Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis
Bonjour et bienvenue sur le forum "les mystères des ovnis",

Si vous êtes témoin de phénomènes inexpliqués, il est très important de témoigner en cliquant ici. N'hésitez pas à vous inscrire sur le forum en cliquant sur s'enregistrer.

Nous vous proposons de consulter les nombreux articles du site associé au forum. Vous y trouverez de nombreuses informations importantes et sérieuses. http://ovnis-ufo.org

Cordialement


Un site consacré à l'étude sérieuse des ovnis et de leur histoire - informations riches et pertinentes sur le phénomène des ovnis.
 
Ovni Accueil site PortailPublicationsFAQRechercherMembresS'enregistrerGroupesConnexionTémoignage ovniAccueil
Depuis 10 ans, le forum n'a cessé de grandir grâce à vous... Merci !!

Partagez | .
 

 Tananarive, Ovni ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Tananarive, Ovni ?   Jeu 10 Fév 2011, 05:34

Cité par le rapport Cometa et le rapport d'étape de mai 2010 de la commission Sigma comme un évènement majeur de l'histoire des observations d'ovni, l'observation de Tananarive fait pourtant encore l'objet de controverses et il en existe pour qui cet évènement fut une simple entrée de météorite dans l'atmosphère. Pourtant a priori, certains éléments de description du phénomène semblent incompatibles avec cette explication, trajectoire, hauteur, apparence, etc.

http://www.forum-ovni-ufologie.com/t10447-1954-ovni-tananarive-madagascar?highlight=tananarive
________________________

L'observation de Tananarive (1954)

Le 16 août 1954 à 18 h, Edmond Campagnac, chef des services techniques d'Air France à Madagascar (alors territoire d'outre-mer français), discute devant la porte de son agence de Tananarive avec quelques personnes.

Les témoins voient alors passer une boule de lumière verte qui leur paraît frôler le palais de la Reine puis disparaître au Sud de la ville.

Brusquement, le phénomène réapparaît. La zone lumineuse est suivie d'un engin allongé d'apparence métallique, comparé par certains observateurs à un cigare volant. L'appareil laisse derrière lui une traînée d'étincelles brillantes, bleues, rouge sombre et blanches, longues de 50 m environ. Il passe à basse altitude sur la marché, infléchit sa trajectoire vers le nord en longeant l'avenue de la Libération, puis vire sur sa gauche, avant d'aller semer la panique dans un troupeau de zébus parqués au Nord-Ouest de la ville.

Edmond champagnac, pilote professionnel, évalue l'atitude du phénomène à moins de 300 m, sa vitesse de déplacement à 400 km/h et sa longueur totale à plus de 1000 m.

2 à 3 s après son passage, une panne d'électricité plonge la ville dans l'obscurité pendant 10 mn environ. De très nombreuses personnes sont dehors par cette belle soirée d'hiver de l'hémisphère Sud. La plupart d'entre elles suivent les évolutions de ce phénomène aérien au-dessus d'une zone très peuplée.

Pendant quelques jours, l'incident alimente les conversations. Le comandement aérien de Madagascar demande au révérend-père Coze, directeur de l'observatoire de Tananarive, de collecter les témoignages. Le temps écoulé ne permet plus de reconstituer la trajectoire exacte, mis la plupart des témoins s'accordent à dire qu'elle a comporté une descente en piqué et plusieurs virages au-dessus de Tananarive.

Enquêtant 30 ans après les faits, la revue LDLN (n° 328) à réussi à identifier 11 des témoins.

Références :

* Article dans Fandrosoam Baovao, 21 Janvier 1955
* Bulletin du GEPA n° 6, 2nd semestre 1964
* LDLN n° 328, Juillet-Août 1994, pp. 5-15
* VSD Hors-Série n°1, juillet 1998, pp. 16-17


http://rr0.org//science/crypto/ufo/enquete/dossier/Tananarive/

_______________________

3.1 Phénomène observé par de nombreux témoins à Tananarive (16 août 1954)

Témoignage devant le comité

Edmond Carnpagnac (C), ancien officier d'artillerie et ancien chef des services techniques d'Air France à Madagascar, aujourd'hui retraité, est venu témoigner devant le comité. Le phénomène décrit ci-après s'est produit le 16 août 1954 à Tananarive. Il a été observé par plusieurs centaines de témoins.À 17 h, alors que le personnel de l'agence d'Air France attend l'arrivée du courrier, quelqu'un aperçoit dans le ciel une 'grosse boule verte se déplaçant à grande vitesse. La première pensée des témoins est qu'il s'agit d'un météorite.

Le phénomène disparaît derrière une colline,ils pensent que la boule verte va percuter le sol et qu'ils vont en percevoir lè choc. Elle reparaît pourtant une minute après. En passant plein travers des observateurs, elle se révèle être une sorte de ballon de rugby métallique précédé d'une lentille verte nettement détachée avec des flammèches s'échappant à l'arrière.

D'après l'estimation des témoins, le "ballon avait la longueur d'un avion DC4, soit une quarantaine de mètres. La lentille verte se détachait à l'avant à un peu moins de 40 m, avec à l'arrière des flammèches assez longues. L'engin a survolé Tananarive à une hauteur estimée de 50 à 100 m, estimation rendue possible par comparaison avec la hauteur d'une colline avoisinante. Au fur et à mesure que l'engin se déplaçait, les lumières des magasins s'éteignaient, et les animaux manifestaient une réelle inquiétude.Après avoir survolé Tananarive, l'engin est reparti vers l'ouest. En passant au-dessus du parc à zébus de la ville, l'engin provoqua parmi eux une violente réaction de peur.

Détail surprenant, puisqu'en temps normal ces animaux ne manifestaient aucun émoi au passage des avions d'Air France. Deux ou trois minutes après, un engin identique a été observé à 150 km de là au-dessus d'une ferme-école. Là encore, les troupeaux ont été pris de panique. Si l'engin observé était le même que celui de Tananarive, sa vitesse devait être de l'ordre de 3 000 km/h. Aux dires de C, le genéral Fleurquin, commandant en chef à Madagascar, a réuni une 'commission scientifique pour mener une enquête sur ces phénomènes. Aucune trace de cette enquête n'a pu être retrouvée dans les archives de l'armée de l'Air, cependant le no 6 du bulletin du Gepa (Groupe d'études des phénomènes aérospatiaux) du 2ème semestre 1964 a décrit cette observation.


http://www.cnes-geipan.fr/documents/Cometa.pdf

____________________________

4) Les cas français les plus significatifs

1. Madagascar / Le 16/08/1954 / entre 20 à 30.000 témoins à la sortie des bureaux à Tanananarive / A la vue de l’engin, des troupeaux de buffles ont complètement saccagé les barrières des enclos / Dégâts considérables (témoins M. Edmond Campagnac X38).


http://www.aaafasso.fr/DOSSIERSAAAF/DOSS.ACCES_LIBRE/PJ_CT/Com.PAN/Rapport_Etape_Com.SIGMA_Juin2010.pdf

_____________________________

Observation d'Antananarivo

L'observation d'Antananarivo, en 1954 à Madagascar, est l'une des observations d'OVNI les plus énigmatiques, ayant été vue par des centaines de témoins au-dessus d'une grande ville.

Le 16 août 1954, vers 17h, une boule de lumière verte est vue tomber du ciel, avant de disparaitre vers une colline. Environ une minute plus tard, l'objet réapparaît, survolant les hauteurs d'Antananarivo, avant de survoler l'avenue de la Libération (l'une des grandes artères de la ville) devant des centaines de témoins, à moins de cent mètres du sol, le tout sans aucun bruit. Les habitants remarquèrent que l'OVNI provoquait des pannes d'électricité dans les zones survolées, et que les animaux domestiques étaient paniqués. Après cela, l'engin s'éloigna. Il fut vu quelques minutes plus tard à 150 km au Nord, où il provoqua une panique dans un troupeau de bétail.

Parmi les témoins, figurait Edmond Campagnac, directeur technique d'Air France à Antananarivo et pilote. Il estimera la taille de cette boule à 40 mètres de diamètre et sa vitesse à environ 400 km/h. Certains témoins diront, par ailleurs, avoir vu un objet métallique suivre cette boule. Certains à l'époque envisagèrent l'hypothèse d'un engin soviétique secret, qui fut cependant vite rejetée. Aucune autre explication rationnelle n'a été avancée depuis et l'affaire en est restée au même point. Ce cas est régulièrement cité par les ufologues partisans de l'hypothèse extraterrestre comme étant l'un des plus mystérieux. L'hypothèse du prototype est quant à elle rejetée en raison de la date de l'événement, et l'hypothèse sociopsychologique est très contestée, du fait des centaines de témoins.

Ce cas motiva Charles de Gaulle à envisager, quelques années plus tard, la création d'un organisme officiel français d'étude des OVNI, projet qui ne fut réalisé qu'en 1977 avec la création du GEPAN.

Par ailleurs, en 1999, ce cas fut cité en exemple dans le Rapport COMETA.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Observation_d'Antananarivo
Revenir en haut Aller en bas
Hannibal
Modérateur
Modérateur
avatar



Masculin Age : 44
Nombre de messages : 2916
Inscription : 16/06/2010
Localisation : foix 09
Emploi : batteur d'armures
Passions : histoire medievale
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Tananarive, Ovni ?   Jeu 10 Fév 2011, 07:56

Bonjour, c'est un cas très intéressant qui n'est pas vraiment isolé, les sceptiques aurons a loisir d'ergoter sur les entrée atmosphérique ou la santé mentale des observateurs, cependant, en 1954 au états unis le problème des "aérolithe vert"au dessus du nouveau Mexique, est assez troublant .
Voir le livre du capitaine Edward Ruppelt Page70.
La encore l'aspect semble être celui d'une RA, mais la trajectoire est trop "plate" avec virages,et la couleur verte ne correspond pas au vert d'une RA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Tananarive, Ovni ?   Jeu 10 Fév 2011, 21:16

Hannibal a écrit:

La encore l'aspect semble être celui d'une RA, mais la trajectoire est trop "plate" avec virages,et la couleur verte ne correspond pas au vert d'une RA.

Bonjour...

C'est quoi le vert d'une R.A.?

Un vert comme ça (rentrée atmosphérique) ?


Explications ici : http://univers-ovni.com/rentrees/rentree_14_12_2001.html
(désolé de mettre encore un lien sur mon site, mais je suis assez content d'avoir identifié celle-là).

Ou un vert comme ça (météore) ?


Et celui-là au moins on sait que ça n'était pas un ovni (mais je suis sûr que des témoins l'ont vu dans des directions anormales!), puisqu'on a retrouvé la météorite qui a fini sa course dans le coffre d'une automobile !

N'ayant pas vu de photos de l'ovni de Tananarive je peux difficilement comparer ! Ce qui est sûr c'est que les météores verts sont assez courants, et j'ai tendance à penser que les "boules de feu vertes" qui ont défrayé la chronique (ufologique en tout cas) à la fin des années 40 n'étaient rien d'autre que de tels météores parfaitement naturels...

Mais ça n'est pas le sujet, et pour en revenir à Tananarive il n'est guère douteux que c'était un météore... La couleur n'a vraiment rien de surprenant, les changements de cap allégués sont un argument plus convaincant en faveur de l'ovni, mais on peut avoir une idée de ce qui s'est passé en consultant les premières sources... Ça demande un peu de développement je vais y revenir...

Revenir en haut Aller en bas
Hannibal
Modérateur
Modérateur
avatar



Masculin Age : 44
Nombre de messages : 2916
Inscription : 16/06/2010
Localisation : foix 09
Emploi : batteur d'armures
Passions : histoire medievale
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Tananarive, Ovni ?   Jeu 10 Fév 2011, 23:13

Bonsoir RA, j'ai donné la source, a savoir "face aux soucoupes volantes" de Ruppelt, le docteur La Paz a étudié le phénomène en présentant notament une image du spectre solaire avec deux nuances de verts aux témoins, l'une très pâle et l'autre tres vif, tout les temoins lui indiquaient la deuxieme couleur. La premiere etant "celle d'un météore veritable" dixit La Paz.
Le detail est presque annecdotique , comment affirmer qu'une telle conjonctions de temoignages troublants n'est que due a des R.A. ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Tananarive, Ovni ?   Ven 11 Fév 2011, 02:31

Donc, à Tananarive (Madagascar), le 16 août 1954 vers 18h, des milliers de personnes ont observé une énorme "boule de feu" (pas nécessairement verte : c'est le principal témoin, dont nous allons parler, qui décrit une sorte de dôme vert suivi d'un "fuselage" d'éclat métallique et de flammèches orange; les couleurs et descriptions varient beaucoup selon les témoignages, qui ont tous été extrêmement tardifs) qui traversait le ciel, lentement, en silence.
Lorsque l'objet est passé au-dessus de la ville, les lumières se sont éteintes. À l'écart de la ville, des troupeaux de zébus se sont complètement affolés au passage de la chose au-dessus d'eux.

Parmi ces témoins, il y avait Edmond Champagnac, polytechnicien, militaire et un des principaux représentants du GEPA (Groupement d'étude des phénomènes aériens), un des premiers et sans doute le plus sérieux des groupes d'études des ovnis en France. À l'époque, il était chef des Services techniques d'Air France à Madagascar, et discutait avec d'autres personnes devant l'agence d'Air France, située dans une grande avenue de la ville.

Cette observation massive a bien sûr causé un certain émoi, et une enquête a été ouverte pour reconstituer la trajectoire de l'objet. Campagnac a participé au recueil des premiers témoignages, mais peu après il a quitté Madagascar...
Et c'est dix ans plus tard qu'il a relaté ce cas dans le Bulletin du GEPA du 2e trimestre 1964.
Notons d'abord que son récit d'un événement qui l'avait marqué est fait de mémoire, il n'avait aucune note écrite et n'était pas certain de la date (elle a été retrouvée par d'autres témoignages).

Voyons ce qu'il écrivait sur la façon dont l'enquête avait été menée :
C'est le R.P. Coze, Directeur de l'Observatoire de Tananarive qui fut chargé de ce rapport. Le R.P. Coze était à l'observatoire lorsqu'il vit "tomber" la boule verte et il pensa d'abord, comme nous, qu'il s'agissait d'une météorite.
Le R.P. Coze, qui vient d'être gravement malade, m'a écrit pour me dire qu'il me ferait parvenir, dès que possible, une copie du rapport. Ce document est un témoignage sans doute unique en son genre puisqu'on estime à environ 20 000 personnes le nombre des observateurs présents au moment du survol par l'engin de Tananarive : environ 5000 témoins ont dû être interrogés par le R.P. Coze.
De plus, des centaines d'animaux ont été effrayés par le passage de l'engin.


Malheureusement, Campagnac n'a jamais reçu ce rapport et personne n'en a trouvé un autre exemplaire, si bien qu'on ne peut que faire des suppositions à son sujet.
Déjà, en lisant ça, il est clair que ça n'était pas une "soucoupe volante" survolant la ville au ras du sol, même en faisant quelques zig-zags, qui avait pu susciter autant de témoignages! Rappelons que lors de la rentrée atmosphérique du 5 novembre 1990, le Sepra a recueilli guère plus d'un millier de témoignages, et les ufologues indépendants à peu près autant. Pour que le Révérend Père Coze ait pu recueillir 5000 témoignages, il fallait que ce soit un phénomène, pas forcément de même nature, mais en tout cas passant aussi à très haute altitude!

Et cela, Edmond Campagnac ne l'a pas compris.
Sur un dessin très schématique représentant Tananarive dans ses souvenirs (assez éloigné de la réalité), il représente la trajectoire de l'objet faisant trois grands virages dont un à 180°, ce qui n'évoque certes pas un météore... Mais si on lit le texte, on se rend compte qu'il est persuadé que l'objet volait à très basse altitude, du fait que des témoins situés dans la première rue parallèle à la sienne l'ont vu passer dans l'autre direction... Cela signifiait donc nécessairement pour lui que l'objet était passé entre les deux rues! Et plus loin, il avait fait presque un demi-tour pour aller survoler le parc à zébus, qu'il avait survolé "en rase mottes"!
Bref, il me semble évident que cette trajectoire complexe retracée par Campagnac dix ans après son observation a pour but de tenter de concilier différents témoignages, plutôt que reposer sur sa mémoire de l'événement.
J'ai un peu l'impression que Campagnac se trouvait dans la situation de quelqu'un qui aurait recueilli les premiers témoignages relatifs à la rentrée atmosphérique de 1990, souvent discordants en l'absence de vérification (c'était au moment où le Sepra parlait d'une "inversion de trajectoire"), et aurait quitté la France avant d'avoir pu faire une synthèse de l'ensemble des témoignages permettant de reconstituer la véritable trajectoire.
Et dans le cas de Madagascar, on apprend par la revue Lumières dans la nuit qu'il y a une cause géographique à de nombreuses erreurs de direction : du fait que l'île, située dans l'hémisphère sud, est habitée par beaucoup de Français originaires de l'hémisphère nord, ils confondent souvent le nord et le sud parce qu'ils n'ont pas l'habitude de voir le soleil passer au nord!

C'est en effet Joël Mesnard qui a ressorti l'affaire de Tananarive dans le numéro 328 de LDLN (décembre 1994), avec un complément dans le 330, en rapportant des témoignages qu'il avait recueillis avec d'autres collaborateurs du GEPA à la suite d'une intervention d'Edmond Campagnac à la télévision en 1970. Ces témoignages ont plutôt tendance à confirmer la thèse du météore plutôt que de l'ovni ayant décrit une trajectoire en S au-dessus de la ville! Un de ces nouveaux témoins indiquait bien une direction opposée à celle communément admise, mais c'est justement un détail qui a été invalidé par un lecteur de LDLN ayant pu constater sur place que ce témoin avait en fait inversé tous les points cardinaux! Le même témoin parle aussi d'un virage brusque avec accélération à la fin, mais une telle impression peut s'expliquer par une baisse de luminosité du météore...

Pour ce qui est de l'extinction des lumières, la version a varié au cours du temps... Lors de ses derniers témoignages à la télévision et pour le Cometa, Campagnac disait que les lumières s'éteignaient les unes après les autres au passage de l'objet, pour se rallumer immédiatement... Mais il s'agit là manifestement d'une "amélioration" tardive des faits, puisque dans le bulletin du GEPA il écrivait plus simplement : Au moment où "l'engin" emprunta l'Avenue de la Libération, l'éclairage de toute la ville s'éteignit, ce qui fit encore mieux ressortir l'éclat vert électrique de la "boule".
On ne sait pas trop d'ailleurs si c'est seulement l'éclairage public qui s'éteignait, ou s'il y a eu une panne générale d'électricité. Si on lit les autres témoignages, l'un mentionne une "panne générale électrique de tout Tananarive", un autre dit que "l'éclairage s'était éteint au passage de l'objet".
Si les éclairages publics étaient déjà allumés (à 18h, c'était le crépuscule, une demi-heure avant le coucher du soleil), il est très possible qu'un météore ait déclenché leur extinction simplement en raison de sa luminosité. Par contre, une panne d'électricité est plus difficile à expliquer et la coïncidence serait vraiment étonnante... Mais on peut toujours imaginer des raisons... Qui sait par exemple quels dégâts peut causer un troupeau de zébus affolés ?

Et en parlant des zébus et des autres animaux, je ne vois pas en quoi le fait qu'ils se soient affolés au passage d'un gros météore silencieux alors qu'ils restent calmes au passage des avions serait étonnant... Ça prouve juste que les zébus ont des yeux et pas seulement des oreilles, et qu'ils ne sont pas habitués à voir une grosse boule de feu passer au-dessus d'eux! J'ai même le sentiment que ce sont les soucoupistes convaincus qui prêtent à ces braves bêtes des capacités de raisonnement surprenantes en supposant qu'ils feraient la différence entre un gros météore, banal et sans danger, et un vaisseau occupé par des extraterrestres, forcément beaucoup plus inquiétant!

Enfin, un dernier élément est que la presse malgache n'a pas du tout parlé de cet événement : Joël Mesnard a fait des recherches et n'a rien trouvé. Un des témoins indique qu'on a juste parlé de la panne d'électricité le lendemain.

A noter aussi l'enquête d'un journaliste de l'île de la Réunion, toute proche, en 2004 lorsqu'il a appris avec surprise que Madagascar avait été l'objet d'un événement aussi extraordinaire (Le Journal de l'île, 16 août 2004), cité dans le dossier consacré à ce cas ici :
http://www.forum-ovni-ufologie.com/t10447-1954-ovni-tananarive-madagascar

Il y aura cinquante ans demain, un événement hors du commun aurait eu lieu à Tananarive. L'anniversaire ne fera certainement l'objet d'aucune commémoration dans la capitale malgache, et pour cause: beaucoup des témoins de l'époque ne sont plus en vie. Les faits relatés par la suite n'ont jamais été confirmés officiellement et provoquent encore une hilarité générale, ou un démenti catégorique, c'est selon.
.../...
Pour en avoir le coeur net, nous avons posé la question aux éventuels témoins de cette étrange rencontre (ils ne sont plus très nombreux) qui vivaient à Tana à l'époque. Les six personnes interrogées à la Réunion, par le biais de leurs proches, ont toutes répondu en éclatant de rire ou en affirmant que les faits sont complètement infondés. Toutes vivaient à Tana au moment des faits, l'une d'elles travaillait même comme speakerine pour l'un des médias de l'époque. D'autres témoignages ou réfutations pourraient être encore trouvés sur place, mais pour l'instant, le mystère demeure.


Il y a enfin un autre témoin de l'affaire, c'est le grand-père d'Éric Maillot, le plus virulent des sceptiques ufologiques en France... Mais voilà, c'est pas de chance, son grand-père vivait à Madagascar en 1954, et il se souvient bien qu'il y a eu un gros météore... Le scepticisme, c'est sûrement héréditaire!

En tout cas le fait est qu'à Madagascar cette affaire est un non-événement... Et qu'en France elle n'est devenue un événement que par le témoignage d'une personne dont les capacités de jugement ne sont pas en cause, mais qui avait quitté l'île avant d'avoir tous les éléments.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Tananarive, Ovni ?   Ven 11 Fév 2011, 02:40

Hannibal a écrit:
Bonsoir RA, j'ai donné la source, a savoir "face aux soucoupes volantes" de Ruppelt, le docteur La Paz a étudié le phénomène en présentant notament une image du spectre solaire avec deux nuances de verts aux témoins, l'une très pâle et l'autre tres vif, tout les temoins lui indiquaient la deuxieme couleur. La premiere etant "celle d'un météore veritable" dixit La Paz.
Le detail est presque annecdotique , comment affirmer qu'une telle conjonctions de temoignages troublants n'est que due a des R.A. ?
La Paz n'était pas l'unique spécialiste des météores à l'époque (il l'était plutôt d'ailleurs en météorites), et d'autres astronomes tout aussi compétents considéraient que ces "boules de feu vertes" étaient juste des météores un peu particuliers. Il semble que La Paz soit tombé par hasard sur une série de météores verts qui l'a impressionné (d'autant qu'il a été témoin de l'un d'eux), et ensuite ces phénomènes se sont raréfiés et l'étude qu'il avait entamée sur eux n'a donné aucun résultat.
Revenir en haut Aller en bas
Hannibal
Modérateur
Modérateur
avatar



Masculin Age : 44
Nombre de messages : 2916
Inscription : 16/06/2010
Localisation : foix 09
Emploi : batteur d'armures
Passions : histoire medievale
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Tananarive, Ovni ?   Ven 11 Fév 2011, 06:56

C'est vrai que La Paz et Heynek n'étaient pas les seuls spécialistes, il y avait aussi Menzel et Condon.
Pour ma part je préfère les scientifiques qui doutent, a ceux qui on des certitudes sur ce qu'ils n'ont pas vue.
Je peut tout a fait entendre qu'on ai des doutes sur tel ou tel cas, (j'en ai) mais affirmer au mépris des témoins me gène un peut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cosmos
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 74
Nombre de messages : 1562
Inscription : 04/04/2007
Localisation : Sud/Ouest
Emploi : Techno aero/Science
Passions : Histoire Antique/ufologie de base
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Tananarive, Ovni ?   Ven 11 Fév 2011, 10:12




Bonjour à vous tous!

J'ai récupéré personnellement un témoignage sur l'affaire de Madagascar
lors d'un entretien avec un ancien pilote d'Air France présent sur les lieux à cette époque:


Il y a des cas qui devraient être connu du grand public,
car pour les scientifiques qui les étudient,
ils nous disent...quelque chose. Pourquoi?

Parce qu'ils réunissent un grand nombre de faits,
de données, et qu'à partir de ces données
on pourrait si l'on voulait bien s'en donner la peine,
faire quelques hypothèses et en éliminer quelques autres.


TANANARIVE, MADAGASCAR 1954:



.........................................................
Un exemple type ....d'un type....!!!


Un sceptique:

"Tiens, nous voilà en France! Avec Tananarive en 1954...
A croire qu'il n'y eut aucun cas plus proche, plus vérifiable en 1954. Encore une fois, c'est loin
donc difficilement vérifiable. Comment ne pas s'empêcher de rire quand on la chance (comme moi) d'avoir eu un grand-père, né et ayant vécu à Madagascar, qui a lui même observé ce... bolide,
filant sans aucun double virage comme le prétend la revue LDLN de Joël Mesnard.
Faites faire un zig-zag a un météore qui file droit (dans le plan vertical) et vous avez un OVNI."

Eric Maillot, extrait d'un texte du "Cercle Zététique".


"Le rire est le propre de l'homme,pas l'intelligence..!!"
.................................................G.Bush.J.

.....................................................................................................................





L'EVENEMENT:

Le 16 août 1954, à 17:00 un événement stupéfie des dizaines de milliers de témoins à Tananarive,
Madagascar. (on estime à 200.000 le nombre de témoins potentiels).

A 17:00, le personnel de l'agence d'Air France attendait l'arrivée du courrier postal,
délivré par un "Constellation".

Une heure après l'arrivée du Constellation, le courrier avait déjà été délivré et les membres
de l'agence d'Air France, parmi lesquels M. Edmond Campagnac, ancien officier de l'artillerie
et à ce moment là directeur technique d'Air France à Tananarive devisent entre eux
près de l'Avenue de la Libération, la grande rue de Tananarive.

Soudain quelqu'un aperçoit dans le ciel une "boule vert électrique" descendant
tout droit vers le sol. Le phénomène disparaît derrière une colline au niveau du Palais de la Reine,
ils s'attendent alors tous à ce que la chose percute le sol et qu'ils vont entendre un bruit d'explosion.

Mais la boule verte ne s'écrase pas.

Elle reparaît pourtant une minute après. Elle fait le tour des parties hautes de la ville,
celle ci est construite sur et à l'intérieur de collines en fer à cheval. La chose entreprend
alors de voler au-dessus de l'Avenue de la Libération, passant à quelque 50 à 150 mètres
d'altitude devant des dizaines de milliers d'habitants médusés.
En passant au-dessus des gens d'Air France, ceux-ci peuvent la voir d'assez près.
M. Campagnac se rend compte que la lumière verte électrique est une sorte de plasma
en forme de lentille, d'environ 40 mètres de long, "de la taille d'un DC4."
Cette forme verte est suivie d'un engin d'aspect clairement métallique, argenté ou aluminium,
en forme de ballon de rugby, de 40 mètres également.
A l'arrière de cet engin métallique, des flammèches bleutées s'échappant vers l'arrière.

L'engin était totalement silencieux. M. Campagnac, dans son témoignage maintes fois répété
publiquement, explique que l'objet ne faisait même pas le bruit de frottement sur l'air
qu'un planeur sans moteur aurait produit.
Dans ce cas, il est notable que l'estimation de l'altitude a pu être faite de façon précise:
en effet, en passant au-dessus des bâtiments de l'Avenue de la Libération, l'engin passait
également devant les collines à l'arrière plan et non pas sur le fond du ciel.

Plusieurs phénomènes physiques ont été observés:tout d'abord, les témoins dans la ville entière
ont pu constater que les éclairages des habitations s'éteignaient au moment ou l'engin passait
précisément au-dessus d'eux, et se rallumaient aussitôt derrière son passage.

Ensuite les habitants ont vite remarqué que les animaux domestiques, les chiens
dans toute la ville notamment, hurlaient à la mort. Lors de son trajet, l'objet est passé
au-dessus du parc à bestiaux ou les paysans malgaches hébergeaient les animaux mis en vente
sur le marché pendant la journée, tels des zébus.
Tous ces animaux sont entrés dans un état de panique totale lorsque l'objet les survola,
alors même que les avions qui survolaient le même parc régulièrement, et notamment
le "Constellation" à 17:00 le même jour, ne provoquaient strictement aucune réaction des animaux,
alors même que ces avions étaient bruyants et que l'OVNI, rappelons-le était lui, totalement silencieux.

Après avoir survolé Tananarive, l'engin est reparti vers l'Ouest. Deux ou trois minutes après,
l'estimation en étant à cette approximation, un engin identique a été observé à 150 km
de là au-dessus d'une ferme école. Là encore, les troupeaux ont été pris de panique.
Le directeur de la ferme a du faire appel à des renforts afin de ramener les animaux
qui s'étaient enfuis, risquant la mort dans des marécages.

C'est cet appel aux renforts qui a permis au témoins de Tananarive
d'entendre parler de cette seconde observation.

....................................................................................................

BREVE DISCUSSION:
.................


Si l'engin observé était le même que celui de Tananarive, ce que sa de

Si l'engin observé était le même que celui de Tananarive, ce que sa description suggère
bien que l'on ne puisse le prouver absolument, alors sa vitesse devait être de l'ordre de 3000 km/h.

Aux dires du personnel d'Air France,le général Fleurquin, commandant en chef à Madagascar,
a réuni une "commission scientifique" pour mener une enquête sur ces phénomènes.

Aucune trace de cette enquête n'a pu être retrouvée dans les archives de l'armée de l'Air, cependant le n°6 du bulletin du GEPA (Groupe d'Etudes des Phénomènes Aérospatiaux)
du 2e semestre 1964 a décrit cette observation. M. Campagnac se souvient parfaitement
que c'est un jésuite, le révérend père Coze, directeur de l'observatoire astronomique
à Tananarive, qui fut chargé de mener l'enquête et de noter des témoignages, incluant
ceux des gens d'air France aussi bien que des paysans malgaches.
Cette enquête à d'ailleurs permis de se rendre compte que le phénomène OVNI
s'était déjà manifesté aux malgaches en plusieurs occasions dans les années antérieures,
mais était resté ignoré car personne n'avait jusqu'ici interrogé la population indigène
sur ce genre de choses.

M. Edmond Campagnac, ancien directeur technique d'Air France
à Tananarive, a participé à l'étude du cas pour le comité COMETA.


Il s'est exprimé très clairement sur ce cas lors d'un débat télévisé concernant les OVNIS
sur la chaîne de Télévision documentaire "Planète Forum" en 2001, appuyé
par Jean-Jacques Vélasco, directeur du SEPRA, l'organisme officiel Français chargé
des enquêtes concernant le phénomène OVNI.

Du fait de cet événement extraordinaire, son existence n'a pas été totalement bouleversée,
mais toutefois, étant lui-même un scientifique de formation, il a voulu savoir
ce qui se trouvait dans les dossiers militaires émanant de la gendarmerie,
obtint une autorisation d'accès à ces fichiers secrets, et ce qu'il y a appris,
est tout à fait significatif.....Mais ceci est une autre histoire....

M. Campagnac se souvient que l'enquête ainsi que certains témoins ont à ce moment
envisagé qu'il pourrait s'agir de machines volantes humaines secrètes, par exemple
une prototype Soviétique.
Mais lui-même, comme la réalité historique que nous pouvons maintenant constater avec le recul, permettent de rejeter ce genre de possibilité: Aucun "avion secret, même actuel,
n'a le moindre rapport, visuellement, ou par les performances, par les manoeuvres,
par le comportement, avec l'objet observé.

Jean Jacques Vélasco ne manque pas de signaler les aspects significatifs de ce cas:

-Le fait du passage de l'objet entre des témoins visuels et des collines, permettant une évaluation
des distances et donc des dimensions.
-Le trajet même de l'objet, descendant à grande vitesse à la verticale pour ensuite effectuer
un trajet plus lent et à l'horizontale.
-Le phénomène physique des éclairages s'éteignant au passage de l'OVNI et se rallumant après.
-Les phénomènes de réactions des animaux.
-Le nombre colossal de témoins.
-La nature culturellement diverses des témoins:
"M. Campagnac à peut-être lu de la science fiction, mais il est assez douteux
que les paysans malgaches aient tous été influencés par les comics de science-fiction US.
-Le fait que le cas ne se produise pas aux Etats-Unis, suspecté d'être un terrain sociologique
favorable à de tels phénomènes considérés alors comme illusoires ou frauduleux.

J'ajouterai moi-même quelques remarques:

Le trajet même de l'objet évoque quelque survol intelligent de la ville: après être descendu
à la verticale jusqu'au point ou, si l'objet avait été inerte, non propulsé ou non contrôlé,
il se serait écrasé au sol, l'engin est "remonté" et a longé la grande artère traversant la ville.

L'aspect visuel même de l'objet n'évoque aucunement quelque phénomène naturel nouveau,
mais bien plutôt une machine volante propulsée par quelque technologie qui ne ressemble
par ses caractéristiques visuelles et ses possibilités de manoeuvre à aucun engin
d'origine terrestre de cette époque à nos jours.

Certes, nous n'avons là qu'une observation d'un objet volant, et non pas de ses éventuels
occupants. Cependant, l'hypothèse la plus économe, la plus simple et la seule proposée
jusqu'ici est qu'il s'agisse d'un engin volant extraterrestre.
Certes, on peut envisager d'autres hypothèses, tel quelque phénomène parapsychologique
dans lequel une ville entière ferait "apparaître" une hallucination, mais ce genre d'hypothèse
est en soi non seulement très coûteuse, en remettant en cause tout ce que nous pourrions
savoir sur la nature même de la réalité.

Mais aussi infructueuse en ce sens que l'on ne voit pas, si on l'admet, quelle expérience
ou voie de recherche pourrait être entreprise pour soit confirmer, soit invalider une telle hypothèse.

Au contraire, en considérant l'hypothèse qu'il s'agisse d'un engin extraterrestre,
ne serait-ce qu'à titre "d'hypothèse de travail", nous pourrions, en y mettant
un minimum de moyens, non seulement mener à nouveau une enquête de vérification,
une enquête de complément, mais aussi entreprendre une réalisation de dispositifs
de détection des traces physiques de ce type de phénomènes à l'échelle d'un territoire,
non pas au seul usage militaire, mais également afin de permettre aux scientifiques
de disposer en toute transparence de données physique, radar, infra rouge, électromagnétiques,
électriques, photographiques notamment, sur les cas à venir.

REFERENCES:

"Tananarive (1954): observation depuis le sol" dans COMETA
"Les OVNIS et la défense, à quoi doit-on se préparer", 1999.

LDLN Magazine, (Lumières Dans La Nuit) (?).

Forum Planète: débat télévisé, "Les OVNIS", M.Campagnac
expose de vive voix son témoignage,
J.J. Vélasco commente, en présence de Pierre Lagrange,
Claude Ribes et autres, 2001.
Article dans le journal malgache Fandrosoam Baovao,
21 janvier 1955.
"Observation du 16 août 1954 Tananarive
(Madagascar)" dans Lumières dans la Nuit,
n°328, pp. 5-15, juillet-août 1994.
VSD Hors-Série n°1, pp. 16-17, juillet 1998.
Bulletin du GEPA (Groupe d'études des phénomènes aérospatiaux), N°6, 2e semestre 1964.
"Des ovnis survolent Tananarive -
50 ans après, le mystère demeure",
article dans le journal "Le Journal de l'Ile",
Ile de la Réunion, 16 août 2004.


#Confirmation de Cosmos en 2004, par un témoin présent lors de cette observation.
Retrouvé habitant alors, sur le bassin d'Arcachon.
Venu au CREPS de Bordeaux, nous présenter en détail, ce fameux cas de 1954...!!


Cordialement.
A+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Tananarive, Ovni ?   Ven 11 Fév 2011, 10:54

Cosmos a écrit:

Bonjour à vous tous!

J'ai récupéré personnellement un témoignage sur l'affaire de Madagascar
lors d'un entretien avec un ancien pilote d'Air France présent sur les lieux à cette époque:


Bonjour Cosmos...

Cet ancien pilote d'Air France c'est Edmond Campagnac, celui dont il est question dans tout mon texte, celui qui a décrit bien avant ta rencontre avec toi son observation dans Phénomènes spatiaux et dont j'ai largement discuté, celui qui a quitté l'île avant de connaître le résultat de l'enquête, le SEUL témoin (si 200 000 ont observé l'événement, ça ne devrait pas être difficile d'en trouver d'autres !) qui a vu l'objet décrire une trajectoire complexe... Tu peux ne pas être d'accord avec l'interprétation que je fais de son témoignage mais lis-la au moins et réponds aux arguments !

Et pourquoi le témoignage d'un sceptique (ou du grand-père d'un sceptique) serait moins valable que celui d'un croyant ?
Revenir en haut Aller en bas
Cosmos
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 74
Nombre de messages : 1562
Inscription : 04/04/2007
Localisation : Sud/Ouest
Emploi : Techno aero/Science
Passions : Histoire Antique/ufologie de base
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Tananarive, Ovni ?   Ven 11 Fév 2011, 11:21





RA a écrit:
Cosmos a écrit:

Bonjour à vous tous!

J'ai récupéré personnellement un témoignage sur l'affaire de Madagascar
lors d'un entretien avec un ancien pilote d'Air France présent sur les lieux à cette époque:


Bonjour Cosmos...

Cet ancien pilote d'Air France c'est Edmond Campagnac, celui dont il est question dans tout mon texte, celui qui a décrit bien avant ta rencontre avec toi son observation dans Phénomènes spatiaux et dont j'ai largement discuté, celui qui a quitté l'île avant de connaître le résultat de l'enquête, le SEUL témoin (si 200 000 ont observé l'événement, ça ne devrait pas être difficile d'en trouver d'autres !) qui a vu l'objet décrire une trajectoire complexe... Tu peux ne pas être d'accord avec l'interprétation que je fais de son témoignage mais lis-la au moins et réponds aux arguments !

Et pourquoi le témoignage d'un sceptique (ou du grand-père d'un sceptique) serait moins valable que celui d'un croyant ?
.................................

Bonjour RA.

1) -Ce témoin que j'ai personnellement rencontré en 2004, n'est pas Campagnac.
Il était également "présent" sur le terrain lors de l'affaire de Madagascar.
Il connaissait très bien les personnes citées et avait lui même observé l'objet.
Il confirme donc les manoeuvres effectuées par l'ovni, et la récupération
des témoignages par le religieux de l'observatoire.

2) -Pourquoi ce témoin serait-il un croyant?
Si une personne rapporte des faits dont elle a été témoin, je ne vois pas pourquoi
l'on se doit de la qualifier de croyant...(Croyant en quoi?)...
L'ufologie n'est absolument pas une religion. Il n'y a que les braves sceptiques
qui "croient" eux, être les seuls dans l'univers.

Cordialement.
A+


Dernière édition par Cosmos le Ven 11 Fév 2011, 12:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Tananarive, Ovni ?   Ven 11 Fév 2011, 11:35

Le terme de "croyant" est un peu caricatural, comme celui de sceptique d'ailleurs, mais Edmond Campagnac était un des principaux enquêteurs du GEPA et n'a jamais caché je pense sa disons forte inclination pour l'hypothè!se extraterrestre...

Et c'est bien lui que tu as rencontré, il n'a pas "très bien connu les personnes citées", il EST la personne citée tout le long, celui sur qui repose toute l'affaire de Tananarive, et je sais très bien qu'il était présent lors de l'affaire, qu'il a observé l'objet et qu'il sait que le religieux de l'observatoire a recueilli les témoignages, je l'ai écrit... Encore une fois il serait bon que tu lises mon texte avant d'y répondre!
Revenir en haut Aller en bas
Cosmos
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 74
Nombre de messages : 1562
Inscription : 04/04/2007
Localisation : Sud/Ouest
Emploi : Techno aero/Science
Passions : Histoire Antique/ufologie de base
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Tananarive, Ovni ?   Ven 11 Fév 2011, 12:08



Bis:

Ce témoin que j'ai personnellement rencontré en 2004, n'est pas Campagnac.
Il était également "présent" sur le terrain lors de l'affaire de Madagascar.
Il connaissait très bien les personnes citées et avait lui même observé l'objet.
Il confirme donc les manoeuvres effectuées par l'ovni, et la récupération
des témoignages par le religieux de l'observatoire.

A+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Tananarive, Ovni ?   Ven 11 Fév 2011, 12:54

Cosmos a écrit:


Bis:

Ce témoin que j'ai personnellement rencontré en 2004, n'est pas Campagnac.
Il était également "présent" sur le terrain lors de l'affaire de Madagascar.
Il connaissait très bien les personnes citées et avait lui même observé l'objet.
Il confirme donc les manoeuvres effectuées par l'ovni, et la récupération
des témoignages par le religieux de l'observatoire.

A+

Ah pardon alors ça change tout et c'est passionnant, on voudrait en savoir plus ! Quelles sont donc les manoeuvres qu'il confirme ? Parce qu'il est un fgait que Campagnac a fait le dessin de ces manoeuvres sur une carte très schématique et imprécise faite de mémoire, et avec l'idée que l'objet survolait la ville à une altitude d'une centaine de mètres seulement. On aimerait donc connaître la description de l'observation de ce nouveau témoin, et pas seulement un "je confirme les manoeuvres" !
Est-ce qu'il se trouvait avec Edmond Campagnac lors de son observation? S'il est resté sur l'île plus longtemps que ce dernier peut-il nous en dire plus sur la façon dont le phénomène a été traité, y a-t-il eu un compte-rendu dans la presse, quelles ont été les conclusions de l'enquête du directeur de l'observatoire, peut-il confirmer le nombre de témoignages recueillis?

Où peut-on trouver son témoignage ?

Voilà qui pourra faire avancer les choses...
Revenir en haut Aller en bas
Cosmos
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 74
Nombre de messages : 1562
Inscription : 04/04/2007
Localisation : Sud/Ouest
Emploi : Techno aero/Science
Passions : Histoire Antique/ufologie de base
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Tananarive, Ovni ?   Ven 11 Fév 2011, 15:17



Bonsoir RA!

Je vois que tu doutes de cette affaire.

Notre équipe de l'époque avait reconstitué l'ensemble du témoignage
point par point grâce a ce témoin. Comme nous cherchions à "savoir",
nous étions parfaitement convaincus de la réalité du fait,
car cet homme encore vivant à cette époque (2004)
était sincère et très expérimenté de la chose aérienne.

Ne voulant point rentrer dans la polémique, je te laisserai donc, plutôt "croire"
les dires de l'instituteur omniscient que tu sembles si bien connaître.

Cordialement.
A+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Tananarive, Ovni ?   Ven 11 Fév 2011, 16:17

RA a dit :
Citation :
Il semble que La Paz soit tombé par hasard sur une série de météores verts qui l'a impressionné (d'autant qu'il a été témoin de l'un d'eux), et ensuite ces phénomènes se sont raréfiés et l'étude qu'il avait entamée sur eux n'a donné aucun résultat.
"Il semble que"... "par hasard"... Étrange non un phénomène naturel qui apparait par vague et se soustrait à l'étude que l'on veut en faire...

Citation :
La Paz n'était pas l'unique spécialiste des météores à l'époque (il l'était plutôt d'ailleurs en météorites), et d'autres astronomes tout aussi compétents considéraient que ces "boules de feu vertes" étaient juste des météores un peu particuliers.
On aimerait avoir les noms, les références de leurs études sur ces cas, à ces astronomes tout aussi compétents.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Tananarive, Ovni ?   Ven 11 Fév 2011, 19:11

Nathanaël a écrit:
RA a dit :
Citation :
Il semble que La Paz soit tombé par hasard sur une série de météores verts qui l'a impressionné (d'autant qu'il a été témoin de l'un d'eux), et ensuite ces phénomènes se sont raréfiés et l'étude qu'il avait entamée sur eux n'a donné aucun résultat.
"Il semble que"... "par hasard"... Étrange non un phénomène naturel qui apparait par vague et se soustrait à l'étude que l'on veut en faire...

Citation :
La Paz n'était pas l'unique spécialiste des météores à l'époque (il l'était plutôt d'ailleurs en météorites), et d'autres astronomes tout aussi compétents considéraient que ces "boules de feu vertes" étaient juste des météores un peu particuliers.
On aimerait avoir les noms, les références de leurs études sur ces cas, à ces astronomes tout aussi compétents.

Bonjour... Les météores apparaissent par vagues, on appelle ça des essaims, et ils peuvent être très variables selon les années... Je n'étais pas parti pour parler des BFV ici, ça n'a pas tellemnt de rapport avec l'observation de Tananarive, et ça n'est pas un sujet que je connais vraiment bien...

Pour les "autres scientifiques" qui ne partageaient pas l'avis de La Paz il suffit de lire Ruppelt :

Pendant l'intégralité des mois de Décembre 1948 et Janvier 1949 les aérolithes verts ont continué à envahir les cieux du Nouveau Mexique. Chacun, y compris les officiers du renseignement de Kirtland AFB, les gens du commandement de la défense aérienne, le Dr. La Paz, et certains des scientifiques les plus distingués de Los Alamos en avaient vu au moins un.

A Février 1949 une conférence a été organisée à Los Alamos pour déterminer ce qui devait être fait pour poursuivre les recherches. L'Armée de l'Air, le projet SIGN, les gens du renseignement à Kirtland, et d'autres parties intéressées avaient fait tout qu'elles pouvaient imaginer et n'avaient toujours aucune réponse.

Des scientifiques notables tels que le Dr. Joseph Kaplan, une autorité mondialement renommée sur la physique de la haute atmosphère, le Dr. Edward Teller, connu pour la bombe H, et naturellement le Dr. La Paz, ont participé à la conférence aux côtés d'un grand nombre de hauts responsables militaires et de scientifiques de Los Alamos.

C'était conférence lors de laquelle il n'y avait aucun besoin de discuter si ce type particulier d'OVNI, l'aérolithe vert, existe. Presque tous les participants en avaient vu un. Le but de la conférence était de décider si les aérolithes étaient normaux ou synthétiques et comment en découvrir plus à leur sujet.

Comme cela se produit dans toute conférence, les avis étaient divisés. Certains ont pensé que les aérolithes verts étaient des aérolithes normaux. Les partisans de la théorie du météore naturel, ou de la météorite, ont présenté des faits qu'ils avaient exhumés des journaux astronomiques. On avait observé des météores de couleur verdâtres, en de nombreuses occasions, bien que cela ait été peu commun. La trajectoire plate, qui semblait être si importante pour montrer que les aérolithes verts étaient extraterrestres, n'avait également rien de neuf. Vu sous certains angles, un météore peut sembler avoir une trajectoire plate. La raison pour laquelle de si nombreux météores vers avaient été vu en Décembre 1948 et Janvier 1949 était que le temps avait été exceptionnellement clair partout le sud-ouest pendant cette période.

Le Dr. La Paz menait le groupe qui pensait que les aérolithes verts n'étaient pas des météores ou des météorites. Son argumentation était déduite des faits qu'il avait rassemblés après de nombreuses journées de recherche et de travail avec des équipes du renseignement de l'Armée de l'Air. Il s'est en tenu aux points que (1) la trajectoire était trop plate, (2) la couleur était trop verte, et (3) il ne pouvait localiser aucun fragments bien qu'il ait trouvé les secteurs où ils auraient du avoir frappé la terre si ils étaient des météorites.

Des gens qui avaient participé à cette réunion m'ont dit que la théorie du Dr. La Paz était très intéressante et que chaque point a été soigneusement considéré. Mais évidemment il n'était pas assez concluant parce que quand la conférence a pris fin, après deux jours, on a décidé que les aérolithes verts étaient un phénomène normal de quelque sorte. On a recommandé que cette phase de la recherche sur les OVNIS soit confiée au laboratoire de recherches de Cambridge des forces aériennes, puisque c'est la fonction de ce groupe d'étudier des phénomènes naturels, et que Cambridge mette en place un projet pour essayer de photographier des aérolithes verts et de mesurer leur vitesse, altitude, et taille.


Il semble bien que tout ce qui intriguait La Paz était la couleur et la trajectoire très horizontale, mais je me demande s'il ne s'agit pas justement de caractéristiques interdépendantes. La couleur verte est due à l'ionisation de l'oxygène atmosphérique bien plus qu'à la composition de l'objet, et elle ne se produit que dans une certaine marge d'altitude... Pour qu'un météore soit vert sur une certaine durée, il faut donc qu'il garde une altitude à peu près constante, donc que sa trajectoire soit presque horizontale... C'est une hypothèse, je l'ai dit je n'ai pas vraiment étudié ça, mais ça me paraît plausible. Et le météore de Peekskill, dont j'ai mis la vidéo en exemple, avait bien une trajectoire presque horizontale.

Hannibal a écrit:

C'est vrai que La Paz et Heynek n'étaient pas les seuls spécialistes, il y avait aussi Menzel et Condon.
Pour ma part je préfère les scientifiques qui doutent, a ceux qui on des certitudes sur ce qu'ils n'ont pas vue.
Je peut tout a fait entendre qu'on ai des doutes sur tel ou tel cas, (j'en ai) mais affirmer au mépris des témoins me gène un peut.
Il n'est pas question ici, en tout cas au sujet des boules de feu vertes, de douter des témoins, je suis sûr que le Dr La Paz a correctement décrit la BFV qu'il a observée, mais tout ce qui le surprenait dans ce type de phénomène c'était la couleur et la trajectoire horizontale, il le dit... Il s'agit donc de savoir si c'étaient vraiment des caractéristiques très exceptionnelles, on a vu que les spécialistes (qui n'étaient pas Condon et Menzel) ne s'accordaient pas là-dessus, de mon côté je n'ai jamais prétendu connaître la vérité, mais j'ai l'impression que les boules de feu vertes n'auront pas été un phénomène particulièrement marquant dans l'histoire des ovnis.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Tananarive, Ovni ?   Ven 11 Fév 2011, 19:32

Cosmos a écrit:


Bonsoir RA!

Je vois que tu doutes de cette affaire.

Notre équipe de l'époque avait reconstitué l'ensemble du témoignage
point par point grâce a ce témoin. Comme nous cherchions à "savoir",
nous étions parfaitement convaincus de la réalité du fait,
car cet homme encore vivant à cette époque (2004)
était sincère et très expérimenté de la chose aérienne.

Ne voulant point rentrer dans la polémique, je te laisserai donc, plutôt "croire"
les dires de l'instituteur omniscient que tu sembles si bien connaître.

Bonsoir Cosmos...

Personne ne doute de l'affaire et nous sommes tous, Éric Maillot compris je suppose, convaincus de la réalité des faits : il y a eu un phénomène observé par des milliers d'habitants, ça a affolé les zébus, il y a eu une panne de courant ou en tout cas d'éclairage, le Révérend Croze, directeur de l'observatoire, a recueilli des tas de témoignages, tout le monde est bien d'accord là-dessus.

Ce qui n'est pas évident c'est le fait que l'objet ait effectué des virages, et le doute ne vient pas juste de l'observation du grand-père de Maillot... Joël Mesnard qui est tout à fait convaincu du caractère "ufologique" de l'affaire fait part dans le n° 328 de sa revue du témoignage d'une Malgache recueilli en 1989 par le petit groupe ufologique local, qui a bien vu l'objet apparaissant près du palais de la Reine et disparaissant du côté de la gare après avoir "survolé l'avenue", soit précisément la trajectoire indiquée par Edmond Campagnac, mais sans les virages mentionnés par ce dernier !

On a bien peu de témoignages sur cette affaire, alors un de plus ne peut qu'apporter de la lumière... Si tu as fait toute une reconstitution avec une équipe, avec un témoin jusqu'ici inconnu, je ne vois pas en quoi ça te gêne de nous faire part du résultat... Et je ne vois pas non plus où il est question de polémiquer !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Tananarive, Ovni ?   Ven 11 Fév 2011, 20:06

Citation :
Bonjour... Les météores apparaissent par vagues, on appelle ça des essaims, et ils peuvent être très variables selon les années... Je n'étais pas parti pour parler des BFV ici, ça n'a pas tellemnt de rapport avec l'observation de Tananarive, et ça n'est pas un sujet que je connais vraiment bien...
Pour ce qui est des pluies de météores, elles se produisent tous les ans et se concentrent sur une même période, peut-on constater ces caractéristiques ici ? Je ne crois pas, on parle de boules de feu à la trajectoire horizontale, et aux apparitions sporadiques.



http://rr0.org/personne/l/LaPazLincoln/
http://fr.wikipedia.org/wiki/Pluie_de_m%C3%A9t%C3%A9ores
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Tananarive, Ovni ?   Ven 11 Fév 2011, 20:21

Nathanaël a écrit:

Pour ce qui est des pluies de météores, elles se produisent tous les ans et se concentrent sur une même période, peut-on constater ces caractéristiques ici ? Je ne crois pas, on parle de boules de feu à la trajectoire horizontale, et aux apparitions sporadiques.
Eh bien apparemment la "vague" des BFV s'est concentrée sur les mois de décembre 48/janvier 49, je ne suis pas certain que ça ne puisse pas être lié à un essaim, il faudrait faire des recherches... Il faudrait savoir aussi de combien d'observations on parle qui puissent vraiment être associées aux BFV.
Revenir en haut Aller en bas
 

Tananarive, Ovni ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis :: Le phénomène Ovni (actualité et débat) :: Discussions et études d'affaires ufologiques-