Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis
Bonjour et bienvenue sur le forum "les mystères des ovnis",

Si vous êtes témoin de phénomènes inexpliqués, il est très important de témoigner en cliquant ici. N'hésitez pas à vous inscrire sur le forum en cliquant sur s'enregistrer.

Nous vous proposons de consulter les nombreux articles du site associé au forum. Vous y trouverez de nombreuses informations importantes et sérieuses. http://ovnis-ufo.org

Cordialement


Un site consacré à l'étude sérieuse des ovnis et de leur histoire - informations riches et pertinentes sur le phénomène des ovnis.
 
Ovni Accueil site PortailPublicationsFAQRechercherMembresS'enregistrerGroupesConnexionTémoignage ovniAccueil
Depuis 10 ans, le forum n'a cessé de grandir grâce à vous, en faisant aujourd'hui la première plateforme francophone par sa fréquentation.

Partagez | .
 

 La plus grosse étoile jamais découverte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jerome.B
Equipe du forum
Equipe du forum




Masculin Age : 37
Nombre de messages : 205
Inscription : 01/08/2009
Localisation : Crouy 02
Emploi : maintenance
Passions : ufologie, rugby, 2CV, ...
Règlement : Règlement

MessageSujet: La plus grosse étoile jamais découverte   Ven 23 Juil 2010, 00:44

Résumé : Une méga star est née ! Une équipe internationale de chercheurs vient de découvrir la plus grosse étoile jamais découverte. Ce qui remet en cause quelques théories de l'astronomie...






http://aliceadslvideos.tf1.fr/jt-20h/une-etoile-265-fois-plus-grosse-que-le-soleil-5933801-536.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mathieu31
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 33
Nombre de messages : 561
Inscription : 09/11/2009
Localisation : toulouse
Emploi : interimaire
Passions : musique
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: La plus grosse étoile jamais découverte   Ven 23 Juil 2010, 00:52

Bonjour Jérôme, voilà un article en plus sur ce sujet.
Source : http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=8039

Les étoiles grossissent: une étoile de 300 masses solaires dévoilée

En utilisant une combinaison (Une combinaison peut être :) d’instruments du VLT de l’ESO, une équipe d’astronomes a découvert l’étoile la plus massive (Le mot massif peut être employé comme :) connue à ce jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux...) avec une masse (La masse est une propriété fondamentale de la matière qui se manifeste à la fois par l'inertie des corps et leur...) à la naissance supérieure à 300 fois la masse de notre Soleil ((pourcentage en masse)), soit deux fois les 150 masses solaires considérées actuellement comme la masse maximale pour une étoile (Une étoile est un objet céleste émettant de la lumière de façon autonome, semblable à une énorme boule de plasma comme...).
L’existence de ces monstres – des millions de fois plus lumineux que le
Soleil, perdant de la masse en émettant des vents très puissants –
pourrait apporter une réponse à la question suivante: "quelle masse
maximale les étoiles peuvent-elles atteindre ?"


Le jeune amas RMC 136a.
Cliquer sur l'image pour l'agrandir.




Une équipe d’astronomes dirigée par Paul Crowther, Professeur d’astrophysique à l’Université de Sheffield, a utilisé le VLT (Very Large Telescope) de l’ESO ainsi que des données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose,...) d’archives du télescope spatial Hubble (Le télescope spatial (L'utilisation d'un télescope (Un télescope (du grec tele signifiant « loin » et skopein signifiant « regarder, voir ») est un...) sur Terre (La Terre, foyer de l'humanité, est surnommée la planète bleue. C'est la troisième planète du système solaire en partant...) est limitée par les turbulences de l'atmosphère, qui dégradent considérablement...) Hubble (Le télescope spatial Hubble (en anglais, Hubble Space Telescope ou HST) est un télescope en orbite à environ 600...) (en anglais, Hubble Space Telescope ou HST) est un télescope en orbite à environ 600...)
(ESA/NASA), pour étudier en détail deux jeunes amas d’étoiles, NGC 3603
et RMC 136a. NGC 3603 est une usine cosmique où les étoiles se forment
en quantité (La quantité est un terme générique de la métrologie (compte, montant) ; un scalaire, vecteur, nombre...) dans le nuage étendu de gaz (Au niveau microscopique, on décrit un gaz comme un ensemble d'atomes ou de molécules très faiblement liés et quasi...)
et de poussière de la nébuleuse, situé à 22 000 années-lumière du
Soleil. RMC 136a (plus souvent connu sous le nom de R136) est un autre
amas de jeunes étoiles massives et chaudes, situé à l’intérieur de la
nébuleuse de la Tarentule, dans une de nos galaxies voisines, le Grand
Nuage de Magellan, à 165 000 années-lumière du Soleil.

Cette équipe a trouvé plusieurs étoiles ayant des températures de
surface supérieures à 40 000 degrés, soit plus de sept fois plus
chaudes, quelques dizaines de fois plus grandes et plusieurs millions
de fois plus brillantes que notre Soleil. Les comparaisons avec les
modèles impliquent que plusieurs de ces étoiles sont nées avec des
masses de plus de 150 masses solaires. L’étoile R136a1, trouvée dans
l’amas R136, est l’étoile la plus massive jamais observée avec une masse
actuelle d’environ 265 masses solaires et avec une masse à la naissance
atteignant 320 fois la masse du Soleil.

Dans NGC 3603, les astronomes ont également pu mesurer directement les
masses de deux étoiles qui appartiennent à un système d’étoile double [1],
ce qui a permis de valider les modèles utilisés. Les masses de
naissance estimées des étoiles de types A1, B et C de cet amas sont au
dessus ou proches de 150 masses solaires.

Les étoiles très massives produisent des vents très puissants. "
Contrairement aux humains ces étoilent naissent "grosses" et perdent du
poids en vieillissant" dit Paul Crowther. "Etant âgée d’un peu plus d’un
million d’années, l’étoile la plus extrême, R136a1, est déjà à la
moitié de sa vie et a déjà subi un intense régime amaigrissant, perdant
un cinquième de sa masse initiale pendant cette période, ce qui
correspond à plus de cinquante masses solaires."

Si R136a1 remplaçait le Soleil dans notre système solaire, son rayonnement (Le rayonnement est un transfert d'énergie sous forme d'ondes ou de particules, qui peut se produire par rayonnement...)
par rapport à celui du Soleil serait autant de fois plus lumineux que
le rayonnement actuel du Soleil l’est par rapport à celui de la pleine Lune (On appelle lune tout satellite naturel d'une planète, mais la Lune, avec un L majuscule, désigne le seul satellite...). "Sa grande masse réduirait la durée de l’année terrestre à trois semaines et elle arroserait la Terre de rayonnements ultraviolet (Le rayonnement ultraviolet (UV) est un rayonnement électromagnétique d'une longueur d'onde intermédiaire entre celle de...) incroyablement intenses, rendant la vie impossible sur notre planète (Selon la dernière définition de l'Union astronomique internationale (UAI), « une planète est un corps céleste (a)...)," dit Raphael Hirschi de la Keele University, un des membres de l’équipe.
Ces étoiles "super-poids-lourds" sont extrêmement rares, se formant
uniquement dans les amas d’étoiles les plus denses. Distinguer les
étoiles de manière individuelle – ce qui vient d’être fait pour la
première fois – requiert l’extrême pouvoir de résolution des instruments
infrarouge (Le rayonnement infrarouge (IR) est un rayonnement électromagnétique d'une longueur d'onde supérieure à celle de la...) du VLT [2].

Cette équipe a également estimé la masse maximum que les étoiles de ces
amas peuvent atteindre ainsi que le nombre relatif des plus massives.
"La masse des plus petites étoiles ne peut être inférieure à plus de
quatre-vingts fois celle de Jupiter, en dessous ce sont des "étoiles
ratées" ou «naines brunes" précise un autre membre de l’équipe, Olivier
Schnurr de l’Astrophysikalisches Institut Potsdam. "Notre découverte
confirme la vision antérieure indiquant qu’il y a aussi une limite
supérieure à la grosseur des étoiles, toutefois cette limite augmente
d’un facteur deux pour atteindre maintenant les 300 masses solaires."

Il y a seulement quatre étoiles dans R136 qui avaient une masse
supérieure à 150 masses solaires à leur naissance, mais elles totalisent
près de la moitié du vent et du pouvoir radiatif de l’amas dans son
ensemble, comprenant approximativement 100 000 étoiles au total (



Total est la qualité de ce qui est complet, sans exception.
D'un point de vue comptable, un total est le...). R136a1 à elle seule injecte cinquante fois plus d'énergie (Dans le sens commun l'énergie désigne tout ce qui permet d'effectuer un travail, fabriquer de la chaleur, de la...) dans son environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et artificiels au sein duquel se...) que l’amas de la nébuleuse d’Orion, la région de formation d’étoiles massives la plus proche de la Terre.

Comprendre comment les étoiles de grande masse se forment est assez
compliqué, du fait de leur courte durée de vie et de leurs vents
puissants, l’identification de ce genre de cas extrêmes, tel que R136a1,
ne fait que repousser encore plus loin le défi pour les théoriciens.
"Soit elles sont nées aussi grosses soit des étoiles plus petites ont
fusionné pour produire ces cas extrêmes," explique Paul Crowther.

Les étoiles ayant une masse entre 8 et 150 masses solaires explosent en
supernovae à la fin de leur courte vie, laissant derrière elles des
restes exotiques qui sont soit des étoiles à neutron soit des trous
noirs. L’existence d’étoiles de masses comprises entre 150 et 300 masses
solaires étant maintenant établie, les découvertes de cette équipe
augmentent la perspective de l’existence de "supernovae d'instabilité de
paire (On dit qu'un ensemble E est une paire lorsqu'il est formé de deux éléments distincts a et b, et il s'écrit alors :)»
exceptionnellement brillantes qui se volatilisent complètement en
explosant, ne laissant derrière elles aucun reste et dispersant jusqu’à
dix masses solaires de fer dans leur environnement. Quelques candidates à
de telles explosions ont déjà été proposées ces dernières années.

R136a1 est non seulement l’étoile la plus massive jamais observée, mais
elle a également la plus grande luminosité, proche de 10 millions de
fois celle du Soleil. "En raison de la rareté de ces monstres, je pense
qu’il est peu probable que ce nouveau record soit battu prochainement,"
conclut Paul Crowther.


Notes:

[1] L’étoile A1 dans NGC 3603 est une étoile double avec une période
orbitale de 3,77 jours. Les deux étoiles de ce système font
respectivement 120 et 92 masses solaires, ce qui signifie qu’elles sont
nées avec des masses respectives de 148 et 106 masses solaires.

[2] Cette équipe a utilisé les instruments SINFONI, ISAAC et MAD, tous installés au VLT de l’ESO à Paranal au Chili.



Cordialement
Mathieu31
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

La plus grosse étoile jamais découverte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La plus grosse étoile jamais découverte
» La plus grosse étoile de l’univers découverte
» Premiere Observation !
» Halo dans le ciel réunionnais
» Quelle est cette étoile ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis :: Rubriques Thématiques :: Thématiques Sciences :: Astronomie et Astrophysique-