il peur que le lecteur vérifie et constate par lui même que les chercheurs en question sont loin d’évoquer un échec mais bien plutôt  qu’ils s’inscrivent dans une démarche signalant des candidats potentiels!
Réparons cette erreur manifeste et donnons d’une part la source de l’article d’origine et d’autre part une traduction de quelques passages emblématiques  qui contreviennent aux dires de notre journaliste « sérieux »…Propagande quand tu nous tiens. J’ai hâte (ou G chapeau, c’est selon) de vous le faire partager :
http://arxiv.org/pdf/1504.03418v1.pdf
THE Gˆ INFRARED SEARCH FOR EXTRATERRESTRIAL CIVILIZATIONS WITH LARGE ENERGY SUPPLIES. III. THE REDDEST EXTENDED SOURCES IN WISE
Qui s’inscrit d’ailleurs dans une série d’articles que j’avais déjà évoquée ici sur ce même fil le jour de la fête de la vierge 2014. J’ai mis en gras ce que notre journaleux s’est bien gardé de préciser et qui définit les limites de ce qu’il affirme ou ce qui le contredit !
 

 
 
Citation :
Les supercivilisations de Kardashev proches du type III [0] (qui se développent à l’échelle d’une galaxie) pourraient avoir une forte luminosité dans l’infrarouge moyen. Nous avons utilisé le satellite d’observation dans l’infrarouge étendu WISE pour observer 100 000 galaxies aux émissions infrarouges extrêmes, 1000 fois plus de galaxies que dans les recherches précédentes. Nous avons calibré les données du catalogue de tout le ciel de WISE pour améliorer la photométrie des sources étendues. Nous présentons 563 sources étendues avec une latitude galactique |b| ≥ 10 et des couleurs rouges dans l’infrarouge moyen MIR (Mid InfraRed), en les ayant vérifiés pour supprimer les artéfacts. Aucune des galaxies dans notre échantillon n’accueille une civilisation extraterrestre retraitant plus de 85 % de sa lumière dans l’infrarouge, et seulement 50 galaxies, incluant Arp 220[1], ont une luminosité qui est conforme à un retraitement à plus de 50%. 5 sont nouvelles pour la science et méritent d’être étudiées de façon plus approfondie. L’étoile Be 48 de la constellation de la balance se trouve à l’intérieur d’une nébuleuse dans le moyen infrarouge et nous suggérons qu’elle puisse être créée de poussières. L’imagerie de WISE, 2MASS et de Spitzer montre que IRAS 04287+6444 est compatible avec un amas d’objets stellaires jeunes fortement éteints préalablement inaperçus. Nous identifions 5 galaxies spirales « passives » (c’est à dire rouge) avec une luminosité  MIR forte et un faible luminosité dans le proche ultra violet NUV (Near Ultra Violet). Nous recherchons un ensemble de galaxies H I « noires optiquement » et nous n’en avons pas trouvées. Ces 90 sources peu comprises et les 5 spirales passives anormales méritent  un suivi à la fois par le SETI et selon l’astrophysique conventionnelle. 
 
Résumons nous, 95 sur 100 000, cela nous fait potentiellement 0,095% des objets observés et pas un échec complet ! Et si l’on va faire un tour dans les conclusions, l’aperçu est quelque peu différent ! Je cite :
Citation :
Nous trouvons qu’il n’y a pas de galaxie dans notre échantillon de 100000 galaxies qui aient des valeurs de retraitement de la lumière à plus de 85%, signifiant qu’aucune des galaxies résolues par WISE ne contient des civilisations galactiques dont la fourniture d’énergie correspond a plus de 85 % de la lumière stellaire de la galaxie (à moins que cette énergie ne soit pas principalement émise dans la bande passante de WISE). Nous avons identifié toutes les 50 galaxies résolues dans notre échantillon avec des valeurs de gamma supérieures à 50 %. Une modélisation de la distribution spectrale d’énergie (SED :Spectral Distribution Energie) plus détaillée de ces galaxies, y compris par l’utilisation d’autres bandes, nous permettra d’établir des limites hautes plus sévères et nous réaliserons une telle modélisation dans le futur.
Nous avons aussi identifié 93 sources avec un gamma (pourcentage de retraitement de la lumière stellaire) > 0,25 mais faisant l’objet de très peu d’études dans la littérature scientifique. Trois de ces sources sont brillantes en moyen infrarouge (MIR) et sont des galaxies rouges qui sont essentiellement nouvelles pour la science ayant très peu ou pas du tout de référence  au delà de simples références à une détection par IRAS ou d’autres programmes. La vérification que le flux dans d’infrarouge moyen de toutes ces galaxies  correspond à des sources naturelles (par exemple à travers une modélisation de la distribution spectrale en énergie sur beaucoup plus de bandes que ce que WISE ou la spectroscopie offre) poussera notre limite supérieure sur les fournitures d’énergie des galaxies abritant des civilisations galactiques de notre échantillon jusqu’à  50 % de la lumière stellaire disponible. En attendant, ce sont les meilleures candidates dans l’univers local pour des civilisations de Kardashev de type III. Cette limite améliorera la limite de alpha[4] <75% trouvé par Annis (1999) dans 57 galaxies spirales et 106 galaxies elliptiques.
 
Et proche de la fin de la publication, on trouve notamment ceci :
Citation :
Dans les annexes nous avons aussi illustré comment WISE peut être utilisé pour éliminer de larges classes de civilisations K3 comme étant responsables d’un manque d’émission dans les fameuses galaxies H1 noires et les spirales rouges (ou passives) présentant des anomalies de couleur et de morphologie. Nous trouvons un échantillon de 5 spirales rouges avec des couleurs rouges MIR et (NUV-r), qui sont contradictoires avec les hauts niveaux de formation d’étoiles mais compatibles avec de hauts niveaux de signature thermique extraterrestre. »
SIC.
Les 5 candidates :

Foutrerie pseudo sceptique et scepticisme à deux balles quand vous nous tenez…dans sa lecture orientée notre journaliste s’est aussi emmêlé les pinceaux ou s’est peut être contenté de lire le résumé. En effet il nous dit :
Citation :
 Il y a notamment le satellite Spitzer, qui a scruté le ciel dans les années 2000, avec une résolution nettement supérieure à celle de WISE. 

alors que nos chercheurs stipulent en fait ceci:
Citation :
Le télescope spatial Spitzer est un autre outil puissant pour les recherches des pertes thermiques, ayant une sensitivité et une résolution angulaire supérieure. Sa surveillance du plan galactique en fera un outil puissant pour la recherche des civilisations de type K2 dans la voie lactée. Comme ses zones de surveillance larges sont généralement limitées aux régions de formation des étoiles et au plan galactique, où la sensibilité aux civilisations de type K3 est plus limitée, nous avons limité nos efforts dans ce papier à WISE. 
Avouez que c’est tout de même singulièrement différent !
 
Et tout est à l’avenant. Percutons l’ânerie chaque fois quelle se présente pour déconstruire les discours scienteux de nos fidèles soldats du conformismes et du système qui sont finalement aux antipodes de la science mais bien propres à Bernay[3] le citoyen. Comme déjà dit, en cette période trouble, mieux vos s’adresser au bon dieu qu’à ses saints, aux publications qu’à leurs interprétations…il est « WISE » de s’informer par soi même pour ne pas se faire bullshiter !
 
[0]
Kardashev(1964) a paramétré les civilisations extraterrestres potentielles selon leur production d’énergie comparée à la lumière stellaire disponible pour cela, avec des civilisations de type I (KI dans notre notation) maitrisant en totalité l’insolation stellaire de sa planète, une civilisation extraterrestre de type KII maitrisant entièrement la luminosité d’une étoile (c’est à dire une sphère de Dyson, K2) et une civilisation de type III (K3) maitrisant la plupart de la luminosité stellaire dans une galaxie. Exprimé en ces termes, l’argument de Hart concernant le temps nécessaire à l’apparence d’une première civilisation K2 pour sa croissance en une K3 est très court, impliquant que nous devrions nous attendre à de nombreuses civilisations de type K3 dans l’univers si la vie interstellaire est commune. C’est le point de départ de la série d’études qui ont présidé à l’établissement de 3 publications récentes sur le sujet.
 
[1] Halton Arp catalogue, vous savez, cet astronome américain qui a remis en question l’histoire du décalage vers le rouge en présentant un catalogue des galaxies « atypiques » que nos doctes scientifiques conformistes essayent de cacher sous le tapis tant les incohérences qui y apparaissent sont patentes vis à vis du modèle actuel. Boum ! La vérité ne se satisfait pas du consensus et préfère le changement de paradigme.
http://www.astrosurf.com/arp/page_arp201_250.htm
Arp 220 IC 4553 dans le Serpent. Dim 1'.5 mag 13.1
Galaxie spirale avec boucle adjacente.
C'est une collision entre 2 galaxies, Arp220 est considéré comme l'objet le plus lumineux de l'Univers local... Il est classé parmi les objets Ultra Luminous Infrared Galaxy (ULIRG). Le 2 lobes ainsi que le détail de la bande d'absorption sont bien visibles sur l'image récente faite au C9.
Voir comparaison avec télescope SLOAN et Hubble, lien "image inversée"
 
[3] Comprendre « berner » mais en référence à Edward Bernays, un homme peu connu mais qui mérite le détour car il est en quelque sorte le fondateur de nos « fabuleuses démocraties ».
Edward Bernays : « Propaganda, comment manipuler l’opinion en démocratie ».
Le champ ufologique est bien un champ politique. Les règles et le bon sens ne sont-ils pas l’apanage d’un conformisme social ?

[4] Alpha est la fraction de lumière stellaire qui est absorbée et réémise sous forme d’émission d’un corps noir à la température Tperte.
Pour chaque source les auteurs ont appliqué la méthodologie décrite par Wright et al. (2014a) pour estimer le paramètre gamma (la fraction de lumière stellaire qui est réémise comme perte thermique extraterrestre) et Tperte (la température caractéristique des pertes thermiques) pour chaque galaxie, faisant l’hypothèse ν=0 (pas de rejet de puissance/émission extraterrestre) et alpha = gamma (qui est que toutes les pertes thermiques tirent leurs origines de la puissance stellaire).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
myrtille
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Féminin Age : 64
Nombre de messages : 1183
Inscription : 16/12/2012
Localisation : France
Emploi : ----
Passions : arts anthropologie philo sciences ufologie
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Les implications d'un éventuel contact avec des Extraterrestres   Dim 19 Avr 2015, 13:30

Merci M51, pour cette nécessaire et salutaire "mise au point"!
Si on se prétend "scientifique", la moindre des choses est d'aller "à la source" des articles et non de surfer sur "les distorsions de sens" bien commodes pour ceux qui ont  viscéralement  décidé "de ne pas penser".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M51M51
Equipe du forum
Equipe du forum
avatar



Masculin Age : 40
Nombre de messages : 249
Inscription : 11/11/2007
Localisation : Paris
Emploi : Divers
Passions : Astronomie
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Les implications d'un éventuel contact avec des Extraterrestres   Dim 26 Avr 2015, 19:19

Merci Myrtille, effectivement, aller aux sources est une nécessité, cela permet de faire tomber les masques de l’imposture mais je comprends que cela puisse déranger et fasse s’écrouler les fantasmagories explicatives de nos chantres du rationalisme pur et dur, du tout expliqué et de leurs contes de fées « compatibles » avec des constructions totalitaires de la réalité. Certes le retour aux sources demande un peu d’effort et de travail mais l’éclairage qu’il procure est un antidote puissant à l’ânerie, fut-elle l’expression d’une collectivité qui a mis des œillères. J’invite tout un chacun à procéder de la sorte, cela permet  de déconstruire des « vérités » indéboulonnables…et c’est valable dans tous les domaines y compris dans la géopolitique ou l’astropolitique…
 

 
Mais on dirait que le sujet ne passionne pas les foules, il est vrai qu’en la matière, la conjonction de la « conscience » et des OVNIs semble dominer la météo ufologique actuelle. Personnellement, je préfère le concept de transition de phase ou de métanoïa dans un contexte de « métamorphose explosive de l’humanité » qui semble dominer la période actuelle au détriment de nos chers cornacs qui souhaiteraient maintenir une société planétaire de crétins. Conciencia = Con + Cienca = Avec la science ! Rien n’avancera sans la science même si cette dernière doit s’allier pour progresser avec la spiritualité  accouchant aux forceps de la Sciençalité , de la Spirience ou encore Xpirience,  ce syncrétisme nécessaire où la raison et l’éthique se conjuguent pour dessiner les contours du monde de demain. Cette révélation émerge non pas dans un « brouillage humain » ou l’auteur s’ingénierait à maquiller les pistes pour perturber les consciences mais dans la clarté d’un hapax existentiel, d’une révélation qui prend la forme d’une transition de phase, celle que nous sommes en train de vivre ! La conjonction des singularités est une météo de notre présent et à ces exponentielles inconnues s’ajoute la transition de phase de l’altérité !
Jetez plutôt un coup d’œil à cette publication récente intitulée « Silent Impact » où l’auteur nous explique que les extraterrestres que nous trouverons ne communiqueront pas pour la simple raison qu’ils seront soit très inférieurs (des microbes), soit immensément supérieurs à nous.  
http://homepages.vub.ac.be/~clvidal/writings/Vidal-Silent-Impact.pdf
De fait selon lui, la découverte des extraterrestres sera lente, comme les découvertes scientifiques majeures. L’auteur introduit un modèle multidimensionnel pour évaluer et préparer l’impact de la vie extraterrestre sur nos sociétés. Une approche faisant intervenir 26 dimensions illustrées par des diagrammes en « toile d’araignée » qui permettent d’envisager à la fois à quoi les extraterrestres pourraient ressembler et comment les humains pourraient réagir ! L’auteur part du principe que cet exercice, ce « voyage astrobiologique » peut-être plus important que la destination (l’avènement de la découverte d’une ETL (forme de vie extraterrestre) ou d’une ETI (intelligence extraterrestre)) car elle nous prépare au « contact ». En cela elle est une approche stratégique et l’auteur donne un exemple, une analogie percutante :
Citation :
 Imaginez un caillou tombant du ciel sur votre tête. Si vous n’êtes pas préparé, il percutera votre tête, vous blessant certainement ou même vous tuant. Cependant, si vous l’observez, vous le verrez arriver, vous anticiperez sa trajectoire, vous aurez l’habileté motrice nécessaire pour le récupérer sans dommage, vous pourrez absorber le choc si bien qu’il ne fera même pas de bruit. 
C’est le genre idéal de préparation dont nous avons besoin concernant la découverte des extraterrestres. Mais nous en sommes loin, et cela nous demande d’explorer des milliards de scénarios. Le modèle proposé par l’auteur permet d’envisager plus de 76 milliards de scénarios à étudier ! On comprend que cette approche ne peut se faire qu’avec l’aide des sciences de l’information en mixant tout ceci avec un soupçon d’intelligence artificielle et des techniques dérivées du big data. Ceci définit un ensemble de possibles, de scénarios qui introduit une notion que l’auteur évoque de façon diffuse et que je désignerai sous le terme de « spectre d’impact ». Ce concept permet des analyses multidimensionnelles de situations :
- en modélisant à la fois l’environnement terrien dans toute sa complexité individuelle, culturelle, géographique, sociologique dans ses modes de représentation et d’être-le-monde (cf Jaulin), technologique, etc.
- En appliquant un modèle d’impact multidimensionnel.
- En alimentant le système par des signaux, évènements, détections que ces derniers émanent des sciences dures (astronomie/astrophysique, etc ) ou de disciplines non reconnues (cf ufologie, ) sans filtrage préalable (ces derniers sont d’ailleurs à éviter dans une approche sans à priori et exhaustive).
 
J’ai essayé de transcrire ci-après la démarche de l’auteur que je trouve des plus pertinentes.
 
La plupart des livres de science fiction et des films représentent les extraterrestres comme étant similaires à nous de multiples façons. Ils sont à notre échelle, ont des yeux, des membres, des symétries corporelles [0]. Mais que penser si un jour nous trouvions une entité extraterrestre qui nous serait totalement différente ? Que penser s’ils étaient si différents que toute communication serait impossible ? Comment le fait de trouver des extraterrestres non communicants impacterait-il nos constructions de la réalité ?
L’auteur argumente que nous trouverons en priorité des formes de vie microbiennes ou des civilisations stellaires (Kardachev type II ou plus), mais que nous avons peu de chance de rentrer en communication avec des extraterrestres en « transition de phase » comme nous. L’auteur développe ensuite une argumentation selon laquelle la découverte de la vie extraterrestre sera probablement très lente, prenant des années ou des décennies et qu’il nous faut préparer cette découverte dès à présent, à partir d’une modélisation de l’impact multidimensionnelle.
L’auteur s’appuie sur le principe de médiocrité, un principe fondamental en astrobiologie. Ce principe fait l’hypothèse que quelle que soit la classe à laquelle nous appartenons, nous sommes typiques, nous n’avons rien de particulier à moins qu’il existe une preuve du contraire (Vilenkin 2011)[1]. Ce principe appliqué à notre position dans l’espace dans notre univers signifie que notre système solaire, notre galaxie et possiblement notre univers-s’il existe un multivers- sont typiques. Elle n’est ni centrale ni spéciale (et pan sur le bec des croyants de la terre rare) en aucune façon. Cette conception est bien connue, bien assimilée et appelée le principe Copernicien. Cependant, qu’en est-il si nous l’appliquons à la position présente ?
Si nous représentons notre position temporelle selon l’échelle de Kardashev (1964), voir la figure une, nous pouvons voir que nous sommes dans une transition de phase extrêmement courte allant de l’impuissance technique à l’omnipotence technique. En effet, la croissance exponentielle de notre consommation d’énergie est très récente  sur l’échelle de notre évolution et sera limitée lorsque nous serons capables de maitriser le flux énergétique de notre soleil
 

 
Figure 1
De l’impuissance technique à l’omnipotence technique. Nous sommes probablement appelés à découvrir des extraterrestres microbiologiques (Type 0) ou des stellaires mais rien entre les deux. Source Freitas Jr 1979, sec 25.2.1)
 
Si notre position temporelle est typique, cela signifie que nous avons de grandes chances de trouver soit de la vie microbienne (côté gauche de la représentation), ou des civilisations stellaires (côté droit de la représentation). Il est très peu probable que nous trouvions une civilisation qui est aussi dans cette transition de phase courte dans laquelle nous nous trouvons.
Cette différence dans les niveaux de développement conduit alors à l’argument selon lequel les extraterrestres ne communiqueront pas. S’il s’agit de microbe, ils n’auront rien de plus à dire que ce que leur organisation biologique puisse révéler (ce qui est encore très excitant pour les astrobiologistes). S’il s’agit de civilisations stellaires, il y aurait peut-être des barrières éthiques [2] à la communication, comme la première directive dans Star Trek qui interdit aux civilisations avancées d’interférer avec le développement de civilisations moins avancées. Bien entendu, ce n’est pas une règle absolue, et il se peut qu’il y ait quelques anthropologistes extraterrestres (notion de xénoanthropologie) qui pourraient étudier et communiquer avec des races extraterrestres dans la galaxie [3].
Toutefois, la différence dans le développement amène aussi une barrière dans la communication. Pourquoi passer du temps à chuchoter aux bactéries ou aux plantes que E=mc2 ? Cela n’a pas de sens d’essayer parce que c’est une perte de temps. De la même façon, du point de vue d’une civilisation stellaire avancée, cela n’aurait pas de sens de passer du temps et faire des efforts pour essayer de communiquer avec une civilisation relativement primitive en transition comme la notre.
Il existe une tradition dans la recherche des extraterrestres non communicants à travers
les recherches de leurs manifestations technologiques ou des artefacts (voir par exemple Dyson 1960 ; 1966 ; Freitas Jr et Valdes 1985 ; Beech 2008 ; Bradbury, Cirkovic, et Dvorsky 2011 ; Wright et al. 2014, Vidal 2014a, chap9). Mais comment prouver l’existence d’extraterrestres avancés si nous ne communiquons pas avec eux ?
 
Une découverte lente :
Le scénario idéal de SETI (Search for Extraterrestrial Intelligence) se produit si nous trouvons un signal facile à observer et à décoder, établissant clairement l’existence d’une autre civilisation extraterrestre.
La problématique consistant à démontrer l’existence d’extraterrestres est beaucoup plus difficile s’ils ne communiquent pas. Dans ce cas nous devons comparer les prévisions et les explications selon lesquelles il s’agit d’un phénomène purement physique avec les prévisions et les explications démontrant que le même phénomène correspond à quelque chose de vivant. Le modèle qui prédit et explique le plus serait graduellement favorisé. L’histoire montre que les déclarations à propos de formes de vie extraterrestres non communicantes sont ambigües sur de longues périodes. Par exemple, l’hypothèse des microfossiles de la météorite martienne ALH84001 (McKay et al. 1996) a alimenté les controverses qui sont toujours discutées aujourd’hui (voir par exemple Wainwright 2014). En envisageant la vie extraterrestre plus avancée, prenez maintenant l’idée étonnante concernant l’existence de canaux sur Mars. Elle était soutenue par Percival Lowell au 19 ième siècle mais fut vraiment ambiguë pendant 20 à 70 ans (Steven J.Dick 1996) !
Plus généralement, les découvertes précédentes en astronomie constituent un processus étendu (Steven J.Dick 2013), et les révolutions mettent des décennies à être pleinement appréciées (par exemple Kuhn 1957 ; 1970). Il n’y a pas de raison que la découverte de la vie extraterrestre soit différente.
 
Un modèle d’impact multidimensionnel
Deux échelles ont été proposées pour évaluer l’impact social de la découverte des extraterrestres. L’échelle de Rio essaye « de quantifier l’impact social » d’une découverte d’intelligence extraterrestre (ETI), et l’échelle de Londres qui a le même objectif pour la découverte d’une vie extraterrestre (ETL)(Almar 2011). Elles ont le mérite d’être simples, mais peut-être trop.
En premier, la distinction entre l’échelle de Rio et celle de Londres fait l’hypothèse que la distinction entre ETL et ETI serait claire, sans ambiguïté. Ceci, bien entendu, n’est pas garanti, même sur Terre c’est une question controversée de décider où la simple vie s’arrête et où l’intelligence commence.
En second, ces échelles ont trop peu de dimensions. Trois dimensions seulement sont introduites (classe du phénomène, type de découverte et distance) ce qui une fois calculé fournit un nombre entre 0 et 10, représentant la signification de la découverte. Donner un résultat avec un seul nombre est similaire aux autres échelles comme celle de Richter, qui évalue la force d’un tremblement de Terre. Ce nombre unidimensionnel pourrait fournir une première approximation de l’importance de la découverte, et une telle simplification pourrait être utile pour les médias afin de  communiquer au public. Cependant, un nombre entre 0 et 10 sera rapidement trop simpliste et les gens voudront en savoir plus.  A contrario, l’auteur propose ci dessous un modèle plus riche comportant 26 dimensions.
En troisième, comme Shenkel (dans Almar 2001) l’a noté, utiliser cette approche associe immédiatement la découverte des extraterrestres à un danger, comme un tremblement de Terre ou un astéroïde impactant la Terre. Mais découvrir des extraterrestres pourrait aussi être la plus grande opportunité pour l’humanité de grandir et d’apprendre.
Quatrièmement, Almar (2001) écrit :
« Je voudrais souligner que les annonces de découvertes supposées que nous discutons ainsi que les circonstances que nous classons, ou que nous classerons sont pour la plupart connectées avec la physique et l’astronomie-et non avec les sciences sociales. »
Ceci est extrêmement surprenant, à la limite auto contradictoire, de penser évaluer l’impact social sans tenir compte des sciences sociales ! Au contraire, le livre d’Harrison (1997,244), un des traitements de cette problématique parmi les plus clairs et détaillés, plaide que même l’annonce la plus claire et la plus détaillée provoquera une variété de réponses ».
Cinquièmement, un résultat avec un nombre assume de façon implicite que l’impact sera uniforme pour tous les humains, toutes les cultures, toutes les religions, et tous les domaines du savoir et de l’action. Ceci est cohérent avec la proposition d’ignorer les sciences sociales… mais pouvons nous réellement et sans problème ignorer la complexité des êtres humains et des sociétés ?
En se préparant à la découverte, il y a vraiment deux problèmes également difficiles :
D’envisager à quoi ET ressemblera et d’envisager les réactions des humains. Un impact est vraiment le point de convergence de deux composantes, dans ce cas les Ets et les humains.
Le moyen le plus objectif d’étudier l’impact est d’être en dehors de lui. Cette remarque apparemment simple est d’une importance fondamentale. Dans sa recherche l’auteur essaye de prendre une « méta » perspective qui conduit à de nouvelles perspectives (voir Vidal 2014a).
Il s’agit simplement d’appliquer le concept en lui même. Que pourrait bien signifier prendre la perspective « des extraterrestres des extraterrestres » ? Cela signifie qu’il faut imaginer non seulement ce qui se passerait de notre perspective, ou de la perspective des extraterrestres impliqués ; nous devrions aussi imaginer comment une troisième civilisation ET analyserait notre impact avec une forme de vie extraterrestre ou une civilisation.
Les 26 dimensions sont résumées en 3 schémas en toile d’araignée (figure 2 à 4)  et les options sont précisées dans la table 1. Pour choisir les dimensions, l’auteur a pioché l’inspiration principalement de l’échelle de Rio et du livre d’Harrison (1997).
 

 
Figure 2 : 10 dimensions d’impact lorsque l’on envisage les extraterrestres. Chaque rayon représente une dimension, et chaque point représente une option. Les options sont listées en table 1.
 

 
Figure 3 : 10 dimensions d’impact lorsque l’on envisage l’humanité. 5 dimensions d’impact (a-e) concernent les aspects objectifs d’une découverte supposée ; 5 dimensions (f-j) se rapportent aux aspects intersubjectifs ou sociaux. Les dimensions subjectives sont précisées en figure 4 et toutes les options sont listées en table 1.
 

 
Figure 4 : 6 dimensions d’impact en fonction des aspects subjectifs d’une découverte d’extraterrestres. Les options sont listées en table 1
 

 

 
Table 1 : Les dimensions groupées et les options en préparant l’impact de la découverte d’extraterrestres.
 
   
A SUIVRE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les implications d'un éventuel contact avec des Extraterrestres   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les implications d'un éventuel contact avec des Extraterrestres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 15 sur 16Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16  Suivant

 Sujets similaires

-
» ad augusta per angusta
» Stephen Hawking: Les hommes devraient éviter tout contact avec les extraterrestres.
» Contact avec une entité?
» [Info] Entrer en contact avec son entité intérieure. (Par méditation.)
» Contact avec une entité?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis :: Rubriques Thématiques :: Thématiques Ovni :: Extraterrestres (Aliens)-