Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis
Bonjour et bienvenue sur le forum "les mystères des ovnis",

Si vous êtes témoin de phénomènes inexpliqués, il est très important de témoigner en cliquant ici. N'hésitez pas à vous inscrire sur le forum en cliquant sur s'enregistrer.

Nous vous proposons de consulter les nombreux articles du site associé au forum. Vous y trouverez de nombreuses informations importantes et sérieuses. http://ovnis-ufo.org

Cordialement


Un site consacré à l'étude sérieuse des ovnis et de leur histoire - informations riches et pertinentes sur le phénomène des ovnis.
 
Ovni Accueil site PortailPublicationsFAQRechercherMembresS'enregistrerGroupesConnexionTémoignage ovniAccueil
Depuis 10 ans, le forum n'a cessé de grandir grâce à vous, en faisant aujourd'hui la première plateforme francophone par sa fréquentation.

Partagez | .
 

 2010: Le 27/10 vers 22h30 - millas (66)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
johan.s
Très bonne participation
Très bonne participation
avatar



Masculin Age : 39
Nombre de messages : 216
Inscription : 21/08/2008
Localisation : perpignan
Emploi : conducteur de bus
Passions : ufologie, astronomie, sciences...
Règlement : Règlement

MessageSujet: 2010: Le 27/10 vers 22h30 - millas (66)   Ven 26 Nov 2010, 15:51

Bonjour à tous,

je poste cette observation car elle reste toujours un mystère pour nous.
Si certains d'entre vous ont une idée, elle est la bienvenue!!!

commentaire de Gilles.T:

Lieu: Força Réal, 507m


De 21H00 à 00h
Veilleur: Rayko, Jojo, moi même


Nous n'avons rien vue durant la premiere partie de la veillée, à part beaucoup d'avions et d'hélicoptères qui faisaient des rondes d'ailleurs, il y a eu beaucoup d'étoiles filantes.
Nous étions à l'abri du vent, car contrairement à la plaine, en haut le vent était assez fort (tramontane).
Vers 22h30 alors que nous étions en train de parler de la construction du site du COR et des futurs veillées qu'on pourrait faire, nous nous sommes fait flashé.
J'ai eu le flash en pleine figure, rayko l'a vu se refléter sur moi et jojo contre le mur.
pour ce que j'en ai vu c'était un flash puissant blanc au contours vert.

Le probleme à cela c'est qu'il provenait du vide, du ravin, et pas des vignes qu'il y a en bas de la montagne, il n'y a que des chemins de terre et pas d'habitation.

je me demande toujours ce que c'était mais j'ai été pris d'une grande fatigue.

A part cela il n 'y a rien d'autres à rajouter à part que les 2 APN numériques ne marchaient pas et que le dictaphone aussi.

Nous avons décidé d'arreter la veillée à 00h, il faisait disons le un peu froid.

Commentaire johan.s:

Suite à cette observation, je voudrais ajouter un petit détail.

Je précise que mon apn fonctionnait toujours après le phénomène,

c'est peut être parce que j'étais un peu plus en retrait derrière un mur.

j'ai voulu faire le test de comparer l'intensité du flash avec celui de mon appareil.

le résultat fut étonnant, je n'arrivait même pas à éclairer le sol des champs en contrebas car la

distance bien-sur était trop longue.

Donc, je peux dire que le phénomène avait une intensité vraiment très puissante pour qu'il

puisse se trouver à environ une centaine de mètres et éclairer toute la colline de força réal.

Pour l'instant, nous n'expliquons pas ce phénomène.

J'ai penser peut-être à de la foudre en boule mais je ne peux pas l'affirmer car j'en ai jamais vu.

Il est souvent rapporté qu'après des observations de flashs, il y avait des apparitions d'ovnis.

En tout cas, à part ça, on n'a rien vu !!!

Johan.s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perpiovni.1fr1.net/forum.htm
Chris.A
Equipe du forum
Equipe du forum
avatar



Masculin Age : 37
Nombre de messages : 4541
Inscription : 03/08/2007
Localisation : tarn et garonne
Emploi : monteur telecom
Passions : internet
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: 2010: Le 27/10 vers 22h30 - millas (66)   Ven 26 Nov 2010, 18:20

Tu as bien fais de déposé le témoignage.
Gilles m'en avait parlé mais comme il n'était pas structuré (il parle toujours de plusieurs trucs en même temps, sacré Gilles), je n'avais pas pu le mettre en écrit.

Merci donc pour ta "déposition".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nomade27
Equipe du forum
Equipe du forum
avatar



Masculin Age : 65
Nombre de messages : 730
Inscription : 10/11/2010
Localisation : Haute Normandie
Emploi : salarié
Passions : Musique, sciences
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: 2010: Le 27/10 vers 22h30 - millas (66)   Ven 26 Nov 2010, 20:19

J'ai déjà vu des éclairs en montagne qui étaient dans des vallées en contrebas, mais là tu n'étais qu'à 507m d'altitude et tu dis qu'il faisait froid, donc pas d'orage en vue. Alors mystère!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean Curnonix
Culture Scientifique
Culture Scientifique
avatar



Masculin Age : 57
Nombre de messages : 1993
Inscription : 31/05/2008
Localisation : France
Emploi : Actif
Passions : Divers
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: 2010: Le 27/10 vers 22h30 - millas (66)   Ven 26 Nov 2010, 22:21

Bonsoir johan.s,

Davantage qu’un « mystère », avec la connotation que comporte ce terme (voir ici sa définition), votre « déposition » constitue un problème (voir ici la définition) à résoudre.
Mais pour se faire, il est nécessaire de disposer de toutes les données possibles … ce qu’est loin de représenter votre rapport.
Rappelons-nous que la solution d’un problème est essentiellement contenue dans son énoncé !

Ainsi, et uniquement à titre d’exemple, à l’aide de l’extrait de carte IGN ci-dessous :

- Où vous trouviez-vous par rapport aux 2 lignes électriques à haute tension qui cheminent au Sud du sommet du Força Réal ?

- De quelle direction l’éclair lumineux provenait-il par rapport au sommet du Força Réal ?

- etc., etc., etc.


Interrogez-vous sur la question de savoir à quel résultat peut aboutir l’énoncé d’un problème insuffisamment conçu. Wink

Cordialement,

Jean
-------------------------------
Ma présentation se trouve ici
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nomade27
Equipe du forum
Equipe du forum
avatar



Masculin Age : 65
Nombre de messages : 730
Inscription : 10/11/2010
Localisation : Haute Normandie
Emploi : salarié
Passions : Musique, sciences
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: 2010: Le 27/10 vers 22h30 - millas (66)   Ven 26 Nov 2010, 22:59

Bon sang... Mais c'est bien sûr! Sans avoir une carte sous les yeux je n'aurais pas pensé aux lignes de hautes tensions qui par temps humide font souvent des éclairs. Pourtant par temps de brouillard j'ai vu ce phémomène avec en plus des grésillements. à suivre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
johan.s
Très bonne participation
Très bonne participation
avatar



Masculin Age : 39
Nombre de messages : 216
Inscription : 21/08/2008
Localisation : perpignan
Emploi : conducteur de bus
Passions : ufologie, astronomie, sciences...
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: 2010: Le 27/10 vers 22h30 - millas (66)   Ven 26 Nov 2010, 23:42

Bonsoir jean,

Pour l'orientation exacte, je ne peux vous la donner car je n'ai pas utilisé ma boussole.(ex:degré)

Par contre, approximativement, peut-être que vous pourriez résoudre le mystère du problème!!!

-Orientation du phénomène: est/sud.est à environ 500m d'altitude.

Pour les lignes de hautes tension, merci mais j'y avais déjà pensé malgré que je ne sois pas scientifique.

Par rapport à notre emplacement, Nous nous trouvons toujours au pied de l'antenne relais.
(voir photo du site en création.)

http://perpiovni.1fr1.net/chasseurs-d-ovnis-f1/


Après, le reste du témoignage, il faut le demander à Gilles.t mais il n'est pas disponible en ce moment.

cordialement,

johan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perpiovni.1fr1.net/forum.htm
johan.s
Très bonne participation
Très bonne participation
avatar



Masculin Age : 39
Nombre de messages : 216
Inscription : 21/08/2008
Localisation : perpignan
Emploi : conducteur de bus
Passions : ufologie, astronomie, sciences...
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: 2010: Le 27/10 vers 22h30 - millas (66)   Ven 26 Nov 2010, 23:54

Citation :
J'ai eu le flash en pleine figure, rayko l'a vu se refléter sur moi et jojo contre le mur.
pour ce que j'en ai vu c'était un flash puissant blanc au contours vert.

Comment expliquez-vous scientifiquement ce phénomène ?

Cordialement,

johan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perpiovni.1fr1.net/forum.htm
Jean Curnonix
Culture Scientifique
Culture Scientifique
avatar



Masculin Age : 57
Nombre de messages : 1993
Inscription : 31/05/2008
Localisation : France
Emploi : Actif
Passions : Divers
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: 2010: Le 27/10 vers 22h30 - millas (66)   Sam 27 Nov 2010, 09:57

Bonjour johan.s,

Votre questionnement, semble-t-il, réside en ce que le « flash puissant blanc » a été perçu avec un « contour vert » par celui de vous 3 qui l’a directement observé face à lui.
Vous exprimez : « Comment expliquez-vous scientifiquement ce phénomène ? »

- 1) Tout d’abord, un éclair nocturne apparaît d’autant plus « puissant » que la vision des observateurs est accoutumée à l’obscurité pour y avoir été plongés depuis un minimum de 15 minutes. Cela semble avoir été le cas puisque l’observation s’est produite en seconde partie de votre veillée de « 21h à 00h ».

- 2) Ensuite, formulons l’hypothèse selon laquelle un arc électrique se soit constitué dans l’atmosphère en raison de la proximité de 2 lignes électriques à haute tension, le gaz atmosphérique étant alors ionisé pour momentanément se transformer en plasma lumineux.

Le gaz atmosphérique émet de la lumière par un processus bien connu : la "recombinaison radiative". Dans cette circonstance, les atomes d’un gaz sont tout d’abord perturbés par un apport d’énergie extérieure (ici l’arc électrique), par interaction électromagnétique.
Les électrons changent alors de niveau d’énergie, puis reviennent rapidement à leur niveau précédent, plus ou moins directement, en émettant un photon de lumière à chaque saut d’énergie.
Le photon emporte avec lui exactement la différence d’énergie existant entre les niveaux d’énergie de l’électron avant et après le saut énergétique.
Dans un gaz à la pression atmosphérique, ce qui était le cas sur le flanc du mont Força Réal, les électrons n’ont pas un libre parcours moyen très long hors de leur atome d’origine, donc la recombinaison est très efficace, et pratiquement toute l’énergie électromagnétique apportée au gaz se transforme en photons, en lumière.

L’énergie des photons émis, donc la couleur de la lumière émise, est une signature sans équivoque de la nature du gaz émetteur de cette lumière après excitation (d'où l'un des intérêts de la bonnette à réseau de diffraction ... mais il s'agit là d'une autre histoire !).
Ce phénomène est bien connu des "spectroscopistes" (et aussi fort apprécié des astrophysiciens qui trouvent là le moyen de connaître la composition des gaz situés très loin dans le cosmos)

Des tables indiquent, pour chaque gaz, les longueurs d’onde des photons émis pendant la recombinaison ainsi que les sauts d’énergie les plus souvent observés donc l’intensité relative des diverses couleurs de la lumière émise. Ceci est mis à profit dans la réalisation d’enseignes lumineuses où la couleur de la lumière émise par les tubes est parfois due à un choix très élaboré du gaz ou des mélanges de gaz.

Examinons une de ces tables spectrales pour l’azote et l’oxygène de l’air, car notre atmosphère comporte 78% d’azote et 21% d’oxygène.

Nous y apprenons que :
- l’azote ionisé une fois émet des photons à 868 et 862,9 nanomètres (nm) de longueur d’onde, ce qui correspond, pour l’œil humain, à une perception de lumière de couleur rouge sombre (rappel : l’air comporte 78% d’azote)
- l’oxygène ionisé une fois émet, quant à lui des photons à 777,1 et 615,8 et 630 nm, soit de couleur rouge, orange et rouge orangé (rappel : l’air comporte 21% d’oxygène)
- l’azote ionisé deux fois, c’est à dire avec deux électrons éjectés, revenant à leur niveau, émet des photons à 500,4 et 567,9 nm soit respectivement dans le bleu et le vert.
- l’oxygène ionisé deux fois émet des photons à 464,9 et 411,9 nm dans le violet.

Omettons les photons invisibles pour l’observateur, dans l’infrarouge et l’ultraviolet.
Le degré d’ionisation du gaz dépend étroitement de l’énergie du rayonnement électromagnétique d’excitation, celui qui sert à éjecter les électrons des atomes de leurs orbites d’origine, car aucune émission de lumière n’est possible sans stimulation extérieure. Ainsi, un tube fluorescent d’éclairage n’est lumineux que si le courant électrique le traverse.

Les tables spectroscopiques donnent les énergies nécessaires pour déplacer les électrons de chaque couche atomique de chaque gaz. Ces énergies sont données en général en "électron volt" dont le symbole est eV.

Pour l’azote, les divers électrons sont arrachés de leurs orbites avec des énergies comprises entre 14,534 et 667,03 eV, et bien évidemment, il faut plus d’énergie pour arracher deux électrons qu’un seul.
Pour l’oxygène, ces énergies sont comprises entre 13,618 et 871,39 eV.

Ainsi, dans l’air qui est un mélange des deux gaz comme nous l'avons rappelé, si on excite cet air à énergie croissante, on commencera par exciter l’oxygène à 13,618 eV, puis l’azote vers 14,534 eV. Ces gaz excités émettront de la lumière rouge orangé. En augmentant l’énergie d’excitation, on verra apparaître les photons bleus et verts. En mélangeant ces différents niveaux d’énergie d’excitation, on mélangera toutes ces couleurs qui donneront de la lumière blanche.

>>> Au centre de l’arc électrique les différents niveaux d’énergie d’excitation étant mélangés la lumière apparaît blanche, en périphérie si le niveau d’énergie d’excitation correspond à l’azote ionisé deux fois alors il y aura un contour vert à 567,9 nanomètres de longueur d’onde.

Ainsi avez-vous au moins une explication à votre questionnement. Wink

Cordialement,

Jean
-------------------------------
Ma présentation se trouve ici
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nomade27
Equipe du forum
Equipe du forum
avatar



Masculin Age : 65
Nombre de messages : 730
Inscription : 10/11/2010
Localisation : Haute Normandie
Emploi : salarié
Passions : Musique, sciences
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: 2010: Le 27/10 vers 22h30 - millas (66)   Sam 27 Nov 2010, 10:40

Voilà une explication excellemment démontrée! Jean, j'adore vos démonstrations si j'avais eu des profs comme vous quand j'étais ado je crois que j'aurais continué l'école. C'est vrai que l'on ne pense pas forcément en premier aux phénomènes électriques... C'est donc bien de rester la tête froide et de faire des investigations pas à pas avec un cheminement logique pour éviter de partir dans des directions trompeuses.
Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: 2010: Le 27/10 vers 22h30 - millas (66)   Sam 27 Nov 2010, 11:36

la sensibilité de vision dans l'obscurité qui est dite scotopique, est maximale vers 510 nm (vert) et encore environ deux plus importante vers 465 nm (bleu vert) que vers 567 nm (jaune vert) : http://fr.wikipedia.org/wiki/Vision_scotopique
Revenir en haut Aller en bas
nomade27
Equipe du forum
Equipe du forum
avatar



Masculin Age : 65
Nombre de messages : 730
Inscription : 10/11/2010
Localisation : Haute Normandie
Emploi : salarié
Passions : Musique, sciences
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: 2010: Le 27/10 vers 22h30 - millas (66)   Sam 27 Nov 2010, 12:18

joseph123 a écrit:
la sensibilité de vision dans l'obscurité qui est dite scotopique, est maximale vers 510 nm (vert) et encore environ deux plus importante vers 465 nm (bleu vert) que vers 567 nm (jaune vert) : http://fr.wikipedia.org/wiki/Vision_scotopique

C'est pour cette raison que les lasers verts à puissances égales sont nettement plus visible que les rouges je suppose ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: 2010: Le 27/10 vers 22h30 - millas (66)   Sam 27 Nov 2010, 12:45

en vision diurne (dite photopique) il y a un facteur voisin de 10 pour la sensibilité de l'oeil entre le rouge (au dela de 600 nm) et le vert (vers 532 nm pour les lasers verts), en vision nocturne c'est encore plus marqué bien entendu.

bien que ce ne soit pas la question Wink je ne suis pas sûr qu'une image réalisée avec bonnette réseau donne une information qui permette de trancher entre une raie laser et une raie d'émission, c'est plus la présence de raies bien identifiées d'un même atome excité dans le cas présent qui donnerait quelques certitudes sur le phénomène observé.
Revenir en haut Aller en bas
nomade27
Equipe du forum
Equipe du forum
avatar



Masculin Age : 65
Nombre de messages : 730
Inscription : 10/11/2010
Localisation : Haute Normandie
Emploi : salarié
Passions : Musique, sciences
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: 2010: Le 27/10 vers 22h30 - millas (66)   Sam 27 Nov 2010, 14:21

La mode des pointeurs lasers vert (aujourd'hui interdit) a pu apporté quelques confusion en se reflétant sur des panneaux rétro réfléchissant la nuit. J'ai testé moi même avec un pointeur d'une puissance de 200Mw à environ 500m, l'éclair produit sur le panneau est assez impressionnant pour faire dire à une personne qu'il s'agit d'un éclair vert. ce qui n'a rien à voir dans le cas présent, c'était juste une parenthèse.
cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FdP
Passionné
Passionné




Masculin Age : 53
Nombre de messages : 112
Inscription : 26/07/2009
Localisation : Poitiers
Emploi : Indépendant
Passions : Les OVNI, les jeux vidéo, la musique.
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: 2010: Le 27/10 vers 22h30 - millas (66)   Sam 27 Nov 2010, 22:47

@nomade27 a écrit:
joseph123 a écrit:
la sensibilité de vision dans l'obscurité qui est dite scotopique, est maximale vers 510 nm (vert) et encore environ deux plus importante vers 465 nm (bleu vert) que vers 567 nm (jaune vert) : http://fr.wikipedia.org/wiki/Vision_scotopique

C'est pour cette raison que les lasers verts à puissances égales sont nettement plus visible que les rouges je suppose ?

Bonsoir,

Oui, c'est aussi pour cela qu'on le trouve au milieu de la bande du spectre des couleurs. C'est aussi pour la même raison que les premiers écrans d'ordinateurs étaient vert et noir. L'oeil était sensé moins fatiguer.

On parle aussi du fameux "rayon vert" connu surtout des marins. Le bleu, est relativement moins connu. C'est le même procédé, la dernière couleur non filtrée lorsque la lumière disparait à l'horizon. Mes explications n'étant pas très claire, quelques précisions ci-dessous.

Spectre lumineux :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Couleur

Rayons :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Rayon_vert

FdP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

2010: Le 27/10 vers 22h30 - millas (66)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 2010: Le 27/10 vers 22h30 - millas (66)
» 2010: Le 29/08 vers 22h30 - point qui bouge dans le ciel
» 2010: Le 19/08 vers 22h30 - observation dans les landes - Pontonx sur l'Adour- (40)
» 2010: Le 20/08 vers 23h30 - GRENOBLE - (38)
» 2010: Le 25/05 vers 15h40 - avion de chasse sur lunel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis :: Les témoignages d'observation d'ovni :: Observation ovni vos témoignages ovnis :: Les témoignages ovnis archivés :: Phénomènes probablement identifiés (Pan B) -