Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis
Bonjour et bienvenue sur le forum "les mystères des ovnis",

Si vous êtes témoin de phénomènes inexpliqués, il est très important de témoigner en cliquant ici. N'hésitez pas à vous inscrire sur le forum en cliquant sur s'enregistrer.

Nous vous proposons de consulter les nombreux articles du site associé au forum. Vous y trouverez de nombreuses informations importantes et sérieuses. http://ovnis-ufo.org

Cordialement


Un site consacré à l'étude sérieuse des ovnis et de leur histoire - informations riches et pertinentes sur le phénomène des ovnis.
 
Ovni Accueil site PortailPublicationsFAQRechercherMembresS'enregistrerGroupesConnexionTémoignage ovniAccueil
Depuis 10 ans, le forum n'a cessé de grandir grâce à vous, en faisant aujourd'hui la première plateforme francophone par sa fréquentation.

Partagez | .
 

 Examen du livre de J. Allen Hynek "The UFO experience, a scientific enquiry"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Examen du livre de J. Allen Hynek "The UFO experience, a scientific enquiry"   Dim 30 Jan 2011, 22:12

Ceci est un un examen du livre de J. Allen Hynek "The UFO experience, a scientific enquiry" par Joachim P. Kuettner, membre éminent de l'AIAA, publiée dans: Astronautics and Aeronautics, Novembre 1973.

Cet examen indique que quand un scientifique prend le temps de lire ce qu'un de ses collègues scientifiques a étudié et a découvert au sujet du phénomène des OVNIS, au lieu se se contenter d'écarter d'emblée le sujet comme ridicule, alors... "un lecteur impartial devrait trouver la richesse d'information contenue dans son livre difficile à ignorer."

Un nouveau départ pour tout le problème des OVNIS?

"The UFO Experience, A Scientific Inquiry," de J. Allen Hynek

"D'où ils viennent, et pourquoi ils étaient ici, sont des sujets de conjectures; mais le fait qu'ils sont ici sur cette planète est au delà du doute raisonnable."

Hynek

Nous sommes habitués nous informer rapidement au sujet de tous les problèmes scientifiques ou techniques auquels nous nous intéressons par des manuels, des journaux professionnels, et des abrégés dans les bibliothèques. Mais pas si le sujet est le problème des OVNIS! Il est pratiquement impossible d'obtenir une information de fond effective sur cette question sans faire un effort des plus considérables. La littérature contient peu de traités scientifiques objectifs. Elle consiste la plupart du temps en ouvrages mal centrés et polémiques ou en observations qualitatives publiées n'importe où sauf dans les journaux scientifiques.

L'auteur du livre, "The UFO Experience: A Scientific Inquiry," se réfère à cette situation quand il énonce dans sa préface que "un bon livre" sur les OVNIS est nécessaire. Il "devrait être honnête sans préjugés; il devrait être constitués de faits et aussi bien documenté que possible." De toute évidence, il a eu l'intention d'écrire un tel livre et il se peut bien qu'il y ait réussi.

On peut demander pourquoi Hynek a attendu tellement longtemps pour indiquer ce qu'il sait et pense. Après tout, comme professeur d'astronomie de la Northwestern University, il a été directement lié à l'étude des OVNIS par l'Armée de l'Air des États-Unis en tant que conseiller scientifique pendant plus de 20 années, et il n'est guère douteux qu'il sait autant au sujet des OVNIS que n'importe quel scientifique dans le monde. Dans son livre, la réponse apparaît clarement: Quand Hynek a à l'origine accepté son rôle consultatif à l'Armée de l'Air, il a décrit ses sentiments comme suit: "n'était-ce pas une occasion magnifique de démontrer au public comment... l'application de la logique impersonnelle et impartiale de la méthode scientifique... pourrait être employée pour prouver que les soucoupes volantes étaient des résultats de l'imagination?" On peut se rappeler sa suggestion de "gaz de marais" comme possibilité pour l'origine de certaines observations. Le livre actuel, cependant, conclut avec la phrase suivante: "quand la solution attendue depuis longtemps pour le problème des OVNIS sera trouvée, je crois qu'elle s'avérera ne pas être simplement la prochaine petite étape dans la marche de la science mais un saut quantique puissant et totalement inattendu." Apparemment Hynek avait hésité à écrire un livre représentant une telle inversion complète de l'évaluation scientifique, et il a pu lui avoir fallu 20 ans de participation continue pour se convaincre que ce livre devait être écrit. De telles circonstances rendent ce travail d'autant plus signifiant.

Le livre se compose de trois parties:

I. - le phénomène OVNI,
II. - les données et le problème,
III. - vers où allons-nous?

Le style quelque peu sec de l'auteur et son souci d'éviter le sensationnel vont sans doute déçoivoir les lecteurs qui s'attendent à ce que l'auteur d'un livre sur les OVNIS soit un conteur fascinant. La partie I enterre certainement de tels espoirs; et, à mon avis, elle pourrait avoir été plus courte. Le coeur du livre, la partie II, malgré les efforts de l'auteur vers un effet contraire, rend la lecture fascinante. Elle contient sous une forme condensée l'information de base sur des catégories spécifiques des observations d'OVNIS. C'est ce type de matériel qu'il est difficile de découvrir dans la littérature existante à moins qu'on ne prenne la peine de creuser parmi 20.000 rapports dispersés.

Dans les deux premières pièces, Hynek évite sagement de s'empêtrer avec les auteurs de livres quasi-scientifiques existants dans la littérature des OVNIS. Plutôt que d'en ajouter aux vives disputes, il ignore simplement la plupart d'entre elles et préserve ses munitions pour quelques pillonages d'artillerie lourde contre deux cibles, qu'il traite dans la partie III - le projet OVNI de l'Armée de l'Air UFO et l'étude de l'Université du Colorado.

Hynek donne les catégories suivantes d'OVNIS: (1) lumières nocturnes, (2) disques diurnes, (3) rapports radar-visuels, (4) rencontres rapprochées du premièr type (aucune interaction environnementale), (5) rencontre rapprochée du deuxième type (effets physiques sur l'environnement), et (6) rencontre rapprochées du troisième type (occupants).

Dans chaque catégorie Hynek choisit 5 à 12 cas dont il donne la description détaillée. Il a été personnellement impliqué dans les enquêtes sur certains de ces derniers. Les critères de sélection de Hynek utilisent le taux "d'étrangeté " et le taux de "fiabilité," qu'il trace dans une matrice. L'estimation de l'étrangeté (de 1 à 9) est appliqué après "un filtrage éliminatif des explications physiques," la valeur la plus élevés étant donnée aux cas qui "outragent le bon sens."

L'évaluation de l'estimation de fiabilité est bien plus difficile car elle implique des facteurs subjectifs, y compris la crédibilité des témoins. Des jugements doivent être faits sur le sérieux et l'éducation d'une personne, son comportement quand elle est soumise à une interrogation, etc... Hynek n'assigne une estimation de plus de 3 à aucun rapport provenant d'un témoin unique même si il est de réputation très solide. En d'autres termes les témoins multiples sont un préalable à une estimation élevée de fiabilité.

Les catégories d'OVNIS (1) à (5) mentionné ci-dessus sont évidemment d'étrangeté croissante et on devrait peut-être compter qu'elles correspondent à une crédibilité diminuante. Étonnamment, ce n'est pas le cas; de nombreuses "rencontres rapprochées" portent des estimations de fiabilité des plus élevées, un fait remarqué par Hynek, et une raison pour qu'il les traite en tant qu'égales parmi les autres catégories. Hynek note également que la "diversité des étrangetés" est petite et qu'il y a un modèle de répétabilité permettant de définir une classe. On peut remettre en cause l'évaluation subjective des estimations d'étrangeté et de probabilité. En l'absence de lectures et d'enregistrements d'instruments, cependant, on peut douter de ce que de meilleures approches soient actuellement imaginables.

Après discussion des cas qu'il choisit dans chaque catégorie des types d'OVNIS, Hynek donne les moyennes et valeurs habituelles du nombre d'observateurs par cas, leurs appartenances professionnelles, et la description qualitative des "prototypes." Des extraits peuvent servir d'illustrations:

Catégorie (1) - lumières nocturnes: "la Lumière Nocturne typique est une lumière brillante, généralement pas une source ponctuelle, de taille linéaire indéterminée et de couleur variable..., qui suit un chemin non attribuable à un ballon, à un avion, ou à tout autre objet normal et qui a souvent les caractéristiques d'être actionnée pat une intelligence... En ce qui concerne la trajectoire et le comportement cinématique, en dépit des exceptions qui défient des explications physiques normales, même lorsque une prise en compte généreuse est faite pour l'exagération et l'erreur du jugement, les mouvements rapportés des Lumières Nocturnes ne semblent généralement pas violer de lois physiques."

Catégorie (2) - disques de jour: "il est généralement brillant ou incandescent..., jaunâtre, blanc, ou métallique. Il exhibe dans la plupart des cas ce que nous décririons anthropomorphiquement comme une intention dirigant son mouvement, avec les capacités d'accélération extrêmement rapidement. Aucun bruit fort... ne semble être associé aux disques de jour..."

Catégorie (3) - rapports radars/visuels (ce chapitre intéressant contient beaucoup de rapports de témoins oculaires et des observations simultanées par radar autant que des évaluations quantitatives de vitesse. Le prototype est décrit comme suit): "l'opérateur de radar observe un blip sur son écran qui... est apparenté au type de blip fourni par un gros avion, n'est pas le résultat d'un défaut de fonctionnement, et ne ressemble pas à des "phénomènes météo". L'observation visuelle est caractéristiquement une lumière, ou probablement une formation de lumières d'un aspect extrêmement peu familier à l'observateur... Les vitesses impliquées sont invariablement hautes, mais les combinaisons de grandes vitesses et de moments de vols stationnaires ne sont pas rares. Les inversions de direction et les virages à angles serrés sont caractéristiques des cas Radar/Visuels."

Toutes les observations choisies dans ces trois premières catégories se rapportent à des objets éloignés et sont rapportées par un pourcentage relativement élevé d'observateurs (40 à 60%) techniquement instruits. Le nombre moyen de témoins par cas s'étend de 3,5 à 5,0.

Les trois catégories suivantes ("Rencontres Rapprochées") concernent des observations entre 20 à 500 pieds de distance. Selon l'opinion de l'auteur la possibilité de mauvaise est faible dans ces cas à moins que les observateurs aient souffert "de folie provisoire." Hynek consacre presque 80 pages de son livre à la Rencontre Rapprochée; et le lecteur pourrait bien sympathiser avec l'hésitation de l'auteur à présenter ce matériel bizarre. Les histoires des cas illustrent la stupéfaction des observateurs et leur difficulté en décrivant ce qu'ils vivent. Évidemment Hynek a décidé de présenter tous les aspects observés du phénomène des OVNIS, plutôt que de s'arrêter en un point arbitraire où les choses deviennent trop étranges. La catégorie de la "rencontre rapprochée sans effets physiques," montre un nombre moyen d'observateurs par cas de 3.5, dont 35% sont techniquement compétents. Le prototype est décrit comme suit:

"Luminescence brillante, taille relativement petite (de l'ordre des dizaine plutôt que des centaines de pieds), forme généralement ovale - parfois couverte avec un dôme - absence d'ailes conventionnelles, de roues, ou d'autres protubérances, et la capacité de planer et d'accélérer très rapidement vers une vitesse élevée... les trajectoire sont verticale généralement verticales quand les vitesses sont élevées, et 45 degrés ou plus semblent être la règle."

Les prochaines catégories concernent les rencontres avec des effets physiques. Les cas plus les plus habituels de ces catégories de Hynek montrent globalement l'observation d'interférence avec l'allumage, les phares, et les radios d'automobiles tandis que l'objet est dans la proximité. Il décrit de nombreux exemples, l'un d'entre eux comportant sept cas distincts de pannes de voiture et de rétablissement automatique des fonctions des voitures plus tard, s'étant produit en un intervalle de temps d'environ deux heures. Le nombre moyen de témoins par cas est 4,0 dans ce groupe, mais le pourcentage des observateurs techniquement qualifiés est moindre que dans le groupe précédent (13%).

Finallement, Hynek en arrive à l'aspect le plus étrange des phénomènes d'OVNIS - la rencontre rapprochée avec des "occupants." Il défend sa décision de ne pas négliger la rencontre d'occupants par deux arguments. D'abord, ils sont trop nombreux (plus de 300); et en second lieu, il sent qu'on ne peut pas subdiviser les phénomènes d'OVNIS, acceptant quelques pièces et en rejetant d'autres. Néanmoins, après une description complète de ce groupe d'observations laissant perplexes, Hynek conclut qu'il préfère "faire reposer le problème des OVNIS sur les prototypes des cinq premières catégories... rappelant toujours qu'il peut s'avérer que les cas comportant des humanoïdes sont la clef de l'ensemble du problème." On doit lire ce chapitre pour comprendre le dilemme de l'auteur.

Dans la troisième partie du livre, Hynek montre de graves problèmes avec l'étude des OVNIS de l'Armée de l'Air ("Blue Book") et le projet OVNI de l'Université du Colorado (Condon), y compris son approbation par l'Académie Nationale des Sciences. Il trace l'histoire et les approches adoptées par ces études et les juge responsables du doute et du ridicule dont souffre le problème des OVNIS dans la communauté scientifique et technique. Son accusation principale contre l'étude de l'Armée de l'Air est l'incompétence, celle contre d'étude de Condon est le préjugé et l'absence d'un concept scientifique valide. Hynek fait la remarque importante qu'une observation devrait être définie comme OVNI que si elle demeure non expliquée après un filtrage sévère, tandis qu'à son avis l'étude de Condon a seulement exigé que l'observateur la trouve inexplicable - de ce fait entraînant beaucoup d'effort gaspillés sur des cas sans valeur.

En son chapitre final, Hynek suggère de repndre un nouveau départ é propos de tout le problème des OVNIS. Il recommande une approche statistique pour définir les paramètres du phénomène. Ceci implique l'informatique et un accord international sur les formats et le codage. Il propose un "institut" pour l'étude des phénomènes OVNIS qui remplacerait l'approche qui actuellement est unique d'initiatives privées. Il servirait de point focal national ou international à la collecte des données et rapports. La portée d'un tel institut dépendrait des fonds et du temps disponibles à son personnel.

"The UFO experience" représente sans aucun doute la meilleure et la plus objective introduction au problème des OVNIS disponible. Quelques lecteurs seront déçus de ne pas trouver là une "enquête scientifique," comme le sous titre du livre le suggère. Mais une telle recherche exigerait des efforts multidisciplinaires et des ressources considérables qui ne sont pas disponibles pour un scientifique à titre privé. Il aurait été meilleur, peut-être, que Hynek ait omis ce sous-titre. En outre, le traitement du problème de probabilité dans le chapitre 7 me semble léger. Des inadvertances mineures dans le livre présentent quelques problèmes; par exemple, la "table de fiabilité/étrangeté," qui ne porte aucune légende et semble contradictoire avec le texte et l'annexe 1. Ces imperfections peuvent et seront et sans aucun doute corrigées dans de futures éditions.

Je considère le livre de Hynek comme un travail courageux écrit par un scientifique respecté qui admet qu'il a changé d'avis et estime qu'il présente un problème scientifique important et non résolu. Sans aucun doute Hynek sera critiqué par ceux qui considèrent le problème des OVNIS comme "inexistant." Un lecteur impartial devrait trouver la richesse d'information contenue dans son livre difficile à ignorer. La même chose peut s'apploquer à la communauté scientifique et technique internationale. Le livre de Hynek, d'ailleurs, a été traduit en plusieurs langues.

JOACHIM P. KUETTNER Chairman, sous-comité OVNI de l'AIAA.

Source : ufologie.net
Revenir en haut Aller en bas
 

Examen du livre de J. Allen Hynek "The UFO experience, a scientific enquiry"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ovni: La classification de Josef Allen Hynek
» (Allen Hynek) Les soucoupes volantes sont-elles réelles?
» (1974) Les OVNIs Mythe ou Réalité J Allen Hynek
» (1978) Aux limites de la réalité - J.Allen Hynek et Jacques Vallée
» Examen de la lettre de Paul aux Romains chapitre 12

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis :: ovni - définition informations et histoire :: Les études et avis scientifiques-