Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis
Bonjour et bienvenue sur le forum "les mystères des ovnis",

Si vous êtes témoin de phénomènes inexpliqués, il est très important de témoigner en cliquant ici. N'hésitez pas à vous inscrire sur le forum en cliquant sur s'enregistrer.

Nous vous proposons de consulter les nombreux articles du site associé au forum. Vous y trouverez de nombreuses informations importantes et sérieuses. http://ovnis-ufo.org

Cordialement


Un site consacré à l'étude sérieuse des ovnis et de leur histoire - informations riches et pertinentes sur le phénomène des ovnis.
 
Ovni Accueil site PortailPublicationsFAQRechercherMembresS'enregistrerGroupesConnexionTémoignage ovniAccueil
Depuis 10 ans, le forum n'a cessé de grandir grâce à vous, en faisant aujourd'hui la première plateforme francophone par sa fréquentation.

Partagez | .
 

 Alerte OACI sur les risques de collision en vol avec des OVNI ?...10 Juin 2010 Par Jean-Charles DUBOC

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pierre.B
Equipe du forum
Equipe du forum
avatar



Masculin Age : 35
Nombre de messages : 4166
Inscription : 30/08/2008
Localisation : vendée,france
Emploi : electrotechnicien
Passions : lecture, musique, sciences et technologie,espace,photo
Règlement : Règlement

MessageSujet: Alerte OACI sur les risques de collision en vol avec des OVNI ?...10 Juin 2010 Par Jean-Charles DUBOC   Ven 11 Juin 2010, 14:23

Alerte OACI sur les risques de collision en vol avec des OVNI ?...
10 Juin 2010 Par Jean-Charles DUBOC



Le bruit de coursive qui court dans l’Aéronavale, compte tenu du grand nombre de témoins, et des conséquences sur la sécurité des vols, est que les deux Rafale qui se sont abimés en Méditerranée, le 24 septembre 2009, à environ 60 km du porte-avions Charles de Gaulle, et à 30 km au large de Perpignan, poursuivaient en fait un OVNI lorsqu’ils se sont percutés !...


L’information circule depuis plus de six mois et il faut se demander si c’est une bonne idée de continuer à mettre un tampon « secret défense » sur cette affaire qui concerne les pilotes de chasse mais aussi les pilotes des compagnies aériennes.

Et si la prochaine fois c’est un B747 avec 350 passagers à bord qui s’écrase pour avoir volé à trop grande proximité d’un OVNI ?...

Aussi je vais reprendre l’ensemble du dossier, essayer d’expliquer ce qui s’est passé, et envisager la nécessité d’une « Alerte OACI » sur les risques de collision en vol avec des OVNI.

Tout le monde se souvient de la collision en vol de ces deux Rafale alors qu’ils effectuaient une campagne d’essais de catapultage lourd depuis le porte-avions dans le cadre de la validation du nouveau standard Rafale-Marine F3.

Les deux pilotes étaient des pilotes d’essais très expérimentés.

Le pilote survivant, le capitaine de corvette Yann Beaufils, qui s’est éjecté, et dont le Rafale a été percuté par l’arrière, est un pilote d’essais membre du Centre Expérimentation Pratique de l'Aéronavale (CEPA ).

Le pilote de chasse qui est disparu, le capitaine de frégate François Duflot, membre du Centre d’Essais en Vol, n’a pas pu s’éjecter et son avion a continué sa trajectoire jusqu’à percuter la mer.

A la suite de ce très grave accident j’ai rédigé une analyse intitulé « Ovni en phase de transfert hyper-spatial : les conséquences pour les pilotes civils et militaires » dont j’ai limité la diffusion à quelques spécialistes depuis le mois d’octobre.


Mais, compte tenu que cette collision en vol remet en cause les procédures opérationnelles de l’Aéronavale ainsi que le niveau de formation de nos pilotes de chasse et que l’enjeu sur la sécurité aérienne est trop important pour qu’il reste confidentiel, je me dois de le mettre en ligne avant une nouvelle catastrophe :


« De nombreuses observations d’OVNI rapportent que les objets observés présentaient une apparence variable tant dans leur volume que dans leur forme.

D’après l’une de mes sources, ceci signifierait que le vaisseau spatial en question se trouvait en phase de « transfert hyper-spatial », c'est-à-dire qu’il modifiait l’espace autour de lui par un considérable apport d’énergie affectant les références dimensionnelles et temporelles ; Il est possible d’avoir une idée de ce phénomène dans la lettre UMMO NR 69.

POUR L’AVIATION CIVILE ET MILITAIRE QUEL SONT LES RISQUES D’UNE TROP GRANDE PROXIMITÉ AVEC UN TEL PHENOMÈNE ?

Par exemple, quels pourrait être les conséquences d’une interception par deux avions de chasse d’un vaisseau en phase de « transfert hyper-spatial » ?... Quel sont les risques pour les pilotes et les machines ?...

Cette question n’est pas anodine car nous connaissons des cas de pertes de machine dont les pilotes se sont frottées d’un peu trop près à un OVNI (ex : Mantel).

D’après une analyse dont j’ai pu prendre connaissance, il semble que, lors d’un « transfert hyper-spatial », le temps et les dimensions spatiales subissent une variation ondulatoire présentant :

1/ Une intensité fonction de sa masse et de la distance à l’objet.

2/ Une périodicité dépendante de la forme de l’objet.

Sur un appareil de chasse qui passerait à proximité immédiate d’un tel OVNI changeant de forme les conséquences défieraient les lois de la physique que nous connaissons et il me semble souhaitable d’évoquer quelques-unes des surprenantes particularités que pourrait provoquer une telle situation.

Pour cela, Il me semble nécessaire de se placer sur deux points de vue : à bord de l’appareil et dans la situation de l’observateur extérieur (ex : radar).


1/ A bord de l’aéronef.


L’entrée dans le volume spatial et temporel qui est modifié par l’OVNI se ferait sans accélération notable, sans modification des paramètres de vol comme la vitesse indiquée (pneumatique) ou le cap.

Par contre, à l’intérieur de la zone perturbée les modifications peuvent être fortement pénalisantes : perte des repères visuels, anomalies des équipements.

Lors de la sortie de la zone spatio-temporelle instable la situation peut devenir beaucoup plus gênante avec par exemple : accélération et possible dépassement de la VMO/MMO, important changement de cap, importante modification de l’altitude (ex : entrée à 1000 ft et sortie à 100 ft).

2/ Pour un observateur extérieur (ex : radar)


La position et la vitesse de l’aéronef deviennent sujets à des modifications ondulatoires et les caractéristiques du vol en sortie de la zone de « transfert hyper-spatial » sont totalement différentes de celles à l’entrée de la zone perturbée.

LES CONSÉQUENCES POUR LA SÉCURITÉ DES VOLS CIVILS ET MILITAIRES.

Dans l’état actuel de nos observations sur ce type de situation, et en fonction les informations de diverses informations recueillies, une seule recommandation s’impose : GARDER SES DISTANCES AVEC UN OVNI QUI CHANGE DE FORME.

En effet, la situation peut rapidement devenir parfaitement incontrôlable pour les pilotes car l’aéronef, s’il pénètre la zone spatio-temporelle affecté par un OVNI en phase de « transfert hyper-spatial », peut se retrouver hors de son domaine de vol ou encore entrer en collision avec un équipier ».

En contact avec un « phénomène » qui a pour pseudo « l’Ignoble Infreequentable », je lui ai transmis cette analyse et vous pouvez consulter ci-dessous sa réponse qui m’a laissé « pantois »…


« Pas mal, le "laïus" sur les transferts d'Ovni !


En réalité, l'UFO change les données de son champ gravitationnel immédiat pour se déplacer dans une sorte de "bulle" dont il est le centre des masses.


Ce n'est pas lui qui se déplace, ou très partiellement, mais le champ entier qu'il crée autour de lui.


Et le champ continue d'obéir aux lois de la physique que nous connaissons (elles sont globalement inviolables), mais vu de l'extérieur (le radar), il se soustrait aux appareils de mesure, car il est "hors champ classique" et il se déplace beaucoup plus facilement et sans trop d'énergie à dépenser : il suffit de "l'impulser" pour démarrer le phénomène et de le "désimpulser" pour pouvoir revenir dans le champ plus global qu'est l'espace devenu "hors champ" et le réintégrer... ailleurs.


L'avion suiveur, s'il est dans le champ, il suivra le champ et entrainera la disparition sans trace de l'engin : phénomène qui a déjà existé (souvenez-vous) bien que personne n'en soit revenu pour le décrire.


Si l'avion est proche mais pas trop, il peut y avoir des phénomènes d'interférences que vous décrivez : tout dépend du carré de la distance de l'avion avec le "champ de l'Ovni" : Et ça peut être rapide d'entrer dedans !


S'il est suffisamment éloigné, il observe le phénomène comme d'un radar fixe : l'accélération de l'Ovni paraît brutale (alors qu'il n'en est rien à l'intérieur du champs créé) et jusqu'à disparaître quasi-instantannément.


On découvrira ces "techniques" dans quelques années avec l'étude des "champs intriqués", notamment à travers les travaux de cryptologie actuels.
Deux particules "corrélées" (des électrons pour le moment), peuvent ainsi défier la physique actuelle et se passer des informations instantanément quelle que soit la distance qui les sépare, en contravention apparente avec la loi de la vitesse finie de la lumière : c'est déjà un fait de laboratoire, maintes fois vérifiées depuis quelques années.


Pour comprendre le phénomène, il faut évidemment envisager que notre continuum espace-temps n'est pas fait seulement des 4 dimensions que nous connaissons (Volume/temps), mais de plusieurs autres. C'est marqué quelle que part dans les posts du mois d'août 2008, quand je ne sais plus qui expose la théorie à Cortinco sur la plateforme dans laquelle ils ont tous été transférés.


J'avoue que l'idée est assez plaisante, même si je n'y connais strictement rien, idée qui nous raconte qu'on vit dans plus de 4 dimensions sans s'en rendre compte.


C'est d'ailleurs ce que recherchent nos physiciens dans l'accélérateur géant du CERN de Genève, avec l'idée qu'ils vont découvrir des particules exotiques pertubées par les formidables dépenses d'énergie (au point qu'on a même supposé à un moment qu'ils allaient créer des trous noirs qui avaleraient la planète !)


Mais le "trou noir" le vrai, a besoin d'une masse considérable, plus grande que ne peut en contenir tout notre système solaire, pour s'auto-alimenter et rester stable : y'a donc pas de danger !


La preuve, le phénomène de transfert de champ des UFO que vous décrivez et qui est une application technique du même phénomène physique, est sans danger, sauf pour tout objet qui se trouverait à proximité.


Mais bon, il faudra encore quelques décennies de travaux de recherche fondamentale, quelques générations de physiciens pour parvenir à maîtriser le problème et avant tout le découvrir ainsi que ses effets !


Et ce n'est pas de la science-fiction, mais juste de "l'anticipation" scientifique...


Bien à vous et merci pour ces précisions


I² »

Une affaire stupéfiante qui doit être relatée car elle met en cause la sécurité du transport aérien, tant civil que militaire.

Jean-Charles Duboc

Source: http://www.mediapart.fr/club/blog/jean-charles-duboc/100610/alerte-oaci-sur-les-risques-de-collision-en-vol-avec-des-ovni


Que pensez vous de cet article? Les avis scientifique sont les bienvenus, car j'avoue ne pas saisir tout les concepts énoncés...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anto-shturmovik
Equipe du forum
Equipe du forum
avatar



Masculin Age : 25
Nombre de messages : 133
Inscription : 26/07/2011
Localisation : privé
Emploi : privé
Passions : Aéronautique, théâtre, litterature, maquettisme, jeux de rôles, simulation aérienne, informatique
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Alerte OACI sur les risques de collision en vol avec des OVNI ?...10 Juin 2010 Par Jean-Charles DUBOC   Mar 26 Juil 2011, 22:52

Je vais répondre naïvement, en tant qu'amateur d'aéronautique, et en citant un collègue du forum CheckSix, a propos du crash de ces deux rafales :



Citation :
Tous les pilotes de chasse du monde connaissent cette phrase, fréquemment affichée en salle de briefing:

"La personne qui vous tuera est assise à côté de vous"

cette phrase est vraie pour tout vol impliquant 2 avions ou plus, en épsilon, en Rafale, en F22, ou en Tie fighter (rappelez vous le wingy de dark vador dans la tranchée de l'étoile de la mort...)

l'antiabordage date du jour où il y a eu 2 avions airbornes en même
temps, j'ai pas les dates... les causes de ces accidents sont parfois
très complexes à établir. Même si c'est facile de dire qu'au final untel
est rentré dans l'autre (c'est un fait, le vecteur vitesse ne ment
jamais). Pourquoi n'a t-il pas assuré cette responsabilité, c'est très
très interressant à analyser.


ça mène à plein de questions: c'est quoi avoir la SA? c'est quoi la SA?
quel niveau de risque s'autorise-t-on? quelles sont les solutions pour
assurer l'antiabordage en fonction de la phase de vol? Pourquoi cette
solution n'a pas été choisie à ce moment? que faisait le pilote au
moment de l'impact? pourquoi? quel est son niveau d'expertise? quel est
son expérience? C'est quoi la fatigue? la division d'attention? un être
humain peut-il faire 2 choses en même temps? C'est quoi la gestion des
priorités, le Cockpit Ressource Management? le Patrol Ressource
Management? etc...

pour finir je souhaiterais commenter cette phrase
"il n'y a pas de bons pilotes, il n'y a que de vieux pilotes..." je n'ai
pas beaucoup d'expérience aéro encore, mais c'est quoi un vieux pilote?
Qui a le plus de chance de traiter correctement une panne grave, un PO,
ou un général abonné? Je pense qu'il y a des gens qui arrivent à se
remettre en question toute leur carrière, et ceux qui se croient bons.
Le fait de connaitre un accident mortel tôt ou tard n'affecte pas la
qualité d'une personne. Ces deux pilotes d'essais n'étaient pas des
newbies, et pourtant le basique paye encore à leur niveau. Au moins ça
sert d'exemple à tous les autres. On doit s'en souvenir.

Tous ça pour dire que ce genre de sujet est un source de réflexion
inépuisable, sans idée de donner des leçons, vous devriez oublier les
commentaires de ces sites "grand public" et profiter de ce sujet hyper
interessant, en s'interdisant tout jugement...

PS: s'il y a un CP dans l'assistance, je suis dispo pour me faire éclater!


Nul besoin, donc, à mon humble avis, de faire appel a une explication aussi tarabiscotée (même si c'est peut-être scientifiquement valable, ce dont je doute... Les Collisions dans l’aéronautique, c'est fréquent, même sans poursuivre d'OVNI qui déforme l'espace-temps...

Après, les observations d'OVNIS a partir d'avions, ça existe, et en effet, sans parler de collision, ça peut être dangereux : éblouissement, perte d'attention du pilote... Il serait effectivement peut-être de bon ton de faire un peu de prévention du côté des pilotes !


EDIT : oups, gros déterrage, mais quand ça parle avions, je regarde pas la date !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Alerte OACI sur les risques de collision en vol avec des OVNI ?...10 Juin 2010 Par Jean-Charles DUBOC   Mer 27 Juil 2011, 17:18

Duboc est bizarre, il ne donne aucune source réelle (en tout cas dans ce post ) d'où ce serait un ovni qui aurait entraîné cet accident ?
Rien n'explique comment il en est arrivé à penser cela, puis sa référence à une lettre ummo, ainsi qu'une source "free"!
Bref Duboc est vraiment bizarre !!Non ?
Revenir en haut Aller en bas
rhadamantis
Passionné
Passionné
avatar



Masculin Age : 36
Nombre de messages : 129
Inscription : 23/02/2008
Localisation : bretagne
Emploi : aéronautique
Passions : musique métal, ufologie et pêche en mer
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Alerte OACI sur les risques de collision en vol avec des OVNI ?...10 Juin 2010 Par Jean-Charles DUBOC   Mer 27 Juil 2011, 18:14

fhds

"voir la lettre ummo nr 69" c'est du délire scientifique! aucune crédibilité!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hocine
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle




Masculin Age : 73
Nombre de messages : 1171
Inscription : 18/06/2007
Localisation : Afrique du Nord
Emploi : retraité
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Alerte OACI sur les risques de collision en vol avec des OVNI ?...10 Juin 2010 Par Jean-Charles DUBOC   Mer 27 Juil 2011, 18:49

Je ne sais pas pourquoi ,mais j’ai soupçonné que l’avion Airbus du vol Rio – Paris disparu en mer avait quelque chose comme si on voulait la cacher , parmi tous les problèmes techniques et naturelles soupçonnés d’avoir fait chuter l’avion ,il y a des choses qui m’intrigue , la perte de temps anormale de la recherche du point de chute de l’avion ,la perte de temps de recherche des deux boites noires , la déclaration que les boites noires sont perdu à jamais , les radars des deux cotés qui anormalement perdent le suivi de l’avion ,ils ne savent pas à quel point ils ont perdu le contact avec l’avion , ils ne savent pas le chemin par ou est passé l’avion , s’il a pris un chemin direct traversant l’océan ou il a longé les cotes brésiliennes ,on a dit que l’avion à chuter prés des cotes africaines et on rechercher du coté des cotes brésiliennes , ils recherchaient l’épave de l’avion au pifomètre , et puis les brésiliens qui se bourdent ils déclarent ça y est nous l’avons trouvé !! Ils ont confondus des palettes de bois et des traces d’huile pour des débris de l’avion et puis prés de deux jours après ils s’excusent-ils se sont bourrés !!!

Mais dans tout cela un détail qu’on a négligé un peu ou on ne parler pas beaucoup, dans cette histoire , on a dit que le pilote a lancé une information de détresse que les appareils de bords ne fonctionnaient plus … mais n’a t’il pas dit autre chose par exemple une autre information qui a été censurée pour d’autres raisons qui sortent du cadre d’accidents qui peuvent arriver à n’importe quel avion dans le monde ?

J’ai pensé à ces avions ou les pilotes déclarent qu’ils ont été suivis et accompagner par des objets volants inconnus (ovni) dans le ciel, beaucoup de pilotes d’avions de ligne d’ont des airbus et pilotes militaires de ces pays du sud américain ont signalés ces rencontres dans le ciel et est ce que l’airbus Rio Paris est exempte de cette rencontre avec des objets intelligents volants dans le ciel ? On a bien dit que ces objets peuvent faire arrêter les moteurs et éclairages des véhicules au sol lors de leurs passages tout prés de ces véhicules, il doit y avoir là une sorte de mystérieux champ magnétique connu d’eux (ovni) qui doit être la cause de ces incidents et s’ils peuvent faire ces perturbations au sol ne peuvent ils pas le faire dans le ciel à l’approche d’un avion avec une très forte intensité qui bloquera tout les instruments de l’avion Rio – Paris ? Et là l’avion ne devient ii pas incontrôlable et c’est le crash ?

Le pilote et son copilote et aussi les passagers ont ils vus par le cockpit et hublots un ou des objets volants inconnus très proche de l’avion ?

Le pilote n’a-t-il pas envoyé un message S.O.S. ou signaler à la tour de contrôle l'observation d'un ou des engins inconnus et cette sorte « d’agression » qui a mis les appareils de l’avion hors service ?

Les corps repêchés de l’océan n’étaient ils pas attachés à leurs sièges et s’ils l’étaient ne serai-t-il pas sur ordre du commandant de bord voyant qu’ils étaient sous une menace de ces engins volants et qui ont affecté les appareils de bord de l’avion et qui allaient entrainer sa chute ?

Bien sur, tout cela ce n’est qu’une impression qu’on ressent parfois, peut être il n’on n’est rien de tout cela et peut être que c’est un accident d’avion qui peu arriver normalement.

Quant aux boites noires repêchées ces derniers jours si elles appartiennent à l’avion de Rio – Paris , elles ont été repêchés trop facilement, ce doit être un « jeu » d’enfant , de les localiser alors qu’ils leurs étaient impossible il y a prés de deux ans , ils disaient que ces boites sont perdues à jamais ….


Ce problème n’est il pas apparu il y a plusieurs années dans les années 40 au pilote T. Mantell et son avion qui a trouvé la mort après sa poursuite d’un ovni dans les airs ? Et du vol de la TWA 800 ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Alerte OACI sur les risques de collision en vol avec des OVNI ?...10 Juin 2010 Par Jean-Charles DUBOC   

Revenir en haut Aller en bas
 

Alerte OACI sur les risques de collision en vol avec des OVNI ?...10 Juin 2010 Par Jean-Charles DUBOC

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Alerte OACI sur les risques de collision en vol avec des OVNI ?...10 Juin 2010 Par Jean-Charles DUBOC
» Alerte OACI sur les risques de collision en vol avec des OVNI ?
» les risques liés aux animaux
» Quelques cas d’OVNI triangulaires Michel BOUGARD
» L'or de la Terre proviendrait de la chute de 160 astéroïdes géocroiseurs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis :: Le phénomène Ovni (actualité et débat) :: Actualité ufologique, ovni et vie extraterrestre-