Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis
Bonjour et bienvenue sur le forum "les mystères des ovnis",

Si vous êtes témoin de phénomènes inexpliqués, il est très important de témoigner en cliquant ici. N'hésitez pas à vous inscrire sur le forum en cliquant sur s'enregistrer.

Nous vous proposons de consulter les nombreux articles du site associé au forum. Vous y trouverez de nombreuses informations importantes et sérieuses. http://ovnis-ufo.org

Cordialement


Un site consacré à l'étude sérieuse des ovnis et de leur histoire - informations riches et pertinentes sur le phénomène des ovnis.
 
Ovni Accueil site PortailFAQRechercherMembresS'enregistrerGroupesConnexionTémoignage ovniAccueil
Depuis 10 ans, le forum n'a cessé de grandir grâce à vous... Merci !!

Partagez | .
 

 LES OVNIS DE SCIENCE ET AVENIR, AOUT 2006:

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
avatar



Masculin Age : 39
Nombre de messages : 12596
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement

MessageSujet: LES OVNIS DE SCIENCE ET AVENIR, AOUT 2006:    Ven 25 Fév 2011, 16:07

LES OVNIS DE SCIENCE ET AVENIR, AOUT 2006:


Science et Avenir est un magazine de vulgarisation scientifique français. Pour leur numéro d'août 2006 - l'été, c'est la "silly season" avec peu d'actualité et les magazines en profitent souvent pour caser quelque article vendeur sur les OVNIS - nous avons une couverture bien tapageuse:

Un photo-montage d'une dessin d'OVNIS, la lune dans le fond, et un bandeau sur un "poster" prétendument "offert" sur "les soucoupes volantes de 1747 à aujourd'hui."

Ouvrons.

Après la pub BMW et la pub Hermès, la directrice de la rédaction nous fait un speech avec la dose obligatoire de "petits hommes aux yeux en amande" et "rêve qui dure" et cette affirmation:


Les OVNIS ont disparu!

Ah bon?

Ce qui est amusant est qu'ils avaient déjà disparu souvent. En 1948, en 1953, en 1968... Ces sacrés OVNIS n'arrêtent pas de disparaître depuis 50 ans.

"Très scientifiquement", nous assure la rédac-chef, il n'y a donc plus d'OVNIS, il n'y a plus que des OVDIS, des "Objets Volants en Voie de Disparition".

Ah, un non-ufologue anonyme par ailleurs très sûr que "les Américains" ont capturé une soucoupe volante a cru bon de me m'assurer que le magazine ne dit pas que les OVNIS ont disparu mais pose seulement la question. Ce n'est pas vrai. Le magazine ne demande pas si les OVNIS ont disparu, il l'affirme bel et bien, et demande pourquoi. L'affirmation de leur prétendue disparition est faite dans les titres. C'est une blague.

Un autre, semi-ufologue, trouve que bien que les OVNIS n'aient pas disparu, ce seraient les extraterrestres qui ont disparu. Il n'y aurait plus de "rencontres rapprochées du troisième type" ni de "traces au sol". Encore une belle blague, tout à fait dans le ton de la thèse du magazine.

En réalité, c'est tout autre chose qui se passe: d'une part les gens qui font ces expériences de rencontres rapprochées savent maintenant ce qu'il en coûte en terme de moqueries de les rapporter publiquement, d'autres part, les ufologues qui entendent ces récits n'ont pas de place dans les colonnes de la presse de vulgarisation scientifique, ne voient plus non plus l'utilité d'en parler puisque les extraterrestres, c'est bien connu, c'est ridicule, et enfin, les ufologues qui naguère ici prenaient de leur temps pour rencontrer les gens, enquêter, lancer des appels à témoins sont maintenant âgés et découragés, et en guise de relève, les non-ufologues sont tellement nombreux, bruyants, dépourvus de l'énergie que demande les enquêtes, que cette partie de l'ufologie disparaît dans leur vacarme. La mode est maintenant à la pontification abstraite, et ce n'est évidemment pas dans ce type d'activité que l'on peut se rendre compte que les OVNIS n'ont nullement disparu, fussent-ils nantis en occupants ou perturbateur du sol.

Un retour aux chiffres n'est peut-être pas inutile ici. Un des rares, sinon le seul ufologue qui recense les rapports de type rencontre rapprochées, avec extraterrestres, Albert Rosales, donne ces chiffres:

1910 6
1930 18
1931 6
1932 9
1933 9
1934 9
1935 11
1936 13
1937 15
1938 24
1939 18
1940-1947 ?
1947 43
1948 ?
1949 ?
1950 60
1951 47
1952 58

1953 ?
1954 235
1955 ?
1956 ?
1957 ?
1958 ?
1959 59
1960 ?
1961 ?
1962 ?
1963 ?
1964 ?
1965 ?
1966 153
1967 243
1968 216
1969 131
1970 104

1971 138
1972 146
1973 255
1974 237
1975 252
1977 233
1978 310
1979 195
1980 214
1981 126
1982 122
1983 ?
1984 ?
1985 ?
1986 95
1987 135
1988 144
1989 383

1990 423
1991 188
1992 182
1993 149
1994 147
1995 230
1996 269
1997 227
1998 119
1999 157
2000 191
2001 190
2002 111
2003 114
2004 151
2005 134
2006 (*) 58

(*) Chiffres pour 2006 de janvier à août tels que relevés en août 2006.)

Le cliché, que propagent les media ignorants et les adversaires de la thèse des visites extraterrestres, nous le connaissons bien: les "petits hommes verts", ce serait une "mode des années soixante", et il n'y en aurait plus...

Classons ceci par décennies:

1930-1939 132
1940-1947 43
1950-1959 459
1960-1969 743
1970-1979 1870
1980-1989 1219
1990-1999 2091
2000-2010 (5 ans -> 701) projection: 1400 (*)

(*) De nombreux récits sont des récits tardifs. Pour un chiffre ayant quelque sens pour la décennie 2000-2010, il faudrait attendre encore quelques années après 2010.

Allons-y maintenant d'un graphique que vous ne trouverez pas dans la presse de vulgarisation scientifique:


Récits du type "rencontres du troisième type" de 1930 à 2000.

Disparues, les histoires de "petits hommes verts"? Il suffit d'y croire... Ce qui est bien plus reposant que de le vérifier.


Revenons à l'éditorial: il paraît même que Pierre Lagrange voit des OVNIS partout, mais seulement à la télévision, au cinéma et dans la publicité.

Ah, les sots qui cherchent des OVNIS dans le ciel! Restez-donc devant la télé, c'est plus scientifique.

Ne nous attardons pas plus sur cet éditorial vide de sens, tournons les pages. Il y a l'Etna qui fait peur. En sociologie, cela s'appelle "l'effet hou! hou!" me semble-t-il. Prochain numéro sur les astéroïdes qui peuvent détruire la vie sur Terre? L'effet "hou! hou!" est un effet très puissant, se manifestant de préférence en saison morte, et qui explique assez bien le phénomène de la hausse des ventes des magazines.

Page 43.

Nous apprenons que ce ne sont pas les OVNIS qui ont disparu, mais seulement les vagues d'OVNIS. Motif: la dernière serait terminée depuis 1989. Quelle farce! Il s'agit là encore de ce vieux cliché ignorant concernant la "vague belge" dont on prétend à tort qu'elle s'est terminée en 1989. En médaillon: Pierre Lagrange, et oui, oui, encore lui, toujours lui, au milieu de livres et de peluches ET. Et l'éternel nuage lenticulaire, toujours le même photo-montage, qui venait de servir à Ciel et Espace il y a peu.

Deux pages pour rien: le titre, Pierre Lagrange et le nuage à gauche, et à droite, le photomontage de la couverture. Dommage pour les arbres. Tournons.

Gros titre: "la soucoupe volante est née le 25 juin 1947".

En réalité, il n'en est rien. Des engins extraterrestres avec leurs occupants, des trucs qui volent, sont rapportés depuis bien plus longtemps que cela, comme par exemple à Lodi en Californie le 25 novembre 1896, ou à Denison, Texas le 22 janvier 1878, mais il ne faut pas le dire, ça perturberait le bel ordonnancement de la thèse psycho-sociologique!

Tout de suite, Pierre Lagrange contredit les gros titres sur a disparition des OVNIS. Chaque fois qu'on a prédit leur disparition, les soucoupes sont revenues, dit-il lui aussi.

Alors?

Alors, ces gros titres étaient idiots, tout simplement.

Mais c'est ainsi. Une certaine presse se sent dans l'impossibilité de parler OVNI puisque ce n'est pas respectable, que l'idée de visiteurs extraterrestres est considérée dans leurs esprits comme ridicule. Les OVNIS sont alors utilisés comme excellent moteur des ventes, mais avec titre idoine pour que les gens dits "sérieux" comprennent bien le message: attention, nous parlons OVNIS, mais on sait bien que tout ça n'est que dans la tête des gens, n'est-ce pas?

Pierre Lagrange dit alors que X Files et Roswell ont beaucoup fait parler d'OVNIS. Ce qui fait poser cette question stupéfiante à l'interviewer: pourquoi X files et Roswell ont-ils fait disparaître les OVNIS?

Lagrange répond qu'ils ont disparu du ciel pour se montrer à la télé. Mais alors, comme c'est étrange, on m'avait dit tout le contraire, on m'avait assuré que les gens voient des OVNIS dans le ciel à cause des OVNIS de la télé?

Allez comprendre. Vous voulez comprendre? Fermez le magazine un instant et lisez:

Il ne faut pas tout mélanger.

Les OVNIS à la télé, c'est de la fiction. Ce ne sont pas des OVNIS, c'est juste du divertissement et les gens le savent très bien. Cela fait des siècles qu'il existe des fictions sur les extraterrestres.

L'ufologie, c'est l'étude des rapports d'observations d'OVNIS.

Ce n'est pas à la télé, c'est pour de vrai.

Si vous lisez bien ce que dit Pierre Lagrange, c'est à peu près cela, d'ailleurs. Si vous lisez les questions seulement, vous aurez vite vu que l'intervieweur ne cherche pas du tout à se renseigner sur ce que le travail ufologique a pu apporter, mais juste à ramener les OVNIS à des fantasmes. voilà les idées derrière les questions:

1 - Les OVNIS ont disparu.
2 - Roswell et X files ont fait disparaître les OVNIS.
3 - Les ufologues sont des "amateurs de complots."
4 - Les OVNIS sont nés de la peur de la guerre froide.
5 - Une étude scientifique des OVNIS n'est pas vraiment possible.
6 - Avec les télescopes, s'il y avait des OVNIS, on les verrait.
7 - Les foules sont saisies d'irrationalité face aux OVNIS.

Mais cela ne se passe pas du tout bien pour ces idées là, puisque Pierre Lagrange dit, en somme, si vous lisez bien:

1 - Les OVNIS n'ont pas disparu, mais les journaux nationaux n'en parlent plus et les témoins hésitent. On a déjà souvent dit qu'ils ont disparu et pourtant...

2 - Roswell et X files n'ont pas fait disparaître les OVNIS, ils les ont mis à la télé.

3 - Il y a du "complotisme" en ufologie, mais il y a tout de même quelques raisons à cela, à cause du double langage des militaires.

4 - L'effet guerre froide sur les OVNIS est qu'on imaginait que c'étaient des engins Russes et qu'on ne voulait pas entendre parler d'extraterrestres, et ce sont les militaires qui savaient que ce n'était pas le cas, tandis que les soi-disant foules crédules en restaient à l'idée des engins Russes ou des engins secrets américains.

5 - Les ufologues ne sont pas des irrationalistes, c'est une caricature, au contraire ils sont scientistes, il faut arrêter de philosopher là-dessus et se mettre au travail.

6 - Les télescopes ne sont pas fait pour voir des OVNIS, au contraire, ils sont faits pour les éliminer.

7 - L'idée que les foules sont irrationelles est une fable rationaliste.

Voilà.

Imaginez les gros titres qui auraient été en accord avec les propos de Pierre Lagrange:


Les ufologues, scientistes acharnés!
Les "rationalistes", une vision du monde explicable sociologiquement!
Les militaires savent bien que les OVNIS ne sont pas des engins secrets de chez nous!
Les "foules hystériques", un mythe moderne!
Les astronomes, des incompétents en télé-optique qui croient pouvoir distinguer des OVNIS au télescope!



Mais non, "Pourquoi les OVNIS ont disparu", c'est tout de même plus "scientifique".

Encore une question posée à Lagrange, en substance, pense-t-il que nous avons des visiteurs extraterrestres? Pierre Lagrange ne répond pas. Répondre "oui" ou "non" à cette question n'est évidemment pas du ressort de l'étude de l'ufologie, mais du ressort de l'ufologie.

Et d'un autre côté, répondre à cette question d'une manière ou d'une autre, c'est perdre l'écoute des uns et des autres. Un sociologue qui affirmerait que dans son opinion nous avons des visiteurs extraterrestres quelle horreur, cela ne peut pas être quelqu'un de sérieux. Un sociologue qui affirmerait que "tout est dans la tête des gens", c'est plus respectable, mais comme Pierre Lagrange ne le pense pas, il se retrouve bien naturellement acculé à ne pas répondre du tout à ce type de questions.

Ce n'est guère choquant, de fait. Mais à condition d'avoir réalisé que l'étude de l'ufologie et l'ufologie ne sont pas la même chose, et que Pierre Lagrange donne ici ce qui résulte de son étude de l'ufologie, et non pas une conclusion d'ufologue.

Cette neutralité fait la joie de pas mal de gens en fait. Une certaine nouvelle mode ici consiste à se placer avec une grand facilité "au-dessus" des intervenants de l'ufologie. Le truc consiste à suggérer que les défenseurs de la thèse des visiteurs extraterrestres sont des ânes, que les gens qui disent que les rapports d'observations d'OVNIS sont des erreurs et des inventions sont aussi des ânes, et, en ne disant rien du tout, donner l'illusion d'être ipso-facto l'incarnation de la raison. Facile et efficace! Le fond de l'affaire ici est d'éviter toutes les critiques. En ne disant rien, on est à l'abri (*). Dans la réalité, les gens qui s'expriment de cette manière, ne soyez pas dupes, ont aussi des opinions. Beaucoup voient dans le phénomène OVNI des sortes de manifestations surnaturelles ou paranormales de toutes sortes, expliquant le problème scientifique que pose les rapports d'observation d'OVNI par l'évocation vague de "mystères" et autres "forces" et "intelligences inconnues" sans avoir le moindre argument sensé pour défendre ce type de thèses (**), sur lesquelles ils spéculent entre eux tranquillement à l'abri de l'examen critique, et glosent sur de prétendus "soucoupomanes" et "extraterrestrophiles", termes de leur cru leur permettant de se créditer d'une illusoire et confortable supériorité.

(*) Ceci est parfois présenté comme une attitude fortéaniste, de Charles Fort. Fort recensait les récits de faits bizarres en arguant que ces faits sont négligés, alors qu'il y aurait plus matière à découverte dans la recherche sur ces faits que dans leur rejet sans examen, ce en quoi je pense qu'il avait bien raison. D'autres ont pris la suite, l'activité fortéenne consistant en quelque sorte à collectionner de l'étrange sans nécessairement en faire l'examen ni du point de vue de la vérification de la véracité des faits décrits ni du point de vue de la recherche de causes connues ou inédites. Cette démarche de "collection" se retrouve parfois en ufologie, lorsque des intervenants prennent une certaine masse de rapports d'observations non enquêtées dont ni la crédibilité ni l'étrangeté ni la fiabilité n'ont été évaluées. D'autres ufologues commettent alors l'erreur de prendre ces collections comme factuelles et se lancent dans des comptages appelés à tort "statistiques" et en déduisent par exemple des "caractéristiques des extraterrestres" qui sont en réalité des caractéristiques du "folklore extraterrestre", et aucunement des caractéristiques intrinsèques réelles de visiteurs extraterrestres. Les uns font alors la déduction de l'inexistence des visiteurs extraterrestres parce qu'ils voient une correspondance avec l'imagerie foklorique du moment, les autres en désuisent l'existence de mystérieuses "forces" ou "intelligence" qui "font voir" des sortes "d'illusions éventuellement matérielles" au gens pour "influencer le devenir de l'humanité" en lui montrant de "faux" extraterrestres. Tous font l'erreur colossale de mélanger le "signal" - les cas minoritaires sérieusement évalués et résistant aux explications triviales - et le très vaste "bruit" - les canulars, les confusions, soit avérés comme tels soit possibles ou probables sans qu'aucun effort d'investgation n'ai été fait.

(**) Ces thèses sont apparues il y a des décennies dans les pays anglo-saxons et ont été importées en France par un ufologue peu regardant sur la casuisitique, Jacques Vallée. Ce sont ce qu'on appelle des "théories du tout", prétendues expliquer "tout", des OVNIS aux fantomes aux visions de mystiques en passant par les tours de torsion de cuillères par la pensée et la voyance. Elle ne donnent en fait pas d'explication, se contentant d'évoquer des "forces" ou des "effets" ou des "intelligences supérieures" dont l'existence est spéculée mais dont aucun indice ne permet la détection, ceci parce que ces "choses" sont sensées "manipuler la réalité". Ceci ferme la boucle, puisque n'importe quel récit étrange dépourvu d'évidence est pris comme valable, un manque d'évidence étant attribuée à la "chose" manipulatrice.

La dernière mode est encore plus amusante: elle consiste à "dénoncer" une "webufologie" ... sur le web! Ce sport consiste à rechercher des âneries proférées par de mauvais ufologues (pour l'essentiel simplement des gens qui s'intéressent ou s'enthousiasment follement pour la question, sans expérience ni compétence) sur des forums de "discussions" ou règnent sottises et incompétence, à les "citer en exemple" et a gloser alors là dessus dans d'autres forums ou quelque blog personnel, mais bien entendu cela n'est rien d'autre que de la "web-non-ufologie", activité clairement bien moins risquée que d'intervenir sur les forums moqués pour y apporter quelque chose de constructif directement aux intéressés. Travail facile, opposition improbable, autosatisfaction garantie!

L'article suivant parle de voyage interstellaire et dit que c'est impossible sans une révolution technologique. Ce n'est pas aussi vrai que cela n'en a l'air, mais cela n'a aucune importance pour l'auteur, ni pour les lecteurs qui penseraient que l'homme est la mesure de toute chose et que notre technologie est le fin du fin et ne sera jamais dépassée, et n'a pu être dépassée par d'autres, dans une galaxie de plus de 150.000.000.000 d'étoiles et de quelque 10.000.000.000 d'années d'existence où entre l'apparition de la vie sur Terre et les missions Apollo ne s'est écoulé que mois de la moitié de ce temps. Ce que l'on vous affirme en filigrane de cet article n'est rien de moins que: nous sommes les seuls ou les premiers et les meilleurs, une affirmation sans le moindre fondement et donc irrationelle.

En réalité, cela fait belle lurette que le contraire a été démontré par des intervenants en ufologie comme Maurice de San ou Stanton Friedman ou par des projets d'agences spatiales non menés à termes pour des raisons de choix budgétaires et de manque d'intérêt militaire et non de limitation technologique: nous pourrions d'ores et déjà aller vers les étoiles avec nos possibilités techniques présentes, et le tenterions si cela était un impératif.

Cela fait des décennies que ce vieux truc irrationel est raconté: puisque nous n'avons pas encore atteint les étoiles, que nous ne savons pas trop bien comment faire, alors les visites extraterrestres sont impossibles." L'irrationel le plus grossier s'exprime là, en défense de ce qui n'est qu'une posture idéologique a priori est non informée qui provient d'un ressenti émotionnel horrifié à l'idée de visiteurs extraterrestres. Irrationel navrant, mais constant, et bien à l'abri de la critique dans des magazines qui ne donnent jamais la parole à la "partie adverse".

On trouve le fameux "poster offert". Totalement risible. Quelques exemples:

Il y a une "reconstitution de l'atterrissage de Socorro" complètement incorrecte. Il y a une couverture de "Fate" avec un illustration totalement fantaisiste de l'observation de Kenneth Arnold - telle que le site du CNES l'a d'ailleurs récupérée. Il y a toute une série de couvertures de livres sur les OVNIS, qui sont tous pratiquement tous des livres idiots, une sorte de galerie du pire. Il y a une photographie de "l'OVNI du Concorde", expliqué dès lors. Etc.

En dessous, il y a une sorte de chronologie, passable, mais avec quelques perles et une quantité de demis-vérités assez impressionnante, chaque phrase est à vérifier. Un exemple: selon la chronologie, à l'US Air Force, il n'y a eu que le capitaine Ruppelt qui n'aurait pas dénigré les OVNIS. Une erreur devenue hélas un cliché courant!

Au dos, une tripotée de dessins de soucoupes volantes ridicules dansant la farandole, dans un style graphique façon Pif Gadget ou Picsou magazine...

Article suivant: Sylvie Rouat parle "d'OVNIS recensés par le CNES."

Elle fait croire que les témoins téléphonent aux gendarmes "décontenancés" et que cela déclenche une enquête du CNES. Elle dit que le CNES a supprimé le SEPRA parce que Jean-Jacques Vélasco, qui en était le personnel, se range à l'idée que nous avons des visites extraterrestres. Extraterrestres dehors! Eric Maillot dit que les OVNIS en général sont des confusions. Sylvie Rouat invoque le nom de George Charpak, un prix Nobel spécialiste du nucléaire. En réalité, le rapport entre Geroges Charpak et l'ufologie est inexistant: il s'est contenté de co-signer un livre "contre" les charlataneries du "paranormal" et ne traitant pas du tout d'OVNIS, ce qui en a fait un best-seller. On cherchera en vain un compte rendu de l'activité d'ufologue de George Charpak: elle est inexistante. "Name dropping", en Anglais. C'est là aussi une constante du dénigrement de la thèse des visiteurs extraterrestres: au lieu de mentionner ou donner la parole aux scientifiques qui la soutiennent, on citera un scientifique dont l'intérêt pour la question n'a jamais été le moins du monde apparent et dont le livre co-signé ne parle nullement d'OVNIS, si ce n'est pour y dévoiler que ce sont les gens les plus éduqués qui sont les plus ouverts à l'idée extraterrestre!

Le pompon avec les "elfes" (ou sylphes) et les "farfadets", ces éclairs en haute altitude, il parait que cela expliquerait des observations d'OVNIS. Lesquelles? Pas une seule! Encore une farce.

Et bien entendu, le totalement inepte rapport Condign des Britanniques nous assure que les OVNIS ne sont pas des soucoupes volantes.

Que prouve-t-il selon la journaliste de Science et Avenir? Que les OVNIS en France, les cas les plus intriguants du CNES, tout ça est expliqué, ça n'existe pas non plus. Vraiment? Lisez plutôt ce qu'il en est de ce rapport Condign, montagne de salades pseudo-scientifiques érigée dans son coin par un étudiant anonyme!

Les visiteurs extraterrestres, bien sûr, seraient "en goguette". Hips. Ce sont des petits hommes-verres!

On apprend aussi que les archives du GEIPAN, dont on nous disait qu'elles seraient sur leur site Internet cet été, le seront à la fin de l'année. Nous verrons bien, et ferons le tintouin approprié si nécessaire.

Peut-être quelqu'un expliquera-t-il aux gens du GEIPAN que cela pourrait être fait peu à peu?

Encore une perle pour la route: les ballons sont souvent pris pour des OVNIS. Pourquoi? Bon sang, mais c'est bien sûr: ils avancent silencieusement, et lentement, comme les OVNIS!

La science avance!

Dans tout ceci, comme d'habitude, les quelques proponents sensés de la thèse des visiteurs extraterrestres n'ont pas été mis à contribution du tout.

Chers lecteurs, si vous voulez apprendre quelque chose de sensé au sujet des rapports d'observations d'OVNIS, ne vous contentez donc pas des collections de demi-vérités et bourdes des magazines. Des questions?


_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog: http://ovnis-ufo.org/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ovnis-ufo.org/
 

LES OVNIS DE SCIENCE ET AVENIR, AOUT 2006:

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis :: Archives sur le phénomène Ovni :: Les archives ufologiques importantes :: ovni ufo Magazines-