Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis
Bonjour et bienvenue sur le forum "les mystères des ovnis",

Si vous êtes témoin de phénomènes inexpliqués, il est très important de témoigner en cliquant ici. N'hésitez pas à vous inscrire sur le forum en cliquant sur s'enregistrer.

Nous vous proposons de consulter les nombreux articles du site associé au forum. Vous y trouverez de nombreuses informations importantes et sérieuses. http://ovnis-ufo.org

Cordialement


Un site consacré à l'étude sérieuse des ovnis et de leur histoire - informations riches et pertinentes sur le phénomène des ovnis.
 
Ovni Accueil site PortailPublicationsFAQRechercherMembresS'enregistrerGroupesConnexionTémoignage ovniAccueil
Depuis 10 ans, le forum n'a cessé de grandir grâce à vous, en faisant aujourd'hui la première plateforme francophone par sa fréquentation.

Partagez | .
 

 La Scène OVNI canadienne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: La Scène OVNI canadienne   Sam 29 Jan 2011, 17:58

STANTON T. FRIEDMAN:

Stanton T. Friedman, né dans le New Jersey en 1934, a passé deux ans à l'université de Rutgers dans le Nouveau Brunswick, New Jersey, puis à l'Université de Chicago en 1953. Il a reçu ses diplômes BS et MS en physique de l'UC en 1955 et 1956, avec comme camarade de classe Carl Sagan. Il a travaillé pendant quatorze ans en tant que physicien nucléaire pour des compagnies telles que General Electric, General Motors, Westinghouse, TRW, Aerojet General Nucleonic, et McDonnell Douglas sur des projets avancés, fortement classifiés, par la suite souvent décommandés, tels qu'avions nucléaires, fusées à fission et fusion, et centrales nucléaires pour l'espace. Il a développé un intérêt sérieux pour le problème des OVNIS, a donné des centaines de conférences et a participé à de nombreux documentaires sur ce sujet. Il est un des chercheurs sur le cas de Roswell dont on a le plus parlé, il a été en effet le premier investigateur civil de cet incident, et a co-écrit "Accident à Corona" et est à l'origine du programme TV sur Roswell de l'émission "Unsolved Mysteries" ("Mystères non résolus.")

Voici un papier de Stanton Friedman concernant la situation de la question OVNI au Canada:

La scène OVNI canadienne

par Stanton T. Friedman, Physicien Nucléaire
Federicton, Nouveau Brunswick, Canada

Abstract

Le Canada a eu beaucoup de rapports d'observations d'OVNIS, plusieurs groupes d'ufologie, au moins deux corps investigateurs commandités officiellement par le gouvernement et est également parvenu à dissimuler des informations significatives relatives aux OVNIS. La loi d'accès à l'information a été utilisée pour obtenir beaucoup de données bien que beaucoup plus au sujet de ce que le gouvernement avait fait ait été apparemment caché ou détruit. L'intérêt public pour une approche scientifique semble être fort. Le fichier du National Research Council de quelques mille rapports est mûr pour une recherche détaillée par les chercheurs sérieux capables de consacrer du temps et un effort considérables à la poursuite de plus d'information puisque le NRC lui-même n'a fait essentiellement aucune recherche sur des observations "non-météoritiques".

Introduction

Il n'est pas surprenant que beaucoup d'aspects de l'ufologie au Canada sont tout à fait semblables à ceux d'autres pays. Il y a eu des observations canadiennes, des atterrissages, des cas avec traces physiques et des observations radar. Des Canadiens ont été enlevés. Le gouvernement canadien a gardé beaucoup d'information secrète et a mal représenté mal les faits de ses activités au public. Un certain nombre d'investigateurs courageux ont creusé dans des observations canadiens et certains groupes cultistes et groupes d'amateurs se sont épanouis puis épuisés.

En tant qu'Américain (mon épouse est Canadienne) vivant au Canada depuis 1980 et ayant visité le Canada depuis 1965, je me rends compte que beaucoup d'Américains pensent au Canada comme étant tout comme les Etats-Unis mais plus au nord. La langue des deux pays est (en laissant de côté le Québec) généralement identique. Mais il y a quelques différences très importantes qui concernent la question OVNIS:

1. Le Canada couvre un plus grand domaine de terre que les Etats-Unis (il arrive en fait en seconde position derrière l'URSS) mais a un 1/10ème de population seulement par rapport à celle des Etats-Unis et l'essentiel de la population est dans une bande étroite à moins de 200 miles de la frontière des USA. Les hivers sont longs et rudes. Le nombre de personnes par mile carré disponible pour observer des OVNIS est considérablement réduit en comparaison de l'Europe, à l'Asie, les Etats-Unis etc...

2. Le Canada a une présence militaire beaucoup plus faible que les Etats-Unis et le reste de l'alliance de l'OTAN.

3. Le Canada n'a pas eu, jusqu'à il y a 5 ans, quoi que ce soit d'approchant une Loi de Liberté d'Accès à l'Information. L'accès à l'information est une nouveauté et fonctionne (au coût de 5$ par demande) mais il y a beaucoup d'exceptions. Puisque beaucoup de l'héritage culturel et politique du Canada provient du Royaume-Uni et PAS des Etats-Unis, il y a beaucoup plus une attitude "le Gouvernement sait mieux que vous" qu'aux Etats-Unis.

4. Les Canadiens, en général, ont bien plus de respect pour les autorités, particulièrement pour la police montée canadienne royale que les Américains. Les vastes mais très incomplets dossiers du National Research Council sur les OVNIS ont une très faible contamination avec ce qui pourrait être décrit comme des récits d'illuminés. Les investigateurs de la RCMP [police montée] ont été fréquemment impliqués et les gens ici ne mententent habituellement pas au RCMP (sauf pour des implication dans le crime), et ne pensent pas à la police comme "flics". Le personnel militaires est respecté et est habituellement composé de cariéristes plutôt que de gens dans des engagements brefs.

5. En raison de la grande taille du pays et de sa météo, il est comparativement plus difficile d'avoir des groupes d'ufologie bien organisés.

Activités Personelles

Ayant donné à titre personnel des douzaines de conférences sur des campus universitaires (certains par 3 fois) et à beaucoup d'autres groupes dans 8 des 10 provinces canadiennes et étant apparu sur de nombreuses émissions radio et programmes de TV, je puis dire qu'il y a beaucoup d'intérêt pour une approche scientifique du problème OVNI, allant de pair à un manque général de conscience de la montagne du travail faite par des investigateurs et des organismes tels que MOVNIN, comme on pourrait s'y attendre. J'ai eu beaucoup de surnombres à mes conférences et à beaucoup de colonnes de couverture par favorables dans les journaux. J'ai également eu mes ennuis avec le journal principal, le Toronto Globe et le courrier, et avec le bruyant associé négativiste de Phil Klass, Henry Gordon, qui a fait publié trois articles différents à mon sujet dans le Toronto Star (réf. 1), chacun chargés de mauvaises représentations, comme on pourrait peut-être l'attendre de la part d'un magicien auto-promu du Comité pour la Recherche Scientifique sur les Affirmations du Paranormal [CSICOP].

Au moins le Star a-t-il publié des parties de deux lettres en réponse à l'information fausse dans des articles de Gordon et a publié un grand article avec une vue d'ensemble. Le Globe et le Courrier ont réellement menti au Conseil de la Presse de l'Ontario qui m'a donné une audition dans ma plainte au sujet des faux rapports dans un article récapitulatif de la première page de l'article G&M. L'OPC s'est positionné contre moi, cependant, avec 2 de leurs trois comptes rendus étant de façon concluante faux. Cela m'a rappelé l'attitude fortement anti-OVNI du Los Angeles Times durant de nombreuses années, une sorte de "ne nous tracassez pas avec les faits, notre avis est déjà formé. S'il y avait quelque chose dans ces histoires d'OVNIs, nous le saurions. Nous ne le savons pas et quiconque qui indique qu'il y a quelque chose dans ces OVNIS est un fou".

Il y avait eu des observations au Canada en 1947 aussi bien que de nombreuses années avant et depuis. Des 853 observations d'OVNIS rapportés dans la compilation de Ted Bloecher sur "Les rapports de la vague d'OVNI de 1947" à partir de juin et de juillet 1947, 18 étaient d'origine canadienne et observés par un total de 52 témoins. A en juger par les travaux d'autres pour compléter la compilation de Bloecher, il y a ez là beaucoup plus de cas rapportés dans les journaux locaux mais non rassemblés par Bloecher. Il y avait eu au moins 2 efforts d'enquêtes officiels publiquement reconnus: le Projet Magnet et le projet Second Story. Un personnage essentiel dans les deux projet était l'ingénieur Wilbert B. Smith du ministère du transport. Je n'ai jamais pu rencontrer Smith avant son décès malheureux d'une tumeur de cerveau au début des années 60, mais j'ai communiqué avec son épouse et ai rencontré son fils et ai parlé à beaucoup de gens qui l'ont connu. En outre, Arthur Bray a été assez aimable pour me fournir des copies d'un certain nombre de pièces provenant des dossiers de Smith. Comme avec la grande majorité des activités canadiennes de recherches, le travail de Smith se faisait sur un budget de bouts de chandelles. Puisqu'une excellente vue d'ensemble de la situation OVNIS au Canada est présentée dans le livre par Bondarchuk (réf. 2) je ne reproduirai pas les informations qu'il fournit.

Smith était clairement un professionnel sérieux qui a été titulaire de la plus haute récompense canadienne dans le domaine de la technologie de radiodiffusion, a souvent visité les Etats-Unis et a connu Donald Keyhoe du NICAP et Frank Edwards aussi bien qu'ayant eu par l'ambassade canadienne une association avec Vannevar Bush qui était apparemment un personnage clé dans l'effort OVNI top secret des USA après l'incident de Roswell (réf. 4) en juillet, 1947. Bush avait également dirigé le bureau de la recherche et du développement scientifique pendant la guerre mondiale 2 comme une sorte de Tsar de la Science et Technologie, ayant mis en place le projet de Manhattan comme une myriade d'autres projets joints militaro- industriels-technologiques pour gagner la guerre. Il avait également organisé et était le premier chef du Joint Research and Development Board (JRDB) qui plus tard est devenue le RDB, avait servi au Conseil de la Guerre, avait dirigé avant-guerre le Comité Consultatif National sur l'Aéronautique (le NACA qui plus tard est devenu la NASA) et a eu des liens très étroits avec le premier chef du département de la défense James Forrestal et beaucoup de réunions avec les Présidents Roosevelt, Truman et Eisenhower. Son association avec le membre du MJ-12 Donald Menzel remonte à 1934 et Bush a été le plus ardent défenseur de Menzel à ses auditions de fidélité tenues en mai 1950.

Ailleurs (réf. 5), j'ai cité les déclarations d'introduction du mémo top secret de 3 pages "Geomagnetics" de Wilbert Smith découvert par le chercheur canadien X (pseudonyme pour un chercheur des plus inhabituels, une sorte de Charles Fort canadien) mais je vais répéter les commentaires principaux ici (du 21 novembre 1950):

"J'ai fait des enquêtes discrètes via le personnel canadien de l'ambassade à Washington qui a pu obtenir pour moi les informations suivantes:"
"a) Ce sujet es le sujet le plus fortement classifié du gouvernement des Etats-Unis, plus secret même que la bombe H."
"b) Les soucoupes volantes existent."
"c) Leur mode de fonctionnement est inconnu mais un effort sérieux est fait par un petit groupe dirigé par le docteur Vannevar Bush."
"d) Toute cette question est jugée par les autorités des Etats-Unis comme étant d'importance énorme."

Certains sceptiques ont essayé de faire passer Smith comme un ahuri en raison de son intérêt pour des phénomènes paranormaux, ne sachant apparemment pas qu'il y a tout un dossier de matériel de support. En particulier des correspondances secrètes avec Arnauld Wright et Gordon Cox et d'autres employés du gouvernement canadien. Egalement, je suis parvenu à avoir par la loi de liberté d'accès à l'information, les dossiers du Conseil de Recherches de la Défense, à peu près l'équivalent (sur une échelle beaucoup beaucoup plus petite) du conseil de recherches et de développement des USA qui était le reste évolutionnaire du US Research and Development Board. Le DRB avait établi un comité OVNIS qui s'est réuni à un certain nombre d'occasions en session secrètes, étrangement dans le même moment où l'in disait au public que rien d'officiel n'était fait et que les activités de Wilbert Smith étaient justes un passe-temps lié à son adhésion au NICAP!

Le dossier de 300 pages du DRB n'est pas, pour l'essentiel, très excitatant, comprenant des articles de journaux et des lettres de réponses à des questions du public. Cependant, il contenait également une synthèse de 1,5 pages sur l'impoication du gouvernement en matière d'OVNIS, daté d'octobre 1958. Voici quelques éléments très intéressants de cette histoire:

Histoire Ancienne

Le "projet Saucer" des Etats-Unis a pris fin vers 1950 et il s'est révélé souhaitable de solliciter les rapports canadiens. Lors de la 220ème réunion du JIC (Comité Joint du Renseignement) du 12 avril 1950, les OVNIS ont été discutés et les décisions suivantes ont été prises:
a) La DSI (Direction du Renseignement Scientifique) et la DAI (Direction du Renseignement Aérien) devaient collaborer pour préparer un questionaire à distribuer aux officiers de renseignement sur le terrain ds trois services et de la RCMP.
b) La DAI doit coordonner l'organisation des recherches dans ce domaine.
c) Tous les rapports du terrain devaient être transmis vers la DSI pour examen officiel au nom du DND (Ministère de la Défense Nationale).

Action par la DRB/DSI

Un tableau des rapports d'observations remontant à 1954... est gardé dans ce bureau et est classé SECRET. La dernière entrée est une observation le 8 juin 1956. Un dossier est également gardé ici, qui contient une multitude d'articles de presse, d'observations, etc... Le dossier 3800-10-1-1 (3 volumes de la DRB) contient un grand nombre de rapports d'observations remontant à 1947. Le dernier rapport dans les dossiers de DAI était daté de juillet 1958. La DAI n'a pas semblé être au courant de la politique antérieure expliquée dans les paragraphes 2 et 3 ci-dessus.

J'ai naturellement déposé une demande d'accès à l'information pour des articles spécifiques remarquables. La réponse, qui a été rapide, a également été très décevante puisqu'elle a déclaré que les copies de tous ces articles avaient été détruites. De ma propre expérience de 14 ans de travail sur les documents classifiés je ne crois tout simplement pas que c'étaient les seules copies mais je n'ai aucun moyen d'établir où sont les autres, bien que je travaille toujours à cela.

J'ai localisé certaines des personnes listées comme ayant assisté à la réunion. Quelques personnes ont répondu que pour autant qu'elles le savent l'information était encore couverte par le secret officiel et elles ont refusé d'en dire plus. Je suis parvenu à localiser et rencontrer le Dr. Omand Solandt qui était le premier Président de la DRB et une sorte de Vannevar Bush du Canada... mais en beaucoup plus jeune. Il se rappelait rappelé Wilbert Smith, mais a nié savoir qu'il y avait vraiment un coverup énorme aux USA. Il sert toujours au sein de nombreux comités et est encore très occupé dans sa retraite. Il n'était pas intéressé à se lancer de nouveau dans la controverse sur les OVNIS.

Le Conseil National de la Recherche a eu une implication importante et peu ordinaire dans les OVNIS depuis les milieux des années 60 après la mort de Smith. D'une part ils ont été l'agence de collecte officielle pour les rapports publics et en avaient reçu des milliers des militaires, de la police, et du grand public. Cependant, à la différence du projet Blue Book aux USA, ils ont eu un profil public très bas et n'ont fait pratiquement aucune investigation.

Chaque rapport a reçu un numéro et a été classé chronologiquement sur des cartes de dossier maintenues dans un petit bureau. On peut consulter ces dossiers, en prenant rendez-vous, mais on ne peut pas en obtenir des copies bien que l'on ait le droit de prendre des notes. Depuis il y a environ 5 ans grâce aux efforts de M. X et d'un certain effort de ma part, les premiers dossiers ont été transférés aux Archives Publiques et ont été mis sur microfilm. 100 - 200 cas reçus dans les années précédentes ont été ajoutés à la collection d'archives où ils peuvent être regardés et dont ont peut tirer des imprimés. Ceux-ci appellent déséspéremment l'attention des chercheurs.

Essentiellement, le seul effort fait par la NRC avait été de les subdiviser en catégories "météore" et "non-météore".

Le NRC est intéressé par les rapports de météore et travaille sur ceux-là dans l'intérêt de la science. Ils ne font rien au sujet des "non-météores" qui sont, naturellement, de bien plus d'intérêt pour les ufologues. Il n'y a aucun classement géographique, ou par type de rapport, ou selon que le radar est impliqué ou qu'un atterrissage s'est produit etc... Deux personnes du NRC, le Dr. Peter Millman, un astronome et le Dr. MacNamara, ont fait des rapports publics anti-OVNI. Il n'y a aucun observation secrète dans les dossiers du NRC bien qu'il soit clair que le côté canadien du North American Air Defence Command (NORAD) fasse des observations radar et en fasse rapport au QG du NORAD par les règlements JANAP-146 et ses réglements ultérieurs. Restent toujours en place des règlements pour que les pilotes militaires et civils rédigent des rapports sur les objets aériens inconnus, les missiles inconnus, les engins volants inconnus, etc...

Les Personnes

Mon premier contact avec l'ufologie canadienne remonte à 1968 quand William K. Allan, un professeur de physique à Calgary, a eu le courage de m'inviter à parler à l'Auditorium de Jubilee. William m'a maintenu occupé avec les médias et nous avons eu une foule de 1200 participants ayant payé leur billet. Le bénéfice est allé aider le groupe de William "UFO Anonymous" qui avait publié un disque vynile excellent qui comprenait deux enregistrements de sons d'OVNIs et des interviews de témoins comprenant des pilotes commerciaux. William est retraité et habite à Kelowna, Colombie Britannique, et a fait beaucoup é travers les médias pour rendre l'étude des OVNIs respectable.
John Musgrave a eu le courage de postuler et a obtenu une bourse d'étude du Conseil du Canada pour étudier les abductions OVNIS et a voyagé partout en Amérique du Nord pour sa recherche. J'ai été très déçu de son rapport final (réf. 6) et je n'ai jamais pu comprendre pourquoi il était si négatif et en certains endroits erronné, jusqu'à avril 1987 quand John a été impliqué dans le programme TV de CBC de la série "l'Homme Vivant" intitulé "la connexion extraterrestre". L'émission, qui a a indiqué de nouvelles normes pour une recherche soigneuse grâce à son Directeur-Producteur David Cherniak, se concentrait sur les abductions. Il s'avère que John a pu lui-même avoir eu une expérience d'abduction quand il était jeune et il semble lutter contre ça en tentant de faire passer son expérience et d'autres expériences d'abduction pour des rêves. Apparemment, s'il admet que d'autres abductions réelles se sont produites, il devrait faire face à la sienne, ce qui est trop difficile, un cas classique de déni. John dirige un petit groupe à Edmonton, Alberta.

Arthur Bray, d'Ottawa, a publié deux livres sur les OVNIS, il est un ancien officier de la Marine Militaire et est parvenus à obtenir une partie des dossiers de Wilbert Smith. En raison de sa contribution à la conférence MOVNIN à Toronto en 1982, j'ai été mis sur la piste du Dr. Robert Sarbacher que j'ai pu retrouver en Floride et à qui j'ai rendu visite. Sarbacher était un scientifique tout à fait remarquable qui a servi au sein d'un certain nombre de comités de recherches en temps de guerre et après guerre et était la source de certains des commentaires de Smith au sujet des OVNIs comme cité au-dessus selon les notes manuscrites de Smith après la réunion. Sarbacher était un enfant surdoué selon un article du Satrurday Evening Post et il a apporté des contributions majeur du côté technique lors de la deuxième guerre mondiale... Je ne sais pas pourquoi Arthur ne l'avait pas recherché. Son yacht à Palm Beach, Floride, était tout à fait impressionnant et il était dans l'annuaire téléphonique aussi bien que dans divers annuaires professionnels.

Toujours en activité au Canada, il y a des gens comme Chris Rutkowski de Winnipeg, Manitoba, qui travaille à l'Université du Manitoba. Chris publie le "Swamp Gas Journal" et a compilé un dossier informatique volumineux de centaines d'observations d'OVNIS dans le Manitoba. Il a été impliqué dans divers programmes de recherche concernant des observations des satellites. Gener Duplantier de Toronto a été un diffuseur de publications ufologiques pendant longtamps. Henry Magor, en Colombie britannique a publié le Rapport Canadien sur les OVNIS pendant plusieurs années et a écrit au moins un livre. David Haisell de la région de Toronto a également écrit un livre et a été un enquêteur actif sur le terrain pendant plusieurs années. Il reste des groupes d'ufologie actifs à Toronto, Waterloo et Stratford, tous dans l'Ontario. Le Dr. Don Donderi est un professeur de psychologie à la prestigieuse Université McGill à Montréal et était très actif au sein de UFO Quebec aussi bien qu'assez courageux pour me faire donner deux de mes conférences surbookées à McGill.

Références

1. Friedman, Stanton T. "Flying Saucers, Noisy Negativists, and Truth" Paper presented at 1975 MOVNIN Symposium, St. Louis, Missouri, 15 Pages. $2.00 post paid from OVNIRI, POB 3534, Frederiction, NB Canada E3B 5JB
2. Bondarchuk, Yurko "OVNI Canada" Segnet Book, New American Library of Canada Limited, Scarborough, Ontario, Paperback, May 1982 2.95, forward by Stanton Friedman, 198 pages.
3. Moore W.L. and Berlitz, C "The Roswell Incident" 1982 Grosset and Dunlap, New York, 168 pages.
4. Moore W.L. "Crashed Saucers: Evidence in Search of Proof" Paper presented at 1985 MOVNIN Conference, St. Louis, Missouri, 49 pages, $5.00 from OVNIRI
5. Friedman, Stanton T. "Cosmic Watergate" 1981, 18 pages $2.00 from OVNIRI

Source : ufologie.net
Revenir en haut Aller en bas
 

La Scène OVNI canadienne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La Scène OVNI canadienne
» (1956) Des militaires canadiens voient et photographient un ovni Alberta, Canada
» L'ex ministre de la défense canadienne confirme les OVNI
» (2008) Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal
» Ovni: Les témoignages des astronomes et physicien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis :: ovni - définition informations et histoire :: Les études et avis scientifiques-